AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 vraiment seul? (pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: vraiment seul? (pv)   Mer 5 Mar - 21:23

Une étendue d’azur a perte de vue, le bleu du ciel rejoignait celui du lac. Le soleil était à son zénith pas l’ombre d’un nuage à la ronde. On pourrait qualifier cette journée de paradisiaque. Oh qu’il ferait bon de s’y reposer….Puis apparaissant en travers des arbres, sortant de la pénombre tel une ombre, une fine silhouette. Qui se précisant avec le temps, temps qui passait sans se lasser, immuable en soit... Fine et svelte silhouette enveloppée d’une mante de velours couleur nocturne. Rien ne se distinguait de cette personne, a l’exception qu’on se doutait bien que c’était une femme, c’est être semblait vide de toute substance. Aucune émotion ne se faisait sentir à l’horizon et pourtant…

L’être s’arrêta un peu plus loin du lac, le fixant, puis inspira l’air de cet endroit. Tien elle rêve ou un effluve marines taquinaient ses narines ? Surement un souvenir qui vint troubler sa perception…. Mais ça la troubla tout de même … Pourquoi donc ? Enfin soit elle ne préférait pas se torturer l’esprit plus qu’il ne l’est.

Dégageant son minois des ombres de la capuche, laissant ainsi les rayons du soleil lécher sa peau nacrée. Mais à quoi ressemblait cette inconnue ? Mmmm…
Un coup de cygne que l’on aperçoit et par dessus tout cela, un visage aux traits angélique, encadré par de long cheveux ébène. Opulente chevelure plus sombre qu’une forêt de chêne. Derrière ce rideau miroitant se dissimulait un immense regard aux reflets rougeâtres. Regard peu commun pour le commun des mortels d’ailleurs. Regard qui est délicatement ourlés d’un jeu de cils long et troublant. Ce regard qui peut-être si expressif est pour l’heure vide…

Puis soudain elle s’anima comme sortant d’un songe. Secouant son minois la jeune fille déposa ses armes à terre, dans ses armes il y avait un étrange cerceau d’argent. Décoré de clochette et de ruban, mais si l’ont y regardait de plus près l’on distinguait une lame double tranchant, brillant de mille feu, aux multiples pointes déchiqueteuses et ainsi qu’un ensemble de couteaux de jet... Ce fardeau retiré, la belle s’élança d’un une course a perdre halène.

Course folle, qui se continuait tout en contournant un léger tertre, oubliant tout pour quelque instant. Puis soudainement mue par une envie des plus loufoques elle sauta à cloche pied drôle de gigue qu’était ces geste. Puis brusquement elle bascula la tête en avant et se mit à marcher sur les mains.
Pour une fois ce numéro qu’elle exécutait si souvent n’était rien que pour elle. Rien que pour ce plaisir personnel. Cela lui fit même lâcher un sourire.



« Liberté quel doux mot… »



C’est quelques mots avait été dit d’une voix légère et musical, aux chaudes intonations. Lâchant ainsi une dernière tension, puisqu’elle se croyait seul…
Mais ce lieu était il si désert que le croyait la jeune fille ? Peut-être, peut-être pas….

En tout cas pour l’heure Yuri avait l’impression d’être seul, et l’appréciait au plus haut point. Continuait ainsi sa danse, exécutant toute sorte d’acrobatie… Moyen de détente comme un autre direz vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Mer 5 Mar - 21:48

Ombre maritime ou être d'un naturel étrange. Personne illutionniste et peut être même fantômatique, rien en pouvait qualifier vraiment ce qu'était Sanitrius. Affinité de l'eau était un avantage qu'il possèdait et qu'il utilisait sans crainte, bien au contraire. Face à l'étendue sauvage du Lac, Satnitrius, restant au bord, fixa longuement ce lieu avant de décider enfin de pénétrer dans l'élèment liquide qui se posait devant ses pieds. Arrivé jusqu'aux genoux, le guerrier ne fit plus qu'un avec la masse liquide qu'était le Lac. Comme une statue transparente, Sanitrius continua son avancée dans ce dernier, ne prêtant que très peu d'attention aux différentes créatures vivants dans ce lieu si calme et reposant. Enfin surbmergé de tout son être, Sanitrius commença à avancer à vitesse modérée. Le Lac était relativement grand, c'est pourquoi le guerrier décida de se laisser un peu aller. En l'espace d'une seconde, Sanitrius fila comme une torpille, allant à plus de cent kilomètres heure. Zigzagant dans le Lac, invicible et intengible, l'être élèmentaire qu'était devenu Sanitrius s'arrêta pourtant. Une présence le fit vibrer, comme si une chaleur venait de faire son apparition près de "La larme de Mor"...
Fixant les alentours, ce dernier trouva très vite l'origine de cete sensation bizarre. Une jeune femme venait de pénétrer dans les abord du Lac. Intrigué, mais très prudent, Sanitrius, toujours sous forme liquide, s'approcha de l'être inconnue et observa ce que cette dernière allait faire...
"L'espion" pû voir que la jeune demoiselle n'était pas une faible femme sans défense, bien au contraire. Elle venait de poser une double lame plutôt bien éguisée et plusieurs couteaux de jet tout aussi affutée. Alors que Sanitrius pensait avoir tout vu sur cette inconnue, l'effet de surprise fut total lorsque cette dernière commença à courir à une vitesse dès plus impressionnantes. Puis, sans trop savoir pourquoi, l'individue commença une danse tout aussi bizarre que le fait de partir sans raison dans une course folle...
Afin d'assouvir sa curiosité, Sanitrius, remontant à la surface de façon très discrête pour ne pas effrayer sa visiteuse, s'approcha de la jeune femme et répliqua :


" Bonjours à vous, que faites-vous exactement ?"

Sanitrius, toujours aussi tête en l'air, fut tellement prit par sa curiosité qu'il en oublia qu'au moment même ou il s'adressait à le jeune femme, ce dernier était en train de marcher sur l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Mer 5 Mar - 22:30

S’arrêtant net en entendant le son de voix masculine, net était bien le mot car elle s’était soudainement figée dans son mouvement, tel une statue de marbre blanc. Sauf qu’elle était dans une position moins noble que les statues grecques des temps anciens.
Au moment ou elle s’était stoppée dans sa danse la jeune femme était sur une main. Et c’était ainsi qu’elle s’était arrêtée. Tenant sans aucun mal à force d’habitude. Son minois se tournant vers l’ombre maritime, drôle de personnage mais malgré la cocasserie du fait de l’endroit où il lui parlait la jeune fille, « s’inquiéta ».

Ses fin sourcils se froncèrent en une mine soucieuse, mais ce petit air aurait pu être banal si on ne l’associait pas avec la position actuelle de la « petite ». Petite était bien le mot car quand d’un bond elle se retrouva sur ses jambes. Sanitrius pu voir qu’elle était minuscule, ne dépassant pas le mètre soixante-cinq. Drôle de différence face à ce géant venu des eaux…

Surement par pure réflexe de politesse dépassant outre la peur que la présence venait d’éveillé en elle le nouveau venu. Elle répondit d’une voie plus basse que sa phrase précédente …


« On peut dire que je faisais un numéro … »


Pas très explicite comme réponse ça, et puisqu’il était curieux ça n’allait guère l’avancer. En tout cas pour le moment il devra rester sur sa faim…
S’abaissant sur l’appui de ses jambes la jeune fille s’avança vers le bord de l’eau le fixant de ses pupilles rougeâtre… La curiosité présente également pour l’heure, même si elle est maintenue en respect par sa peur.


« Au faite savez-vous sur quoi vous êtes là ? »



Son pâle minois s’éclaira alors d’une rougeur légère sur les joues. Qu’elle idiote elle faisait avec cette réflexion. Pour quoi on allait la prendre maintenant ? Pour une pauvre ignorante….


*Je devrai penser a tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de lâcher une idiotie…. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Mer 5 Mar - 22:48

Sanitrius, toujours avec son air de curiosité dans les yeux, écoutait ce que lui disait la jeune femme. Cette dernière, surprise surement par la venue impromptue du jeune homme, s'était arrête en plein mouvement, se tenant ainsi d'une seule main, comme si son poid et la gravité qui en résultait n'existait pas. Alors qu'elle reprennait ce que l'on pourrait qualifier de position normale, l'inconnue répliqua qu'elle ne faisait qu'un simple numéro...Numéro ?
Elle disait cela comme si elle faisait partie d'un cirque, comme si elle n'était qu'une animation pour grand public. Surprit par le mot employé, Sanitrius fronça légérement les sourcils afin de montrer son étonnement envers ce mot si...Esclavagiste. Laissant la jeune femme discourir seule, Sanitrius, alors interpelé par cette dernière sur sa position acutelle, regarda d'un air plutôt dégagé ses pieds situé sur la surface d'une eau d'environ quanrante centimètres de profondeur. Relevant son visage vers la jeune femme, et voyant la différence de taille avec elle, afficha un léger sourire amusé. Il est vrai que la demoiselle n'était pas bien grande, lui qui faisait deux mètres zéro trois, pour ses cent huit kilos. Ne laissant pas de blanc dans la converation si bien commencée, Sanitrius répliqua :


" Oui, effectivement, veuillez m'excuser, là où je suis, vous aurez du mal à me rejoindre sans nager."

Tout en disant ces mots, Sanitrius quitta son "sol" transparent et posa enfin pied sur le sol ferme. Face à la jeune demoiselle, Sanitrius, affichant toujours son aimable sourire, reprit :

" Je trouvais votre...numéro très joli, vous dansiez à merveille. Vous êtes danseuse de mêtier ?"

Sanitrius voulait passer outre son étourdissement car il était très difficil d'expliquer qui il était sans mettre son coté Erewent en avant, et cela, le guerrier préférait s'abstenir...
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 6 Mar - 8:27

Il préférait s’abstenir, tel était donc son choix au guerrier, même si c’était en un sens compréhensible ne connaissant pas la jeune femme qui était devant lui, il n’allait s’épancher sur sa vie et sur son être. Quoi de plus logique non ?
Enfin, soit mais si il observait la jeune femme il pouvait distinguer sans aucun problème qu’elle n’avait pas l’air très humaine. Rien que son regard montrait cette origine d’une race étrangère…
Et pourtant son regard elle n’y pouvait rien y faire. Héritage d’un ancêtre lointain cette caractéristique n’avait rien avoir avec son être véritable. Ainsi cela pouvait provoquer pas mal de quiproquo.
Mais mis à part son regard ? Tout son être indiquait son sang elfique…. Mis à part deux détails, le premier la taille. Oui les elfes sont réputés de grande taille. Défaut de fabrication l’on pourrait dire….
Le deuxième ses oreilles, il fallait regarder a deux fois pour voir que ses oreilles était pointues, petites comme elle, ca n’allait que avec son être.
Mais bon tout ceci n’indiquait pas tout, et pourtant elle avait une force peut commune, pour ça qu’elle savait aller ainsi contre l’apesanteur et rester, ainsi la tête en bas sur une main… L’habitude lui avait permis cela mais aussi sont côté Bisclaverets…

Ce côté-là d’elle ne s’exprimait pas le jour, il faudrait la nuit pour que ce masque de fragilité apparente face place à la force brute...



« C’est mieux ainsi en un sens …. »



Drôle de réflexion, qu’elle faisait là pour le faite qu’il était maintenant sur la terre ferme, enfin il ne fallait guère chercher à comprend l’esprit de la belle. Tien elle paraissait bien sociable d’un coup souriant, parlant d’une voix enjouée elle faisait ça comme dans un automatisme, réflexe ancien, mais le regard ne suivait pas, il c’était ré-éteint…

Enfin soit, elle le regardait fixement son tendre minois penché de côté pour pouvoir tenter d’accrocher le regard de l’être. Sa cascade de boucle brune encadrait ce visage, long rideau miroitant lui permettant à loisir de se dissimuler.

Pour l’heure c’était le moment d’observation, si il faisait quoi que ce soit qui lui déplaisait elle réagirait au quart de tour, ça il pouvait compter la dessus. Ce n’était pas parce que c’était une femme qu’elle ne bougerait pas.

Aux paroles de Sanitrius :

" Je trouvais votre...numéro très joli, vous dansiez à merveille. Vous êtes danseuse de métier ?"


Un sourire sans joie allongea celui qui était marqué sur ses lèvres de nacres. Elle répondit à cela de sa voix « enjouée »


« Merci c’est gentil il ne fallait pas… En un sens je suis beaucoup de chose par la force des choses et cela en fait partie… »



Ne répondait-elle que par des demi-mots bon sang ? J’espère que Sanitrius est patient car il va falloir l’être avec ce bout de femme. Puis elle secoua sa frimousse pour se rappeler à la vérité. Elle ne disait que des idioties.


*Bon sang ! Je suis qu’une idiote là, j’enchaîne les gaffes coups sur coups !*


« Mais je m’égare, enfin soit. Je danse pour vivre on peut dire… Et vous ? Je ne parierais par sur le faite que vous êtes danseurs…. »



Regard qui pétille quelque instant, son esprit sociable avait le dessus pour l’heure ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 6 Mar - 14:24

Sanitrius fixait encore la jeune femme qui lui faisait face, son intérêt pour cette dernière était inhabituel. D'autant plus lorsqu'il remarqua les yeux de la demoiselle, une couleur plutôt inhumaine, sans pour autant être Erewent, ça il en était sûr, connaissant les traits génétiques physiques des Erewents, il savait qu'il ne s'agissait pas de celle-ci. En revanche, après avoir observait avec plus d'attention son interlocutrice, le guerrier remarqua également les oreilles légérement pointues tel que le sont celles des Elfes. Même si elle n'était pas à cent pourcent Elfe, elle possèdait une part de la race la plus ancienne qui existait. Sanitrius, à l'inverse, ne possèdait pas le sang d'un race très ancienne, bien que les Erewents n'étaient pas arrivés depuis peu. Malgré sa taille, Sanitrius sentit que la force de la jeune femme n'était en rien lié à son apparence. Elle était dotée d'une puissance remarquable, peut être pas aussi grande que celle de Sanitrius, mais assez pour pouvoir se défendre en cas de problèmes inattendus. Alors que l'inconnue continuait son discours, Sanitrius écoutait avec attention les dires de la belle. Affichant toujours son sourire amical, Sanitrius leva son sourcils droit lorsque cette dernière fit la remarque amusante qu'il ne devait pas être danseur. Sanitrius, répliqua d'un ton amusé :

" Et bien, effectivement, non, je ne suis pas danseur, je suis un guerrier. Et je ne suis accompagné que de Snaga...Ma Hache."

Tout en disant cela, Sanitrius l'a dégéna et, alors qu'il l'a faisait se balancer d'une main à l'autre, cette dernière, ayant absorbée et déchiré plus d'âme qu'un vétéran à la retraite, rétorqua d'un voix d'outre-tombe, faisant frémir toutes les âmes dans les environs :

" Sang et Mort..."

A l'écoute de ces mots, Sanitrius serra plus fort la Hache afin de lui faire comprendre qu'elle n'allait tuer personne ce soir et qu'elle devait, sur le champ, cesser de parler à chaque prise entre les mains dures et fermes du semi-Erewent...
Fixant la jeune femme, Sanitrius afficha son plus beau sourire afin de faire passer ce que venait de dire les doubles lames de la hache, puis il répliqua :


" Veuillez l'excuser, elle parle très peu, mais quand je l'a dégéne, elle pronnonce toujours ces deux mots. C'est dû à ses origines plutôt spéciales. Elle a toujours connue la guerre, et je ne l'a sort que pour me battre, c'est rare que je l'a prenne juste pour la montrer."

Les lames brillaient d'un reflet rougoyant comme le sang, et si on s'attardait un peu sur ce qui s'affichait sur les deux lames, on pouvait y voir plusieurs visages amplies de frayeur et de douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 6 Mar - 16:47

Se laissant ainsi examiner par l’homme, elle souriait essayant d’imaginer ce qu’il faisait comme estimation quelconque à son propos. Et quand cet examen fut fini du côté de Sanitrius elle se permit alors de l’observer à son tour. Ce qui frappait le plus chez lui c’était sa carrure… Imposante était le mot qui convenait le mieux, mais un sentiment de respect s’inspirait. Enfin chez elle c’était cette stature qui lui sautait aux yeux puisque vu sa taille elle devait forcement lever la tête. Se sentant toute petite, sentiment qui est habituel chez elle, mais là c’était accentué, amplifié.
Puis elle rit légèrement, d’un rire léger et cristallin, tel une cloche qu’on égrène. Pourquoi ? Il n’y avait que elle qui pourrait le dire, enfin elle ne se moquait pas c’était une chose sure…

« Guerrier ?.... »


Ne rajoutant rien d’autre, observant son geste tout simplement, mais sa position changea subtilement, se mettant aux aguets, prête à réagir car l’arme ne l’inspirait guère d’une manière favorable.
Quand la hache fut dégainée un frisson parcouru toute la longueur de sa colonne vertébral. Et lorsqu’elle fit entendre sa voix, un léger tremblement s’empara d’elle. Elle n’aimait pas ça. Comment l’être qui se trouvait devant elle pouvait se sentir à l’aise avec cette arme ? Elle ne le comprenait pas.

Elle se calma, en voyant le sourire de Sanitrius, mais ne pu s’empêcher de laisser un léger jappement sortir du tréfonds de sa gorge. Rougissant face cette réaction plus que puéril, elle mit le bout de ses doigts sur sa lèvre inférieur. Contrite.


« C’est… c’est rien, ne vous inquiétez pas, mais cette hache me fait pense à une légende mais c’est a propos d’une épée…
Enfin pas besoin de s’excusez…. »



Elle sourit, essayant de raffermir sa voix car au début de sa phrase elle était partie dans les aigus. Elle avait honte de sa réaction.


*je suis digne d’une enfant là. Mais qu’est ce que j’ai donc aujourd’hui je ne me reconnais pas.*


" Et pardon pour ma réaction"


Dit elle en baissant son minois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 6 Mar - 17:58

Depuis près de deux siècle, il possèdait cette Hache ayant appartenu à son paternel. Elle ne l'avait jamais quittée, ni même pour dormir, ce qui pourrait, pour une personne sencée, être du genre très curieux, limite absurde. Mais Sanitrius ne se sentait pas de l'a laisser loin de lui dans ces moments où il ne peut l'a voir. De n'import quelle manière, il fallait qu'il l'a sente près de lui, comme une couverture chaude pour la nuit. Alors qu'il l'observait avec une certaine fascination, le guerrier fut retiré de son étreinte dubitative lorsqu'il entendit la réaction de la jeune femme. Clignant des yeux afin de revenir à la réalité, il lui répliqua :

" Oh, si je suis navré, je sais à quel point Snaga peut affecter les gens qui ne sont pas habitués à sa présence. C'est une Hache né de l'Enfer, elle fut forgée par un Seigneur sombre Erewent, il y déversa toute sa colère et sa fureur de vaincre. Seul un coeur sage et discipliné peut contrôler cette rage qui sommeil dans cette arme. D'ailleur à part le Seigneur Sombre, mon père et moi même, personne n'a jamais tenue cette Hache."

Tout en disant ces mots, Sanitrius rengea Snaga dans son fourreau de cuir traité. Alors qu'il venait de raconter cette petite anecdote, Sanitrius se perdit dans ses souvenirs pourtant si loin mais à la fois si clair dans son esprit. Le Seigneur lui donnant cette arme, affirmant qu'elle provenait de lui, et qu'il l'avait offerte à son père lorsque ce dernier prit place dans sa Garde Personnelle...
Snaga n'était pas une arme des plus ordinaire, loin de là, l'âme qui y vivait ne pensait peut être qu'à tuer et massacrer, mais Sanitrius savait que plus il apprennait à cette arme ce qu'était le monde, plus elle deviendrait une arme neutre, voir même bénéfique. Sanitrius savait également que cela ne se ferait pas tout seul, que le temps était l'unique remède pour cette engeance d'Erewent...
Reprennant un peu conscience de son entourage, il releva les yeux vers la jeune demoiselle et reprit, toujours avec un sourire amical :


" Snaga est très spéciale, comme vous l'avez deviné, mais je le suis encore plus. J'ai constaté une différence physique avec les humains chez vous. Vos yeux en premier lieu, mais avec plus d'attention, j'ai remarqué que vous êtiez Elfique également. Je ne sais pas de quel race vous tenez vos yeux, mais je jurerais que ce n'est pas Erewent...Qui êtes-vous réellement ?"

Sanitrius avait pour habitude de ne pas perdre de temps avec les gens qu'il apprèciait plus ou moins. Sa franchise pouvait choquer certains et en irriter d'autres, c'est pourquoi, ne voulant pas perdre une amitié peut être naissante avec la jeune femme, il reprit aussitôt :

" Je ne veux pas vous paraître déplacé, mais comme vous me semblait être une personne très charmante, je souhait faire mieux connaissance avec vous. Enfin si bien sûr me connaître vous intéresse ?"
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 6 Mar - 19:33

Toujours un peu sur ses gardes la jeune fille ne se détendît qu’au moment où Sanitrius rangea son arme, rare était se genre de réaction chez elle, enfin soit… Elle écouta alors l’histoire de cette arme. Tout en reculant d’un pas pour pouvoir s’assoir au sol.

Sa mante de velours bleu pour siège. Elle replia ses jambes sur le coté, tout en s’appuyant sur le bras droit. Son minois incliné sur le côté, quelque mèche d’ébène balafrant celui-ci. Maintenant que sa cape ne la cachait plus, il pouvait voir plus précisément comment était cette jeune fille, vêtue pour l’heure de son corset et de sa jupe noire c’était son habit le plus classique. Il apprendra à connaitre son excentricité vestimentaire avec le temps.


« Qui je suis réellement ? Mmmm… »


Songeuse quelque instant la jeune fille se replia sur elle-même. Plus petite et plus fragile encore en apparence, pourquoi cette réaction ? Tout simplement que l’autre partie de son être faisait mauvais effet dés que les gens savait qu’est ce que c’était.


« Et oui vous connaitre m’intéresse, vous êtres agréable comme personne, d’ailleurs je n’y croyais plus trop a des rencontres pareilles. Et merci pour le compliment… Mais en faite oui je suis bien une demi-elfe…Mes yeux ça doit venir d’un ancêtre lointain mais je ne sais guère sa race…Et pour l’autre partie de moi je suis…. »


Elle n’acheva pas sa phrase, n’osant pas aller plus en avant, elle avait peur, peur de la réaction qu’il aurait en sachant ce qu’elle était. Dérivant de nouveau sur le sujet de l’arme.


« Cette arme a une âme…Et donc en faite c’est presque du principe d’un héritage familial ? Et comment ce fait il qu’une arme Erewent soit venu dans votre famille ?»


Léger haussement de sourcils interrogateur, elle espérait qu’il n’allait pas demander la suite de son ascendance….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Dim 9 Mar - 23:31

Derrière son armure, Sanitrius devait sans doute paraître un titan face à la jeune femme qui lui faisait la conversation. Ce dernier avait toujours eu pour habitude de vivre et de dirmir avec son atiraille sur lui, jamais ses plaques d'aciers ne le quittaient. Et c'était bien là le problème de son manque de sociabilité, son vécu avec cette armure est quasiment indescriptible. Il y avait de cela environ cent ans, lors d'une petite guerre, très proche de l'endroit où il avait rencontré le Seigneur Erewent. Sanitrius dû se battre contre trois créatures des sables. Une espèces très particulière et très dangeureuse, des Scorpions rouges géants. Pas moins d'un mètre cinquante de long, avec une rapidité de mouvement aussi impressionnante que leur cousin de petite taille. Sanga était devenue rouge sang au contacte des trois créatures, comme si elle savait qu'elle allait plonger dans leur chair d'ici peu. Et cela ne manqua pas bien evidemment, la première créature se jeta sur Sanitrius, pensant être supérieur à ce dernier. Mais Snaga renversa très vite l'équilibre des choses, elle traça son chemin au milieu de la créature, la tranchant en deux avant de la voir tomber lourdement sur le sol. Sanitrius, prit d'une frénésie comme il lui arrivait souvent, enchaîna rapidement sur la seconde bestiole et lui arracha la tête sans même lui laisser le temps de réagir. Alors qu'il allait s'occuper de la dernière créature, Sanitrius sentit une violente poussée dans son dos, le projetant violemment en avant, à plus de deux mètre de là. Tombant face contre sol, Sanitrius comprit que le scorpion venait de tenter de lui planter son dard dans le dos afin de l'empoisonner. Mais grace à l'armure d'acier qu'il portait, Sanitrius n'eu même pas de marque. Pivotant sur le sol, le guerrier vit que la bête était déjà au-dessue de lui prête à le couper en deux grace à ses grandes pinces coupantes. Mais en un mouvement circulaire, Sanitrius enfonça Snaga dans ce que l'on pourrait considérer comme la tête de l'animal. Ce dernier s'écroula sur le semi-Erewent, fort heureusement celui ci possèdait une force bien plus grande que la moyenne. La carcasse inanimée de son adversaire ne devait pas dépasser les cent kilos, ainsi, Sanitrius le souleva et le balança deux mètres plus loin afin de ce dégager. Se redrassant enfin, Sanitrius retira son plastron pour pouvoir constater de l'attaque qu'il venait de subir...
L'armure n'avait miraculeusement rien, pas une seule égratignure. Depuis ce jour, Sanitrius ne quitta plus son armure, seulement de temps en temps son heaume afin de montrer son visage à ceux qu'ils le souhaitaient...
Quittant ses souvenirs afin de reprendre part à la conversation, Sanitrius répliqua à le suite des dires de la jeune femme :


" Et bien cette Hache appartenait à mon père. Il...Il était...Il faisait partie de la Garde Personnelle d'un Seigneur Sombre Erewent...Je suis mi-Erewent, mi-Humain. Mais je suis sûr que vous connaissez votre origine, mais que vous ne souhaitez pas me le dire. Ne vous inquiètez pas, moi aussi mon origine, comme vous avez pû le voir, n'est pas très humble..."
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Lun 10 Mar - 19:33

Mine de rien le temps passait, la course du soleil se poursuivait. Bientôt les derniers rayons du jour s’éteindront, Il fera nuit noir. Pour seul lumière les étoiles et l’astre nocturne qu’est la lune. Mais ce ne sera qu’une exquise noirceur pour les créatures de cette heure. Enfin pour l’heure ce n’était encore point le cas, mais la conversation qu’avaient Yuri et Sanitrius, lui avait fait penser à ce futur évènement. Remuant d’ancien souvenir, souvenir ? Non plutôt cauchemardesque car des moments de vies pareil ne peuvent que tenir de cet ordre là. Période d’horreur et de malheur, elle préférait ne plus y penser. Mais son Bisclaverets y faisait nécessairement référence, d’ailleurs à son plus grand malheur….
Douce brise qui se lève, apportant avec elle un brin de fraicheur à cette journée des plus chaleureuses, en même temps que cela un soupir s’échappa des lèvres de la jeune fille, plainte qui mourût dans ce zéphyr.
Toujours assise nonchalamment, mais plus pour longtemps ses jambes commençait à la démanger. Oui elle ne pouvait pas rester longtemps dans la même position, pour cause…. Depuis ses douze ans elle était en vadrouille, quand ce n’était pas pour son ancien maître, c’était pour s’échapper….
Aussitôt ressentit la gène, aussitôt debout. Prenant son appui sur ses mains d’un mouvement vif elle se retrouva, sur ses deux jambes. Mais elle n’était pas immobile pour autant. Elle dansotait sur un pied et sur l’autre, changeant ainsi l’équilibre de son poids sur ses appuies. Faisant en même temps jouer les plis de sa jupe, la défroissant….
Pendant cet infime moment, une partie de la phrase de Sanitrius fut dite :

" Et bien cette Hache appartenait à mon père. Il...Il était...Il faisait partie de la Garde Personnelle d'un Seigneur Sombre Erewent...Je suis mi-Erewent, mi-Humain. Mais je suis sûr que vous connaissez votre origine, mais que vous ne souhaitez pas me le dire. Ne vous inquiétez pas, moi aussi mon origine, comme vous avez pût le voir, n'est pas très humble..."

Battement de paupière face à cette révélation, il lui faisait confiance ? Tien elle en était la de son étonnement, quand elle réalisa que par respect pour cette franchise elle devra dire son autre partie…
Rien qu’à y penser, des paroles anciennes lui revinrent en mémoire…

« Allez fainéante dépêche toi un peu de régler cette histoire. Sinon gare… »

Parole qui pourrait paraitre anodine mais qui ne l’était pas pour elle, rien qu’en réponse a ce souvenir un frisson parcouru sa colonne. Soudain elle revint à la réalité…. Son regard sanglant se replongeant dans celui de l’homme

« D’accord… Si vous tenez a le savoir…. Je suis de la race Bisclaverets…. »


Palissant rien qu’en imaginant une possible réaction négative….Elle le fixait d’un regard inquiète se préparant a toute sorte de réaction possible. Son minois exprimait cette peur d’une manière plus que flagrante, tellement expressif qu’on se demande qu’est ce qui peut provoquer un tel peur par rapport à une partie d’elle-même…
Elle recula même d’un pas vers l’arrière .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Lun 10 Mar - 20:16

Sanitrius s'attendait à ce que la jeune femme soit de la même origine que le sienne. Erewent était plus une malédiction qu'autre chose. Démon ancien pour certains, jeune pour d'autres, quoiqu'il en soit, les Erewents étaient et seront toujours les créatures de Fall. Le mal incarné sur les terres D'Erin. Sanitrius savait que contrôler le sang bouillonnant de son origine démoniaque n'était pas une chose simple à faire, plus d'une fois, Snaga tenta de le faire fléchir dans la cruauté. Néanmoins, le guerrier avait toujours réussi à rester calme et réfléchit. Fixant la jeune femme, Sanitrius écouta ce que lui disait cette dernier. Debout l'un devant l'autre, l'inconnue osa enfin dire de quelle origine elle était. Sanitrius, malgré le risque que pouvait représenter les Bisclaverets, était tout de même satisfait qu'ellene soit pas Erewent. Toujours face à face, Sanitrius remarqua le changement au niveau du visage de la jeune femme. Voulant la rassurer de cette nouvelle, le guerrier demi-Erewent répliqua :

" Et bien, ce n'est pas si grave, nous avons chacun nos petits problèmes, et je serais ravi de vous aider à surmonter les votre. Je ne suis pas du tout horrifié par les Bisclaverets, à vrai dire j'avais bien plus peur que vous soyez Erewent comme moi. Mais au fait, je manque à mon devoir, je ne me suis pas présenté, je me nomme Sanitrius, Sanitrius Mévra, et vous même ?"

Maintenant que le pus dur dans les présentations venaient d'être fait, Sanitrius ne voulait en aucun cas perdre l'ombre d'amitié se formant entre lui et la jeune demoiselle. Effectivement, Sanitrius n'était pas du genre à se faire des ami(e)s dès qu'il parlait avec quelqu'un. Plus d'une fois, voir même tout le temps, les gens le regardaient de travers, pire, l'insultait à certains moment...
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Mar 11 Mar - 17:18

Rassurée ? L’apaisée ? Oui probablement que ça le fasse pas dans l’immédiat en tout cas, le temps fera les choses. Combien de temps alors ? Tel est la question, c’est les plus profondes blessures qui prennent les plus longs laps de temps à se refermer.
Enfin certaines attitudes, certains gestes favorisent la guérison et cette petite marque de gentillesse en faisait partie. Pourquoi n’est-elle pas entièrement rassurée ? Tout simplement car la vie lui avait joué bien des mauvais tours et elle ne voulait pas que ça se reproduise encore….Mais pour faire tout de même bonne figure elle sourit, pâle sourire c’est vrai mais quand même un sourire, qui illumine ce visage de poupée.
Puis elle s’éloigna doucement du bord du lac, de sa démarche toute féline, souple, déliée…. Pour aller où ? Mais tout simplement auprès de ses armes car même si elle avait plus ou moins confiance, ce n’était pas pour ça qu’elle allait rester ainsi sans défense. Car c’était bêtise que de rester désarmée devant un inconnu, quel qu’il soit… Même si il paraissait digne de confiance.
Son avancée n’était pas silencieuse pour autant, brisant le calme qui c’était installé quelques instant plus tôt.

« Mon nom ? Et bien je m’appelle Yuri, Yuri Night pour être exacte. »

Rajouta-t-elle avec un sourire enjôleur, lorsqu’elle avait tourné son minois pour répondre. Puis elle s’en retourna à son idée première, celle de ses armes….
Arrivé devant celle-ci elle se pencha, ramassa l’ensemble des lames d’argent et les remit autour de sa cuisse droite, endroit des plus facile d’accès et pour cause sa jupe était fendue jusqu’au haut de la jambe de ce côté-là. Pour une plus grande liberté de mouvement.
Et quant au cerceau d’argent, également elle le déposa, mais sur son épaule gauche, en travers de sa poitrine, tout en le laissant reposer sur sa hanche droite, pour plus de facilité à le transporté. Car il pesait son poids et n’était guère petit… Un peu plus d’un mètre de diamètre…
Drôle de spectacle qu’elle affichait ainsi aux regards des gens, étrange et assez cocasse et pourtant c’était avec une simplicité des plus étonnantes qu’elle le manipulait, comme si c’était une plume et pourtant…. Son air de jeune fille fragile se cassant au moindre choc, venait d’être démentit en beauté, comme une réputation qui fondait comme neige au soleil…. Puis elle rajouta une question.

« Au faite que faites vous là ? Vous vivez dans les parages ou vous êtes en voyage ? »

Mais en faite l’attitude de la jeune fille précédemment aurait pu donner l’impression qu’elle voulait partir. Mais non pas du tout ça c’était bien au contraire, elle voulait profiter de la compagnie de l’homme car il avait l’air charmant. Et pour bien montrer qu’elle ne voulait prendre la poudre d’escampette, elle avait laissé au sol sa mante de velours foncé.
Puis… Elle jeta un dernier coup d’œil à ses armes. Sourire sans joie qui se dessine sur ses lèvres, bien différent de celui de toute à l’heure ou là toute la jeune fille rayonnait, d’une joie de vivre des plus étonnante. Elle était ainsi toujours en éternel changement, variable dans ses humeurs pourtant elle n’était pas lunatique… Ce sourire évoquait son côté le plus profond, montrant ses blessures. Pourquoi encore ce changement d’attitude ? Tout simplement car ses armes évoquait son ancien maître. Mais bon… Malgré le faite que c’était une des rares choses qu’elle aimait de cette époque et qu’elle avait gardé. Et de plus ces armes étaient fort pratique par leur matière première, car l’argent était efficace contre toutes les créatures vivantes. Contrairement au armes faites de fer, qui elle pouvait s’avérer vain contre certain…
Puis passe ce léger moment de voyage intérieur, elle revint parmi les vivants, auprès de son interlocuteur. Elle revint également près de Sanitrius, un peu plus près que toute à l’heure. Plus ou moins un pat à elle les séparait.

[Hrp:Production fait à l'école xD Fallait bien que je fasse quelque chose pendant mes 4 heures d'études u_u" vive les profs absent ]


Dernière édition par Night yuri le Sam 15 Mar - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Sam 15 Mar - 20:30

[HRP : Les présentation, comme c'est moi qui est lancé le sujet, le fait que tu me le redemandes est assez bizarre :1:
Et désolé pour le temps de réponse, j'ai été un peu occupé^^]

Tout et rien à la fois, voilà ce que Sanitrius avait comme sentiment et ceux-ci lui faisait perdre un peu l'esprit, même si il était habitué à être embarqué dans des histoires plutôt invraisemblables, le guerrier devait admettre que celle ci était de loin, non pas le plus dangeureuse, mais cetainement la plus bizarre. Même si cette demoiselle était Bisclaverets, Sanitrius ne craingnait pas de ce faire mordre ou griffer par elle. Il est vrai que le demi-Erewent n'avait jamais combattu de Bisclaverets, mais il savait que cela ne se serait pas encore pour se soir. Regardant, avec un intérêt qu'il ne pouvait pas qualifier, la jeune femme, Sanitrius sentit un léger froid dans sa colonne vertébrale, comme si son corps agissait seul face à l'inconnue...
Reprennant ses pesrits, le guerrier, toujours fixant son interlocutrice avec ses yeux bleus nuit étoilé, sourcilla quelques peu quand celle ci lui demanda ce qu'il pouvait bien faire ici, si il vivait dans ce lieu ou si il était en voyage. Sanitrius détourna son regard afin de le maintenir vers le Lac qui se trouvait à sa gauche, il y pouvait voir plusieurs formes de vie s'épanouissant dans leur milieu naturel. Un sourire vint habiter le visage froid et rigide du jeune guerrier, il remit ensuite toute son attetion sur la jeune demoiselle qui venait de se présenter il y a peu sous le nom de Yuri Night, et répliqua :


" Et bien, je ne suis que de passage, mais il est vrai que ce lieu est assez proche de là où je suis né."

Tout en disant ses mots, Sanitrius posa de nouveau ses yeux sur l'immense étendue d'eau qui lui tenait compagnie en plus de Yuri. Puis, voyant le reflet du couché de soleil dans le Lac, Sanitrius se mit à penser que cette dernière n'allait surement pas tarder à devenir louve et révéler sa nature. Relevant la tête afin de soutenir le regard de la jeune demoiselle, Sanitrius affichait un visage étonné, puis il reprit enfin :

" Mais au fait, en tant que Bisclaveret, vous n'allez pas tarder à le devenir..."

Le guerrier était en même temps curieux de voir l'évènement, mais en même temps, il ne voulait pas géner sa nouvelle amie lors de ce moment qui, sans doute, devait la perturber quelque peu. Alors que le demi-Erewent réfléchissait, un évènement encore jamais arrivé se produisit, Snaga se mit à rougeoyer dans le dos de Sanitrius. Ne pouvant le voir, le guerrier le sentit tout de même, afin de s'assurer de l'état de la Hache, Sanitrius la gégena et répliqua :

" C'est bien la première fois quelle me fait ça...Normalement, elle devient rouge sang quand je l'a sorte pour me battre ou simplement quand je l'a tient dans mes mains. Jamais elle n'a rougeoyée alors qu'elle n'était que dans mon dos. De plus...hmmmm ?!....Elle est bouillante."

Le demi-Erewent n'avait jamais vu son arme réagir de cette façon, mais cette réaction, pour un Erewent pur, n'était en rien surprenante car la Hache, forgée par un Seigneur Erewent, était prévu pour sentir lorsqu'une créature quelconque venait à changer d'aura et d'esprit...Comme les Bisclaverets.
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Mer 19 Mar - 13:54

[Oups désolé, je pense que j’étais ailleurs quand j’ai tapé ce post lol, enfin j’espère que ce post ci sera plus potable que le précédent ^^. Et ce n’est pas grave pour le temps de réponse, tu l’avais dit toi-même dans un MP ^^]

Autant de sentiment et si peu à la fois est-ce possible ? La jeune fille si elle savait qu’elle provoquait ce genre d’émoi chez une personne, elle en serait gênée, confuse même… Mais heureusement pour sa tranquillité d’esprit et ses nerfs elle n’en savait rien.
Elle qui avait à la base un caractère de fer, très peu de chose l’ébranlait, celui-ci c’était émoussé avec ses années de captivités. On lui avait fait prendre des plis qui était dur de quitté, elle avait appris à craindre l’espèce humaine et toutes celles qui lui ressemblaient par la pensée et par les actes. Mais ce comportement ne va pas durer longtemps si ses futurs rencontre son aussi agréable que celle-ci. Enfin si elle voit d’autres personnes qui sont « correctes », elle va se renforcer, et redevenir entièrement elle-même… Enfin espérons-le.
Pour l’heure, la jeune fille était impassible, observant ce géant de la nature. Tient il sourcille ? Qu’a-t-elle donc put poser comme question pour une tel réaction ? Elle attendit patiemment la réponse à sa question informulée, réponse qui ne tarda pas.

" Et bien, je ne suis que de passage, mais il est vrai que ce lieu est assez proche de là où je suis né."

C’était donc cette question qui avait provoqué, ce changement d’attitude dans le visage du sire, bizarre, elle aurait cru que cette question était des plus neutres. Mais non on dirait bien que même ce sujet était sur des braises.

*Il faut que je fasse attention a toutes mes paroles moi, pourtant j’aurai cru que cela ne provoquerait rien… Enfin soit….*


« Comment ça proche du lieu ou vous êtes né ? Vous entendez par un lieu qui lui ressemble ou qu’il est proche d’une manière physique ? Excusez-moi si ces questions vous dérangent…. »


Légère rougeur qui nait sur ses joues nacrées, délicat ornement qui met en valeur la couleur rubis de son regard. Cette rougeur était due par une pure gêne, peur de déranger…
Elle se soucis encore trop des réactions des autres. D’ailleurs elle se maudissait d’une réaction pareille, pourquoi n’arrivait elle pas a redevenir comme avant sa capture ?

" Mais au fait, en tant que Bisclaverets, vous n'allez pas tarder à le devenir..."


A c’est quelque mot la jeune fille rougit soudainement puis pâlit aussi vite que ses couleurs aux joues avait pris de l’ampleur, ces réactions des plus « violente » montrent bien qu’elle n’aimait guère sa seconde nature… Mais en faite, passé le moment de l’annonce elle s’étonne de sa réflexion, car elle n’avait pas vu le temps passé. Car la dernière fois que son attention avait été porté la dessus, elle pensait avoir encore une marge de temps …
Son regard se balada alors dans les alentours et quand il croisa le reflet du soleil couchant, elle comprit alors totalement l’implication de la phrase de Sanitrius…

« Eu… En faite cela dépendra…Car vu que je ne suis pas de sang pure je contrôle partiellement ma transformation, la nuit je peux être soit louve ou humaine, c’est selon mon choix …. Vous voulez voir la transformation?»

Dit-elle en haussant un sourcil quelque peu perplexe… Elle ne saurait que dire, s’il disait oui… Que ferait-elle s’il lui demandait ? Enfin elle verrait en fonction du moment …De toute manière ce n’est pas encore pour tout de suite, tant mieux pour elle.


" C'est bien la première fois quelle me fait ça...Normalement, elle devient rouge sang quand je l'a sorte pour me battre ou simplement quand je l'a tient dans mes mains. Jamais elle n'a rougeoyé alors qu'elle n'était que dans mon dos. De plus...hmmmm ?!....Elle est bouillante."



Enfin la réaction de l’arme mi fin à la question présente…Elle s’approche un peu plus de lui, se permit d’une manière hésitante d’approcher, sa main du poignet de l’homme. Rien que là, elle sentait le rayonnement de cette arme. Elle était perturbante et pas qu’un peu….
« Eu… J’espère que ce n’est pas à cause de moi qu’elle fait ça…. »
Le rayonnement de l’arme s’amplifiait avec les minutes. Perplexe la jeune fille se mordit la lèvre tout en réfléchissant… Cherchant une quelconque réponse a sa question ou alors une autre cause éventuel a ce rougeoiement.


« Bizarre… Bizarre…. »


Pendant que les deux antagonistes s’interrogeaient le temps passait, s’écoulant tel le sable d’un sablier…Le ciel avait pris ses dernières couleurs avant la nuit. Les plus belles mais aussi les plus lumineuses, éclat d’une incroyable beauté. Le ciel revêtait une myriade de couleur plus pure les unes que les autres.
Cette beauté de la nature dura encore quelque instant, un souffle dans l’infini. Un clin d’œil puis il fut nuit… La nuit avait pris sa place.
Maintenant que les derniers rayons du jour c’était éteint, il faisait nuit noir. Exquise noirceur qui enveloppe le lac et ses alentours. Pour l’heure la lune ne s’était pas levée mais elle ne tarderai pas a le faire… Et cette nuit ce n’était une nuit comme les autres, l’astre nocturne sera plein ….
Yuri ne dit rien mais elle se crispa légèrement, tension légère qui s’insinuait dans ses veines dans tout son corps…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Sam 22 Mar - 19:52

Sanitrius tenait encore Snaga dans les mains, celle ci semblait sentir une présence qui ne lui plaisait aucunement, mais laquelle ?
Tout ce que savait Sanitrius c'était que si son arme agissait comme ça, c'est que le problème était de taille. Soudain, alors qu'il maintenait toujours Snaga dans sa main droite, la Hache se mit à briller encore plus fortement, laissant plusieurs rayons de lumière rougeâtre se disperser autour d'elle et de Sanitrius. La chaleur, pour un non Erewent, était insoutenable, elle devait avoisiner les 100°C au moins, brillant de plus en plus, Sanitrius ne pû tenir son regard sur elle très longtemps, finissant par la regarder du coin de l'oeil. Puis Sanitrius, ne voulant pas effrayer la jeune demoiselle, répliqua :


" Ne vous inquiètez pas, si vous restez à bonne distance, la chaleur ne vous atteindra pas."

Tout en disant cela, Sanitrius se doutait que quelque chose n'allait pas, mais ne sachant pas de quoi il s'agissait, Sanitrius commença à avancer dans la Lac, ou plutôt sur le Lac. Alors que le guerrier continuait à avancer sur la surface de l'eau, brusquement, la hache créa une énorme onde de choc, déplaçant une masse très importante d'air, obligeant Sanitrius à lacher cette dernière et à reculer de cinq ou six mètre. Malgré que ce dernier l'ai lachée, l'arme tenait toute seule en l'air dans un halo de lumière rougoyante encore plus important qu'auparavant. Soudain alors que Sanitrius ne savait pas trop comment agir devant cet évènement, Snaga, absorbant une quantité inimaginable de lumière et de vent, créa une colonne de lumière atteignant les nuanges suivit d'un énorme éclair descendant de ces fameux nuages et s'imissant dans l'arme. Et sans de lien particulier, tout s'arrêta sans aucune explication, comme si rien ne c'était passé. Snaga, toujours au milieu du Lac, flottant dans les airs, était de nouveau redevenue normale...
S'approchant timidement de son arme, Sanitrius agrippa Snaga, s'attendant à ce qu'elle soit brûlante, ce fut l'inverse qui se produisit. Revenant sur la terre ferme, Sanitrius rengéna son arme et, fixant Yuri, répliqua :


" J'ai jamais vu ça ! C'est la première fois qu'elle fait ça..."

Sanitrius savait que ce qu'il venait d'arriver allait avoir une répercution direct sur ce qui adviendrait des réctions de Snaga. Regardant son interlocutrice, Sanitrius afficha un sourire rassurant afin de ne pas faire peur à celle ci, il ne voulait pas gacher le début d'amitié qui naissait entre lui et la jeune demoiselle. Posant ses yeux bleus nuit sur cette dernière, il répliqua :

" J'espère que vous n'avez pas peur de ce qu'il vient de se produire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Jeu 17 Avr - 7:09

[Encore désolé pour le temps T.T, mais tout se règle enfin et ma tête se calme ( vive l'ostéopathe je dis)]

Un problème de taille ? Mais qu’est ce que c’était donc ? En tout cas la pensée qui passa dans l’esprit de la belle fut, une sorte « d’espérance » Elle espérait ne pas être la source du problème car elle s’en sentirait bien marie dans ce cas là. Comment un petit être sans importance comme elle pourrait provoquer une chose pareille…

Etrange plus qu’étrange, elle observa ce phénomène. Enfin observer
était un bien grand mot, l’éclat que produisait l’arme l’empêcha de regarder bien longtemps. Protégeant son regard par ses longs cils, elle observait à demi. Commençant d’un coup à reculer, un
pas et puis l’autre, pas par frayeur, de nuit elle avait plus d’assurance mais pas plus de bêtise…
En conséquence elle se protégeait juste de la chaleur qui était des plus
importantes, elle n’était pas faite pour tenir des écarts pareils de
température.

" Ne vous inquiétez pas, si vous restez à bonne distance, la chaleur ne vous atteindra pas."



Inquiète? Effrayée ?
En tout cas elle n’en avait pas l’air, mais elle ne répondit rien à cette
remarque tout simplement car ce n’était pas le moment de déconcentrer
Sanitrius…. Moment qui passe, lapse court de temps qui file, plus rapide qu’un battement de cil. Voilà qu’en quelque instant l’arme se mit à flotter au dessus du lac.
C’est quoi ce cirque ? En réponse à cette interrogation la jeune fille fit
une légère moue, se demandant bien pourquoi l’arme faisait ça….
Puis d’un coup plus
rien, le phénomène avait disparut aussi vite qu’il était apparut.

" J'ai jamais vu ça ! C'est la première fois qu'elle fait ça..."

Perplexe la jeune fille
resta sans face à ce phénomène, qu’on pourrait qualifier des plus étranges….
Elle vint alors jouer avec ses cheveux, tic nerveux peut-être…

" J'espère que vous n'avez pas peur de ce qu'il vient de se produire ?"


« Non pas du tout, être effrayé parce qu’on ignore la source du problème est bêtise….C’est vrai que c’est guère rassurant et qu’on
peut se demander le pourquoi du comment. Mais laisser la peur nous envahir est un ennemis d’après moi »


La peur n’avait pas fait place dans le cœur de
jeune fille mais la vigilance, n’avait pas été le maître mot pendant ces
quelques minutes. L’attention, qu’elle avait portée à l’arme, avait un contre coup.
C’était qu’elle n’avait pas fait attention à sa transformation… Elle avait débuté, il n’y avait que d’infime différence pour le moment mais celle des yeux était la plus frappante.
Son regard avait pris un aspect plus magnétique, brillant de tous ses feux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   Dim 27 Avr - 6:35

La chaleur de l'arme se faisait encore ressentir dans le dos du guerrier. Sanatrius n'avait jamais vu Snaga faire des siennes comme cela, elle semblait sentir quelque chose de grave, et pour mieux se protéger, elle venait de s'assurer une force naturelle afin de tenir devant le fameux danger quelconque. L'Erewent ne voulait pas effrayer son interlocutrice, il voulait être sûr de ne pas la voir partir en courant après ce qui venait de se passer, c'est pourquoi il répliqua :

" Encore désolé pour ce qu vient de faire Snaga, elle semble une peut sur les nerfs en ce moment."


A l'origine Snaga était faite pour tuer et détruire tout ce qu'elle pouvait mais au fur et à mesure de son lien avec Sanatrius, celle ci devint de plus en plus sage et de moins en moins sanguinaire. Mais rien de son instinct n'avait changé, bien au contraire, maintenant qu'elle connaissait les deux cotés du monde, c'est-à-dire le Bien, comme le Mal, elle pouvait sentir certaines choses quelques temps avant qu'elles n'arrivent. Puis, pour changer de sujet et ne pas trop s'étendre sur l'arme, Sanatrius reprit la conversation comme si de rien n'était :

" Et donc, pour en revenir à notre conversation, je suis effectivement né dansun endroit similaire, à la seule différence, c'est que c'était un marais...Pas exactement le même charme,mais naturel en tout cas. Et vous, vous êtes née où ?"

[HRP : Désolé pour le temps de réponse, mais j'ai pas mal de choses à faire en ce moment :D ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vraiment seul? (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
vraiment seul? (pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est bien toi ? C'est vraiment toi ?!
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: LA LARME DE MOR-
Sauter vers: