AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux portes de la mort [kirin et bugy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enora Ahearne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 65

Citations : L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités
Humeur : pensive

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Celui de Douar, le bien
• Race: Gallisenae
• Pouvoirs:

MessageSujet: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Jeu 24 Juil - 19:43

[suite du topic évènement]

Sur la place, l'agitation était à son comble. Chacun prenant une décision ou l'autre, des discordes naissaient ça et là et ne laissaient à la foule que peu de temps pour s'écarter lorsque des combats prenaient forme. Enora le savait depuis toujours, quel que soit le combat qu'on mène, tant qu'il y a combat, il y a du sang. Mais le voir déjà couler lui semblait si cruel et si... prématuré... Malgré sa condition de Gallisenae, elle restait jeune. Jeune et naïve. Elle gardait des idéaux et restait perturbée par le fait que même des idéaux bons à la base pouvaient mener à la violence.

Et puis il y avait Kirin. Ce pseudo-héros qui se retrouvait aux portes de la mort, et qui, même s'il avait été sauvé par la tasmante, ne pourrait pas rester ainsi indéfiniment. Et pourquoi avait-elle agit ? Elle se demandait si, dans la foule, des Gallisenaes la voyaient, sachant qui elle était, et la blâmaient intérieurement de tant de fougue. avait-elle eu tort ? Mais cette vie qui était à présent entre ses mains. Elle ne pouvait rien faire d'autre que la sauver. Elle avait dans les mains les fleurs qu'elle avait demandé, et sous les yeux un homme blessé mortellement. Que pouvait-elle faire d'autre qu'aider ?

Au diable les hésitations ! Elle déplaça le corps de Kirin dans un lieu plus calme, ou plus exactement, elle le descendit comme elle put de l'estrade, se mettant au passage du sang sur les vêtements, et le traîna derrière pour que la foule ne les dérange plus. Heureusement, l'importance de cette place voulait que le sol soit fait de pavés et non d'une simple couche de cailloux pour empêcher qu'il y aie trop de boue. La plaie demeura donc relativement propre. Elle choisit un pavé que l'usure avait doté d'une forme légèrement creuse et pouvait ainsi recueillir un liquide, et le nettoya avec un peu d'eau. Elle commença alors à découper les soucis en fines lamelles qu'elle mettait dans ce creux et dès qu'il fut plein, ce qui fut rapide, elle les écrasa du poing pour en faire une bouilli étrange.

Cette plante devait être ingérée, elle aiderai le corps à se défendre contre l'infection. Elle mit donc de côté la bouillie obtenue qui ressemblait plutôt à une pâte verdâtre et réitéra l'opération plusieurs fois. Lorsqu'elle en eut assez pour s'en remplir les deux mains, elle en prit une poignée qui dégoulinait un peu, et de sa main gauche elle maintint la bouche du Fir-bolg ouverte. Elle commença à verser un peu de ce liquide dans sa bouche et l'aida à avaler en le faisant déglutir. Lorsqu'elle réitéra cette opération, Kirin toussa, recrachant un peu de la mixture qui avait probablement un goût assez désagréable, et sortit de son inconscience.


Ne vous inquiétez pas, ne vous agitez pas. Le brownie devrait bientôt revenir avec de quoi vous soigner un peu mieux.
Vous avez de la chance, je ne savais pas qu'une tasmante avait un tel pouvoir de guérison. Sans elle vous seriez mort.


Le ton était calme, posé et assez ferme pour qu'un homme sain d'esprit obéisse. Enora prit un peu de la mixture dans sa main et la porta aux lèvres de Kirin.

Pour l'instant, avalez ça, ça combattra l'infection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Jeu 24 Juil - 21:31

Kirin se sentait bercé. Il avait abandonné toute la folie qui régnait devant cette estrade pour un sommeil. Un sommeil qui aurait dû être prolongé si un goût absolument amer se déposer au fond de sa gorge. Cela le tira immédiatement de sa torpeur pour recracher ensuite tout le contenu de sa bouche. Sa première vision fut celle du soleil. Vision qui lui brûla fortement les yeux. Il les ferma alors, se faisant presque mal au paupière tellement il les ferma avec force, et les rouvrit devant le visage d'une jeune femme. Elle avait les cheveux blancs, comme lui, mais bien plus ternes. Elle avait aussi un physique assez commun, mais il la trouva plutôt jolie. Bien sûr, bien moins belle qu'Aisleen...

Ne vous inquiétez pas, ne vous agitez pas. Le brownie devrait bientôt revenir avec de quoi vous soigner un peu mieux.
Vous avez de la chance, je ne savais pas qu'une tasmante avait un tel pouvoir de guérison. Sans elle vous seriez mort.


Kirin souria. Bugy était parti chercher quelque chose pour le sauver. Il serait quelqu'un de terriblement fidèle... et puis Aisleen... oui, elle avait troqué une grande partie de son humanité pour le tirer des griffes de la mort... c'était certain, elle l'aimait. Ensembles, il feraient tout pour trouver Mor et faire en sorte de pouvoir vivre pleinement leur amour... Et puis il y avait cette femme. Elle était humaine apparemment et pourtant, elle tentait de le sauver. Ils ne se connaissaient pas, elle n'avait rien à lui devoir pour l'aider ainsi, et pourtant, elle le faisait.
Elle porta ensuite la mixture aux lèvres du Fir-Bolg.


Pour l'instant, avalez ça, ça combattra l'infection.

Kirin avait toujours eu du mal avec les médicaments. Il s'en passait même. Son corps avait fini par s'habituer à la vie en plein air, aux blessures... mais là, il venait de se faire transpercer la poitrine par un dieu... Alors il hésita un instant et finit par se redresser. Il prit la mixture et l'avala avec un moue de dégout, tout en prenant soin de ne pas tâcher ses vêtements. C'est d'ailleurs seulement à ce moment qu'il remarqua que son haut était totalement déchiré... Les vêtements coutent cher... tant pis, il en achèterais un autre lorsqu'il aurait de l'argent. Mais il garderait la sangle de cuir autour de son cou. Elle lui avait parfois évité des blessures bien graves.

Mais il avait un doute. Pourquoi cette femme l'aidait-il? Il regardait autour de lui et ne voyait que la panique. Pourquoi elle seule viendrait l'aider, alors que des centaines de personnes l'avaient vu baignant dans le sang, presque tué par un Dieu tyrannique qui les avait menacés de mort? Certainement la majorité de tout Tara avait trop peur pour s'opposer à Fall...


Qui êtes vous? Pourquoi vous faites ça? Vous m'avez vu, comme tous les autres... Ce Démon a essayé de me tuer. J'ai beau avoir paré ses coups, il vous a menacés pour parvenir à ses fins. Vous, vous n'avez pas peur?

Le héros ne s'en était pas encore rendu compte, mais il allait bien mieux. Il avait su se tenir assis sans problèmes, et ce n'était certainement pas grâce à ces horribles plantes. Non, c'était l'amour d'Aisly qui venait de le sauver. Mais cette femme qui se tenait devant lui, il ne devait pas douter d'elle. Fall aurait certainement pu réapparaître et la tuer alors qu'elle se précipitait vers son corps. Mais elle s'en fichait.

Je... merci... vous êtes courageuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Bugy Twite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 229

Citations : L'humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.
Humeur : blagueur

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: celui de Kirin
• Race: Brownie
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 26 Juil - 8:44

à peine s'était-il éloigné de l'estrade, qu'il se rendit compte qu'il ne savait ni ce qu'était un genévrier, ni où il pourrait en trouver. Il retourna donc voir le fleuriste, prenant soin dans sa course folle à ne bousculer personne. En effet l'ambiance était étrange. Les gens n'avaient plus la même attitude. Certains se regardaient en chien de fusil, comme s'ils se demandaient "et lui, qui rejoindra-t-il ?". Lorsque les gens se connaissaient, ils étaient encore pires entre eux. Ils s'invectivaient de phrases telles que "Vu comment t'es utopiste, pourquoi tu ne les suis pas ces fous ?" ou bien "Te connaissant tu serais bien capable de rejoindre Fall toi !" et tout ça partait en bagarre ou en échanges d'insultes. Les plus perdus étaient ceux qui n'avaient pas assisté à l'évènement et qui ne faisaient qu'écouter les rumeurs. En passant, Bugy avait déjà entendu différentes versions. Certains disaient que Fall était un colosse d'au moins quatre mètres de haut... S'ils avaient vu qu'au départ il n'était autre qu'une femme... D'autres qu'il s'était retiré dignement en disant qu'il leur laissait la chance de le rejoindre... Un nuage de fumée noire, rien de plus... Ce qui étonna le plus Bugy était que pour certains, la tasmante était une forme inconsistante que Mor avait du prendre pour pouvoir guider ses sauveurs. Ils étaient persuadés que, même si elles n'étaient pas une seule et même personne, une partie de la déesse s'était fondue dans cette âme. C'était assez étrange de voir des gens aduler ainsi l'apparition d'une tasmante...

Lorsqu'il arriva enfin chez le fleuriste pour lui demander ce qu'était du genévrier, il lui décrit un conifère et ses épines à bande blanche. Dans la forêt il pourrait en trouver. Pour atteindre la forêt, il lui faudrait bien dix minutes de course ! Il eut donc une idée. Pour aller plus vite il se téléporterait de plusieurs mètres tout le temps. Il se téléporta sur un toit et passa de toit en toit en disparaissant et apparaissant. Sans s'en rendre compte, il maîtrisait son pouvoir mieux qu'il ne l'avait jamais fait. La nécessité, le danger, le poussait au delà de ses limites. Il lui fallu moins de 5 minutes pour sortir de la ville, pas beaucoup plus pour trouver la plante et une téléportation instantanée le ramena auprès de Kirin. Il ne comprit pas tout de suite où il se trouvait puisqu'il pensait réapparaitre sur l'estrade, mais reprit vite ses esprit et tendit ses bras pleins de branches vers Enora.


Voilà !!

Il vit alors que Kirin avait ouvert les yeux et un sourire illumina son visage. Il lâcha les branches et d'un bond se retrouva à son côté. De sorte qu'il était accroupi en face de la jeune femme, Kirin allongé au milieu.

T'es vivant ! t'es vivant ! si tu savais comme j'ai eut peur ! C'est grâce à la Tasmante que t'es vivant j'en suis sûr !
Elle a fait un truc formidable !
Mais bon elle t'a embrassé aussi. C'est que vous êtes amoureux ?
Pourquoi tu m'as pas dit que t'as une amoureuse ?
Je savais pas moi !
Tous les héros ont une amoureuse.
Et puis comme ça toutes les autres elles sont jalouses.
Mais l'Amour du héros il est si pur, si pur, qu'elles n'osent pas le briser.
Ce sera comme ça quand tout le monde te respec...


Il ne termina pas son mot car sa tête lui tournait affreusement. L'image devint flou et il tomba sur le côté. Ses yeux clignèrent une, deux fois, et l'image revint à peu près bien.

Je crois que... j'ai un peu... trop... abusé... de ma... téléportation...

En effet, il n'arrivait presque plus à bouger, mais c'était seulement une fatigue immense. Il avait déjà été dans cet état après une course poursuite pour échapper à des hommes à qui il avait fait une mauvaise blague. En quelques minutes il s'en était remis. Là il lui faudrait peut être un peu plus de temps. Il roula pour étendre bras et jambes en étoile.

Heureusement qu'il y a des gens comme nous qui agissent sans réfléchir.
Les autres ils pèsent le pour, le contre, ils n'osent rien faire.
Nous on agis parce qu'on réfléchit avec notre cœur je crois. Et lui il sait tout de suite ce qu'il veut.


Il marqua une petite pause et regarda Kirin puis la jeune femme.

Au fait, moi je m'appelle Bugy et lui il s'appelle Kirin. C'est un Fir-bolg, mon maître et c'est un héros.

Il sourit à la jeune femme, l'incitant à se présenter aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ange-xav.webcomics.fr
Enora Ahearne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 65

Citations : L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités
Humeur : pensive

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Celui de Douar, le bien
• Race: Gallisenae
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 26 Juil - 9:15

Lorsque Kirin ouvrit les yeux elle avait pensé que c'était déjà bon signe. Mais elle fut étonnée qu'il puisse se redresser. Cette femme avait soigné ses maux avec une efficacité que la Galli n'avait jamais vue. Lorsqu'elle reviendrait, ce qui mettrait probablement pas mal de temps, elle essaierait de lui demander comment elle avait fait. C'était quelque chose de plus que magique. La magie n'avait pas le pouvoir de ramener les morts. Sauf la magie des Dieux...

Les questions du Fir-bolg la déstabilisèrent un peu.


Pourquoi ? Elle s'arrêta un court instant, son regard se perdant un peu dans le vide. Pourquoi faisait elle ça ? Quel était son but et son ambition ? Pourquoi sauver une vie ? Tant de vie s'éteindraient ensuite, pourquoi celle là ?

Peut être parce que j'ai l'intuition que vous allez mener ces hommes et ces femmes. Juste une intuition qui me dit que sans vous ça ne fonctionnera pas aussi bien.

Il le remercia et lui dit qu'elle était courageuse. ça elle en était moins sûre. 2tait-elle vraiment courageuse ou bien était elle juste inconsciente ? Avait-elle vraiment réfléchit à ce qu'elle avait fait avant d'agir ? Non, probablement pas.

C'est alors qu'apparut le brownie, les bras chargés de branches de genévrier. Elle n'eut pas même le temps de le remercier qu'il lâcha les plantes et se précipita auprès de Kirin. Préférant ne pas trop se mêler de leur amitié ou de leur relation, elle prit simplement les branches, nettoya avec un peu d'eau le creux qui était dans le sol et commença à broyer les feuilles pour faire un cataplasme. Un flot de paroles sortait de la bouche du brownie. On aurait cru qu'il parlait pour se sentir vivant, pour sentir qu'il était là et qu'on l'écoutait. Enora ne savait pas grand chose des comportements des gens mais s'était rendue compte que chaque caractère avait une raison. Et elle se demandait, alors qu'elle accomplissait des gestes machinaux, ce qui poussait ce garçon à être ainsi.

Le flot de parole se coupa brusquement et le brownie bascula sur le côté. Elle le regarda étonné. Il semblait exténué. C'était vrai qu'il avait été très rapide. Il avait du utiliser ses dons magiques pour mettre si peu de temps. Et les téléportations qu'il faisait chaque fois pour rentrer. Il avait probablement utilisé énormément d'énergie pour sauver son ami. Elle le regarda rouler sur le côté et sourit un peu. Quand il arrêtait de bouger, il reprenait son visage d'enfant. Juste un enfant exténué qui n'avait besoin que d'un bon lit et d'un peu d'amour de ceux qui l'entouraient. En plus, son haut servant de pansement, on voyait son ventre se soulever et se rabaisser au rythme de sa respiration saccadée. Il avait la silhouette fine et nerveuse d'un enfant sauvage.

Puis il dit que tous trois avaient gis sans réfléchir. Et même s'il avait clairement raison, Enora trouva presque vexant que ce soit un enfant qui lui en fasse la remarque. Mais la suite de sa réflexion l'apaisa. Ils avaient agis avec le cœur. C'était un enfant, un brownie, qui venait de lui donner la réponse. Elle n'était pas courageuse, elle avait juste agis, sans réfléchir, instinctivement : soigner ceux qui sont blessés. C'était un geste normal lorsqu'on agissait avec le cœur.

Puis dans un sourire il se présenta. Simplement. Alors elle lui rendit son sourire, mais le sourire d'Enora était toujours aussi pâle et peu joyeux.


Je me nomme Enora Ahearne. Enchantée.

Une pâte verte s'était formée dans sous ses mains et elle utilisa le reste d'eau pour nettoyer une dernière fois la blessure et appliqua le produit le long de la coupure.

Attendez que ça sèche un petit peu puis vous pourrez vous lever.

Elle même fatiguée elle se laissa aller un peu en arrière, s'appuyant sur ses mains. Elle regarda le ciel.

En ce moment, l'agitation doit être à son comble. Les gens choisissent s'ils te suivent ou non. Tout le monde a vu que tu allais survivre. Survivre à l'attaque d'un Dieux ce n'est pas rien. Tu est déjà un emblème, une sorte de légende.

Elle ferma légèrement les yeux.

Mais ça ne doit surtout pas te monter à la tête. C'est la pire chose qui pourrait arriver. Tu dois garder la tête froide. Agir avec tact, parler à ceux qui te suivront. Le problème est que personne ne sait vraiment où te trouver. C'est peut être une bonne chose d'ailleurs.

Elle réfléchissait à haute voix pour que Kirin puisse ensuite donner son avis sur ce qu'elle disait.

Certains veulent te tuer. Ils pensent entrer ainsi dans les bonnes grâces de Fall. D'autres veulent te rejoindre et t'aider. Tous vont te chercher activement, et faire la différence entre eux ne sera pas très aisé. L'idéal serait d'avoir avec nous quelqu'un qui sait lire les pensées des gens. Mais c'est rare et il faudrait être sûr de sa loyauté.

Elle soupira légèrement. La voie qu'ils avaient choisit n'était pas la plus simple. Loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Dim 27 Juil - 13:06

A la réponse de la femme, Kirin se sentit encore un peu plus comme un héros. En ayant perdu ce duel presque déjà tracé, il pensait avoir brisé toutes les espérances du peuple de Tara. Mais en vérité, il trouverait un moyen de tous les aider... C'est alors que Bugy arriva. Il s'était téléporté juste à côté d'eux, ce qui fit sursauter le Fir-Bolg. Et le petit brownie recommença à laisser échapper un flot de paroles.
Kirin aurait bien pu lui dire que oui, Aisly était la femme qu'il aimait. Mais il ne pouvait pas, car l'enfant ne cessait de déblatérer des paroles, toujours aussi vite, si bien que le héros, encore un peu altéré par le "coup divin" ne comprenait pas tout. Mais il comprit lorsque Bugy eut dit qu'ils agissaient avec leurs cœurs. Ces paroles firent profondément sourire Kirin. Le petit écureuil demanda ensuite son nom à la femme. C'était vrai qu'elle n'avait toujours pas répondu à Kirin...

Elle s'appelait donc Enora... lorsque le le compagnon du héros parlait, elle s'occupait des plantes. Alors juste après qu'elle se soit présentée, elle appliqua une pâte verte bizarroïde sur le torse du Fir-Bolg après avoir nettoyé la plaie. Ensuite, elle commença à lui parler de la situation. Et à ce moment là, Kirin imagina une fois de plus la statue de lui même à l'entrée de Tara...


Survivre à l'attaque d'un Dieux ce n'est pas rien. Tu est déjà un emblème, une sorte de légende.

Mais il fut vite tiré de ses pensées...


Mais ça ne doit surtout pas te monter à la tête. C'est la pire chose qui pourrait arriver. Tu dois garder la tête froide. Agir avec tact, parler à ceux qui te suivront. Le problème est que personne ne sait vraiment où te trouver. C'est peut être une bonne chose d'ailleurs.

Kirin ne voyait pas encore en quoi c'était une bonne chose. Si personne ne le trouvait, il ne pourrait que trop difficilement mener Mor vers la liberté... Quoique... un truc grand groupe serait trop facile à repérer peut-être... Ou alors il aurait fallut se diviser pour chercher... Mais il cessa de réfléchir pour écouter encore une fois les paroles d'Enora.

Certains veulent te tuer. Ils pensent entrer ainsi dans les bonnes grâces de Fall. D'autres veulent te rejoindre et t'aider. Tous vont te chercher activement, et faire la différence entre eux ne sera pas très aisé. L'idéal serait d'avoir avec nous quelqu'un qui sait lire les pensées des gens. Mais c'est rare et il faudrait être sûr de sa loyauté.

Kirin réfléchit alors un long moment, encore une fois. Quelle race avait le don de connaître les pensées d'une personne? Aucune réellement... il fallait trouver des personnes bien rares... Il leur fallait trouver un allié ayant cette capacité. Mais en attendant, il fallait certainement soumettre les personnes à un test. Ou alors... Si un elfe peut parler à une personne avec la tête, il pourrait peut-être entendre ce que la personne se dit à elle même... Ce ne serait pas vraiment "lire dans les pensées"... enfin... il n'en était pas sûr...


Je n'ai aucune personne en tête qui pourrait nous aider. Je pense qu'on devrait soumettre ceux que voudraient faire partie de nos alliés à un test. Sinon... un elfe a un don de télépathie. Ce doit être assez surprenant d'entendre une voix dans sa tête... je suppose que sur le coup, on pourrait se dire des choses qu'on ne voudrait pas. Et dans ce cas, l'elfe comprendrait peut-être... non? enfin, après je ne connais aucun elfe. Je ne sais pas s'ils peuvent entendre ce que dirait une personne ou s'ils peuvent seulement parler...

Kirin marqua un temps de pause. De toutes façons, il ne pouvait pas mourir. Même si la moitié du monde voulait le tuer, il ne pourrait pas mourir, car il avait fait une promesse à Aisly, Bugy, et tout un peuple...

De toutes façons, si un Dieu ne peut pas me tuer, je ne risque pas de mourir à cause d'un disciple de Fall!

C'était une réflexion très prétentieuse. Mais c'était aussi une façon de ne pas voir la possibilité de la défaite. Il réussirait sa quête, car il est un héros. Il est en train d'humilier un Dieu grâce à sa simple présence sur Erin. Personne d'autre ne pourrait faire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Bugy Twite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 229

Citations : L'humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.
Humeur : blagueur

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: celui de Kirin
• Race: Brownie
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 6 Sep - 8:30

La jeune femme se présenta. Enora. Enfin... Jeune ? Le Brownie peinait toujours à évaluer l'age des gens qui avaient des cheveux blancs. ça donnait à leurs traits une maturité différente. Toujours allongé, il la regarda du coin de l'œil étaler un cataplasme sur la blessure de Kirin. ça y est, il était enfin sur la voie de la guérison. La vie redonnée par la tasmante ajoutée aux soins prodigués par Enora allait à coup sûr le garder en bonne santé. Il se demandait d'ailleurs un petit peu la raison de ces soins lorsqu'on voyait à quel point le baiser de l'autre femme avait arrangé les choses. Peut être pour empêcher l'infection ? C'était vrai que sa mère lui disait souvent qu'il ne fallait pas négliger les herbes médicinale même pour des blessures bénignes. Bugy n'y avait jamais vraiment fait attention et n'avait jamais apprit l'art de soigner.

La femme commença à parler et le brownie décrocha bien vite. à peu près au moment où elle disait que Kirin était un emblème. Oui, Bugy en était à présent sûr, la statue de Kirin siègerait sur la grande place de Tara. Et lui, il serait le brownie fidèle qui l'aide dans ses aventures. La tasmante serait son grand amour et des tableaux les dépeindraient main dans la main. Et Enora... Enora... La fidèle conseillère ? Il sourit à cette idée. Non, il ne voyait pas quel rôle elle pourrait avoir.

Il reprit le fil de la conversation lorsque son maître reprit la parole. Il parlait du don de télépathie des elfes. Lui même en avait un mais ne savait pas si c'était comparable. Il se redressa tout de même pour suivre la suite. La dernière phrase de Kirin le fit sourire joyeusement. C'était ainsi que pensait un héros.


Et je te protègerais, alors personne ne pourra te faire du mal !

Même s'il savait pertinemment que sa protection était bien piètre il savait aussi qu'il y mettrait tout son cœur et toute son énergie. Il aimait beaucoup Kirin. Il ajouta dans un nouveau flot de parole, moins énergique cependant qu'à son habitude :

Ma télépathie ne me permet de lire que les pensées que tu veux m'adresser, pas les autres.
Si les elfes sont pareils ça va pas marcher.
Sinon t'imagine ?
Suffirait que je m'introduise dans ta tête en chuchotant une pensée
tu l'entendrais pas
et ensuite que j'y reste jusqu'à ce que j'ai entendu ce que je voulais...
Je pourrais savoir des trucs interessants sur ta relation avec la tasmante !

Une légère étincelle de curiosité s'était allumée dans ses yeux à ces mots, puis il continua
Un test ça fera super groupe qui ne prend que l'élite, et après quand on partira à l'aventure on sera tous forts !

Il était enthousiaste à l'idée d'un groupe de combattants plus valeureux les uns que les autres partant en voyage vers des contrées lointaine, Kirin en tête, l'épée à la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ange-xav.webcomics.fr
Enora Ahearne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 65

Citations : L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités
Humeur : pensive

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Celui de Douar, le bien
• Race: Gallisenae
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 6 Sep - 11:58

Enora écouta Kirin avec attention. C'était une possibilité, mais ce serait assez étonnant que cela fonctionne. Et trouver un allié possédant ce don était d'une grande difficulté. Sans compter que certains étaient capables de cacher leurs pensées au plus profond d'eux même. Un test aurait été trop aléatoire, c'est en tout cas ainsi qu'elle le pensait, mais c'était la seule solution à peu près valable. Cependant il faudrait tout de même laisser des indices sur sa position, trouver un lieu où se rassembler loin des oreilles et des yeux des disciples de Fall.

Elle secoua légèrement la tête. Pourquoi se posait-elle déjà tant de questions alors qu'elle n'était là que depuis quelques minutes, alors qu'elle pourrait très bien se lever, prendre ses affaires et dire quelque chose comme "bon rétablissement" avant de s'éclipser ? D'un autre côté ça aurait été très mal venu de sa part. Et tant qu'à faire, maintenant que tous avaient clairement vu dans quel camp elle se trouvait, elle n'avait plus qu'à suivre le chemin qu'elle avait emprunté sans réfléchir. Ou plutôt en suivant son cœur comme l'avait si bien dit le brownie.

La dernière phrase du Fir-bolg sonnait faux aux oreilles d'Enora, mais c'était probablement une manière de se rassurer. Il avait sur le dos des centaines de gens et un dieu. S'il n'était pas un minimum sûr de lui il ne tiendrait pas longtemps. Non pas physiquement, mais mentalement. C'était une responsabilité et un danger très lourd pour quelqu'un qui n'y semblait pas destiné au départ. Pourtant, ce n'était que sa destinée. Elle se souvenait de ses visions et savait qu'il était LE héros. Pour combien de temps, seul l'avenir, ou une autre vision pourrait le lui dire. Mais pour l'instant c'était lui.

elle écouta plus attentivement qu'elle ne l'aurait elle même pensé les remarques de Bugy. C'était un enfant et de fait on aurait pu le penser idiot, mais un enfant a justement une vision des choses un peu moins stéréotypée et formatée que les adultes.

Ou bien au contraire.

Sa remarque par rapport au test n'était pas idiote. Même si lui en était enthousiasmé, il ne fallait pas que le test devienne une manière de ne prendre que l'élite. Tous ont le droit de vouloir entrer dans l'histoire, même si tous ne pourront pas. Et surtout, ce sont les gens qui ne sont pas exceptionnels qui font pencher la balance.


Faire des projets est pour l'instant prématuré je crois. Il faut déjà se sortir de cette situation. Il y a des centaines de personnes qui commencent à entrer en conflit les unes avec les autres sans vraiment savoir à quoi ça les mène. Il faut prendre en main ceux qui comptent te suivre. Je pense que tu dois te montrer vivant, mais pas tout de suite. Quand tu seras rétablit totalement. Pour l'instant, l'idéal serait de partir et de trouver un lieu où s'installer tranquillement. L'un d'entre vous a un logement ?

Elle même n'était là que depuis peu de temps et ne connaissait qu'à peine la ville. La gallisenae espérait donc pouvoir trouver auprès de ses deux compagnons une meilleure connaissance des environs. Sinon ils seraient obligés d'aller se réfugier dans la forêt voisine. D'une manière ou d'une autre ils devaient quitter ces lieux. Lorsque les disciples de Fall allaient se rendre compte de l'importance de ce héros il partiraient à sa poursuite. Pour l'instant ils étaient encore embrumés par l'excitation d'avoir enfin rencontré leur Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 6 Sep - 13:24

Lorsque son compagnon fit cette allusion à la Tasmante, Kirin prit un air étonné et se rappela alors justement de cette histoire de télépathie. Une fois que Bugy eut terminé de parler à propos de "l'élite" pour créer une communauté plus puissante, le fir-bolg adressa une pensée au garçon.

*Ne me fais pas regretter d'être devenu ton maître!*

Dans tous les cas, cette idée de test était la seule solution possible actuellement. Ils ne savaient rien sur les elfes, ni s'il y avait une personne quelque part, ici, qui savait lire dans les pensées. Mais cette histoire de ne prendre QUE l'élite laissait Kirin dans le doute. D'un côté, des faibles aussi aimeraient sans doute combattre Fall. Mais d'un autre, les inciter à venir faire partie de leur groupe serait mener certains d'entre eux vers la mort... Trop dangereux.

Kirin continuait d'être pris dans ses pensées quand Enora se mit à parler.


Faire des projets est pour l'instant prématuré je crois. Il faut déjà se sortir de cette situation. Il y a des centaines de personnes qui commencent à entrer en conflit les unes avec les autres sans vraiment savoir à quoi ça les mène. Il faut prendre en main ceux qui comptent te suivre. Je pense que tu dois te montrer vivant, mais pas tout de suite. Quand tu seras rétablit totalement. Pour l'instant, l'idéal serait de partir et de trouver un lieu où s'installer tranquillement. L'un d'entre vous a un logement ?

Il ne répondit par immédiatement. Bien sûr que non, il n'avait pas de logement! Il dormait dehors, soit dans les bois, soit dans sur les bancs de la ville. Ou alors, s'il avait de la chance et un peu d'argent, il allait dans une auberge. Mais il pensait encore à cette histoire de "recrutement". Et quelques secondes plus tard, il finit par répondre à Enora.

Je ne passe les nuits que dans les bois, les rues ou les auberges bon marché. Aller dehors serait mieux pour nous trois dans cette situation.

Quant à la proposition de Bugy, je la trouve plutôt intelligente. Il faut créer un petit groupe avec seulement des personnes fortes. J'entends par là qu'on ne peut pas créer une énorme communauté. Nous ne serions pas assez discrets lors de nos recherches de la clé de Roeg... Mais si nous sommes peu et composés de personnes fortes, alors nous n'aurons rien à craindre... du moins, je pense...


Il fit une petite pause. De toutes façons, il était encore bien trop tôt. Et en ce moment, c'était le chaos à Tara. Il valait mieux attendre plusieurs jours, voir plusieurs semaines pour revenir à Tara. Kirin s'habillerait différemment et se coifferait autrement. Car il n'était pas question qu'il se coupe les cheveux.

On a encore le temps de réfléchir. Je propose de rester en dehors de Tara, d'aller dans un village ou alors d'établir un campement, et ensuite on revient. Je changerais aussi de vêtements et de coiffure je pense. Je pourrais peut-être aussi me maquiller. On me reconnaîtra peut-être moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Bugy Twite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 229

Citations : L'humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.
Humeur : blagueur

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: celui de Kirin
• Race: Brownie
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   Sam 29 Nov - 21:06

La réaction de Kirin lorsque Bugy évoqua l'idée d'épier ses pensées pour savoir ce qu'il faisait avec Aisleen fit sourire la brownie. Ils étaient bien amoureux, et c'était aux yeux du garçon une superbe nouvelle. Son maître avait une amante, une Tasmante en plus pour se démarquer plus encore des autres. C'était quelque chose d'impossible, l'amour impossible du héro pour une morte, c'était beau, magnifique, superbe, héroique ! Mais comme tous les héros dans ce genre de situation il arriverait à redonner la vie à son aimée pour vivre heureux et avoir sa fin heureuse, comme tous les héros, c'était obligé, tout se passerait ainsi, pour le mieux, et la statue de Kirin siègerait sur la grand place, à la place de cette estrade, là où pour la première fois il leva sa lame face au mal.

Il écouta ensuite parler Enora. Cette femme n'était pas idiote. Il leur fallait fuir pour l'instant. Enfin, fuir... non, ce n'était pas le mot. Kirin ne fuyait pas, il... il... il prenait ses distances afin de préparer son prochain exploit ! Bugy préférait cette manière de formuler les choses. Un héros de fuit pas, c'est impossible. Seulement il n'y avait pas de logement. Bugy vivait un peu où il pouvait, dans des logements de fortune, c'est fou ce qu'on peut faire avec du bois, du tissu et une queue d'écureuil pour couverture ! En fait ce qui était étonnant était surtout qu'une jeune femme comme Enora n'ait pas de logement. Etrangement il ne l'imaginait pas à la rue. Bon chacun ses problèmes et pour l'instant le leur était de trouver un moyen de partir. Bugy essaya de se tenir droit sur ses jambes et chancela.

Elle était belle la bande du héros. Kirin blessé, son fidèle Brownie incapable de faire deux pas sans tomber, et une jeune femme dont on ne connaissait que le prénom et qui pourrait les abandonner d'un instant à l'autre s'il lui en prenait l'envie.


Sortir de la ville... d'accord mais on passera jamais...

Un sourire étira ses lèvres et il regarda Enora.

J'espère que tu t'y connais vraiment pour guérir !

Sans donner plus de détails, il saisit les mains de Kirin et Enora et ferma les yeux. Il n'avait jamais essayé de transporter quelqu'un avec lui. L'image de l'endroit où il avait trouvé les plantes médicinales se forma devant lui et il préféra se visualiser à quelques centimètres au dessus du sol pour plus de sécurité. La sensation de téléportation fut très désagréable alors que habituellement il ne se passait rien de particulier. Un picotement lui remonta le long de la colonne vertébrale, laissant une douleur sur son passage. Lorsqu'il atteignit la tête, une ligne brûlante lui coupait le dos de douleur et les sons devinrent sourds alors qu'un sifflement lui transperçait les tympans.

Il étaient à présent dans un lieu bien plus ouvert, il le sentait à la fraicheur du vent, mais il ne put que s'écrouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ange-xav.webcomics.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux portes de la mort [kirin et bugy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux portes de la mort [kirin et bugy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À bout de souffle, aux portes de la mort [Quête; PV Yulenka]
» Retrouvailles aux portes de la mort (ft. Niklaus Mikaelson)
» Taijutsu : hachimon, l'art des portes célestes
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: GRANDE PLACE DE LA TOUR-
Sauter vers: