AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Animation... inhabituelle (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Animation... inhabituelle (libre)   Mar 12 Fév - 16:37

Les auberges... Pour beaucoup, c'était avant tout un lieu de beuverie et de camaraderie où les habitués se rendaient fréquemment et se connaissaient, ouvrant les portes crasseuses des batîments de manière pnctuelle et se saluant a coup de tapes vigoureuses sur l'épaule. Les conversations étaient généralement animées et ponctuées d'éclats de rire ravis a l'entente de la dernière plaisanterie de mauvais goût d'un camarade et ou les comère de village venaient s'alimenter en rumeurs stupides et incongrues. Les différentes espèces se mêlaient dans un chaos difficilement descriptible, bien que la plupart des convives se trouvaient être des humains aux allures bonne enfant et aux visages rieurs a la franchise étonnante. D'autres, plus louches, se terraient dans les coins les plus sombre de la pièce, se contentant de signes de tête discrets lorsqu'on leur apportait les commandes. On souriait aux remarques peu fines, jetait des regards complices a l'interlocuteur attentif. Du moins, c'était l'image qui venait al'esprit et probablement la situation qui décrivait le mieux une journée ordinaire dans les lieux a l'ambiance chaleureuse et conviviale. Ce jour la aurait sûrement été on ne peu plus commun si la jeune femme aux allures d'adolescente éffrontée aux immenses yeux aubrun n'avait pas fait son apparition au milieu de la masse difforme des autres clients.

La silhouette menue était apparue quelques heures plus tôt, emmitouflée dans une cape courte et flottante autours de ses formes éffacées, sa peau mat contrastant avec la pêleur des visages humains que le froid d'hiver avait ammené. Si ses joues étaient encore légèrement rougies par la température mordante, ses yeux brillait d'un éclat singulier et son visage exprimait le même air inssatiable qu'elle arborait de jour en jour. On ne l'avait jamais vu, pour Miyu, cette auberge était le premier lieu vers lequel elle s'était dirigé en entrant dans cette ville inconnue dont elle ignorait tout. Les gens qui se rendaient ici était pour une majorité des habitués et c'est pourquoi la présence de la Brownie avait soulevé quelques remarques et sifflements chargés d'interrogation.


- " Bonjour... Vous êtes la deuxième brownie que nous avons l'occasion de servir aujourd'hui..."

- " La deuxième... c'est tout ?
" Interrogea l'adolescente en esquissant un rictus moqueur en vendeur, se détachant avec élégance et provocation d'un mouvement ample de sa cape trop lourde et encombrante par une soirée ou les hommes et femmes présents étaient nombreux. " problème ? " lanca t-elle enfin en direction d'un homme qui observait du coinde l'oeil la conversation superficielle et sans intêret du barman au sourire commercial.

D'ordinaire, elle était plutôt sociable... a sa manière. Mais les regards de coté avait tout pour l'exaspérer au plus au point. Le fait de voyager seule également. Si elle avait toujours affirmer avec une fierté non contenue qu'elle n'avait besoin de personne et était tout a fait apte a se débrouiller seule, les chemins étaient longs et les parcourir était d'un répétitif affligeant. Si elle n'avait personne auprès de qui provoquer l'exaspération, l'ennuie la gagnait de manière rapide. Depuis deux ou trois jours, son humeur était variable et l'envie alléchante de la chaleur que pouvait procurer une boisson chaude l'espace d'une soirée lui avait fait oublié toute prudence - qu'elle n'vait d'ordinaire que peu -. Elle savait pertinemment qu'elle ne tenait pas l'alcool mais sa fierté mal placé lui refusait a se convaincre qu'elle pouvait avoir une faille, même aussi ridicule et légitime. Alors, après le premier verre, la chaleur enivrante lui en avait fait commander plusieurs autres, successifs et aujourd'hui plus que tout autre jour, les clients ouvraient des yeux étonnés devant cet adolescente menue qui souriait, moqueuse et cinglante, a l'ensemble de l'assemblée, oubliant toute notion de respect et de discrétion.


- " Eh fillette ! Tu devrais peut être arrêter pour aujourd'hui... "

Sûrement le tavernier éspèrait par cette phrase pleine de conseils et de bons sentiments apaiser la Brownie aux propos de plus en plus arrogants et calmer les rires surpris des clients qui profitaient, souriants et jovials, du spectacle mais la jeune fille que l'alcool rendait aussi hagarde que têtue et sur le quai vive se redressa a l'entente de ce simple sobriquet dont on venait de l'affubler. En quelque minute, la queue balayant avec une energie redoublée le sol, la silhouette a la peau matte se maintenait sur un des comptoirs crasseux, en équilibre, la lame de sa dague pointée sur la gorge de l'homme qui avait pris la parole, sa main tremblante du a la boisson se rapprochant bien plus maladroitement que d'habitude sous le regard hagard et un peu effrayé du tavernier au contact du métal froid et dépoli, faconné par les orfèvres Brownie. La jeune femme éclata d'un rire gamin et ajouta d'une voix assurée et claironnante un " Je t'ai eu ! " radieux.

- " Ecarte ca tu veux ? "

- " Hihi... tu es... bête ! "


Son rire cristallin raisonna dans la salle tandis que ses formes enfantines se volatilisiaient sous l'effet de la téléportation pour réapparaître un peu plus loin, les jambes croisées, ses yeux auburn parcourant avec espièglerie l'assemblée. Son visage aux allures félines se rapprocha de celui du barman, son habituel sourire et ses expressions enfantines quotidiennes. Ceux qui la voyait a cet instant n'aurait eut qu'un seul mot a l'esprit : " elle est complétement bourrée " et sûrement aurait-il été bien proche de la vérité étant donné l'état actuel de la Brownie au corp frêle mais aux prises assurées.

- " Si tu me bat... tu deviens... mon maître et... je te suis ! Sinon tu es... mort ! "

Des paroles en l'air a l'évidence mais la folie des grandeurs qu'avait ammené l'aclool était loin de rassurer l'homme, pourtant plus solide et a la carrure imposante. Elle posa un doigt sur ses lèvres en signe de reflexion, sourit a nouveau et s'approcha, vacillante, du comptoir. Et sûrement se serait elle montrée bien plus hasardeuse si des mains solides d'un client quelqconque ne l'avaient pas violemment attirée en arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Animation... inhabituelle (libre)   Mar 19 Fév - 8:41

Cela allait faire une heure que Glingal avait quitté les champs qui bordaient la ville, elle se retrouvait à présent à marcher dans les rues d’un quartier qui semblait à en juger par les nombreux artisans qui jonchaient les rues être le quartier commerçant. Glingal ne comptait rien acheter, elle n’avait pas énormément d’argent sur elle et préférer le garder pour se restaurer au chaud. Cependant elle ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’œil tantôt à gauche, tantôt à droite, sur les différents produits artisanaux qui étaient exposés dans la rue. Il y avait de tout des outils, de la poterie, des vêtements fait de laine et de peau animale et il y avait aussi bien sûr des fruits et des légumes ainsi que quelques animaux. Bref ce quartier commerçant portait bien son nom, au bout d’une dizaine de minutes passées à se promener dans celui-ci, Glingal finit par apercevoir une auberge d’où on pouvait entendre de l’extérieur déjà une assez bonne ambiance. N’ayant pas envie de chercher plus loin après une autre auberge, Glingal entra dans celle-ci.

Etant une Fir-Bolgs son entrée aurait dû être bien remarquée mais il n’en fit rien car elle portait sur elle un manteau qui recouvrait entièrement son corps lumineux à l’exception de ses jambes mais celle-ci étaient vêtues des chaussettes et des chaussures blanches elfiques. De plus la capuche de son manteau était baissée sur sa tête ne laissant entrevoir qu’une infime partie de son visage et quelques mèches de ses longs cheveux lumineux qui dépassait de celle-ci. Donc il fallait vraiment être attentif pour se rendre compte à quelle race elle appartenait, mais bon il y avait de grande chance que personne ne s’en rende compte car tous semblait attentifs à une autre personne. Une jeune brownienne qui avait selon le point de vue de la jeune Fir-Bolgs avait un peu trop bu.

Cette jeune personne, dans son état, semblait en avoir plus précisément après le tavernier qui ne semblait pas du tout à son aise avec elle. Pourtant il paraissait beaucoup plus imposant que la petite créature qui se tenait devant lui, qu’est-ce qu’il pouvait bien le faire hésiter. Glingal venant d’arriver n’avait pas pu assister à la scène où la brownienne menaçait le tavernier avec son couteau, mais elle ne tarda tout de même pas à repérer l’arme dans l’une des mains de la jeune fille. Glingal entendit alors cette jeune personne prendre la parole, disant au tavernier que s’il la battait qu’il deviendrait son maître et que dans le cas contraire elle le tuerait. S’en était trop pour la jeune Fir-Bolgs, elle ne pouvait pas laisser faire cela, une personne ivre et armée pouvait être très dangereuse pour les autres mais aussi pour elle-même. Elle décida alors d’intervenir, alors que la jeune ivrogne se dirigeait d’un pas vacillant vers le tavernier, Glingal la stoppa en posant une main forte sur son épaule gauche et en la tirant légèrement en arrière, manquant presque de la faire tomber.


« Il suffit maintenant. »

Elle avait parlé d’une voix forte qui se voulait autoritaire, cette personne étant dans l’ivresse la plus totale, il fallait hausser le ton pour se faire entendre d’elle. Glingal tenait toujours cette jeune personne par l’épaule, exerçant une certaine pression sur celle-ci. Elle ne voulait pas la lâcher de peur qu’elle se rue sur le tavernier ou qu’elle ait un autre comportement imprévisible. Le tavernier lui semblait un peu soulagé que quelqu’un soit intervenu pour le tirer de cette situation mais rien n’était encore fini. La jeune personne était toujours ivre et on ignorait tout des surprises qu’elle réservait encore.


Dernière édition par Glingal Felagund le Mer 20 Fév - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Animation... inhabituelle (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: QUARTIER COMMERCANT-
Sauter vers: