AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alena Slëna

Aller en bas 
AuteurMessage
Alena Slëna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 137

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Ouh la vilaine… :P
• Race: Tasmante
• Pouvoirs:

MessageSujet: Alena Slëna   Lun 8 Sep - 20:36

Votre Personnage:

Nom de Famille: Slëna

Prénom: Alena

Sexe: Féminin

Âge: Morte à 17 ans, elle erre sur les terres d'Erin depuis un an environ.

Race: Tasmante

Affinité: Maléfique

Désirs, ambitions: Si ses désirs étaient plus nombreux de son vivant, elle n'a plus qu'un seul désir dans la mort. Celui de conserver le précieux cadeau que le Dieu du Mal lui a accordé… Non sans conditions, bien évidement. Mais qu'importe le prix, pour elle ce cadeau n'en a pas. Et pour le conserver bien sur, il lui faudra ne laisser aucun indice à l'Ankou, crainte pesant sur ses frêles épaules à tout instant…


Pouvoirs: Elle ne possédait de son vivant aucun réel pouvoir, si ce n'est cet étrange pouvoir d'attraction et de séduction qu'elle semblait exercer sur tout homme au moindre sourire, au moindre regard… A ce pouvoir qui n'en est pas réelement un se sont ajoutés à sa mort quelques pouvoirs qu'elle apprend toujours à maitriser. La première chose qu'elle ait découverte est bien sur cette étrange capacité à passer de l'état invisible, fantomatique à l'état consistant et visible… Capacité qu'elle maitrise d'ailleurs déjà bien. Il n'en va pas de même pour les deux autres pouvoirs hérités de son "titre" de tasmante… Elle ne contrôle les ombres que difficilement et fort maladroitement, et ne parlons pas du contrôle de quelqu'un d'autre… elle n'y parvient tout simplement pas.


Armes: Se défendre devient soudain une bien… futile occupation lorsqu'on meurt. Elle n'a plus besoin de sa dague ou de son arc pour se défendre désormais. Il lui suffit de se rendre invisible, et d'observer, d'un regard vide, toutes les lames la transpercer… Elle ne ressent plus la douleur. Enfin, elle ne ressent plus qu'une pénible souffrance qui de temps en temps s'empare douloureusement de son coeur.
Ce n'est pas pour autant que sa jolie dague d'argent ne lui sert plus… Elle l'a toujours sur elle, au cas où elle en aurait besoin. Elle a appris à se servir d'un arc et de flèches aussi, mais c'est bien moins pratique à transporter, et elle se sent plus à l'aise dans des combats rapprochés, des corps à corps -où elle peut user de ses charmes…


Description physique: Alena a la silhouette haute et fine, les jambes longues et fuselées. Sa peau de pêche est devenue d'un blanc plus pâle encore qu'avant depuis qu'elle est morte. Un joli visage aux traits harmonieux et féminins, un nez fin et des lèvres ourlées, d'un rouge naturel. Ses grands yeux aux prunelles d'un bleu clair pétillant sont bordés de longs cils noirs qui intensifient son regard vif. Une cascade de longs cheveux couleur chocolat tombe souvent négligement sur ses belles épaules, et il n'est pas rare que quelques mèches s'attardent devant ses yeux clairs. Ses courbes sont bien présentes, agréables à regarder, sans pour autant être trop généreuses pour sa fine silhouette. Elle porte souvent autour du cou de longs colliers qui tombent dans son dos jusqu'à la chute de ses reins ou dans son décolleté ; et est souvent habillée d'une longue robe noire fendue sur la jambe droite jusqu'en haut de la cuisse, dont le tissu vole légèrement au vent.


Description morale: Que dire de son caractère, si ce n'est qu'elle en a baucoup ? Elle a la beauté d'une Gallisenae, mais surement pas sa gentillesse et son caractère … Têtue et bornée, elle l'est et elle le sait. Lorsqu'elle veut quelque chose la tasmante n'y renonce pas avant de l'avoir. De la générosité par contre, vous n'en trouverez pas chez elle, ni de la patience d'ailleurs. Elle a autre chose à faire qu'attendre bêtement. Alena était et reste le genre de fille à agir sans réfléchir. Si cela lui a attiré quelques problèmes, ce trait de caractère l'arrange plutôt bien. Au lieu de remarquer sa légère timidité, les gens ne font attention qu'à sa spontanéité. De la gêne ? Là encore, il faudra chercher autre part pour en trouver car s'il est bien une chose qu'elle ne ressent jamais ou presque, c'est de la gêne. Son regard pétillant reflète toujours ses sentiments, et il n'est pas rare qu'on y voit briller un éclat de malice ou un éclair de colère. Ses colères ne sont pas fréquentes mais impressionnantes… Insouciance et indifférence font également partie de son caractère. Enfin, et malgré ses efforts pour le cacher au mieux, la jeune tasmante semble souvent aussi fragile qu'une petite fleur en proie à une violente tempête…


Famille: Mon père, un petit homme bourru aux cheveux roux était agriculteur. Il s'est acharné au travail, laissant chaque jour un peu plus de sa vie s'échapper pour pouvoir nourrir sa famille, jusqu'au jour où la mort l'a emporté, peu après mes huit ans. Ma mère était gentille et patiente, sauf avec moi. Tout comme ma soeur Léa, de trois ans mon aïnée. Non pas qu'elles soient méchantes… Elles semblaient juste indifférentes. Et je ne l'étais pas moins…


Autres: Rien, non.



Autres:

Comment jugez-vous votre niveau RPG? Difficile à dire, ce n'est pas à moi de juger je pense.

Questions/Remarques? Non non aucune… Enfin si, magnifique thème^^

Code: Validé par M.E


Dernière édition par Alena Slëna le Dim 14 Sep - 16:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mar 9 Sep - 16:25

Bienvenue! Joli début de fiche, et puis *w*
T'es une Tasmante maléfique, je t'aiiiime xD
Je valide ton code et je te change de groupe en attendant la fin

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Alena Slëna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 137

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Ouh la vilaine… :P
• Race: Tasmante
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 16:47

Waw… Une si rapide déclaration d'amour ! Mdr.
Merci l'admin^^


Et voilà l'histoire… Que j'ai finalement réécrite, la première version ne me plaisait pas trop, à la relecture… Et pi elle était trop longue pour le premier message donc je la mets ici. J'espère que rien ne posera problème… J'ai laissé libre court à mon imagination, pour la fin^^ Un peu d"originalité…


Histoire: Je suis née il y a un peu moins de dix-huit ans, dans un village isolé, perdu dans la campagne… Mes parents m'ont conté cet évènement de si nombreuses fois. C'était par une terrible nuit d'hiver, commençait toujours ma mère. Nous t'attendions depuis si longtemps. A cet âge là déjà, tu savais te faire désirer. Une folle tempête de neige soufflait dehors, le vent glacial s'insinuait par les miniscules instertices entre les planches de bois des murs de la maison, et nous glaçait tous. Nous entendions le vent siffler, entre les arbres, entre les maisons. Vers le milieu de la nuit j'ai su que tu ne tarderais plus… Tu as su te faire attendre un peu plus de neuf mois, mais une fois décidée à sortir, tu m'as fait le plaisir de le faire en vitesse, répétait-elle à chaque fois en riant. Et en apercevant ton visage, ton si beau visage, on a oublié, tout oublié… La tempête, le vent glacial qui soufflait dans la maison. Je me souviens encore, disait-elle à chaque fois en jettant un coup d'oeil attendri vers ma soeur ainée, la première phrase que Léa a prononcé en te voyant "Elle est si belle… Est-ce que c'est un ange, Maman ?"

J'ai grandi dans un agréable cocon familial… Notre maison semblait sur le point de s'écrouler et cela empirait de jour en jour, nous n'avions pas toujours ce dont nous rêvions, mais mon père se tuait au travail pour que l'on ait de quoi manger à notre faim chaque jour… Il travaillait tellement dur d'ailleurs qu'il en négligeait sa santé. Le verdict est tombé peu après mes huit ans, et n'a pas tardé à se confirmer: Moins d'un an plus tard je n'avais plus de père qu'au fond de mon coeur, dans mes souvenirs.

Cette perte me fut douloureuse… Je pris goût à la solitude et m'éloignai de plus en plus souvent de notre petite maison en ruine, préférant à ses pièces exigues l'espace infini que m'offraient les vastes plaines vertes et les champs entourant notre village. C'est au cours de l'une de ces promenades solitaires que je rencontrai celui qui, je le sus au premier regard, me sauvrait de ma peine. Ce n'était pas un garçon, non… C'était un splendide étalon dont la robe était aussi noire qu'une nuit sans lune, de haute taille et dont la longue crinière volait au vent, par ce jour de tempête. Je me rappelle avoir ressenti un vague sentiment de peur lorsqu'il avait semblé fixé ses deux prunelles noires droit sur moi… Mais la peur rapidement envolée, j'avais, étonnamenent, tout naturellement esquissé un pas vers l'équidé peu farouche. Un pas dans les hautes herbes, puis un autre, et encore un… Jusqu'à ce que la paume de ma petite main atteigne ses naseaux grands ouverts, signe qu'il cherchait à connaître mon odeur. J'avais réussi ce jour-là à caresser quelques minutes son poil sombre et soyeux, avant qu'il ne s'éloigne au petit galop, effrayé par un coup de tonnerre accompagné d'un éclair qui déchira le ciel gris.

Je ne tardai pas à revoir l'étalon noir, quelques jours plus tard alors que je me promenais à nouveau non loin du village. Plus aucune trace de tempête dans le ciel bleu ce jour-là, il faisait un temps magnifique. La robe sombre de l'équidé était animée de reflets solaires… Je réussis à nouveau à m'approcher, à le caresser et même à entourer sa puissante encolure de mes deux bras… Nos routes se recroisèrent au gré du hasard dans les mois qui suivirent, si bien que je finis par m'attacher à cette bête. J'appris par moi-même à monter à cheval, et laissais partir mon compagnon avec un peu plus de mélancolie à chaque fois que je retournais au village, consciente pourtant que je recroiserais son chemin dans les jours à venir. Il lui arrivait même de me suivre au village, mais je ne tenais pas à le priver de sa liberté et lui intimais de retourner à ses prés. Jusqu'au jour où, après plus d'un mois sans le croiser une seule et unique fois, je dus me résoudre au fait que probablement je ne le revêrais plus… Je gardai pourtant de cette expéeinrce une profonde affection pour les chevaux. Mes solitaires escapades hors de la maison se firent dés lors plus rares, mais quelque chose avait changé dans notre petit foyer.

Je me rendis vite compte que Maman ne s'était pas trop longtemps languie de moi. Elle était si habituée à mon absence quasi permanente que malgré mon "retour", c'est à peine si elle m'addressait la parole. Elle ne se préoccupait plus que de ma soeur Léa… Après tout, Léa était bien plus douce de caractère que moi. Elle avait plus de patience que n'importe qui et ne se laissait jamais emporter par la colère. Elle était serviable de nature, et n'hésitait jamais à apporter plus d'aide que nécéssaire à ma mère, tandis que je ne m'acquittais des tâches qu'elle me confiait qu'une fois sur deux ou trois. C'est surement pour ça, qu'elle préférait Léa… Etant petite, j'étais jalouse d'elle, je dois bien l'avouer. Mais étonnament, cette jalousie n'a pas tardé à s'inverser, dés mes douzes ans. Tandis que je m'éclipsais de la maison au gré de mes envies, ma mère couvait tellement ma soeur qu'elle ne pouvait mettre un pied dehors sans les avoir, elle et son inquiétude, sur le dos.

Léa était plutôt jolie. Nous avions la même forme de visage, allongé et féminin. Ses lèvres étaient fines, moins pulpeuses que les miennes mais d'un rouge tout aussi désirable. Nous avions toutes deux hérité du joli nez fin de notre mère… Léa avait également hérité de ses petits yeux au regard terne, tandis que j'avais de grandes prunelles au regard vif et pétillant, embellis par de longs cils noirs et recourbés. Elle avait les sourcils un peu plus broussailleux que les miens, sans pour autant que ce détail choque lorsqu'on regardait son visage. Ce que ma soeur m'enviait le plus, c'étaient mes longs cheveux soyeux, dont les différentes nuances de brun chocolat brillaient sous les rayons du soleil ; tandis que sa chevelure était du même roux terne que celle de Papa… Mes longues jambes et ma haute taille fine, surtout, me rendaient légèrement plus grande qu'elle malgré mes trois ans de moins. La seule chose que je lui enviais était son joli teint ensoleillé, tandis que ma peau de pêche se bornait à rester fort pâle, ou bien à directement passer au cramoisi lorsque j'avais le malheur de ne pas m'abriter sous une ombrelle.
Léa était plutôt jolie, oui. "Mais pas autant que toi" n'avait-elle de cesse de me répéter, et elle n'avait pas vraiment tort…

Puisque je ne semblais plus intéresser personne à la maison, je cherchai à me faire remarquer par d'autres personnes… Je trainais pas mal dans le village, et j'y avais pas mal d'amis avec qui je passais bien plus de temps qu'avec ma famille. C'est un jeune fils de forgeron expert au combat qui m'apprit à me battre dés mes quinze ans. J'étais assez extravertie et j'avais un sacré don pour m'attirer les ennuis et les mauvaises fréquentations. Je ne tardai pas à croiser le chemin de quelques personnes qui me donnèrent goût à des activités moins innocentes que mes occupations précédentes. Je me découvris des talents de voleuse, d'espionne mais aussi de meurtrière lorsque l'argent promis par les parchemins qu'on me remettait discrètement justifiait mes actes selon moi. Ma mère s'étonnait de me voir ramener de telles sommes à la maison, mais elle ne posait pas trop de questions, trop aveuglée par ses autres occupations que pour se rendre compte que je prennais une mauvaise voie.

Oh… Mais je ne m'en plains pas. Je n'avais pas d'intérêt aux yeux de ma famille mais j'avais réussi à me faire respecter et aimer de pas mal d'autres gens, ma vie me plaisait. Et je comptais bien la continuer ainsi un bon bout de temps. Malheureusement pour moi, le destin avait prévu une autre suite à mon histoire.

C'était le soir de mes dix-sept ans, je m'en rappelle comme si c'était hier. Je portais cette splendide robe blanche et ma soeur avait, étonnament, pris plaisir à nouer mes cheveux en joli chignon d'où s'échappaient quelques mèches chocolat qui retombaient sur mes frêles épaules. Si ce n'est cette petite attention, Maman et Léa n'avaient pensé à rien d'autre et elles ne s'étonnèrent guère de me voir quitter la maison en milieu de soirée pour me rendre au centre du village où avait été organisée une petite fête pour mon anniversaire… Un grand feu de joie brûlait, entouré de nombreux fêtards qui dansaient, chantaient ou buvaient joyeusement. J'étais au centre de toutes les attentions, surtout masculines, et cela ne me déplaisait guère. L'ambiance était au rendez-vous, l'alcool et les bêtises aussi… Je m'étais endormie sur place non loin du feu, bien émechée après une nuit aussi festive.

Profondément endormie, je n'avais pas vu, je n'avais pas senti les flammes se rapprocher dangereusement de mon corps endormi… Elles étaient près, très près. Trop près lorsque j'ouvrist les yeux, soudain éveillée par une cuisante douleur au buste. Effrayée par ce que je vis, je tentai de me relever… Tout est arrivé si vite. Je revois encore, chaque nuit. Les flammes devant mes yeux. Mon corps retombant lourdement à terre. Le feu, dans mes si beaux cheveux…

Le feu m'a pris ma beauté ce matin là, il m'a aussi fait le plaisir de me prendre ma vie… Mais pas la fin de mon histoire, ne tardai-je pas à découvrir. J'étais toujours là, parmi les vivants, errant solitairement. Tantôt visible, horrible, mutilée, déformée par le feu… Tantôt invisible comme le vent. J'appris à maitriser cette capacité, et privilégiai cette absence, cette errance secrète et invisible aux yeux de tous.

Un peu plus d'un an, j'errai ainsi. Solitairement, invisiblement. Je n'avais jamais osé jetter un vague coup d'oeil à mon reflet dans un miroir, trop effrayée à l'idée d'être horrifiée par ce que j'y découvrirais… Mais. C'était par un jour de tempête et de pluie… J'errais, perdue au milieu de bois immenses et où j'étais sure de ne croiser personne. Cela ne changeait pas grand chose bien sur, j'étais invisible la plupart du temps, personne ne m'aurait vue. Mais j'avais remarqué qu'en proie à des émotions fortes, je relachais mon attention, et il m'arrivait, de temps à autre, d'apparaitre à nouveau visible sans même l'avoir voulu… J'avais donc trouvé refuge dans ces bois où la vie humaine n'existait pas. C'était par un jour de pluie, donc… De grosses gouttes tombaient dans un bruit régulier de l'épais feuillage des arbres, et s'écrasaient à terre, tantôt parmi les feuilles qui tapissaient le sol, tantôt dans un espace boueux. Je n'aimais pas trop les jours de pluie, et j'avais toujours eu un peu peur des éclairs, du bruit glaçant du tonnere.

C'est ce jour-là, que tandis qu'un coup de tonnere grondait tout à coup dans le ciel, je repris forme visible, et croisait mon reflet dans une flaque d'eau formée par la pluie, dans le sol de terre… Mon visage mutilé par la morsure des flammes. Mes jolie lèvres ourlées disparues. Mes longs cheveux chocolat envolés. Ma beauté, ce que j'avais de plus cher… Ma beauté perdue. Horrifiée, je fus prise de vertige, et me laissai lourdement tomber à terre, sur le sol boueux de la forêt sous la pluie…

Et aussi étrange que cela puisse paraitre, ce n'est pas dans ces bois que j'ouvris à nouveau les yeux… Il faisait noir, froid même si je ne le ressentais pas. Une effrayante obscurité où résonna une voix grave, inconnue, sèche, froide.

"Je peux te la rendre Alena… Ta beauté, je peux te la rendre… "

Et j'avais accepté. Juré obéissance au Dieu du Mal pour l'éternité. En échange de ma beauté d'antan pour toujours.

"Chaque désobéissance aura sa punition" avait-il dit… "Un peu de beauté envolée, pour l'éternité." Ses paroles m'avaient glacé le coeur, et je m'étais à nouveau enfoncée dans un sommeil comateux, sans même avoir le temps de voir les traces indélébiles que les flammes avaient laissées sur moi s'effacer ; mon corps, mon visage retrouver la beauté que je leur avais connu de mon vivant. La surprise serait pour mon réveil, quelques secondes, quelques heures, quelques jours peut-être plus tard, quelque part sur les territoires d'Erin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 17:07

Excellent histoire, j'ai adoré!
Très plaisante à loire avec un style agréable, j'aime bien la chute, au moins tu as une réelle maison de te motiver xD
Superbe

Par contre, je te rajoute au groupe de la Guilde? Tu auras accès à la Tour, le repère de Fall.

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Alena Slëna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 137

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Ouh la vilaine… :P
• Race: Tasmante
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 17:19

Lol, merci, je fais ce que je peux pour le RP^^ Heureuse que ça plaise.

Et en effet, Alena a une réelle raison d'obéir à Fall… Je ne compte pas du tout lui faire perdre son précieux cadeau… 

Et pi le repère, je n'sais pas du tout ce que c'est… Mais voui, pourquoi pas. Je suis curieuse de toutes façons :P

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 18:53

Si tu es à son service, il vaut mieux que tu rentres dans la Guilde. Sa seule particularité c'est de faire savoir que tu en fais partie, de t'affirmer vraiment en tant que membre de la Guilde quoi xD Et d'avoir accès à la Tour Déchirée, donc tu peux lire les topics secrets des méchaaaaants xD

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Alena Slëna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 137

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Ouh la vilaine… :P
• Race: Tasmante
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 18:56

Loooool, dans ce cas j'en suis !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 19:02

Vla les topics secrets des méchants xD
Yen a un de psychos et djà faut avoir le courage de les lire
Et puis l'autre, ben t'as une retrouvaille pathétique mais tellement kawai xD Enfin, bientot quoi xD

Bref, bienvenue ! Amuse toi bien sur Erin vilaine Tasmante xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Alena Slëna   Mer 10 Sep - 19:12

C'est fait^^
Bon RPG sur Erin!

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alena Slëna   Dim 14 Sep - 15:14

une super méchante! Bienvenue tout de même
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alena Slëna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alena Slëna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Repartion Alena x) [Serpy]
» Pastorale de Valérians et d'Aléna
» « Alena Hodson
» Les liens d'Alena
» Les RPs d'Alena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Bienvenue :: REGISTRE :: [PRESENTATIONS VALIDEES]-
Sauter vers: