AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aylyä Doa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Neutre, pour le moment
• Race: Humaine
• Pouvoirs:

MessageSujet: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   Mar 6 Mai - 20:01

Un sourd coup de tonnerre gronda dans le ciel. Un éclair aveuglant déchira la nuit noire et pluvieuse, rendant visible un instant à peine une silhouette féminine, encapée d'un noir profond que seul l'éclat argenté de deux prunelles couleur brouillard éclairait.
La cape noire dégoulinait, trempée par la pluie battante. Aylyä était adossée à une froide paroi de bois, ses bras entourant ses longues jambes repliées contre sa poitrine… Le menton posé sur ses genoux, elle semblait perdue dans ses pensées. C'est ainsi qu'arriva le souvenir d'une nuit semblable, pluvieuse et orageuse, qui remontait cependant à quelques années. Elle se revit, petite fille insouciante et craintive, que la peur du noir, et plus encore, des orages, ne quittait pas. Elle revit l'homme aussi qui, avec une infinie patience, lui expliquait qu'elle n'avait aucune raison de craindre le noir, et qui au moindre cauchemar accourait pour la rassurer… Elle le savait désormais. Qu'il est stupide de craindre le noir plus que la lumière… La clarté n'empêchait nullement à d'horribles choses de se passer ; pire même, elle les rendait plus visibles et marquantes encore pour les yeux innocents qui en étaient témoins.

Une clandestine, voilà ce qu'elle était devenue, songea t'elle en baissant les yeux. Des larmes retenues brûlèrent ses grands yeux, sans qu'aucune pourtant ne parvienne à forcer la digue de ses paupières. La tête d'un minuscule tigre sortit soudain de sous la cape noire détrempée qu'était sa cachette… Comme s'il avait deviné qu'Aylyä était d'humeur mélancolique, il vint coller sa soyeuse fourrure à la joue de la belle, en une douce et délicate caresse. Un nouveau coup de tonnerre assourdit cette dernière, un éclair illumina l'horizon quelques secondes, avant que l'obscurité de la nuit ne reprenne ses droits, camouflant de son voile noir les choses les plus belles comme les plus laides. Quelques secondes suffirent pourtant au regard perçant de la jeune fille pour apercevoir à l'horizon une petite once d'espoir. L'espoir secret de vivre une vie plus paisible, une nouvelle vie sur ces terres inconnues… Les vagues s'acharnaient toujours, claquant sur la coque de bois du bateau marchand qui ne cessait de tanguer, la jeune fille avait le mal de mer, pourtant elle devrait bientôt se montrer aussi agile que rapide pour ne pas se faire attraper.

*Nous y sommes…* songea t'elle en se redressant, toujours collée à la paroi froide et détrempée de bois… *Ma nouvelle vie…* Ses yeux brouillard se plissèrent, signe de réflexion intense. Rapidement, avec une rigueur parfaite s'élabora sous ses cheveux soyeux une tactique pour se tirer de là sans ennui. Quelques minutes encore sous la pluie battante et dans les hautes vagues, et le bateau arriva difficilement à la cité portuaire de Dahut.
Le tempête semblait s'amuser des vains efforts des marins, redoublant de force et de vagues tandis que les matelots s'efforçaient d'amarrer malgré la mer capricieuse et le vent violent. La jeune fille s'en amusait elle aussi, bien qu'aucun sourire n'étira ses lèvres pulpeuses. Les marins bien trop occupés à se battre contre une nature trop forte pour eux ne la virent ni sauter agilement sur le débarcadère, ni courir vers un entrepôt derrière lequel elle se cacha, tenant fermement des ses bras le petit félin caché sous sa cape.

Par chance, elle ne croisa personne en chemin, et ne tarda pas à s'asseoir à terre, adossée au mur de pierre de l'entrepôt. La tempête ne s'apaisait pas, les éclairs se faisaient toujours aussi nombreux et les coups de tonnerre assourdissants. Persistait aussi un vent frais et déchaîné qui faisait voler dans la nuit quelques mèches de cheveux sombres de la jeune fille trempée et transie de froid.

Un groupe de marins saouls passèrent devant elle en s'esclaffant, surement à la recherche d'un bar ou d'un des bordels du coin où finir la nuit. Ils ne la remarquèrent pas, elle avait appris à se faire discrète, camouflant son joli minois qui attirait les regards tout autant que sa silhouette désirable. La pleine lune de cette nuit pluvieuse et venteuse faisait briller d'un éclat pétillant ses yeux d'argent, qui scrutaient le paysage nocturne de la petite cité portuaire dans laquelle Aylyä avait 'attéri'. Quelques bateaux amarrés sur les quais du port étaient sans cesse secoués par les vagues meurtrières. Les moins valeureux finissaient par céder face à la force de la mer déchainée, quelques coques se brisèrent et répandirent dans l'eau agitée leur bois morcelé. Le vent impétueux, comme pour prouver que lui aussi pouvait être aussi ravageur que les vagues, redoubla de puissance et siffla tant et si bien à travers les voiles qu'il en déchira plusieurs dans un bruit sourd. Sur les débarcadères, des matelots transportaient des marchandises tout juste sorties des cales des navires, luttant conte la force impitoyable de la tempête. De l'autre côté, vers l'intérieur des terres, un vaste chemin s'enfonçait dans la nuit noire, vers des villages certainement… Quelques bâtiments entouraient le port, des bars pour la plupart, des auberges aussi et des lupanars à en juger par les enseignes plus que suggestives pour certaines. Et puis il y avait bien sur de nombreux entrepôts d'aspect extérieur sale et vieilli, tous semblables à celui contre lequel la belle s'était adossée pour laisser vagabonder librement ses pensées…

Après l'observation minutieuse du paysage, elle songeait désormais à sa vie… Sa vie future et non passée. La vie qui l'attendait ici. Elle venait de débarquer, et déjà dans son esprit perdu se bousculaient bien des questions… Songeuse, elle baissa les yeux vers Saouty qui à nouveau avait pointé le bout de son nez, incommodé par l'humidité et l'obscurité qui régnaient sous cette longe cape noire… Son regard s'adoucit tandis qu'elle regardait avec attendrissement le petit félin tenter de défaire le noeud qui retenait la cape noire autour de son cou. Un bâillement inattendu la surprit, et ses paupières lourdes de fatigue se refermèrent doucement sur ses grands yeux brouillard… Elle serait réveillée le lendemain matin… Par les rayons d'un soleil éclatant, par un visage inconnu peut-être même ?


Dernière édition par Aylyä Doa le Sam 26 Juil - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   Ven 9 Mai - 12:07

De la marche encore de la marche, et un chemin qui n'en finissait pas.
Il faisait lourd, trop, Listorie huma l'air une forte odeur saline empli son nez. A une distance pareille de l'océan cela ne pouvait indiquer qu'une seule chose : une tempête arrivait. Elle sourit, elle aimait la pluie qui la rendait invisible aux autres yeux et qui brouillait son odeur. Néanmoins pas question d'être trempée comme une soupe, son pas redoubla d'énergie pour arriver le plus rapidement possible à un abri.

Rien toujours rien, et cette odeur qui ne faisait que s'amplifier, et pire encore le soleil qui venait à décliner à l'horizon. Que faire ? S'arréter au milieu de nulle part ou continuer coûte que coûte ? Elle opta pour la deuxième solution et son pas rapide se fit course effrénée.
Mais aussi rapide soit-elle, la lune l'était plus, et c'est dans un éclat argentée que Listorie laissa la place à la Louve.
Elle avait faim, un grognement sourd s'échappa de ses babines et le truffe huma lentement le ciel, lorsqu'une goutte vint s'éclater dessus.
Elle secoua la tête chassant l'eau, mais dans un grand éclair la tempête explosa. Baissant l'échine la Louve fila le long du chemin cherchant un abri pour se protéger de la furie déclenchée par l'union de l'océan et du vent.

Des maisons, le bruit des vagues et une forte odeur de poissons. Elle s'approcha de ses pas discrets. Des bruits provenant des bâtiments, des lueurs, mais personne dehors, par un temps pareil il fallait être fou alors que dans les murs attendaient nourriture boisson et filles à volonté !
Son odorat l'emmena devant une caisse de poissons abandonnée sur la jetée, elle la dévora jettant de temps en temps un regard furtif vers les entrepôts. Puis sans autre bruit, disparue dans la nuit et la tempête ne laissant derrière elle que quelques arêtes.

Un rayon de soleil carressa la peau d'argent, Listorie ouvrit un oeil, elle se trouvait quelque part dans une cabane couchée sur un tas de filets. Elle s'étira paresseusement et caressa son ventre repu de poisson, mais grimaça au souvenir des arêtes piquantes.
Rapidement elle se rhabilla de ses vêtements qui avaient eu le temps de sécher durant la nuit, puis quitta la cabane.
Elle observa l'environnement, elle se trouvait à proximité des quais ou plusieurs marins s'activaient déjà à réparer les bateaux endommagés où à nettoyer le port de ceux n'ayant pas tenus. Délaissant leur direction pour ne pas s'attirer d'ennuis, elle tourna vers un entrepôt qui la cacherait de leurs vues jusqu'à ce qu'elle puisse rejoindre la rue principale de la cité.

Elle marchait d'un bon pas ravigorée par le repas et la nuit, lorsqu'un bruit lui fit tourner la tête. Non rien juste un tas de chiffons. Elle continua à avancer mais finit par stopper de nouveau. Le bruit régulier d'une respiration provenant du tas de chiffons arriva à son oreille. Méfiance, il pouvait s'agir d'un malandrin en planque, attendant le bon moment pour lui tomber dessus. Elle sortit son poignard et lança d'un ton de défi :


"Sortez de votre cachette !"
Revenir en haut Aller en bas
Aylyä Doa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Neutre, pour le moment
• Race: Humaine
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   Lun 23 Juin - 22:17

[Hrp: Arf, encore désolée pour cet énorme retard !!!]


Sous une longue cape noire trempée qu'on aurait pu prendre pour un tas de chiffon dormait profondément une jeune femme fraichement débarquée sur les terres d'Erin… Ses cheveux humides et en bataille, sa courte robe mouillée collant à sa peau, et un tout jeune félin au poil trempé endormi sur sa poitrine que sa respiration soulevait régulièrement.

Les rêves de la jeune femme la menaient et l'emmenaient de joies en peurs, de sourires en pleurs, de souvenirs insouciants en cauchemars… À cet instant où une étrangère passait devant l'entrepôt, les songes d'Aylyä l'avaient tout droit ramenée à un douloureux passage de sa vie. Ces colonnes et ces marches de marbres, ces murs aux gravures d'or et d'argent, ces grandes vitres que les rayons du soleil traversaient pour doucement se poser sur la peau de pêche de la jeune fille en une chaleureuse caresse… Une caresse qui, si chaleureuse soit-elle, ne changeait pourtant rien à cette cuisante douleur qui serrait son coeur. Ses pieds nus à peine posés sur le sol au contact si froid, elle courait sans bruit, se cachant derrière les colonnes tout aussi fraiches que le sol. Un bruit. Aylyä soudainement stoppa sa course, plaquant son dos contre une colonne de marbre. Tout n'était plus que panique, horreur et crainte aux yeux de la jeune fille… Priant qu'on ne la trouve pas, elle baissa doucement les yeux vers le sol et ses pieds nus.



"Sortez de votre cachette !"

Deux grands yeux brouillards s'ouvrirent doucement sur la clarté du jour, tandis qu'Aylyä s'étirait félinement pour chasser les brumes du sommeil et des rêves… Il lui fallut quelques secondes pour enfin remarquer la silhouette qui se dressait près d'elle… Levant les yeux vers le visage de l'inconnue, le regard de brume de la belle s'attarda quelques instants sur cette peau couleur argent. Était-ce un rêve ? Quelle étrange jeune femme… S'interrogeant sur cette couleur de peau peu commune, Aylyä remarqua enfin le poignard que l'inconnue tenait en main. Légèrement prise de court, elle écarta vivement la cape noire qui la couvrait pour attraper la dague attachée à sa cuisse par un lien de cuir. Elle se leva souplement, tenant de l'autre main le minuscule tigre qui quelques secondes plus tôt dormait contre sa généreuse poitrine.

- Qui êtes-vous ? Et que me voulez-vous ?

Son ton se voulait plutôt froid, un peu méfiant ; même si une certaine chaleur se dégageait de sa voix… Franchement, cette inconnue ne manquait pas de toupet ! La réveiller à cette heure si matinale - enfin, pour Aylyä en tout cas… Tenant fermement sa dague en main, elle observa plus attentivement le visage de la jeune femme en face d'elle. Vraiment étrange cette peau argentée, la belle n'en avait jamais vu de pareille et elle en était un peu… troublée. Oh bien sûr ce trouble était si profondément enfui, si bien masqué sous les airs de confiance en elle qu'elle se donnait que Listorie ne le remarquerait surement pas, pas tout de suite en tout cas, à moins d'être particulièrement attentionnée aux sentiments…

Aylyä lentement baissa ses yeux brouillard vers le sol, ne restant pas moins attentive au moindre mouvement de la jeune femme en face d'elle… Cette étrangère avait-elle quelque chose à voir avec ces fameux hommes en gris qui hantaient son passé tout autant que ses nuits ? Le gris de sa peau en tout cas lui rappelait indéniablement les uniformes de ces bandits… Un étrange sentiment envahit tout entier, tel une prison étouffante, le corps de la jeune femme. Un mélange de panique, de tristesse et de… colère.

Relevant vers le visage de l'inconnue un regard enflammé comme si un brasier y brûlait, elle s'apprêta à lancer sa dague juste entre les deux yeux de Listorie… Jusqu'à croiser ce regard dans lequel brillait un éclat rêveur qui, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, mit Aylyä un peu plus en confiance devant l'étrangère au physique peu commun. Lentement, elle baissa la dague qu'elle tenait fermement, prête à attaquer l'instant d'avant, et observa d'un regard fixe mais plus doux l'inconnue en face d'elle, en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   Mer 2 Juil - 15:43

Une jeune fille émergea des guenilles d'abord d'un air endormi, puis tout de suite prête à combattre une dague à la main. un mouvement brusque contre le sein de la demoiselle attira le regard de la Louve, un petit tigre se tortillait contre la poitrine halée. Listorie cracha, elle détestait les félins, rapport à sa situation canine, que voulez-vous canins et félins se livraient une guerre vieille comme le monde loin de se finir un jour.

L'inconnue avait l'air outrée, Listorie haussa les épaules, un mauvais réveil, elle n'avait qu'à pas dormir au bord de la route et éveiller ainsi les soupçons. Les deux jeunes filles se faisaient face, arme à la main prête à attaquer dès qu'un faux pas briseraient cette bulle. Soudain Listorie vit l'inconnue se tendre, la main se crisper et se lever légèrement.Ses yeux s'aggrandir, prête à tenter une esquive, mais au lieu de voir le poignard voler vers elle, la main se détendit et le poignard se retrouva le long de la cuisse, l'inconnue avait baissé les armes. Se redressant La fille d'argent fit de même, elle remarqua la lueur de curiosité mélée de douceur, encore et toujours une réaction du à son corps.

D'un regard qui se voulait dur elle inspecta en silence la demoiselle, son espèce de chat et essaya de discerner parmis les chiffons un bagage quelconque, mais il n'y avait rien à première vue.
L'esprit de List se mit en route, pour avoir dormi là il s'agissait soit d'une Bisclaveret soit d'une personne sans le sous. Vu la présence de chaton et l'absence de l'odeur particulière, elle opta pour la deuxième solution.
La jeune fille était jolie, très jolie, et avait eu un air un peu apeuré en la découvrant, était-elle en fuite ?

Finalement la Louve lui adressa la parole et lança d'un ton sec.


"Tu es folle de dormir au bord des routes, quelqu'un d'autre aurait pu abuser de toi avant de te détrousser et de te tuer."

Il fallait vraiment qu'elle soit inconsciente pour avoir fait ce qu'elle avait fait, et si elle comptait sur son minou pour la protéger ici, elle se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. D'un geste List remis son poignard dans son fourreau, fermant ainsi les hostilités de sa part, elle haussa les épaules et commença à continuer son chemin n'y prétant plus attention.
Arriver au niveau du couple elle fit un écart pour les éviter et jeta au mini félin un regard chargé de dégoût et réprima au dernier moment une assez mauvaise envie.

Elle avait encore de la route à faire, et n'avait pas de temps à passer avec une inconnue qui avait faillit lui planter son poignard dans le corps.


[je t'invite bien sûr à la retenir ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Aylyä Doa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Neutre, pour le moment
• Race: Humaine
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   Jeu 3 Juil - 21:20

L'inconnue la dévisageait désormais d'un air dur et sévère… Aylyä ne bougeait pas, prenant tout de même soin de rendre ce regard un peu brutal à la jeune fille en face d'elle.

Elle ne semblait pas beaucoup apprécier Saouty, qui s'était un peu plus recroquevillé sur la poitrine de la belle lorsque l'étrangère à la peau d'argent lui avait adressé un regard dans lequel il était aisé de trouver dégout et peu amical.


"Tu es folle de dormir au bord des routes, quelqu'un d'autre aurait pu abuser de toi avant de te détrousser et de te tuer."

L'air dur et brutal d'Aylyä s'envola pour laisser place à la surprise et l'étonnement sur son visage… On aurait pu abuser d'elle, la voler… La tuer même, ici ? Cette idée ne lui avait pourtant même pas effleuré l'esprit… Ces terres nouvelles étaient-elles donc si dangereuses ? Une désagréable sensation d'angoisse s'empara doucement du coeur d'Aylyä, jusqu'à ce qu'elle songe à quelque chose… Cette inconnue se souciait de son sort ? (même si elle ne le faisait qu'avec peu de sympathie et de délicatesse…)

Interdite et un peu étonnée, la jeune fille regarda l'inconnue ranger son poignard en silence, ne sachant que dire… Elle baissa les yeux, songeant qu'en effet elle n'avait pas été fort maligne. Et pourtant, elle devrait l'être au vu de son passé, pensa t'elle, toujours immobile. Mais cette habitude d'être toujours protégée ne la quittait pas, rien à faire, elle ne pouvait se faire à l'idée qu'elle ne pouvait désormais que compter sur elle-même, et non plus sur son père, un quelconque garde ou serviteur pour l'aider…

Le contact frais et humide de la langue du petit félin dans son décolleté fit revenir la jeune fille à la réalité… Ses pensées envolées, elle remarqua que l'inconnue à la peau argentée s'en allait sans se retourner.

Sans une hésitation, Aylyä rattacha sa dague au lien de cuir noué à sa cuisse, attrapa la longue cape noire et le petit sac de toile qui trainaient à terre sur le bord du chemin, et rattrapa d'un pas rapide l'étrangère. Se mettant en travers de son chemin, bien que sans réelle intention de la gêner, elle lui adressa ce qui aurait pu s'apparenter à un vague sourire…


Vous n'avez toujours pas répondu à ma question…
Je suis Aylyä.


Ajouta t'elle rapidement, assez sûre d'elle. Une petite hésitation la prit cependant lorsqu'elle songea à tendre la main vers l'inconnue… Elle semblait en effet n'apprécier que fort peu le petit félin que la main en question était occupée à caresser avec tendresse. Aylyä songea donc qu'il vaudrait mieux se passer de poignée de main, pour cette fois en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil d'une belle endormie… [PV Listorie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» BELLE TAPISSERIE
» Le réveil du chat
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Dahut :: WENN, CITE PORTUAIRE-
Sauter vers: