AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~Escale dans la crique~

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: ~Escale dans la crique~   Mer 5 Mar - 20:24

Un vent doux soufflait dans une crique banale de bord de mer. Ce genre de vent suffisamment fort pour faire s’envoler des millions de grains de sable mais aussi pour vous rafraichir par grande chaleur. C’était un vent du bord de mer qui charriait toutes les odeurs et les relents marins. La mer azure était calme, le ciel dégagé. Un paysage parfait de carte postale. Tout ici relaxait, le léger bruit des vagues, la caresse du zéphyr, la senteur maritime. La solitude.
Un jeune homme marchait seul sur cette plage de galets polis par le temps et les marées. Doucement, pas à pas il avançait. Sans but précis, sans intention, sans rêves.
Un craquement derrière, pas si loin, pas si proche non plus. Gabriel se retourna élégamment. Sans le faire exprès, juste une habitude. Durant un instant, il avait cru voir un visage, doux et soigné, des yeux rieurs et aimants. Durant un instant, Gabriel s’était retrouvé petit garçon devant sa maman. Mais si vite, l’image c’était estompé, ne laissant qu’une crique comme toutes les autres le long de la côte. Une ombre passa sur le visage du jeune homme. Elle disparut bien vite, remplacée par un petit sourire. Il y avait longtemps qu’il ne se faisait plus d’illusion, il y avait longtemps qu’il avait perdu son innocence et il ne la regagnerait pas de sitôt. Le vent amena une mèche de cheveux devant son visage qu’il ramena en arrière négligemment.

Qu’est-ce qu’il faisait là ? Loin de Tara, de sa ville, des filles, des fêtes, des ambiances, de ses commanditaires et de ses meurtres ? Il ne savait pas. L’idée lui était venue comme ça. Il avait besoin de vacances. Pourquoi donc ? Il adorait la vie qu’il menait. Libre, débauché, baignant dans le sexe et le sang, très riche. Il n’était pas las de tout ça, il voulait juste une pause. Et par ce biais en offrait une à tous ces hommes qui le haïssaient. Presque mécaniquement, il avait jeté quelque affaire dans son sac à dos, ses armes, de l’argent et avait prit le large. Il était monté sur une charrette. Cela ne l’avait pas dérangé, il avait parcouru un bout de chemin de cette manière et avait continué à pied. Ses pas l’on mené à la mer. Devant cette immensité profonde et bleu. Cet endroit où l’on se sent ridiculement insignifiant et petit. Cet élément qui se déchaine parfois, ce liquide hypnotique qui avait envoûté Gabriel. Il était resté près d’une heure, assis en tailleur sur une falaise à la regarder, laissant vagabonder ses pensées. Il était rare que Gabriel se sente si pleinement serein. Il était toujours joyeux, heureux, jovial et plutôt de bon goût mais jamais il n’obtenait une plénitude comme celle qu’il avait ressentit.
Dans les villages qu’il avait traversés, il s’était rendu compte qu’il appréciait de passer dans des endroits ou sa réputation ne le précédait pas, ou les gens ne se retournaient pas en chuchotant des misères. Plus il avançait, plus le temps s’adoucissait et les gens étaient amicaux, loin des villes. Ce climat lui aurait sûrement parut pesant au bout d’un moment ou le soir tout le monde se couchait à neuf heures mais pour quelque semaines, cela pourrait passer.
De sa falaise, il avait aperçu nombreuse criques vides et avait décidé de descendre. C’est comme ça qu’il s’était retrouvé ici, à quelques mètres de la mer.

Gabriel se surprit lui même à s’asseoir en silence et à profiter. De toute façon, il n’avait rien de mieux à faire, il n’y avait aucune fille à l’horizon. Et changer d’air et de passe temps ne lui ferait pas de mal, il aurait de nouvelle choses à raconter à son retour. De son sac à dos il sortit un morceau de pain et le croqua sans réel faim, il le remit vite dans son emballage. Puis il s’allongea en utilisant son sac comme oreiller.
Un vague sourire sur les lèvres, il papillonna des yeux. Le ciel était bleu, le soleil ne tapait pas fort. Il était bien. L’air était beaucoup plus pur qu’en ville, c’était un véritable plaisir d’être ici au calme, seul. Pour un peu il se serait endormi. Ce n’était guère prudent, n’importe qui pouvait le tuer. Chez lui, il connaissait les lieux, ici, il n’entendrait pas forcément quelqu'un approcher. Et s’il se réveillait, le temps de retrouver ses esprits et de se souvenir où il était, il aurait eu le temps de mourir trois fois. Il glissa son poignard dans sa manche, jeta un coup d’œil aux alentours une dernière fois, ne vit personne. Il se recoucha, les bras sur le visage et ferma définitivement les yeux.
Il arriverait bien à lutter contre la torpeur qui voulait l’envahir, qu’est-ce qu’il aimerait pouvoir dormir en toute sérénité quelque heures. Peut être y arriverait-il enfin aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Mer 5 Mar - 22:33

Le vent fouettait le visage de Lyrka, perlé de sueur. Sa poitrine se soulevait au rythme d'une respiration saccadée. Elle avait beaucoup marché pour arriver ici. Les champs de la veille semblaient loin ... La nuit était passée et elle avait regagné forme humaine depuis bien des heures. Elle avait profité en chemin de la rosée matinale en s'arrêtant sur un rocher afin de voir naître le soleil tranquillement.
Elle prit appui sur un arbuste et enleva ses chaussures une à une ...

*Il faudra un jour que je m'explique pourquoi je les ai volées .... Je ne les supporte pas et ne leur trouve rien d'élégant ....*


Elle leur jeta un regard dédaigneux, les tenant comme on tiendrait quelque chose de répugnant. Elle les posa ensuite à terre et observa les alentours.
Elle était sur une espèce de falaise surplombant la plage de galets d'un côté, la mer de l'autre. Le paysage était magnifique. Le soleil brillait doucement, juste pour réchauffer un peu son corps face au vent qui lui glaçait le sang. Elle baissa les yeux et inspecta l'étendue grise à sa gauche. Elle discerna une forme humaine ... Un solitaire ... ? Son regard se reporta ensuite sur l'eau, de l'autre côté. Elle avait l'air profonde. Assez pour se jeter de la dizaine de mètres de hauteur où elle était. Elle enleva sa cape, retira les fourreaux accrochés à ses cuisses, pris ses chaussures et les jeta sur la plage. Les vêtements s'écrasèrent violemment sur les pierres tandis que les dagues s'enfoncèrent à la verticale dans le sol, parmi les galets.
L'hybride prit une grande inspiration, les pieds sur le rebord, les yeux clos. Elle recula alors puis s'élança dans une course folle. Arrivée sur le bord du précipice, elle prit une impulsion sur ses pieds nus et s'éloigna de presque deux fois sa hauteur de la falaise. Dans sa chute vertigineuse, l'air froid la giflait tandis qu'elle fonçait en piquet dans l'eau toute aussi fraiche. Son disparation sous la surface aqueuse se fit presque sans bruit, comme si elle avait été absorbée, tout simplement.
Lyrka nagea doucement vers la plage et rejoignit ses affaires. Sa robe bleue était gorgée d'eau et lui collait à la peau, comme si souvent. L'air froid lui rendait la peau granuleuse. Elle enleva sa robe et s'enveloppa dans sa cape sèche pour se réchauffer. Elle récupéra ensuite Seinn et Geam et ses chaussures puis marcha le long de l'eau ... à la recherche de la silhouette humaine qu'elle avait aperçu quelques minutes auparavant..

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Sam 8 Mar - 12:27

Quelques minutes, quelques heures. Le temps était totalement abstrait ici. Gabriel ne sut jamais combien de temps il avait vogué entre somnolence, éveil et rêve. Il aurait été capable de tout confondre. Il devait se réveiller. Le grand Gabriel n’était pas de ceux qui se laissent voguer à leurs rêves. Gabriel n’avait pas de rêve, que des désirs qu’il entendait satisfaire le plus vite possible quand l’un d’eux se profilait. Il ouvrit soudainement les yeux. Le ciel avait un peu pâlit et le soleil avait baissé. Il s’étira un long moment, ne se rappelant plus ses chimères dans sa somnolence et se redressa sur les coudes pour admirer la mer.
Son regard balaya de haut en bas et de droite à gauche tout ce qu’il pouvait voir ou apercevoir. Ses yeux se plissèrent quand il aperçu un point noir en haut de la falaise où il s’était tenu plus haut dans la journée. Il haussa un sourcil étonné. Il ne voulait pas être vu dans cette position de paresse, dans le cas improbable où on le connaissait. Un tas non identifié tomba non loin de Gabriel avec la violence de l’apesanteur. Cela fit un fracas assez conséquent et étrangement, Gabriel ne s’y attendait pas et sursauta. Il ne s’approcha pas et s’assit sur un rocher, le menton dans le creux de la main.

En observant la silhouette, il se demanda si celle-ci n’était pas suicidaire, il fallait faire un plongeon parfait pour être sur de ne pas s’écraser à la surface de l’eau. Le point noir s’élança sous l’œil attentif de Gabriel. Pourquoi attentif ? Pourquoi était-il intéressé ? Ne recherchait-il pas la solitude en ce moment ? Pourquoi ne remballait-il pas ses affaires et remontait à la recherche d’un nouveau coin pour se reposer ? Il n’en savait rien, il attendait de voir à quoi ressemblait cette personne si jamais elle arrivait jusque là. Soudain, décidée, elle se jeta de la falaise en un plongeon qui forma une magnifique courbe. La personne fila vers la mer et s’enfonça dans l’élément liquide sans une éclaboussure. Gabriel resta statique en attendant qu’elle ressorte de l’eau.
Pourquoi était-elle venue jusque là. L’avait-elle fait comme lui pour trouve un endroit de solitude ou l’ayant vu elle s’était décidé à le rejoindre ? Une impolitesse digne de Gabriel. Mais quand il lui faisait cela ne lui plaisait guère. Il adapterait son attitude à la personne qui allait sûrement bientôt apparaître.
Des pas sur les galets se firent bientôt entendre. Gabriel se leva et applaudit avec flegme, voulant saluer le plongeon et soudain elle apparut.
Instant d’arrêt simultané. Les mains se Gabriel s’arrêtèrent un instant de claquer. Devant lui se tenait une jeune fille enroulé dans une cape, les cheveux trempés dégoulinant le long. Un éclat de désir brilla un instant dans son regard. Ok il recherchait la paix. Mais une jeune femme, mouillée, sans franchement grand-chose sous sa cape. Rien ne pouvait empêcher à Gabriel d’avoir l’air intéressé. On ne se refaisait pas.


-Bonjour. Je vous félicite de votre plongeon qui était magnifique. Puis-je savoir néanmoins ce qui vous amène ici en troublant ma tranquillité. J’ajouterais bien sur que ce n’est pas si grave vu la créature en face de moi.

Il était passé à l’attaque et attendait avec une certaine impatience la réponse de cette femme étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Sam 8 Mar - 20:13

Lyrka appréciait le contact froid des galets sur ses pieds gelés. Sa marche se faisait réfléchie, chaque pied se posant sur un gros galet comme pour ne pas se blesser et ce, même si le risque était négligeable. Elle tenait sa cape d'une main, au centre, pour cacher sa poitrine nue, tandis que le tissu noir glissait sur ses épaules, l'obligeant à le réajuster assez fréquemment afin d'éviter d'être trop vulgaire ... Quand elle se retrouva face à l'inconnu dont elle avait vu la silhouette au loin, elle afficha un large sourire. Il était charmeur, quelque peu ironique mais terriblement craquant ... Elle avait cru voir le regard de l'homme se poser sur elle un instant mais peut-être s'était-elle trompée ? En tous cas, cette idée lui donna envie de s'amuser. Elle écouta la voix de l'étranger tout en regardant son visage, jouissant de pouvoir profiter ainsi de son loisir préféré.
Les lèvres du jeune homme semblaient douces et avaient une couleur légèrement plus rosée que le reste de sa peau. Celle-ci était parfaite, comme une plaque de métal fraiche fondue et forgée, sans défaut. Parfaite. Devant ses charmants yeux gris tombaient des mèches qui barraient son regard avec élégance. Ça lui donnait un air de démon, contrastant avec sa gueule d'ange. Contraste confirmé par un regard qui semblait un peu .... Meurtrier et sarcastique aux yeux connaisseurs de Lyrka. Evidemment : elle avait le même.
"Pas si grave vu la créature en face" ? Ce Mi-Ange mi-Démon est-il en train de la draguer ouvertement ? Surement ! Mais c'était loin de déranger l'hybride ... Elle était toujours partante pour une histoire d'un soir. Elle réfléchirait peut-être après pour savoir si ça valait le coup de faire durer cette aventure.
Elle eut un nouveau sourire, beaucoup plus sensuel et séducteur, plongeant littéralement dans celui de l'homme qu'elle avait en face d'elle. L'idée même d'être à moitié nue devant cet homme lui donnait envie d'en faire davantage. De l'ouverture de la cape qu'elle gardait close de sa main gauche, elle laissa dépasser le bas d'une jambe très fine, très pâle mais élégante.


- Merci.

Elle rajusta de sa main droite les mèches noires tombant devant ses yeux bleus.


- Celle qui a l'audace de troubler votre tranquillité s'appelle Lyrka Siawen. Je ne voulais pas vous déranger. Pardonnez-moi de vous importuner ...

Elle laissa glisser son regard sur l'intégralité du corps de l'homme, comme pour faire une dernière inspection avant de s'avancer.


- En même temps, je ne regrette rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Mar 25 Mar - 15:54

[Vraiment désolé pour l'attente TT j'ai eu plein de boulot...]

Qui aurait pu croire qu'en cherchant le repos et la solitude sur cette plage Gabriel ferait une si surprenante rencontre ? Une si surprenante et si séduisante rencontre, il fallait l'avouer. Autant Gabriel avait du charme, il le savait et en abusait sans vergogne, autant il était tout aussi sensible au charme des autres. Et cette "autre" en avait... du charme.
Sans se départir de son sourire Gabriel fit une brève inspection qu'il espéra ne pas être trop voyante. Cette femme semblait jeune, surement dans sa tranche d'âge. Sa peau était pâle ce qui contrastait fortement avec sa longue chevelure noire aux reflets bleus. Il s'attarda sur les pupilles de son interlocutrice, bleues, s'accordant avec ses cheveux puis l'admira entièrement. Elle était mince et semblait si fragile. Gabriel s'avança d'un pas.
Qu'avait-il l'intention de faire ? N'était-il pas en 'repos' ? Non Gabriel Jeevas n'était jamais en repos même s'il le voulait, à croire qu'il agissait comme un aimant sur les filles. et puis s'il comptait bien... Cela faisait plus d'une semaine qu'il n'avait pas satisfait son appétit sexuel. Peut être qu'aujourd'hui briserait cette longue semaine de solitude. L'endroit ne lui déplaisait pas, c'était idéal, isolé, calme. Bon, les pierres n'étaient pas très confortables, il allait falloir trouver une solution.

Le jeune homme cligna un instant des yeux devant le sourire qui ressemblait étrangement au sien puis son regard fut attiré vers un éclat blanc à travers la cape sombre. La jeune demoiselle venait de sortir le bas de sa jambe, un des gestes aguicheurs par excellence. Gabriel sourit de plus belle. Apparemment, elle n'était pas du tout gênée ou coincée par les paroles du séducteur.
Gabriel entendit à peine le remercîment, plongé dans ses réflexion et se reconcentra pour entendre la suite.


- Celle qui a l'audace de troubler votre tranquillité s'appelle Lyrka Siawen. Je ne voulais pas vous déranger. Pardonnez-moi de vous importuner ... En même temps, je ne regrette rien ...

Voila qui était intéressant. Mlle Lyrka lui plaisait. Et cela semblait réciproque. Dans le cas contraire, Gabriel aurait été très étonné. Narcissique ? Oui et il ne se voilait pas la face. La meilleure manière d’attirer son attention était de ne pas lui succomber tout de suite. Mais Lyrka tombait très bien. Gabriel fit un pas en avant et posa sa main sur l’épaule de la demoiselle ? Huuum étrange. Il était peu probable qu’elle soit humaine, ou à part entière. Cependant Gabriel n’allait pas s’attarder là-dessus. Il se concentra plutôt sur ce qui pouvait se trouver en dessous de la cape qu’il touchait. Il lui suffisait d’un geste pour la faire glisser Mais Gabriel était un séducteur entreprenant, pas un pervers violeur, nuance.

-Vous ne devez pas avoir chaud vêtu comme cela, Mlle Lyrka, puis-je vous proposer de vous réchauffer ?

Gabriel fit un petit sourire innocent. Après tout, il pouvait bien tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Mar 1 Avr - 15:43

"Humaine ? Surement pas !" avait du se dire Gabriel en touchant l'épaule de Lyrka. Sa peau était froide, de par sa température habituelle et de par le vent frais qui soufflait sur la plage qui faisat voler la cape, dévoilant par moments le bas de deux longues et fines jambes. Ses longs cheveux noirs bleutés volaient délicatement sur ses épaules dénudées. En effet, la cape glissait le long de celles-ci, dévoilant les clavicules saillantes et la naissance d'une poitrine assez importante par rapport à la corpulence de la jeune fille. D'ailleurs, elle sentit comme un regard insistant la fixer, la déhabiller littérallement. Ce Gabriel avait l'air d'être plus qu'intéressé ... Ce qui allait très bien à la jeune fille ! Même pour une histoire d'un soir !

-Vous ne devez pas avoir chaud vêtu comme cela, Mlle Lyrka, puis-je vous proposer de vous réchauffer ?

Mhhhh ... Entreprenant jeune homme ! Elle esquissa un sourire ... Cette espèce de sourire à moitié sainte-nitouche, à moitié pervers qui donnait cette allure contradictoire à l'hybride dans ses moments-là. Comme toujours. En dehors de ces grands moments de drague intense, Lyrka était une de ses femmes qui ne parlent aux gens que pour les enfoncer à six pieds sous terre. Sinon, elle se taisait et dévisageait ceux qui la fixaient avec insistance d'un regard froid et méprisant. Alors cette petite boule de lave en fusion, cette envie délicieuse de faire des folies avec son corps encore une fois, ne faisait que contraster avec l'arrogant personnage.

- Volontiers ...

Elle laissa glisser un peu plus la cape qui s'arrêta à la moitié de sa poitrine, cachant à peine des mamelons tétanisés par le froid. On voyait clairement les petites bosses qui ponctuaient sa peau et la rendait presque râpeuse ...

- J'ai très froid ...

Murmura-t-elle dans un soupir qui en disait très long ...

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   Lun 28 Avr - 15:04

[Désolé de l'attente pour une réponse très bof -__-]

Le sourire qui répondit à sa question parlait pour son interlocutrice. Et parlait même très bien. Gabriel ne voulait pas savoir si c’était lui qui l’avait décidé ou si elle se serait contentée de n’importe quel homme. Pour notre dragueur, une autre aurait aussi bien fait l’affaire pourvu qu’elle fût jolie à regarder et pas coincé. Et comme la chance était avec lui ce jour, il se trouvait que Lyrka était les deux à la fois. Gardant le contact de sa main sur l’épaule, toujours sans faire glisser le tissu, il se mit à caresser doucement la peau de ses doigts. Sa seconde main vola vers le visage de Lyrka et effleura quelques mèches de cheveux sans lui toucher la peau. Il avait envie d’y aller doucement, une fois n’était pas coutume et il n’était pas dans une de ces auberges qu’il avait tant l’habitude de fréquenter. L’air marin et la proximité de la mer, le silence et la solitude l’apaisait, aussi bien dans ses gestes que dans ses paroles. Elles étaient moins éclatantes et aguicheuses qu’à l’ordinaire. Plus douce et sensible, du moins pour lui.

- Volontiers ... J'ai très froid ...

Long soupir presque nonchalant. Un éclat de sourire espiègle apparut au coin de la bouche de Gabriel. Cette femme était expérimentée, elle savait si prendre pour attirer les hommes. Gabriel n’était pas né non plus de la dernière pluie et il en aurait plus fallut pour le rendre fou. Beaucoup plus. Néanmoins, même si elle était entreprenante, autant que lui. Ce n’était une folle furieuse enragé prête à arracher ses vêtements pour avoir le corps du beau blond.

Aguicheuse à quel point ? Elle avait fait glisser d’elle-même le seul vêtement qui préservait encore son corps nu. Il ne baissa pas les yeux vers la poitrine de celle-ci. Préférant fixer son visage, essayer de lire ses pensées, ses expériences, ses ambitions. Peu de mots avaient été échangés. Peu était utile dans un parcourt de drague qui n’en était pas un, chacun ayant comprit ou l’autre souhaitait en venir. Mais le jeu était agréable et méritait sûrement qu’on lui accorda plus de temps. Les doigts de Gabriel volèrent vers la nuque de la demoiselle et il caressa cette partit tendrement, laissant filer ses doigts jusqu’au cou et descendant petit à petit.


-Ce n’est pas étonnant. Quelle idée de se jeter d’une falaise de telle sorte.

Son bras entoura doucement la taille de Lyrka et il la ramena contre lui.

-Je me vois cependant mal refuser de rendre une chaleur corporelle décente à une demoiselle.

Que de belles paroles. Comme quoi, il arrivait à Gabriel de paraître gentleman à ses heures perdues. Il nicha sa tête dans le cou de Lyrka et souffla de l’air chaud dans celui-ci.

- Ça va mieux ? demanda t’il, toujours aussi espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Escale dans la crique~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Escale dans la crique~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Dahut :: PLAGE DE PIERRES-
Sauter vers: