AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alanharë Glazhn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14

Pièces d'Or : 100


MessageSujet: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Mar 26 Fév - 11:30

L'Objectif de cette nuit aurait pu raréfier les actions d'Alan –plus morbides soient-elles. Mais pour une fin de journée aussi semblable que toutes , la Grande Erewent jouait dans la différence.
Ce soir pas de meurtres , ni de conspirations arcannes dans les bars pullulants d'une ville…juste , le silence ?
Si le fait d'entendre le vent souffler avec lassitude sur le monument moribond de la soirée , ou l'obligeance d'écouter les craquements des animaux nocturnes sur le tapis de leur territoire , pouvait donner l'impression d'un bruit inexistant..alors c'était en effet une évidence de non bruit.

Face à une construction sombre , la silhouette d'Alan se dessinait avec facilité , à cause de son impossible pâleur. Elle était assise sur l'un des nombreux rochers qui surplombaient le territoire du sanctuaire , immobile.
Seule sa robe légère , d'un bleu foncé sous les abysses constants , et ses cheveux d'azur qui brillaient quelques fois sous l'éclat de la Lune , bougeaient paresseusement grâce au souffle de la brise glaciale , qui épargnait de son froid l'Erewent, comme désintéressée de son enveloppe.
Et avec toute la politesse qu'inspirait le lieu , le physique d'Alan avait le don de profaner l'incompréhension. Car pour une Erewent , s'il avait fallu trouver son défaut , sa particularité , elle n'avait que son allure cadavérique à offrir comme preuve. Pas de crocs , ni d'oeil rouge ..juste une grande ressemblance avec la mort elle même.
La pensée de sa particularité donna à son visage glacé une moue amusée , tandis que ses doits nacrés et filiformes exploitaient la roche ensevelit de poussières endormies , dans un geste inconscient, presque instinctif.

Alors que les esprits tourmentés crachaient à la figure de la femme assise , cette dernière laissa ses yeux fixer la demeure à ses devants , avec une certaine amertume
Ca? un dit lieu important ? Cela lui faisait plus penser aux demeures abandonnées et grises d'avoir trop souvent pleuré. Les ornements d'un semblant prestigieux se baladaient contre les poutrelles de marbres et l'entrée du monument aux repos se faisait rire par Alan qui n'y voyait aucun glorieux édifice.
Pourtant la population semblait distribuer une ferveur sans égard à l'adresse de ce sanctuaire , comme si seul son nom pouvait profaner tout le sérieux des âmes perdues.
Pathétique...
Dans un dédain opale , Alan bailla obstinément à la figure enchanteresse de la construction , et sous la lueur d'une Lune glorieuse , sous le début de la profonde nuit abyssale , cette situation donnait un profond scepticisme aux avis extérieurs.
Sa bouche d'un rouge blasphématoire , se referma quelques secondes à peine, avant de chanter un souffle d'ennui..Decidement , le fait d'être venu lui resta toujours inconnu.
Ce n'était pas dans ses habitudes de rester las et chambrée devant le silence d'un lieu. Elle préférait nettement l'action d'une haute barricade pour sentir l'effluve de sa lame dans les entrailles d'un naïf . Mais apparemment , le mystère touchait tout le monde.

Avec un calme des plus étranges Alan se laissa tomber en douceur du rocher qui surplombait les lieux , avant d'atterrir sans bruit sur les feuilles molles et humides. Son visage impavide donnait tout lieu de sa demande curieuse et elle se laissa porter aux portes du sanctuaire dans un frisson approuvé.
Une fois arrivée contre les parois humides de la pierre taillée , et après quelques secondes d'intense réflexion, elle se pencha en avant pour regarder de plus près la porte d'entrée . Des dessins façonnés avec une exactitude incroyable avaient éclaté sur le bois intact et les rayons lunaires s'affairaient à aider l'Erewent dans son exploration. Elle toucha promptement les sigles inconnus et brava les ornements d'un sourire arrogant...ces décorations se pouvaient d'être belles , cela ne changeait rien.
Soudain un bruit de pas sauta aux oreilles d'Alan. Proche mais déjà présent depuis longtemps , quelqu'un l'observait attentivement dans une insidieuse réflexion.
L'Erewent fronça ouvertement les sourcils mais ne tourna pas le dos. Toujours face à la porte elle attendait avec une lassitude entendue , que "cette chose" consente à oublier sa cachette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Mer 27 Fév - 21:02

Lugubre, sans limite et d'un silence presque génant, voilà ce qui qualifiait cette nuit étoilée dans laquelle Sanitrius marchait d'un pâs léger et rapide. Le demi-Erewent avait une certaine habitude des lieux sombres et mal fréquentés, son lieu de prédilection avait toujours été les cryptes, mais rien n'empêchait le guerrier de faire quelques fois, un petit tour dans les sanctuaires. Il pouvait s'y passer plusieurs choses assez intéressantes, et comme Sanitrius l'a toujours dit, ce n'est pas en fuyant qu'on peut éviter le danger, bien au contraire. Et ce dernier, en terme d'ennuis, en avait connu pas qu'un peu. Malgré l'allure massive du démon, Sanitrius avait déjà rencontré de fortes têtes. Surtout un, alors qu'il venait d'avoir 152 ans, Sanitrius tomba sur un autre guerrier Erewent. Aussi impulsif et teigneux que lui, ce dernier cherchait sans arrêt à tenir tête au plus fort. Alors qu'il était encore dans sa quête du combat idéal, il arriva devant Sanitrius. Du haut de ses 2 m03 et de ses 108 kg, Sanitrius semblait être l'adversaire tout désigné pour combattre. Sans même laisser le temps à Sanitrius de réagir, l'Erewent balança un violent coup du droit. Ce denier arriva rapidement dans la machoire du demi-Erewent, le faisant reculer de deux pâs en arrière. Reprennant son équilibre, Sanitrius secoua la tête afin de retourver ses esprits. Mais alors que le floue de ses yeux venait de s'estomper, un second direct du gauche vint se loger dans son abdomen. Se pliant en deux, Sanitrius releva sa tête et fixa son adversaire avec un sourire de satisfaction, sans bouger le reste de son corps, Sanitrius décocha un voilent hypercut du gauche et, en un seul et unique coup, fit tomber dans un long coma son adversaire. L'ennemi de Sanitrius se nommait Drach et, malgré ses 2 m08 et ses 112 kg, ce dernier n'osa plus s'approcher du guerrier à la Hache maudite. Effectivement ce qui figea Drach lors du combat ne fut pas la résistance de sa cible, mais ce qu'il entendit lorsuq'il assainna son coup de poing dans le ventre de ce dernier. Une voix brumeuse, sortit des limbes, s'échappa de la lame tranchante et répliqua d'un ton presque sans vie :

" Sang et Mort..."

A ces mots, Drach n'osa bouger, ce qui permis à Sanitrius de le frapper violemment et ainsi de le mettre à terre sans forcer. Tout le monde connaissait la Hache de Sanitrius : Snaga. Une arme qu'il avait récupéré de son père biologique, un Seigneur Erewent d'une grande puissance ayant contrôle sur le feu. Sanitrius savait qu'il était né d'une union consanguine qui pouvait être mal vue, mais le jeune semi-Erewent savait qu'il ne devait pas craindre ce qu'il était réellement...
Alors que Sanitrius était dans ses pensées, son attention brisa son étreinte dubitative et se fixa sur une ombre fine et fluide. Cette dernière semblait nager dans les airs, les effets de la lumière lunaire sur l'étrange créature qui se tenait sur le haut d'un rocher rendait la scène très majestueuse. N'osant pas intervenir afin de ne pas briser le tableau qui s'ettendait devant lui, Sanitrius se cacha sur le coté d'un crypte. Scrutant le moindre geste de l'individu devant lui. Après quelques secondes de contemplation, l'inconnu se laissa finalement tomber du rocher afin de retomber avec légéreté sur les feuilles mortes qui gissaient sur le sol humide. Sanitrius décida donc de profiter de la descente de la personne faisant son petit tour nocturne pour l'aborder :


" Bonsoir, il semblerait que je ne sois pas seul en cette délicieuse nuit étoilée..."
Revenir en haut Aller en bas
Alanharë Glazhn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14

Pièces d'Or : 100


MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Mer 5 Mar - 15:27

" Bonsoir, il semblerait que je ne sois pas seul en cette délicieuse nuit étoilée..."

Délicieuse , nuit , étoilée ? Alan aurait pu émettre un son ironique pour casser le moral de la solitude. Elle aurait pu constater que chacun avait ses goûts.
Mais non.
Quelle était l'idée d'assembler délicieuse , avec étoilée ? Certes, Alan consentait entre la nuit et la beliqueuse constatation : d'un merveilleux paysage..bordé de sang.
Mais rien n'aurait pu lui faire comprendre , que cet "homme" , jouait les bons samaritins , entre des paroles bien mielleuses.

A moins..qu'il ne soit qu'un gentil ?

Infamie...peut être même : incroyable sottise.
Il existait sur terre des mystères qu'Alan ne comprenait jamais. Le fait d'être bon , s'averait l'une de ces incompréhensions. Gentil au point de voir de belles étoiles , mais de sortir la nuit dans un sanctuaire ?
Gentil à en nourrir les plus démunis , dans un signe de chasteté , pour ensuite ne devenir que plus pauvre à son tour ?
Il fallait croire..que certains s'amusaient ainsi de leur triste vie..Mais pour Alan , qu'elle existence encore plus dur que de faire le bien dans son coeur.

Elle en resta ostensiblement à la même situaton - c'est à dire dos à l'inconnu-. Ses doits rétractés se trouvaient cette fois le long de son corps , et Alan n'était plus penchée devant la porte mais bien droite , étrangement cassée.
Délicieuse nuit..vraiment ?

"Je trouve aussi" lança-t-elle alors.
Elle se retourna et laissa son visage exprimer un sourire radieux.
Des méches bleus tombaient le long de son visage et ses bras se croisèrent , tandis qu'elle descendait l'escalier du sanctuaire.
Sa démarche était fluide , son buste s'adaptait à ses pas discrets , tandis que tout son corps s'avançait vers l'amure vivante.
Etrange que ces plaques luisantes qui cachaient la moindre partie de son corps..étrange que ce casque qui voilait sa face : continuellement. Etrange qu'il ne veuille pas respirer dans cette "soirée délicieuse", pour laisser sa peau frémisser. Oui , l'interlocuteur d'Alan se pouvait d'être anormal.
Lorsque ses pieds se trouvèrent au plus loin du sanctuaire..au plus proche de l'homme caché , Alan se détourna de lui avec une certaine vivacité pour s'assoir sur son rocher : à nouveau.
Elle laissa ses jambes -pourtant longues- se balancer dans le vide et ses yeux verts criblèrent la lune..sans se soucier du nouveau venu.


Jusqu'à ce que :

"C'est la cause d'une si belle soirée , qui vous a poussée à prier ?"
murmura-t-elle de sa voix calme et tempérée , en ajustant sa tunique à la fin de ses paroles.

C'était de cette instable situation qu'Alan accueillait les autres. Ainsi fallait-il comprendre que son étrangeté perçait le monde car le monde l'avait voulu différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Jeu 6 Mar - 18:21

Sanitrius, toujours devant l'étrange créature, fixa cette dernière, ne voulant pas être prit par surprise. Après tout, il ne savait pas de quoi était capable la jeune femme, lui qui avait vu des choses aussi petites soient-elles être de grand dangers. Il ne voulant pas finir au menu d'une quelconque créature nocturne sans se battre...
La demoiselle semblait ne pas être vraiment dans ce lieu, comme si elle avait prit une substance plus ou moins douteuse. Sanitrius en avait vu des gens faire de drôle de choses, mais venir dans un sanctuaire en pleine nuit était dans le haut de la liste. Même si la nuit était effectivement belle, personne n'aurait l'idée de venir dans ce genre d'endroit juste pour voir une nuit étoilée. Il y a moins de risques à faire ça chez soi. Faisant abstraction de ce petit détail, Sanitrius écoutait ce que lui disait la jeune femme. Affichant un sourire amusé de part la question posée, le guerrier répliqua :


" Je ne prie pas. Je ne faisait qu'une petite ronde routinière. Et vous ?"

Sanitrius, à peine venu discourir avec l'inconnue sentit qu'elle était Erewent jusqu'au bout des griffes. Tout ce qu'espèrait, c'était que cette dernière ne le sente pas chez lui...Mais il était peu probable qu'il en réchappe.

HRP : Désolé du p'ti poste que voici, mais je suis à cours de mots
Revenir en haut Aller en bas
Alanharë Glazhn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14

Pièces d'Or : 100


MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Dim 9 Mar - 18:33

[Ca ne fait rien mais essaye de faire les 15 lignes imposées sinon Mikä va se fâcher =p]

"Vous ne priez pas ? Vraiment..Voilà qui est , intéressant" murmura Alan sans le regarder.
Son ton n'était pas très convaincant , et il semblait qu'elle ne l'avait pas vraiment écouté


Elle avait toujours ses yeux fixés sur les étoiles..la lune ..le noir d'un autre lieu. Ses mains posées sur la roche froide semblaient rendre encore plus glacée cette dernière...dans un fait immuable.

Pour tout dire , Alan se sentait bien lasse...Rien ne bougeait dans ce monde et les gens continuaient de vivre un peu trop bien. Mais tous ces faux-semblants écoeuraient celle qui idolâtrait Fall.
Il lui fallait de l'action , mais elle s'endormait presque.

Son état végétatif , dans cette nuit bien étrange , ne lui faisait que prendre en évidence tout ce qu'elle avait refusé de croire : qu'après les multitudes de meurtres ; il lui fallait autre chose.
Elle laissa ses jambes se balancer avec toujours autant d'entrains et son visage blafard consentit à dévisager l’homme sans visage . Elle ne supportait pas de le voir caché ainsi ; c'était son fort intérieur qui tapageait sa curiosité pour -peut être- éteindre la flamme de l'ennuie.

Tandis qu'elle s'était retournée sur son trône de pierre , le visage calme, un coup de vent plus fort que les précédents lâcha ce qui lui servait d'attache , et ses cheveux tombèrent dans le vide de son dos.

Mais elle ne s'en souciait pas.
Elle s'imaginait chaque trait de son interlocuteur , chaque défaut et qualité d'esthétisme...peut être n'état-elle pas loin du compte ?
Alors ,après une attente plus polie que nécessaire, elle ne put réprimer un sourire coupable :



"Moi je suis venue dans l’endroit qui me correspondait le plus. Dîtes-moi , cette armure est là pour vous tenir chaud ?"
demanda-t-elle sans détour en plongeant ses yeux aux couleurs vives dans ceux encerclés de l'acier.

Peut être que ce nouveau-venu verrait là une question bien insultante , mais avec le plus de franchise déversée , Alan n'était pas le moins du monde troublée.
Elle se contenta d'exprimer un visage au limite du sérieux , en mêlant la naïveté qu'elle empruntait souvent pour faire croire que rien ne la disposait à réfléchir vraiment.
Dans ce lieu désolé de voir cette Erewent , le temps semblait chavirer comme la plus incompatible des météorologies. Le vent continuait de souffler avec plus de force et un froid insultant balayait tout du lieu ; pour chanter la mélodie de l'hiver par delà le sens d'une exagération.
Alan pouvait se croire porteuse d'un amour incontestable envers les glaciales bouffées ; mais tout le monde n'était pas dans son cas.

Alors qu'elle attendait une réponse de l'inconnu , elle remarqua soudain que son corps mince était vêtu d'une robe bien légère..que l'homme à ses devants semblait penser la même chose. Et qu'elle n'aimait pas qu'on l'interprète.
Elle fit alors semblant de trembloter dans une très bonne imitation et lança un regard vers la porte du sanctuaire , toujours assise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Dim 9 Mar - 23:01

[ Ok, mais je dois admettre que ça m'arrive de temps en temps de ne pas arriver à faire autant de lignes, car je suis inscrit sur onze forums en tout, et quand je répond à plusieur dans la soirée, je fini par faiblir un peu ]

Etrange, mystérieuse et dangeureuse en même temps, voilà ce que Sanitrius sentait en la présence de cette jeune femme. Face à elle, en position repos, quasiment militaire, mais avec les bras croisés, le guerrier observait les agissements de la jeune demoiselle. Les choses auxquelles on peut prétendre ne sont pas forcément celles qui formes la vérité, c'est pour cela que Sanitrius, malgré ses deux mètres zéro deux et ses cent huit kilos, ne voulait pas s'estimer plus fort ou dangeureux que son interlocutrice. Ne jamais sous-estimer son adversaire est une règle fondamentale lorsque l'on tombe sur un, ou une, inconnue. Surtout qu'il ne s'agissait pas d'une simple humaine, elle était rien de moins qu'une Erewent, l'idéololgie parfaite des Démons. Sans même faire plus attention aux différents signes qui caractèrise un Erewent, les yeux sont un avertissement des plus flagrant. La nuit et les étoiles accentuait la couleur des yeux de la jeune femme, comme deux torches fumante dans les couloir d'un château d'ombre. Le vent protestait contre les batisses présentes dans ce sanctuaire, s'ngouffrant entre ceux-ci. La froid mordait la peau et, si le coté Erewent de Sanitrius ne l'aidait pas, pouvait paralyser les êtres trop sensible aux variations si brutale du temps. Les yeux bleus du guerrier, grace à la lumière de la lune, se faisaient plus insistant, comme si c'est derniers avaient décidés de laisser paraître le sang brûlant qui coulait dans les veines de Sanitrius. Puis ce dernier prêta attention à ce que lui disait l'être inqualifiable qui se tenait devant lui. Celle ci posa une question que tout ceux croisant le chemin de Sanitrius lui avait déjà posé. Pourquoi son armure ? Même en plein nuit, il était, logiquement inutile de la porter...
Souriant derrière sa seconde peau, Sanitrius répliqua enfin :


" Le fait de ne pas me voir vous génerait-il ?"

Sanitrius savait qu'à chacune des rencontres qu'il faisait, son heaume finissait par ne plus orner sa tête. C'était ce qu'il enlevait le plus facilement d'ailleurs, comme si le plastron, ses jambières, ses brassards et tout le reste, ne faisait qu'un avec lui. Le titan que les autres pouvait percevoir comme incapable de ne faire autre chose que la guerre, enleva son casquie pour finalement laisser à la vue de tous une cheveulure chatain clair et mi-long lui tomber sur les épaules. La cicatrice sur sa joue faisait contraste avec les yeux bleus clair de ce dernier. Son sourire angélique ajoutait une certaine fascination à tout ceux et celles qui pouvaient croiser son regard. Une fois son heaume de retiré, le guerrier répliqua :

" Et bien voilà, vous pouvez maintenant voir à qui vous vous adressez. Je me nomme Sanitrius, et vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Alanharë Glazhn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14

Pièces d'Or : 100


MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Lun 10 Mar - 21:20

[ Ca arrive à tout le monde^^ ]


Ses yeux verts. Les siens bleus.
Deux contradictions devant La lune qui frappait de ses rayons le dos d'Alan.
Ce dernier en connaissait assez pour rester toujours droit et implacable. Pas de faux-placé qui aurait pu chambouler sa prestance : et il en était de même pour son étrange interlocuteur.
Pourtant , pour l'une des premières fois , l'échine d'Alan se courba du haut de son rocher pour mieux écouter l'homme , qui parlait d'une voix calme et un peu trop sérieuse selon le goût de l'Erewent.



"Le fait de ne pas me voir vous générait-il ?"


Si seulement cela s'averrait : juste. Pourtant Alan n'arrivait pas à se souvenir d'une phrase -ne serait-ce que d'un mot- qui aurait pu trahir un tantinet son inconvenance.

Gênée ? Non..plutôt curieusement induite , tel un mutisme de mots qui n'ouvrageait plus son imagination pour voir assez bien. Telle une lourdeur de croyance qui ne la laissait pas tranquille , comme toujours.
Elle réprima son envie de sourire pour grimacer d'un air cajoleur , comme on regarderait un enfant trop naïf.
Même si c'était loin d'être véridique.. plus loin ,même, que la juste position d'Alan. Cet homme couvert de pied en tête par cette tôle de ferraille, semblait s'étouffer sous un sérieux ; et dans l'atmosphère qui buvait l'abstinence : comment lui trouver la moindre naïveté ?

Certes, il fallait s'avouer qu'Alan avait des comportements d'une bizarrerie presque irréprochable..toujours trop loin de la vérité , pour connaître dans son mensonge...

Mais alors que sa douce et calomnieuse plainte de calme , foulait de ses pas l'enveloppe lourde des abysses , son interlocuteur , cet homme docilement apparenté à la royauté , leva ses bras au plus grand plaisir d'Alan.
Il sembla à cette dernière qu'une longueur amusante , presque façonnée , jouait le rôle pour voguer sur les gestes de l’armure. Les doigts attrapaient le casque trop lentement..les muscles fuyaient avec presque de l'habitude , mais enfin : il se dévoila.


" Et bien voilà, vous pouvez maintenant voir à qui vous vous adressez. Je me nomme Sanitrius, et vous ?" dit-il sous une réplique entendue..

Les cheveux volaient à présent sous le vent chantant , et ses yeux accompagnaient la mélodie d'un trémolo trop marqué.
Mais c'est le tout de son visage , qu'englobaient ses lèvres, qu'Alan trouva fascinant. Il n'y avait là plus aucun regain de noblesse , d'archaïsme ..mais le propre de la bonté..quel divin !
Sous cette stupeur de voir un ange sous des ailes de fer , Alan rigola.

D'un rire cristallin , presque forcené mais rempli de valeureuse surprise : pour la bonne fois qu'elle se trompait si bien !
Alors , avec une souplesse d'un âge plus enfantin , l'Erewent tomba de son rocher comme on dévale la glissade de l'amusement. Elle s'approcha de son semblable de sa démarche effacée . Ses yeux éclataient d'une nouvelle préoccupation tandis que sa bouche arquait le sourire calme et tempéré..comment on pouvait se dire : Bonjour.
Puis à quelques mètres de l'autre Erewent , elle s'arrêta enfin.


"Je voulais juste savoir si elle tenait chaud : cette armure." dit-elle inutilement , avec dans son regard toujours une pointe d'amusement.

Le vent soufflait plus fort contre les deux personnes pour se découper plusieurs fois au même endroit , et revenir à la charge. Alan souleva sa main -crut d'ailleurs voir un mouvement de recul chez son interlocuteur- , puis elle rattrapa ces cheveux bleus qui lui fouettaient le visage , pour les rattacher d'une étrange manière..sans pourtant rien avoir dans ses mains cadavéreuses.

"On m'appelle Alanhadrë...un prénom franchement difficile à retenir" avoua la Grande Erewent d'un ton serein qui contrastait avec son visage.

La tempête s'intensifia , la douce étoffe qui composait la robe précaire d'Alan virevolta avec plus de force , et l'apparente femme avança un peu..un peu plus.
Enfin , assez proche de son interlocuteur pour qu'il puisse la toucher en tendant la main , sa voix se fit plus affirmée et sérieuse..comme si l'intensité du vent pouvait calmer celui qui balayait l'ennuie d'Alan :


"Il commence à faire froid , vous risqueriez de tomber..malade"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Lun 10 Mar - 23:32

Nuit agitée, difforme et hurlante, elle semblait avoir mal, comme si le froid se défendait de quelque chose, sans trop savoir de quoi il s'agissait. Le vent augmentait la puissance de sa manoeuvre, pensant avoir plus de possibilité en agressant tout autant qu'il se sentait menacé. Soulevant un monticule de poussière à chacun de ses passages, la nuit semblait annoncer une tempête. L'armure entière de Sanitrius s'était accoquinée avec le froid, devenant une armure de givre. Au moindre contacte avec elle, la pauvre créature qui n'était pas habituée à son touché sentirait une douleur givrale sur sa peau. Mais Sanitrius avait l'habitude du froid, pouvant contrôler la température de son corps, il variait celle ci en fonction du temps, allant de -40/45°C lorsque la température était celle du désert, jusqu'à 95/100°C lors de nuits hivernales comme celle dans laquelle Sanitrius discourait actuellement avec une inconnue. Tenant son heaume sous son bras gauche, le guerrier ne bougait toujours pas, tel une statue de marbre, insensible aux ravages du temps. Ses cheveux mi-long, dansaient sous le fantôme naturel qu'était le vent, à la clareté de la lune, les yeux du guerrier changèrent en un bleu nuit, reflétant les milliers d'étoilés qui ornées le ciel tumultueux. Les nuages se faisaient de plus en plus nombreux et menaçant. Chacun passage de l'un d'eux amenait encore plus de mouvement dans le sanctuaire. Une méche, pourtant, ne semblait pas être atteind par les caprices de la nature, elle restait figée, là, coupant le regard de Sanitrius en deux. Alors que ce dernier fixait son interlocutrice, celle ci quitta enfin son rocher afin de poser pied à terre et, sans trop savoir pourquoi, elle s'approcha du semi-Erewent. S'arrêtant une fois, elle reprit tout de même son avancée vers Sanitrius, affichant un sourire que ce dernier ne pouvait réellement comprendre, et encore moins qualifier de bon ou mauvais...
Laissant cette demoiselle venir à lui, Sanitrius ne bougeait toujours pas, tel un Colosse gardant la porte du Paradis...Ou de L'Enfer. Situé à même pas un mètre de lui, la jeune demoiselle répliqua enfin, brisant le silence qui s'était installé depuis un moment. Prétendant se nommer Alanhadrë. Intérieurement, Sanitrius pensa que ce genre de prénom était tout à fait Erewent. Lui, à l'inverse des Erewents pur-sang, avait eu le droit à un prénom relativement humain, ce qui lui était majoritairement parlant bénéfique lorsqu'il était question de se présenter. Puis elle reprit sur un sujet plutôt...Bizarre. Semblant s'inquiète de l'état de santéde Sanitrius, celle ci répliqua qu'il risquait de tomber malade en raison du froid mordant les deux compères réunient dans le sanctuaire. Fixant Alanhadrë avec ses yeux bleu nuit et affichant un sourire diabolique sur les lèvres, le guerrier rétorqua :


" Ne vous inquiètez pas pour moi, mon armure tient bien plus chaud que votre petite toge. C'est plutôt à moi de vous dire cela."

Sanitrius ne voulait pas révéler ses pouvoirs aussi rapidement, ne l'a connaissant pas plus que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Alanharë Glazhn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14

Pièces d'Or : 100


MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Sam 5 Avr - 15:19

[Excuses-moi pour le retard ]

Vraisemblablement , une tempête se levait progressivement.
Les feuilles mortes balayaient dans un tourbillon incessant la terre déjà meuble que les racines ne voulaient plus commander. Les quelques brindilles courageuses se penchaient pour frôler le sol glacé.
Au même moment , les mèches blasphématoires d'Alan bougeaient de gauche à droite pour suivre les mouvements alors que son corps restait immobile.

Et à quelques mètres, l'interlocuteur d'Alan jouait dans la plénitude. Son heaume dorénavant saisit par sa lourde main cachait l'incroyable vague glacée qui parcourait la ferraille. Quant à son visage provoquant , il ne montrait aucune gêne dans ce nouveau regain de froid.
Pourtant cette incroyable manque de faiblesse revigorait le corps d'Alan qui commençait à se sentir euphorique.
Pouvait-elle trouver une similarité entre cet Erewent bénéfique et sa propre personne qui jouait le rôle de l'imparfaite ?

La grande Erewent frissonna une nouvelle fois et tout son corps se galba de réjouissance. Mais cette fois-ci son frisson n'avait plus rien d'une comédie et son léger tremblement n'éprouvait aucune gêne au vent.
...Similaire ?

Alors qu'elle restait là , Sanitrius la dévisageait d'une manière qui ne l'incommodait guère. Ses yeux bleus cherchaient à comprendre ce qui pouvait paraître évident et il se méfiait d'une manière qui falsifiait Alanharë de tout bon escient.
Mais ce silence ne dura pas plus longtemps que le jour qui se lève et la lisière de sarcasme éclaira l'entendement de la grande Erewent qui laissait sa robe aux reflets chantants balayer des atomes en mouvement constant.


" Ne vous inquiétez pas pour moi, mon armure tient bien plus chaud que votre petite toge. C'est plutôt à moi de vous dire cela." rétorqua l'Erewent .

Un sourire dessina ses traits dans une imitation diabolique et sous cet angle de vue Alan le contemplait.
A mesure de sa constatation , elle trouva au guerrier des airs cachés d'une méchanceté...étrange. Tel un sourire qui venait exercer la malfaisance , qui voulait exprimer le côté imparfait de Sanitrius.
Avait-elle vraiment ressenti l'aura d'une personne qui avait tué et qui ne se tourmentait pas ? Pouvait-il s'affirmer aidant ? Etait-il si bénéfique ..que ça ?
Momentanément surprise , l'Erewent essaya de chasser le contenu faramineu d'une constatation déplacée.

Tandis que le vent bougeait trop fort le visage d'Alan laissa prendre un air proche de la concession.
Dans une imitation sereine , elle plia ses doigts sur eux même avant de lever sa main.

Son corps dessiné se pencha en avant et elle lança une de ses jambes en arrière pour basculer tout son buste en avant. Avec un sourire amusé Alan approcha les jointures de sa main droite vers le guerrier, qui la regardait étrangement, et son bras se tendit approximativement à un maximum mesuré.

Alors, elle toucha de son index le torse de Sanitrius ,caché par l'armure de Sanitrius , telle une accusation.
Malgré sa posture chacun de ses muscles étaient détendus , et son visage soudainement sérieux dévisagea Sanitrius. Il ne la regardait pas mais son sourire n'était plus là.
Puis, avant que ce moment enfantin ne fasse perdre l'advenance du soit dit Guerrier , Alan retira lentement sa main et posa sa jambe à terre avant de se redresser.

Comme si son comportement avait tout de réfléchi , elle fixa les yeux de son interlocuteur qui consentit cette fois à lui échanger sa vision.


"Vous êtes sûr ?Moi j'ai trouvé votre armure glaciale " concéda-t-elle avec sérénité.

Telle une personne qui se sentait trahie sa tête se leva vers le haut pour ne plus regarder Sanitrius et les yeux verts éclatants contemplèrent des étoiles que l'on ne pouvait voir.
Et alors , une goutte tomba sur sa joue blanche. Puis elle fut rapidement suivit d'une seconde qui s'écrasa sur son buste et d'autres vinrent progressivement se déposer sur toute l'atmosphère pour écraser les deux personnages.
Si le vent était froid , la pluie n'arrangeait rien.

La bourrasque augmentait le volume de sa plainte et les nuages versaient le contenu d'une eau marquée dans la glace pour ne plus distinguer l'air des gouttes. Tout simplement , la tempête était finalement là.

Alan rigola légèrement tandis que Sanitrius ne pouvait toujours pas. Sa robe bleutée semblait vouloir s'échapper mais l'Erewent agrippa l'étoffe de ses mains pour plaquer le tissu sur ses jambes.

Dans une moue mi-agacé , mi-désolée , elle reprit la parole :


"Il serait bon pour moi de ne pas rester là."

Dans un air de dénégation elle hocha la tête avec désolation avant de rire à nouveau. De rire avec plus franchise qu'auparavant. D'un rire qui n'avait plus rien de sarcastique ou de glacial , mais qui était fraîchement chaleureux.
Puis , soudainement , Alan se mit sur la pointe des pieds avant d'avancer vers l'entrée de sanctuaire. Elle volait littéralement de bonheur car elle ne s'était pas trompée : il n'était pas si différent.

Ses jambes minces et sans vie marquèrent un point d'honneur à léguer le rôle de ses pieds à avancer et la grande femme aux cheveux bleutés monta les marches dans la plume légère qui composait sa nouvelle curiosité.
Arrivée devant la porte,elle poussa de ses mains l'entrée qui grinça d'un bruit peu accueillant.

Puis elle tourna sa tête en arrière pour regarder l'Erewent qui n'avait toujours pas bougé.


"Vous venez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   Dim 27 Avr - 6:46

Sanatrius tenait touours son casque sur le bras, le vent et les arbres semblait voir venir de loin un tempête approchante. Le sol était constament soulevé par un vent violent et les feuilles et la poussière ne cessait de virvolter dans tout les sens. Alors que le temps laissait facilement paraître son mécontentement, la jeune Erewent arriva près du gurrier et posa ensuite sa main sur l'armure de ce dernier, puis elle répliqua qu'elle trouvait pourtant celle ci bien froide. Affichant un souire, Sanatrius répliqua :

" Le froid n'est rien pour moi."

Tout en disant ses mots, Sanatrius se transforma en homme de glace, recouvrant son armure et son corps d'une épaisse couce de glace très résistante. La température de l'armure de glace devait être au alentour de -15/-20°C, toute personne qui n'était pas habituée au froid extrême aurait immédiatement succombé à la chute brutale de la température. Le fait de seulement toucher le corps gelé de Sanatrius risquait de donner une impression de brûlure. Lors de sa transformation, le guerrier avait également augmenté sa taille et son poid, comme il venait de modifier sa structure cellulaire et sa masse, mais les mouvements du guerrier approchant du sanctuaire ne semblait pas être pénible, comme si le poid et la gravité ne semblait pas avoir d'impacte sur ce dernier. Faisant signe à la jeune femme de passer devant et d'ouvrir lamarche, l'Erewent redevint normal et attendit que celle ci avance pour la suivre dans les lieux...

[ HRP :Désolé pour le temps de réponse, mais j'étais pas mal occupé ces derniers temps :D ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fantôme vient prier [Pv : Sanitrius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devine d'où vient cette image?
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Guillaume vient chercher Nathalie Estève.
» Après la pluie vient toujours le beau temps [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Dahut :: YS, CAPITALE DE DAHUT :: SANCTUAIRE-
Sauter vers: