AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nyslew Looraïs

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 16:11

*Nom de Famille: Looraïs

*Prénom: Nyslew

*Sexe: Féminin

*Âge: Environ une centaine d’années mais elle a gardé l’apparence d’une jeune femme.

*Race: Sirène

*Affinité: Bénéfique actuellement

*Désirs, ambitions:

Loin de rechercher gloire et pouvoir, elle n’aspire dans l’immédiat qu’à une seule et unique chose : poursuivre une vie paisible d’exploration des fonds marins et des zones littorales du continent tout en développant les dons propres à son espèce. Cette absence d’ambition se faisant au plus grand dam de son entourage et de sa famille qui auraient souhaité trouver en elle plus d’orgueil et d’autorité. Cependant cette analyse un peu simpliste semble en dessous de la réalité, la néréide réservant bien d’autres surprises, plus ou moins plaisantes.

*Pouvoirs:

Comme ses semblables elle est douée de la capacité lui permettant de survivre à la fois dans un milieu aquatique et terrestre, ses membres inférieurs se transformant à volonté en jambes ou queue de poisson. Elle possède aussi la maîtrise des eaux et des aptitudes à la guérison, une fois de plus comme les siens. En accord avec son éducation elle a développé ses différentes compétences de façon harmonieuse, réservant une éventuelle spécialisation pour plus tard, jour qui semble peut-être enfin arrivé. Un dernier pouvoir tout récent est directement lié au son de sa voix. En effet via le son de ses paroles et surtout pour ne pas dire exclusivement le chant elle parvient à insuffler diverses émotions aux personnes l’entourant, comme une subite tristesse, joie, peur, qui n’ont rien de naturel. Les effets se dissipent dans les secondes, minutes ou heures qui suivent selon les personnes et se trouvent plus ou moins poignants en fonction de leur personnalité ou de leur sensibilité à ces manipulations (en gros chacun choisit la manière dont son perso’ y réagit ^^).

*Armes:

Il s’agit d’un daisho, c'est-à-dire d’un ensemble constitué d’un katana à la lame effilée mesurant environ un mètre et d’un wakizashi semblable au tranchant de trente centimètre. Les deux armes furent confectionnées dans un argent des plus purs, après une longue hésitation de la part de ses parents. Le métal offrait en effet l’avantage d’être virulent face à certaines espèces et en tout cas efficace. Mais d’un autre côté il restait lourd par rapport à d’autres et son maniement dans l’eau plus lent par conséquent. Finalement, malgré ce point négatif, il fut décidé que le métal serait quand même utilisé. La création passa dans les mains des meilleurs artisans de la région qui tachèrent de l’enchanter de sorte à anéantir le terrible effet d’oxydation et à réduire son poids pour sa porteuse. Les fines inscriptions déliées gravées le long des lames sont les uniques preuves de ces améliorations mineures. Gardes et fourreaux sont quant à eux coloré d’un étrange mélange de bleu et de vert semblable à sa chevelure et à ses vêtements. Quelques perles nacrées et autres délicates dorures étayent le tout.

*Description physique:

Pendant longtemps elle fut un sujet d’inquiétude, pour ses parents notamment. Petite, mince voire maigre, on la croyait de faible santé, maladive. Devant ses os apparents, et son teint très clair on n’imaginait guère qu’elle dépasserait les 6 ou 8 ans. Pourtant, en vertu des nombreux pronostics de mauvais augures, la petite s’accrocha à la vie et se « rempluma », bien que difficilement. Elle apprendra plus tard que cette période de faiblesse était due à une des nombreuses épidémies faisant rage à l’époque, décimant sans pitié son peuple. Qui aurait pu deviner qu’elle allait devenir la belle jeune femme qu’elle était aujourd’hui ? Ses yeux dorés légèrement ambrés lui confèrent un regard profond et unique, dévoilant une myriade de nuances différentes selon l’éclairage. Sa longue et interminable chevelure oscillant délicatement entre le bleu et le vert est souvent détachée, tombant en cascade le long de son dos. Les autres jours, entourée et relevée par de souples rubans couleur or ou assortis, ou bien ornée de fleurs. Sa taille de guêpe met parfaitement en valeur une jolie poitrine ferme et haut placée ainsi qu’un beau fessier bien rebondi sous forme humaine. Bien que ne mesurant qu’un petit 1m65, ses jambes n’en restent pas moins longues proportionnellement au reste de sa silhouette. Quant à sa queue de poisson, elle est de la même couleur que ses cheveux, parsemée néanmoins d’écailles dorées isolées. Consciente de la générosité de la nature à son égard, la jeune femme sait mettre en valeur son corps quand l’envi lui prend mais plus dans un souci de coquetterie que de véritable provocation. Quelques bijoux d’or jaune ou blanc, de perles ou de coquillages exotiques viennent orner ses poignés, bras et cercler sa gorge fine. Peu couverte, sa silhouette est sublimée par des étoffes dans les tons de pastel la plupart du temps, tombant en gracieux drapés rappelant d’antiques statues oubliées.


*Description morale:


Douce, calme et posée, la sirène semble être l’incarnation même de la sérénité au premier abord. Toujours souriante, c’est avec un plaisir non dissimulé qu’elle apporte son aide – plus ou moins utile ceci dit en passant – dès que l’occasion se présente. Pour ne pas se montrer vexants ses proches disent d’elle qu’elle est gentille, mignonne, pleine de bonne volonté et un peu naïve. Mais voilà, tout le problème réside sur ce dernier point car après l’avoir côtoyée ne serait-ce qu’une demi journée on se rend bien compte que l’utilisation du quantitatif « un peu » pour qualifier sa naïveté est un doux euphémisme. Surprotégée par son entourage pendant son enfance dorée elle a pris la mauvaise et fâcheuse habitude de voir le bien partout, d’idéaliser toutes les personnes à l’apparence sympathique. La démesure est donc un des traits marquants de sa personnalité, il lui arrive donc logiquement de vouer une admiration sans limites à certaines personnes, chose qui a souvent finit relativement mal. Étonnamment elle ne semble pas tirer de leçons de ce type d’erreur et les perpétue en permanence. Bien qu’un peu « coconne » comme diraient certains, elle n’est pas pour autant totalement stupide et attardée sans quoi elle n’aurait jamais pu survivre jusqu’à ce jour dans ce monde cruel et sauvage. Ce n’est qu’en cas de combat qu’elle semble faire fonctionner son cerveau ou dans quelques autres rares situations très spécifiques ce qui lui vaut ainsi un stricte minimum de respect lui rendant la vie supportable au sein de la communauté très fermée des créatures de l’eau. Attachée aux arts, elle tire une grande fierté à les exercer, qu’il s’agisse de chant, dessin, danse, art martial ou mystique. Cultivée malgré les apparences, elle semble en proie à un changement radical dans ses habitudes et sa manière de penser, d’appréhender le monde. Alors, Nyslew, une néréide complètement idiote et limitée en train de grandir, ou quelque chose d’autre se cachant depuis des années derrière ce mur de niaiserie et ses sourires enfantins s’est-il mis en branle ?


*Famille: Fille unique elle a perdu ses parents et la plupart de sa famille lors de l’épidémie.

*Autres: /


Autres:


*Comment jugez-vous votre niveau RPG?
Environ 60 lignes comme Théré’, après c’est à vous de voir et de juger par vous-même ; )

* Questions/Remarques?
En toute honnêteté le design du forum est trop beau *o*

*Code:Validé apr Mikaël
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 16:12

*Histoire:

Membre de la famille royale elle eut la chance d’être élevée dans les conditions les plus favorables. Confort, luxe indéniable, éducation complète conférée par les meilleurs professeurs faisaient partis de sa vie quotidienne. C’est avec de grands yeux émerveillés qu’elle contempla le monde au fil des années. La moindre chose était source d’instruction et d’enseignement, quel que soit le sujet. Toutefois, dans un souci de ménager sa sensibilité, sous ordre de ses parents, tous ses précepteurs éludèrent et gardèrent sous silence les détails sanglants de leur histoire et toutes les formes de trahison ou de perversion morale. Durant toute son enfance elle chanta de sa voix pure le noble amour unissant Mor et Avel dans une adorable insouciance toute enfantine. La nuit, elle déambulait dans les couloirs labyrinthiques du vaste palais dans lequel elle logeait, une expression indéchiffrable sur son visage, chantonnant des mélodies de son age. Certains attribuèrent cette attitude au caractère fantasque et ouvert de l’ondine, d’autres y virent la traduction d’une profonde solitude et détresse. Quoi qu’il en soit l’enfant resta muette sur ce point.

Durant cette longue période de félicité elle tint régulièrement compagnie aux autres enfants de la noblesse lors des après-midi de détente aux cours de jeux raffinés. Ce petit groupe composé exclusivement de la haute société, guindé au début, se détendit au fil des rencontres. Des prémices d’amitié germèrent même entre elle et la jeune princesse de l’époque, sa cousine, avec qui elle fut rapidement conviée à venir partager ses cours de chants et de guérison. Il en fut de même avec un neveu éloigné. Pour les autres elle entretint des relations aimables et courtoises mais sans plus. Son rapprochement soudain avec la fille des époux royaux ravit ses parents qui y virent un moyen pour eux de la maintenir dans les hautes sphères de l’aristocratie (tout en évinçant bon nombre de ses autres couins et cousines). Statut qui permettrait de faire un mariage avantageux renforçant et enrichissant le prestige de sa famille quand elle serait en âge.

Un avenir doré l’attendait. Toutefois son entourage s’inquiétait de plus en plus, alors que les années s’égrainaient, en faisant le terrible constat qu’elle conservait sa candeur enfantine et n’évoluait absolument pas comme il l’avait supposé. Les tritons qu’elle côtoyait trouvaient ce trait de caractère des plus charmants et appréciables et il n’aurait certainement posé aucun problème si elle avait été une humaine. Hélas pour elle, dans ce monde subaquatique, les femmes se devaient d’être fortes, indépendantes et non uniquement des objets d’ornementation. On prit des mesures radicales pour corriger ou du moins atténuer la fatale erreur d’éducation. Elle devrait voir le monde, voyager, afin de redresser sa manière d’analyser les choses. Escortée d’un robuste triton veillant à sa sécurité on l’exhorta à parcourir les fonds marins et quelques régions terrestres sous divers prétextes creux dans l’espoir de l’assagir, qu’elle acquisse de l’expérience.

Ses premiers pas sur terre furent rudes et mal assurés. Comment, elle, une ondine, aurait-elle pu appréhender en un instant l’art de la marche des bipèdes comme elle se plaisait à nommer tous les peuples grouillant sur les vastes continents. A ses yeux les deux morceaux palots de chair et de sang remplaçant sa gracieuse nageoire aux écaillés irisées étaient d’une lourdeur exaspérante et affreusement limités, raides. Néanmoins elle contint ses préjugés et redoubla d’effort dans cet apprentissage des plus étranges. A ses débuts sa démarche titubante, malgré toute sa bonne volonté, donnait plus l’impression d’une personne ivre que celle d’une habitante du « non plein » (terme dont elle usait pour qualifier tout ce qui n’appartenait pas à l’élément aquatique). Avec le temps et l’expérience ses chutes devinrent rarissimes, son allure droite. Son garde du corps et mentor entreprit alors de lui réapprendre l’art du combat dans cet élément. Projet d’abord laborieux, Nyslew montra cependant, à sa plus grande surprise, des capacités d’adaptation remarquables une fois ses déplacements maîtrisés. Agile, son style de combat reposait sur beaucoup de souplesse, de rapidité et un grand facteur d’imprévisibilité dans sa manière d’asséner ses frappes, un peu comme lorsqu’elle se trouvait dans la mer.

Remarquant qu’elle languissait son univers sous-marin, son compagnon de voyage ne prolongea pas plus leur expédition sur les berges de l’île de Sûl, c’était encore trop tôt pour elle. Les longs mois d’entraînement pendant lesquels ils y étaient restés avaient marqué durement son beau visage dont les traits tirés faisaient peine à voir. Son teint cireux était un autre des nombreux symptômes caractéristiques du mal très répandu dont elle souffrait. En effet il était courant de manifester des signes de faiblesse au cours de sa première excursion à l’air libre, surtout si elle s’éternisait comme il en était le cas ici. C’est ainsi que le duo s’élança dans des eaux inconnues, où une tiédeur des plus confortables revigora sa frêle silhouette. La visite de ruines enrichit sa mémoire de nouvelles histoires, civilisations. Cependant elle mit essentiellement à profit ce retour dans son élément pour peaufiner sa maîtrise de ce dernier, découvrant des utilisations qu’elle n’aurait jamais imaginé auparavant. Son guide l’initia aux secrets de la botanique, lui transmettant les rudiments de son savoir sur l’application des plantes marines majoritairement dans la confection de remèdes ou poisons.

Ainsi se déroula le reste de son voyage. Au cours de ce long périple de plusieurs printemps qui se voulait initiatique elle apprit la notion de stratégie en combat, à s’adapter à son terrain pour en tirer le meilleur profit. Malgré les scènes de violence crues auxquelles elle assista, une bonne partie de son innocence subsista. Quand elle revint auprès des siens la néréide était bien plus puissante qu’auparavant mais sur le plan psychologique aucune évolution ne fut remarquée. On accusa le triton de trop l’avoir trop couvée et on la renvoya en « mission », seule cette fois, Livrée à elle-même, contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, la sirène ne se démoralisera pas et y vit une ressemblance avec les doux récits d’aventures de son enfance. Allant de déboire en déboire, elle ne tira étrangement aucune leçon de ses excursions, accordant avec le même empressement sa confiance au premier venu à l’air engageant. Bientôt elle acquit une connaissance très précise de la cartographie marine et entreprit de se rendre à la surface.

Toutefois, impressionnée par cet immense monde dont la compréhension lui échappait encore, elle ne s’éloigna guère vraiment des zones littorales dans un premier temps, bien que l’on puisse noter au fil de ses excursions un éloignement progressif. Dans son esprit sa fascination pour les terres arides commençait à remplacer peu à peu sa crainte et les répulsions premières qu’elles lui inspiraient. Cette simple pensée la faisait rougir de honte, entretenir de tels sentiments était absolument inconvenant, ou du moins, tant qu’elle ne connaissait pas les moindres recoins des mers et océans, tâche dont on l’avait chargée en premier et qu’elle avait mené à bien qu’à une échelle régionale.

Toute absorbée à sa tâche, elle s’enquit avec le temps de façon erratique des nouvelles du palais. Tardivement elle eut vent d’une forme de peste virulente y faisant rage. Minimisant l’information elle continua tranquillement ses occupations, priant juste une fois pour la protection de ses proches. Malheureusement ce qu’elle prit pour une épidémie mineure se révéla être en réalité un fléau comme on en n'avait pas vu depuis des temps immémoriaux. Personne ne fut épargné, domestiques comme nobles, la maladie était aveugle au rang social, à l’âge et au sexe de ses victimes. Jamais on n’entendit plus de récit relatant l’apparition d’Ankou, fauchant d’une main impitoyable les vies des mourants dévorées par les miasmes funestes, et traînant sa lugubre charrette grinçante débordant d’âmes en peine. Foudroyé par l’infection le royaume en fut rudement ébranlé et resta durant de longs mois dans un chaos total. Via une magie complexe on purifia les bâtiments les moins touchés, les autres étant détruits. En parallèle à la reconstruction des institutions la vie reprit le pas sur la mort peu à peu. Se posa alors la question de savoir qui allait hériter du trône. Roi, reine, prince héritier et princesse, toute la famille royale fut décimée lors de ces tragiques évènements. L’héritière la plus directe se trouvait ironiquement être la personne la moins compétente pour cette fonction : la douce Nyslew. On envoya un messager spécialisé dans les missives les plus urgentes à sa recherche.

A ce jour la jeune inconsciente ignore encore sa subite élévation sociale, ni l’étendu du drame qui s’est déroulé dans sa ville natale. Reine malgré elle, les spéculations vont bon train à son sujet. Certains opportunistes se réjouissent déjà à l’avance, persuadés qu’ils pourront tirer quelques avantages sans mal de la naïveté de la future souveraine. D’autres gardent le silence par respect des traditions mais n’en pensent pas moins, rongés par l’inquiétude des éventuelles conséquences d’une décision irraisonnée de la part de la néréide. Une très faible minorité, quant à elle, fascinée par les coups de théâtre, imagine déjà une transformation fulgurante de la maladroite ou la révélation d’une fine stratège ayant calculé l’arrivée de la pandémie bien avant tout le monde. Seul l’avenir pourra confirmer ces hypothèses ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 16:23

Bienvenue sur Erin! Excellente fiche, je ne peux que te donner immédiatement accès au RPG. Une question; souhaites-tu avoir le statut (même non-officiel pour ton personnage) de souveraine du peuple des tritons/sirènes?

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 16:29

Merci ^.^

Pour répondre à ta question, oui oui s'il te plait, je compte lui faire découvrir son nouveau statut dans un prochain rp ;)
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 16:33

Très bien^^. Au vue de la qualitée de l'histoire ça ne psoe pas de soucis =] (Chouette, deux chefs de Race en un jour, on va pouvoir avancer *-*)

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 19:06

Ouaaaaa Très belle fiche, et j'adore ton vava
Amuse toi bien sur ce fo, je pense que tu seras à l'aise... Mais essaie de ne pas tomber sur mon perso, à croquer comme tu es, Gabriel va vite craquer... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Lun 17 Mar - 21:56

Super : D

Merci Gabriel ^^ et je retiens le conseil xD
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Mor'wan
~> Dépressif Suicidaire A Vie, Cireur de Bottes de Misky et Grand Amour de Fall <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1352

Citations : Depuis ma naissance et jusqu'au jour de ma mort je n'obéirai qu'a moi même. (ou presque !Hein misky)
Humeur : Dépressif à tendances suicidaires XD

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Neutre - Maléfique
• Race: Hybride - Bis-Fir
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Mar 18 Mar - 7:12

Bonjour Bonjour demoiselle Looraïs !

Très jolie fiche, ça c'est bien vrai ! Et surtout, surtout, ne t'approches pas de ce débauché ! (premièrement pour ton bien, deuxièmement parce qu'il est à moi. Enfin, dans l'ordre de priorité c'est le contraire :p)

Brayf, Bienvenue sur Erin, le plus gros rassemblement de dérangés du web !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondu38.skyblog.com
Night yuri

avatar

Féminin
Nombre de messages : 184

Citations : L’espoir fait vivre, l’attente fait mourir.
Humeur : Bonne déprime u_u

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre (pour le moment)
• Race: Bisclaverets et elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Mar 18 Mar - 7:40

Bienvenue parmi nous^^

Très belle fiche, et encore une gentille ça faisait un tit moment qu'on en avait pas vu de vrai^^.

Bizz

Yuri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sombres-terres.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Mar 18 Mar - 10:47

Merci à tous ^^

Et ne t'inquiète pas Nathaniel j'ai déjà un autre débauché ^^ (à moi rien qu'à moi xD)

Sinon je dirai juste qu'il faut se méfier de l'eau qui dort ;) *rire de tarée xD*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   Mar 18 Mar - 13:47

Soit le bienvenue parmis nous.
Je suis le guide officiel du forum (comment ça, c'est pas vrai ? enfin, pas grave).
Donc comme vous pouvez le constater, tout est neuf, ça a été rénové y'a pas longtemps, ne vous collez pas aux murs, la peinture est encore fraiche. Nous commençons donc par les chambres, homme à gauche et femme à droite. Plus loin, très important, les douches, suivit, là encore très important, même plus le bureau de la chef, à ne s'y approcher qu'en cas d'extrême urgence comme crise cardiaque, un bras en moins, une jambe aussi. Enfin pas pour une petite piqûre sur le doigt. Nous poursuivons par là où tous se regroupe, la salle à manger !! Très important....pour moi.
Et enfin, la plus belle pièce, celle où beaucoup se sont vu devenir de vrai Molière, là ou les plus grand ont séjournés afin d'exploiter au maximum leur potentiel et en sortir de magnifiques ouvrage, le point central du Forum : les Toilettes !!!!!!
Voilà, visite terminée, si vous avez des questions n'hésitez pas.
Sur ce je vous laisser, et vous souhait à nouveau bienvenue en ces lieux.

Amicalement, Sanitrius.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nyslew Looraïs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nyslew Looraïs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Bienvenue :: REGISTRE :: [PRESENTATIONS VALIDEES]-
Sauter vers: