AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La routine... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La routine... [Libre]   Ven 28 Mar - 6:37

Shaïna lança son cheval au galop. La bête, blanche, suait, et on voyait que sa cavalière lui avait demandé beaucoup durant son voyage. Mais elle en avait assez d'être seule - étrange pour une elfe, me direz-vous - et ne voulait pas passer une journée de plus à chevaucher. Sa seule et unique envie était de rentrer dans Tara, dans une de ces auberges humaines qui l'amusaient tant. Une coline se présenta au couple, qui la passa avec fureur. Ils s'arrêtèrent brutalement en haut, l'un éclatant la bouche de l'autre ^^'. Mentalement, elle s'excusa, et expliqua ses raisons à l'animal, qui boudait visiblement, car il ne réagit même pas. Amusée, elle se détourna de lui pour observer le magnifique spectacle qui s'offrait à elle.

* Pfiiooouuu, juste à temps ! *

Les remparts ocre de la capitale se teintaient d'un ton gris qui leur allait mal, avec la venue de la nuit. Le soleil était couché, à l'horizon, et le flot de visiteurs qui s'écoulait sans aucuns doutes à l'entrée en pleine journée était fluide. Une légère brise venait chatouiller le nez de l'elfe, et lui apportait nombre d'odeurs qu'elle s'efforçait de déméler les unes des autres, patiemment. Pourtant, le son d'une cloche amenant à la fermeture des portes l'incita à bouger. Elle demanda télépathiquement au garde qui était de corvée de la laisser ouverte quelques secondes supplémentaires avant de talonner de nouveau le pauvre animal qu'elle chevauchait. Ce dernier se lança bravement dans la descente, heureux également de voir une ville, et donc le box, l'auberge et le foin qui irait avec. Enfin, la porte apparu, presque close.

Shaïna ralentit. Elle n'avait théoriquement plus le droit de passer... Comme elle avait l'habitude de le faire, elle utilisa ses charmes, ce pouvoir qu'elle ne maîtrisait pas le moins du monde mais qui agissait en permanence. Agitant un peu sa tête pour que ses cheveux voltigent, elle descendit de cheval et s'approcha de l'homme qui la regardait, subjugué par sa beauté irréelle. Sa démarche veloutée rajoutait encore à son image, et un léger déhanché savamment dosé la rendait tout simplement irrésistible. Elle lui fit alors une de ces mimiques qui avaient le pouvoir de faire fondre tout homme, d'autant plus si ce n'est qu'un imbécile de soldat humain. Un grand sourire penaud se dessina sur son visage, et elle ouvrit de grands yeux de biches avant de demander, d'une voix claire et caressante à laquelle on avait envie de s'abandonner :


"Excusez-moi messire... Il se trouve que je suis un peu en retard. La route a été longue, et j'ai besoin de me reposer... Voyez-vous un inconvénient à me laisser rentrer ?

- Mais... Euh... Pas... Pas du tout Madame...

- Mademoiselle - un petit air malicieux se peignit sur son visage, inventé de toute pièce, alors qu'elle rajoutait - Malgré les ordres ?

-Je... Le soldat hésita, mais Shaïna n'eut pas besoin de plus qu'un léger rapprochement pour le décider, son pouvoir faisant l'effet requis et submergeant le pauvre bonhomme. Oui, vous pouvez...

- Merci beaucoup, Sire."

Satisfaite de son travail - elle avait l'habitude d'abuser de ce pouvoir que la nature lui avait donné - elle appella son cheval qui la suivit docilement avant de rentrer dans la capitale. Tara était une bien jolie ville... Les yeux gris de l'elfe balayaient les environs, gravant chaque détail dans une mémoire vieille de plusieurs centenaires. En même temps, elle cherchait une taverne convenable... Bien vite, l'une d'entre elle lui sauta aux yeux. Elle bifurqua, savourant un dernier instant le silence de la solitude, et de la rue désertée avant d'entrer. Le petit portail qu'elle venait de franchir menait dans une cour centrale, d'où on pouvait voir les boxs. Le palefrenier arriva en trotinnant. Encore un de ces idiots du sexe faible... Il resta stupéfait, saisi d'étonnement devant la belle créature qui venait d'apparaître. Sous le choc, il ne pensa même pas à lui demander un pourboire alors qu'elle s'éloignait, lui ayant donné son cheval et dansant entre les lumières qui amenaient à la taverne.
Elle ignorait ce qui l'attendait, mais elle poussa la porte avec confiance, introduisant une brise légère et bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La routine... [Libre]   Dim 30 Mar - 23:35

    Erich ne venait pas souvent ville et il n’aimait pas trop cela. Enfin bon, là une affaire importante l’avait attirer au quartier commerçant de Tara. C’était le jour du marché, les rues étaient bondées même si l’après-midi touchait à sa fin. Il restait caché sous sa cape pour éviter de se faire remarquer. La foison des étales était impressionnante, tissu, bijoux, nourriture venant des quatre coins du pays. Mais l’elfe n’était pas là pour cela, il cherchait une petite boutique. Il l’a trouva enfin, coincé entre deux grandes bâtisses. La devanture du magasin peinait à atteindre les deux mètres.

    Il ouvrit la porte et l’odeur de poussière mêlée à celle des vieux parchemins s’échappa. Il n’y avait que deux longues étagères contre les murs et qui entouraient les clients dès leurs entrés. Il n’y avait que cela dans le magasin, elles couraient jusqu’à un vieux comptoir de bois poussiéreux. L’elfe ne prêta pas attention aux articles et alla directement voir le vieil homme qui se tenait assis derrière. Arrivé devant lui il retira sa capuche et le vendeur se leva et alla dans son arrière-boutique. Erich attendit quelques minutes, en regardant l’unique bougie qui éclairait le magasin se consumer peu à peu, que l’homme revienne. Il lui déposa une petite bourse devant lui et le druide lui dit en lui tendant aussi une bourse :

    «Merci , voici comme convenu.»

    Le commerçant pris la bourse et vérifia. Il sourit et Erich inspecta à son tour la commande.
    Il ouvrit le petit sac, et vida son contenu sur le comptoir. Il examina, minutieusement, les pierres une à une. Parfait, la bourse de cuir spécial faisait son office en dissimulant l’énergie magique des pierres. Il sourit au vendeur qui fit de même et ils se serrèrent la main puis l’elfe partit de la boutique en remettant sa capuche. L’inspection des pierres avait duré plus longtemps qu’il ne l’avait prévu et le soir commençait déjà à tomber. Il décida de se dirigea vers une auberge.

    Il poussa la porte du premier qu’il vit. La salle était encore vide, il était tôt pour les beuveries. Le patron, un homme affable et bien portant, l’accueillit avec un bonjour tonitruant. Erich lui demanda une bouteille d’hydromel et il posa un peu d’or sur le comptoir. Le tavernier posa un regard méfiant sur la pépite mais après une rapide vérification, il sourit et alla lui chercher une bouteille dans sa cave. Erich le remercia, pris la bouteille, un verre et alla se mettre sur une table placer dans un coin non éclairer par les torches.

    La taverne s’emplit peu a peu de client mais même si le druide réduisait son énergie magique, les trois tables autour de la sienne restèrent vide.

    Erich buvait lentement, cela faisait une heure à peine qu’il était dans l’auberge et il n’avait même pas finit son premier verre. Alors qu’il avait les yeux clos, il entendit la porte s’ouvrir et une brise fraîche lui caressa le visage.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La routine... [Libre]   Lun 31 Mar - 13:43

Shaïna rentra dans la taverne, flottant au-dessus du sol, féline et silencieuse. Le bruit des discussions s'atténua peu à peu, pour complètement s'arrêter, si ce n'est un ivrogne qui chantait à tue-tête. Cette réaction la fit sourire : elle savait qu'ils l'observaient tous. D'un pas dansant, et sans leur jeter un regard, elle se dirigea vers le bar, royale. Le serveur, occupé quelques instants plus tôt à parler avec un vieil homme - visiblement un marin -cessa toute discussion pour parler avec elle, affable. N'ayant pas une pièce, elle utilisa une fois de plus ses charmes. Elle agita un peu ses cheveux, riant à ses blagues, même si elle ne les trouvait pas le moins du monde amusante. Mais son rire avait le même effet que le reste de son corps, et sa bonne humeur se traduisait par des yeux prenant une teinte bleutée. Lorsqu’un reflet rose passa dans ses cheveux, le barman craqua. D'une voix hésitante, il proposa à la jeune poupée qu'il espérait séduire - sans aucune chance, d'ailleurs :

"Hum... Vous voudriez un verre ?
-Mais avec plaisir ! Avez-vous de l'hydromel ?
- Bien sûr ! Je vous apporte ça tout de suite."


Tout heureux de ne pas avoir été rejeté brutalement, l'affable gros homme s'éloigna vers l'arrière pour chercher son meilleur hydromel. L'elfe se retrouva donc seule. Il n'y avait plus de tabourets de libre, mais être debout ne la dérangeait nullement. Du regard, elle balaya la salle, notant qui était attirant, qui représentait un 'danger', qui serait sa proie. Tout d'abord, elle nota une table de joueurs. Elle les raya tout de suite de la liste, sachant comme ils étaient désagréables au lit. Sur la deuxième table, c'était un couple qui discutait. Un jeune couple, visiblement très amoureux. Elle nota ça dans un coin de sa tête, car séduire les jeunes amants était l'un de ses passe-temps favori. Elle allait passer à une prochaine table lorsque, du coin de l'œil, elle aperçut un homme gras et visiblement un peu bourré s'approcher d'elle, d'une démarche lourde et pataude. Elle se tourna vers lui au dernier moment, et l'observa froidement pour dire, d'une voix sèche et cassante, qui brisait un poil son image, la rendant plus mystérieuse... Et donc plus attirante :

"Vous désirez quelque chose, peut-être ?"

Le vulgaire bonhomme hésita quelques secondes devant l'animosité qui transperçait dans la voix de sa conquête. Pourtant, l’alcool et les rires de ses soi-disant "amis" l'incitèrent à aller au bout de son geste, pour ne pas se ridiculiser. Déjà, il sentait que c'était une mauvaise idée... Contrairement à la plupart des femmes, elle semblait capable de se défendre. Fred, car tel était le nom de l'humain, ne connaissait pas les elfes. Il avait toujours vécu dans sa ferme, avec sa femme et ses trois enfants... Il n'avait pas tardé à se fonder une autre famille à Tara... Pas toujours du plein gré des femmes qu'il fécondait. Il voulait marquer, il voulait être connu comme le "beau Fred"... Il ignorait que son lard l'en empêcherait à jamais... Reprenant pied avec la réalité, il s'exclama, d'un ton assez effrayant :

"Ohhhh oui... Embrasse-moi, Poupée, et je te donnerais plus encore..."

Il était satisfait de l'intonation qu'il avait donnée à sa phrase. Il pensait que, comme toutes les femmes, elle serait effrayée… Il pourrait alors aller plus loin, beaucoup plus loin… Pourtant, lorsque le sourire de Shaïna apparut, moqueur et visiblement supérieur – ce qu’elle avait toutes les raisons d’être – Fred comprit qu’il avait commis une erreur. Une épée jaillit du néant, droit dans la main de la parfaite créature, pointée sur lui. Sa garde d’argent était sertie d’un rubis puissant, contenant un pouvoir inconnu, comme toutes les armes des elfes. En fait, c’était cette pierre qui reliait l’arme à leur maître… Pierre qui devenait grise lorsque son propriétaire mourrait, avant de prendre une nouvelle couleur lorsqu’un nouvel être la possédait… Ce qui arrivait très rarement. Le rouge représentait la force de caractère, mais aussi la passion. Peu de gens savaient la signification des pierres… Même certains elfes l’ignoraient. Toujours souriante, la blonde ouvrit délicatement le haut de la chemise en disant :

"Comment ?! Tu me demandes de t’offrir mon corps, à toi ? Toi qui n’est qu’un… Vulgaire humain – elle donna un premier coup d’épée qui fit sauter un boutongrosun deuxième bouton fut détachéGrasle troisième sauta à son tour et visiblement plutôt ignorantce fut au tour de la ceinture de sauter…"

Le spectacle qui s’offrait maintenant aux yeux des spectateurs était pour le moins comique. L’arme avait disparu et Shaïna souriait toujours, son regard plutôt gris soutenu. Elle était en colère que ce moins que rien l’ait abordé, et cela ne se voyait pas le moins du monde sur son visage, si ce n’est dans cette couleur différente. En face d’elle, Fred, en caleçon, le torse à découvert, rouge comme une pivoine. Même l’alcool ne pouvait lui ôter cette honte. Il fila par la porte de derrière, la claquant avec effroi, alors que l’elfe se rasseyait, et que le tavernier faisait son retour. Celui-ci, n’ayant pas assisté à l’altercation, ne comprit jamais pourquoi toute la salle souriait –ou presque toute la salle – et ce qui avait provoqué le changement d’attitude de sa proie. Cette dernière prit l’hydromel, particulièrement fort, avant de se tourner de nouveau vers la salle, pour continuer son évaluation de séduction, ignorant l'homme dépité qui se trouvait dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La routine... [Libre]   Mar 1 Avr - 2:01

    Lorsque la jeune femme était rentrée il avait tout de suite sentie qu’elle faisait partie de son espèce. Même sans cela il le remarquait à sa démarche, ainsi qu’à toutes ses attitudes et grâce à la fluidité de ses mouvements. L’elfe avait au, grand, maximum moitié moins d’années que lui. Une petite jeunette quoi.

    Elle commanda une bouteille d’hydromel, Erich entendit parfaitement la commande car toute la salle c’était tu, puis l’elfe se retourna et inspecta la salle. Semblable à un félin en chasse, elle regardait les humains comme de simple proie. Le druide continuait tranquillement de boire le deuxième verre qu’il s’était servit, caché dans la relative obscurité que lui procurait l’emplacement de sa table.

    Un homme l’aborda, visiblement saoul, il fut dévêtu en moins de temps qu’il n’en faut à un oiseau marin pour harponner un poisson. La jeune elfe était c’est vrai très attirante mais bizarrement Erich n’avait aucune envie de l’assaillir comme il le faisait par le passé. A six cent ans passé, il deviendrait enfin raisonnable. Non, l’elfe chassa cette sottise de son esprit et ce concentra sur la très belle elfe, il devait y avoir autre chose pour expliquer sa soudaine retenu.

    Il décida donc de s’amuser légèrement et envoya quelques messages télépathique à sa congénère, mais de simple murmure presque inaudible, si léger que l’on ne peut distinguer si c’est l’oreille ou l’esprit qui là entendu en premier. Il les espaçait de quelques dizaines de secondes puis il augment à un peu plus la puissance et il diminua la durer entre deux messages. La durer entre deux messages réduisant plus vite que la puissance de ceux-ci n’augmentait créait des échos. Il disait toujours la même chose, en forme de question.


    *Un peu trop simple, tu ne trouve pas ?*

    D’un coup, il le fit assez fort pour être entendu distinctement par la jeune elfe et il arrêta. Plus aucuns messages n’étaient envoyés. Sa bouche dessina un léger sourire tendit qu’il finissait son verre. Sa capuche toujours sur la tête, il regarda la jeune elfe tout en reposant le verre qu’il venait de vider. Il resta là à la fixer d’un regard pénétrant comme savent si bien faire les vieil personne. Un regard qui semble lire en vous comme un simple livre pour enfant, qui semble casser la couche de vernis qui vous recouvre et cache votre vraie personnalité au monde extérieur. Mais en faite c’est juste une impression, très tenace mais juste une illusion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La routine... [Libre]   Mar 8 Avr - 19:52

[J'suis désolée du temps de réponse... J'ai eu des problèmes informatiques, en plus d'un manque d'inspi' assez terrible xD]

Shaïna s'étira, et sentit chacun de ses muscles se détendre, en buvant son ver. L'hydromel qu'on lui avait servi avait un petit goût pétillant, signe de sa qualité. L'elfe se plongea quelques minutes dans l'observation des volutes dorées qui dansaient dans le verre, lorsqu'elle le tournait. La nature avait de nombreux secrets et, même transformée, ne les lâchait pas sans difficultés. Un son léger vint trottiner dans sa tête. Imperturbable, elle pensa d'abord que c'était un effet de l'alcool. Mais le son s'amplifiait, et changeait de plus en plus de fréquence, signe d'un envoi de la part d'un autre elfe. Un léger sourire étira ses lèvres, alors qu'elle écoutait simplement, attendant que son compatriote arrête son jeu et dévoile ce qu'il voulait vraiment savoir, toujours imperturbable, et immobile, volontairement placée face au mur.

Bientôt, le message s'éclaircit, et devint à peu près compréhensible pour la blonde, qui avait des sens plutôt fins, malgré son jeune âge. Elle bailla, et prit une nouvelle gorgée de sa boisson. C'est à cet instant à peu près qu'Erich cessa. Elle prit d'abord le temps de décrypter la phrase. En effet, il fallait le remettre dans un contexte appartenant déjà au passé. Finalement, elle comprit qu'il avait remarqué qu'elle choisissait celui qu'elle séduirait. L'envie d'avoir un elfe la prit aussitôt. Elle jeta un furtif regard à une glace, qui dévoilait la table, sans l'obliger à se retourner. Bien sûr, elle ne mit que quelques secondes à voir la figure de l'autre, qui appartenait à sa race, et elle eut la surprise de voir un être noir. Il n'y en avait qu'un seul, à son sens. Erich Zann, le célèbre mâle qui avait trouvé l'épée hantée, dont elle ne se souvenait plus vraiment. Toutes ces histoires dataient, et elle y avait toujours attachées une attention distante. Malicieuse, elle choisit de ne pas répondre, mais de lui renvoyer un message sibyllin. D'un coup, par contre, pas comme lui qui s'était longtemps amusé ^^'.


* Peut-être que se présenter serait un minimum poli. Je suis Shaïna I'Shelnesh, Erich. *

Laissant passer le temps de la surprise, elle se redressa, et s'approcha d'un pas dansant vers la table, où était assis l'elfe, esseulé. Sans aucune gêne, elle s'assit à sa table, à quelques mètres de lui. Même si elle savait que son pouvoir faisait toujours effet, même chez un héros dans son genre, elle n'avait pas envie d'en rajouter... Pour le moment. Elle séduisait d'une manière bien différente lorsqu'elle désirait avoir quelque chose, ou simplement vivre un moment de plaisir personnel. Elle but une nouvelle gorgée d'hydromel et, en silence, détailla le visage de celui à qui elle avait piqué la table. Malgré sa peau noire, il n'avait rien d'extraordinaire... Un air franc et volontaire, quoiqu’assez âgé. Shaïna estima son âge à 600 ans, vu l’impression qu’elle avait en soutenant son regard… Un regard d’ailleurs noir, comme sa peau. Ses cheveux blancs, peut-être un peu gras, retombaient sur ses épaules. Finalement, las du silence, la jeune fille lâcha, d’une voix volontairement peu intéressée – très concluante, d’ailleurs :

« Alors comme ça, ça t’amuse de… Tenter de m’effrayer ? »

Elle n’avait rien trouvé de plus… De mieux xD. En réalité, il y avait quelque chose qui la titillait mais, par politesse, elle n’osait pas demander. Alors, elle gardait simplement le silence, ses yeux gris prenant une légère teinte bleutée, signe de son humeur joviale. Après le visage, elle détailla le corps de sa proie. Plutôt svelte et élancé, il avait sans doute été réellement mignon, avant d’avoir cette peau noire… Qui, d’ailleurs, lui donnait un charme exotique, qui attirait Shaïna, en plus de bien autre choses. Elle frissonna, un instant, et se retint au dernier moment de montrer sa gêne, face à ce regard transperçant qui la traversait. Finalement, elle lâcha la question fatale, incapable de se contrôler, se rabrouant intérieurement juste après :

« Dis-moi. Ça fait quoi d’être célèbre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La routine... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La routine... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: QUARTIER COMMERCANT-
Sauter vers: