AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Waïnwhisper

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 20:11

Votre Personnage:

*Nom de Famille : Fendyll

*Prénom : Waïnwhisper (diminutif : Waïn)

*Sexe : Masculin

*Âge : 40 ans mais en parait vingt/vingt cinq

*Race : Mi elfe, mi humain

*Affinité : Neutre (en tous cas pour l'instant)

*Désirs, ambitions : Aucune, au début de l’histoire en tous cas

*Pouvoirs : Télépathie, se lier à quelqu’un de tel sorte qu’il puisse lui-même être contacté par télépathie par cette personne.

*Armes : Un sabre et une Claymore faite dans un métal léger mais magique.

*Description physique : Comme tous les elfes, Waïnwhisper a une stature élancée et fine qui cache aux yeux de tous sa véritable force. Ses longues jambes l’amène une demie tête au dessus des hommes et on peut donc facilement le repérer dans une foule à la couleur blanche argentée de ses cheveux ramenés en une queue de cheval dans son dos. Ses traits sont fins et accueillants et toutes ses tendances dépressives n’y changeront rien. Même lorsque la colère le gagne, ses lèvres ne perdent pas leur légère courbure qui donne l’impression qu’il sourit en permanence et ses yeux ne se plissent pas. En revanche, pour quiconque le regarde dans les yeux, il est très facile de reconnaître quand il est en colère. Au début du RP, il est un peu enveloppé (c’est ce qui arrive quand on ne fait plus d’effort physique autre qu’une bagarre de temps en temps pendant presque d’un an).

*Description morale : Dépressif, irascible, susceptible, colérique. Voilà les quatre mots qui définissent le mieux le caractère de Waïnwhisper au début du RP. Par le passé, il a été fier. Sa fierté fut brisée, écrasée, broyée. Il a été méprisant. Son mépris s’est dissipé, dissout devant une main qui s’est tendue. Il a été fidèle ami. Son amitié s’est métamorphosée en une haine virulente envers les Erewents. Il a aimé. Cet amour est devenue la raison de son désir de reposer dans les mains de l’Ankou.

S’il prend la mouche si facilement, c’est à cause de son envie de se sentir vivant, ou mort, mais pas dans cet état de semi vie, semi conscience qu’il traîne avec lui. Bien sur, il préfèrerait se savoir mort. Et rejoindre l’amour de sa vie. Il ne supporte pas les Erewents, tout d’abord responsables de la mort de son meilleur ami, et qu’il rend aussi responsable de la destruction de son village, même s’il n’a aucune preuve. Mais tout peut s’apprendre, et il se pourrait qu’il en arrive à ne plus sauter à la gorge du premier Erewent qui se présente. Mais jamais il ne les appréciera.



*Histoire : Voir les posts suivants

*Famille : Ils sont tous morts, mais je le raconte dans l’histoire…

*Autres : C’est un génie des armes. Il n’est pas très doué pour la magie mais il lui suffit d’observer quelqu’un qui se bats pour apprendre sa méthode de combat.

Autres:

*Comment jugez-vous votre niveau RPG? Mauvais ou moyen

* Questions/Remarques?
J'adore le design et l'histoire.

*Code : OK by Mikaël


Dernière édition par le Sam 19 Jan - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 20:24

Histoire :


[Vingt neuf ans avant le début du RP]

− Plus tard, j’épouserai Henrick. Il est gentil et, contrairement à d’autres, il est excellent à l’épée. C’est le professeur qui me l’a dit.

Waïnwhisper ne dit rien mais, intérieurement, il bouillait de rage et de tristesse. Il était tombé éperdument amoureux de la jeune Ælïs dès la première fois où il l’avait vue, un an auparavant, et elle faisait comme si il n’était pas là.

La jeune fille était entourée d’une huitaine de jeunes soupirants humains. Lui-même n’en faisait pas parti. Il avait beau l’aimer avec une passion bien humaine, le sang elfique qui coulait aussi dans ses veines le poussait à une fierté incroyable. Jamais, aussi fort qu’il l’aime, il n’irait se traîner aux pieds de la jeune fille pour qu’elle le remarque.

Le fait, parce qu’il était le seul enfants a posséder du sang d’elfe, d’être la cible de la plupart des moqueries qui sortaient de la bouche des autres enfants du village ne l’avait pas brisé mais poussé à renforcer la cuirasse qu’il s’était construite. Il n’en était que plus méprisant avec les ceux qui le raillaient. Et, eux, n’en devenaient que plus hargneux.

La cours de la jeune humaine se dispersa. Perdu dans le brouillard de son ressentiment, le demi elfe avait sûrement raté la moitié de la conversation. Il afficha son air hautain et méprisant quand deux des garçons passèrent auprès de lui. Ils s’approchèrent de lui, pour le narguer sans doutes. Ces cancrelats. Ils ignoraient sans doute que son ouïe fine lui avait permit de suivre la conversation à l’insu de tous.


− Alors, l’avorton ? Tu ne tentes pas ta chance ?

− J’aurais du mal à faire mieux que vous. Vous vous penchez si bas quand vous la saluez que je me demande à chaque fois comment vous arrivez à vous relever.

− En attendant, nous sommes ses favoris.

− Etrange, je n’ai pas vu Henrick parmi vous. Mais je suis sur que vous aussi vous pourrez défendre son foyer. En vous enfermant dans une toute petite pièce à la moindre alerte.

Le plus grand des deux garçon serra le poing et s’apprêtait à l’écraser consciencieusement sur le visage de Waïnwhisper lorsqu’un vieillard apparu au coin de la rue. Aussitôt, le poing s’abaissa, le mépris disparu du visage du demi elfe et la rage de celui de son adversaire.

Waïn se leva comme si de rien était. L’incident était clos. Pour le moment. Si l’autre le retrouvait dans son passage avant la fin de la journée, le semi elfe subirai une correction, mais il ne prenait pas grand risque.

L’après-midi allait commencer et il se demandait à quoi il allait l’employer. Toute envie de flâner dans les bois l’avait déserté. Il réfléchissait. Ce fut lorsqu’il arriva devant la bâtisse qui servait en partie d’auberge, en partie d’écurie et en partie der salle d’escrime qu’il pris sa décision. Ah, elle voulait épouser un guerrier ? Et bien il allait en devenir un.

Il poussa doucement la porte et se glissa derrière la barrière sans faire de bruit. Il n’était pas sensé observer les cours. Il se faufila entre les ballots de paille et se percha de façon à voir sans être vu. Il détailla chaque élève pendant des heures, ne les lâchant des yeux que pour dévorer les postures du professeur, ses mouvements aussi. Il devait bien reconnaître qu’Henrick surpassait largement tous les autres élèves, bientôt il ne se focalisa plus que sur son rival et le professeur.

Il était si concentré qu’il ne s’aperçu pas que la lumière déclinait et ce ne fut qu’à l’annonce de la fin du cours qu’il réalisa qu’il aurait du quitter l’endroit depuis longtemps. Trop tard, les élèves sortaient un par un et il n’avait aucun moyen de sortir sans se faire remarquer. Le professeur sortit le dernier et le demi elfe entendit le déclic du verrou.

Il jura.

Il allait devoir passer la nuit ici et rentrer le lendemain chez lui. Ses parents ne s’inquièteraient pas, il avait passé de temps en temps des jours entier sans rentrer, à errer dans la forêt. Non, ce qui l’ennuyait c’était qu’il n’avait pas sommeil.

Après un temps de réflexion qu’il ne sut estimer, Waïn se leva et s’approcha des quintaines. Il repéra vite celle faite pour les débutant et allât prendre une réplique d’épée pour l’affronter. Arrivé au râtelier, il s’aperçu qu’il n’y avait pas que des épées. Il y avait aussi des sabres. Il souleva les armes les unes après les autres et choisi un sabre. Il remarqua avec ironie qu’Henrick maniait une épée. Tant mieux, il ne voulait pas imiter l’humain, mais le surclasser.

Il frappa violement la quintaine qui se mit à tourner sur elle-même. Il esquivait, ou parait sans peine les bâtons qui sortaient du buste de la quintaine et frappait de temps en temps la tâche de peinture rouge qui indiquait l’emplacement du cœur chez la plupart des êtres vivants bipèdes. Pendant un quart d’heure, il se défoula ainsi. Il n’avait pas été touché une seule fois.

Confiant, il s’élança à l’assaut de la quintaine suivante. Au début, tout sembla bien se passer, puis il reçu un coup derrière la tête. La quintaine était armée d’une masse d’arme. Un bâton lui percuta les côtes et l’envoya bouler au loin.

Il rouvrit les yeux et se fit rouler sur le dos. Saisissant la main du professeur, il se releva, encore sonné.

La main ? Du professeur ?


− Tu veux y aller trop vite.

− Euh… Monsieur… C’est que… enfin, je…

− Arrête de bafouiller. Tu es entré sans autorisation, je dois trouver une punition appropriée. En attendant, va faire valser cette quintaine.

Il désignait celle qu’il réservait aux élèves moyens de son groupe. Le demi elfe obéit sans rechigner, conscient de la chance qu’il avait de s’en sortir à si bon compte. Cette fois ci, il détailla la quintaine avant de l’attaquer.

Toute la nuit, il s’exerça sous l’œil attentif du professeur. Celui-ci n’en croyait pas ses yeux d’avoir trouvé une telle perle. Il adoptait déjà des postures correctes, que les autres avait encore du mal à mettre en place. Il était, comme Henrick, naturellement doué pour l’escrime et semblait plus jouer avec la quintaine que s’entraîner.

Lorsque le ciel se teinta d’orange, le semi elfe n’avait pas encore transpiré une seule fois. Le professeur se leva du ballot sur lequel il s’était assis.


− J’ai trouvé ta punition jeune homme. Tu vas être obligé de subir mon entraînement. Le même que celui d’Henrick. Tous les matins, aux premières lueurs, tu viendras ici. Pendant une heure ou deux nous travaillerons tous les trois sur la technique, puis vous aurez une demie heure de repos. Ensuite, nous irons dans la forêt, développer la compote qui vous sert de muscle. Une pause de dix minutes pour déjeuner, et le même programme l’après-midi.

Rien n’aurait pus faire plus plaisir au demi elfe.


[Vingt ans avant le RP]

Le géant s’approchait d’Henrick. Il venait d’arriver en ville et avançait droit vers celui qui était devenu, au cours de leur entraînement, son meilleur ami.

Derrière sa fenêtre, Waïn se demandait comme l’étranger supportait son ample manteau noir à capuchon. La chaleur était si étouffante que la plupart des gens avaient fermé leurs volets afin de conserver le plus de fraîcheur possible.

Le géant s’arrêta au milieu de la route. Il tourna la tête vers la fenêtre d’où le demi elfe l’observait. Comment l’avait-il repéré ? Peut-être parce qu’il était derrière la seule fenêtre dont le volet n’était pas tiré. Toujours est-il qu’il repris sa marche et s’arrêta de nouveau à distance respectueuse d’Henrick. L’humain s’était mis en position de combat, on n’était jamais trop prudent, mais le géant ne fit pas mine de l’agresser. Il devait avoir parlé car Waïn vit les lèvres de son ami s’agiter. Il fit une mimique désolée et haussa les épaules, mais le géant ne sembla pas être d’accord avec l’humain. Il se tourna de nouveau vers la fenêtre du semi elfe et tendit la main.

Se demandant ce qu’on pouvait bien lui vouloir, ce dernier sortit dans la rue et s’approcha des deux autres. Même à un mètre du géant, il ne réussit pas à distinguer les traits de son vis-à-vis. Ce fut Henrick qui lui expliqua la situation.


− Il cherche un forgeron, et quand je lui ait dit qu’il n’y en avait pas dans notre village, il a dit que tu en étais un. Tu m’aurais caché ce talent.

− Je n’ai forgé que la dernière fois que je suis allé chez mon oncle. Ça ne suffit pas à faire de moi un forgeron.

− Vous avez le savoir, vous avez l’habileté. Vous êtes forgeron.

La voix avait résonné de cette façon profonde que tentent d’imiter ceux qui se prétendent devin. Le géant sortit des replis de son manteau un bloc de fer qui faisait presque la taille de celui qu’il avait désigné comme forgeron ainsi qu’un long manche décoré par de fines dorures tout du long.

− Forgez-moi une tête pour mon marteau de guerre. Et gardez le surplus comme paiement.


Dernière édition par le Sam 19 Jan - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 20:25

[Un an avant le RP]

Waïnwhisper marchait d’un bon pas. Il avait hâte de retrouver sa femme, Ælïs. Il était parti dans un village voisin forger sur place un linteau de métal pour la porte du temple et, à présent qu’il avait fini, il était impatient de la retrouver. Et jamais très rassuré.

Trois ans auparavant, une petite troupe d’Erewent avait attaqué leur village et Henrick était mort dans l’attaque. Depuis, Waïn n’aimait pas quitter sa famille, il avait peur de la retrouver morte.

Il n’en crut pas ses yeux. Son cœur réagit plus vite que son cerveau. Il se mit à courir tandis qu’un chaos s’emparait de ses pensées. Ce n’était pas possible. S’était-il trompé de direction en rentrant chez lui ? Rêvait-il ? Ou plutôt faisait-il un cauchemar ? Car, en effet, il avait sous les yeux les restes calcinés de ce qui avait été son foyer.

Il s’enfonça dans la fumée que dégageait encore le charnier. Il eut du mal à reconnaître la plupart des cadavres, car leurs têtes étaient horriblement torturées. Chaque fois, il son espoir que sa femme ne soit pas morte grandissait. Elle n’était pas là. Elle s’était cachée, ou elle avait réussit à fuir, mais elle ne pouvait pas être morte.

Et puis il arriva devant la porte du temple et s’effondra. Les têtes des femmes et des enfants étaient disposées avec soin sur les marches. Le désespoir le toucha en pleine poitrine et il désira ne pas s’en relever.

Combien de temps resta-il prostré ainsi devant l’exposition morbide dont l’idée n’avait pu surgir que du cerveau d’un fou ? Il n’en sut jamais rien, mais il faisait nuit quand il se releva. Il partit. Loin de cet endroit. Il avait acheté, des années auparavant, une petite bâtisse dans la ville de Tara. Il s’y rendit.



A y est. J'ai tout posté!
Revenir en haut Aller en bas
Alakal

avatar

Féminin
Nombre de messages : 95

Humeur : Remise à 0

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: |
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 20:30

Bienvenue sur le forum ^^ Malgré ce que tu dis, je trouve ton histoire assez originale et bien écrite.

Je crois que nos persos vont un peu s'entendre (moi aussi je suis une hybride de Celte et d'Elfe, moi aussi je suis neutre sans ambition particulière, moi aussi enfin, tous mes proches parents sont morts mais passons! Ces quelques points ne font pas tout !... J'ai vraiment le don de mettre à dos tout le monde, hein xD)

Donc, bon Rp, bonne fréquentation du fofo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 21:04

Bienvenue sur Erin!
Je suis heureux de voir que l'histoire te plait xD Et Dachna a force de compliments devra comprendre que son thème est beau XD
J'ai validé ton code qui était juste, et j'aime bien ta fiche même si je n'ai aps encore pris le temps de lire l'histoire. Je voudrais juste avoir une question pour un point, les pouvoirs. Tu n'as que celui là et aps un des Elfes? (minimum 1, je crois, mais je peux me tromper.)
Sinon j'espère que tu te plairas ici! =D

Edit: Valà c'est lu, excellent. J'apprécie beaucoup ton style d'écriture
:1:

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 21:34

Merci.

Pour les pouvoirs, j'en ai deux :

- La télépathie (pouvoir elfique)
- Et celui de me lier à quelqu'un pour que ce quelqu'un puisse me contacter par télépathie. En fait, c'est comme si je lui rajoutait le pouvoir "télépathie avec Waïn". Mais ce dernier pouvoir, Waïn ne sait pas encore qu'il le possède.
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Sam 19 Jan - 21:46

Hm, OK^^
Alors c'est bon, je te souhaite de passer de bons RPGs :)

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Dachna Mira
~> Magicienne Surdouée et Poupée de Fall <~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 338

Citations : Fuis-le il te suit , Suis-le il te fuit.
Humeur : :D

Pièces d'Or : 200


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique (???^^)
• Race: Humaine
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Waïnwhisper   Dim 20 Jan - 9:40

(Quel design ? Quelle Dachna ?)

Bienvenue. Magnifique écrit , tu abordes très bien les détails sans alourdir le texte , j'adore tout bonnement . ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Waïnwhisper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Waïnwhisper
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Bienvenue :: REGISTRE :: [CIMETIERE]-
Sauter vers: