AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crépuscule dans la brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Crépuscule dans la brume   Ven 23 Mai - 18:38

Elles se tenaient à quelques pas d'elle. Grandes, bien plus grandes qu'elle n'aurait pu l'imaginer, dépassant toutes ses prédictions. Et maintenant qu'elles étaient à portée, elles n'en paraissaient que plus impressionnantes, presque bouleversantes.

Presque.

Car il ne s'agissait que de portes, comme Judicaël aimait se le répéter depuis presque 10 minutes. Il lui aurait suffit de tendre la main. Et elle aurait pu les toucher. Un simple geste, si banal, si ordinaire... Et pourtant, elle n'arrivait pas à s'y résoudre. Leur blancheur immaculée, presque spectrale se reflétait dans ses yeux avec une lueur renouvelée. Comment un simple geste pouvait avoir tant de mal à se faire ?

Comment une porte pouvait paraître si irréelle ?

Peut être était ce du à la légère brume qui annihilait les frontières si facilement établies entre le matériel et l'onirique. Ce n'était d'ailleurs pas une brume épaisse, c'était plus une sorte de vapeur, de nébulosité, qui se coulait en nappes aériennes et impalpables autour d'elle. Le tableau des lueurs crépusculaires mordorées mordant ces nuages de leurs couleurs chatoyantes aurait pu paraître séraphique si il n'était pas empreint d'une impression de chagrin, de mélancolie profonde.

Il n'y avait personne, et cela renforçait son impression d'amertume. Sa robe de coton blanc se perlait d'infimes gouttes d'eau, accrochant au tissu une myriade de petits miroirs où la lumière mourante brillait une dernière fois. La dentelle en crinoline au bout de ses manches s'humidifiait dangereusement, laissant transparaître la blancheur de sa peau sous la broderie. Pourquoi n'entrait elle pas maintenant ? Bientôt, peut être, les portes se fermeraient, la laissant dehors durant la nuit, seule. Mais elle n'arrivait pas à s'y résoudre. De toutes façons, elle était trop loin pour faire demi tour... La pensée germa dans son esprit, et elle reconnu qu'il était plus tentant de revenir sur ses pas, et de s'aventurer en terrain connu.

- Pour aller où, de toutes façons ? se murmura t'elle dans un souffle.

La journée avait été étouffante, d'une chaleur poisseuse, et Judicaël n'avait qu'une hâte : trouver un endroit pour la nuit. Tara, Capitale de Meath lui paraissait un endroit idéal. C'était un ville tentaculaire, toujours pleine de vie, de bruits, d'odeurs, et d'animation. Le contact avec d'autres personnes ne pourrait lui être que bénéfique, elle qui commençait à trouver inquiétant son accoutumance à la solitude. Elle n'était pas souvent seule. Et l'absence de sons la mettait mal à l'aise : il lui semblait se trouver dans un endroit cotonneux, qui étouffait le moindre bruissement, le moindre chant, le moindre éclat. Rien. Il n'y avait rien ni personne devant ces portes.
Soudain, la vacuité de tout cela sauta aux yeux de Judicaël. Non mais vraiment, avait elle l'habitude de se laisser entraîner dans ses pensées à ce point ? Consternée par sa propre attitude des dernières minutes, Judicaël se mit en mouvement. Elle releva ses cheveux ondulés par la rosée crépusculaire, et les fixa d'un geste vif en un chignon lâche d'où s'échappait des mèches indomptables. Ses cheveux semblaient être vermeils et ambrés sous les rayons fauves du soleil couchant. Elle redressa d'une main sa robe et les jupons sous sa jupe et avança vers les portes. Même sa robe, pourtant d'un blanc éclatant semblait grise et terne comparée à la pureté et l'impression opalescente qui semblait émaner des portes.
Avant de poser la main sur la porte froide, Judicaël se retourna une dernière fois et jeta un regard au ciel devenu grenat.

- Taedium vitae, susurra t'elle.

Ses mots se perdirent dans la rêverie ambiante en un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Bugy Twite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 229

Citations : L'humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.
Humeur : blagueur

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: celui de Kirin
• Race: Brownie
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Crépuscule dans la brume   Ven 20 Juin - 20:00

Bugy frémit du nez. Sa mère lui avait dit qu'un Brownie devait faire attention à ne pas s'approcher trop de l'animal dont il possédait la queue, car selon une légende, il pourrait en prendre l'apparence et ne plus jamais recouvrer la raison. Le jeune garçon ne voulait pas que ça arrive. Il fallait qu'il perde cette mauvaise habitude. Ceci étant, il avait tendance à le faire lorsqu'il était contrarié et c'était le cas. Oui, comment pourrait-il trouver le héro qu'il prendrait pour maître s'il ne pouvait pas voir plus loin que le bout de son nez ? Exagération ? C'est vrai qu'en réalité il pouvait encore voir le bout de sa queue d'écureuil, et plus précisément, les volutes de brume n'étaient qu'au ras du sol. Mais lorsqu'on mesure juste un peu plus d'un mètre de haut, le ras du sol ce n'est pas bien loin...

La silhouette rousse avançait d'un pas rythmé, sa queue touffue ondulant derrière elle, vers la capitale. Depuis quelques heures déjà il avait repéré cette ville au loin, et avait décidé de s'y rendre. Il devait rencontrer des gens pour se trouver un maître et c'était en ville qu'il verrait le plus de monde. Et puis peut être qu'il trouverait quelqu'un de sympa de toute façon. La brume était un peu moins dense autour de la ville et lorsqu'enfin il l'atteignit il vit une autre silhouette devant la blancheur immaculée des portes de la ville.

D'ailleurs ces porte, il était persuadé de les avoir déjà vues. Peut être était-il venu avec sa mère et son marchand ? Il s'arrêta brusquement et se figea, l'air pensif, la tête légèrement penchée sur la droite et la queue dressée. Il essayait de se souvenir, mais ce fut en vain. Pourtant il était sûr qu'il y avait quelque chose d'important. La ville était-elle dangereuse ? Ou alors très grande et ils l'avaient empêché de partir flâner dans les rues ? Il avait beau se creuser la tête il ne voyait pas. La personne devant les porte le saurait peut être. Il reprit sa course de petits bonds. C'était en fait une femme. Déjà ce n'était probablement pas son héro...


*Ouhlà... M'man me tuerait si elle savait que je pense que les femmes ne sont pas dignes d'être mon maître*

Il chassa cette pensé et s'apprêta à parler lorsque la jeune femme se mit en mouvement. Elle releva ses cheveux en un chignon et se retourna. L'avait-elle entendu ? Lorsque Bugy vit l'air déterminé sur son visage, il se demanda si ça n'était pas mieux de ne pas être vu. était-elle aussi faible qu'elle en avait l'air ? Oh après tout, il lui suffirait de se rendre invisible et de se cacher dans la brume.

- Madame !!

Ce ne fut que lorsqu'il eut déjà appelé une fois qu'il pensa qu'en fait, il ne pourrait pas se cacher en étant invisible, car l'endroit où il se trouverait serait une sorte de moulage sans gouttelettes de sa silhouette dans la brume. Mais c'était trop tard, maintenant qu'il avait appelé une fois, autant aller jusqu'au bout. Il sautilla jusqu'à elle, sa queue touffue toujours ondulante derrière lui et s'arrêta non loin. Les yeux levés vers elle. Même si elle semblait relativement petite pour une humaine, elle était bien plus grande que lui.

- Madame, vous savez où nous sommes ? Cette ville, elle est importante ? Elle est dangereuse ? Elle est grande ? Elle s'appelle comment ? Vous y êtes déjà allée ? Elle est blanche partout comme ça à l'intérieur aussi ? Elle ...

Il s'arrêta soudain, ne faisant plus un geste. Il avait oublié quelque chose dans son empressement... Il joignit ses mains derrière son dos, fit remonter sa queue en panache et prit un air innocent.

- Euh... Bonjour

Au moins, cette omission avait arrêté son flot de questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ange-xav.webcomics.fr
 
Crépuscule dans la brume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le manoir dans la brume
» Des yeux dans la brume [Intim]
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Plumes dérivant dans la brume [Serafim Vs Lydia]
» Dans la brume... (Jour VII)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: LES PORTES DE TARA-
Sauter vers: