AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous une pluie battante [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ifrin Celoak

avatar

Masculin
Nombre de messages : 40

Citations : Chaque entité en ce monde fonctionne par un cycle simple : elle naît, croît, décline et s'éteint
Humeur : Bienveillante

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Korrigan
• Pouvoirs:

MessageSujet: Sous une pluie battante [Libre]   Dim 4 Jan - 12:07

Une pluie battante noyait les cinq Quartiers de Tara, alors même d'épais nuages cachaient un astre trop timide pour leur résister. Ainsi l'obscurité gagnait les plus petites et les plus étroites des ruelles du Quartier de la Culture, bien que la journée ne soit pas très avancée. A vrai dire, il était extrêmement difficile de se fier aux conditions météorologiques et à la position du soleil pour évaluer l'heure ; il pouvait être midi, tout comme quinze heures, ou encore dix-huit heures, c'était du pareil au même. Une silhouette trapue se faufilait tant bien que mal dans les rues désertes de Tara, cherchant un centre d'archives ou une bibliothèque quelconque, n'importe quel endroit au sec lui convenant pour se sécher un peu. De pas de portes en pas de portes, bénissant les balcons protecteurs et maudissant les flaques de boue noire qui commençaient à tacher ses bottes, Ifrin Celoak essayait tant bien que mal de trouver un bon côté à cette déplaisante situation. Un grand sac de toile qui prenait l'eau par endroit pressé contre sa poitrine était l'objet de toutes ses attentions : un échantillon restreint de sa bibliothèque personnelle, auquel il voulait confronter certains ouvrages plus rares. Mais rien à faire, le vénérable Korrigan qui était pourtant relativement optimiste en temps normal ne pouvait que regarder d'un oeil noir (au sens propre du terme) le ciel chargé de lambeaux de coton sombre en se lamantant.

La seule chose qui le réjouissait de manière très aléatoire, c'était l'absence de foule. L'absence de jeunes écervelés bruyants et grossiers pour le pousser et le faire tomber, comme cela lui était déjà arrivé maintes fois auparavant. La jeune génération ne côtoyait plus que rarement le centre culturel de Tara, les seuls qui osaient s'y aventurer se limitant à se poursuivre dans les rues en renversant tout sur leur passage. Ifrin, bien abrité sous un auvent providentiel, haussa tristement les épaules. Dommage qu'il n'ait pas eu de descendance à qui transmettre son savoir, mais au fond c'était peut-être mieux comme ça. Ses parents, et proches avaient tous déjà suivis l'Ankou, il y avait plus ou moins longtemps de cela. Contempler des enfants pleins de vie alors qu'on est soi-même au bord du gouffre ne peut que vous refiler le cafard. Et faire une dépression pour l'instant, Ifrin ne pouvait pas se le permettre. Depuis la Samain, il redoublait d'activité, fouillant avec fébrilité dans les archives de sa famille, dans ses livres les plus anciens. Qu'était la mystérieuse Clé de Roeg ? Et la prophétie du Korrigan pourrait-elle être déchiffrée ? Toutes ces questions, comme tant d'autres, le dernier descendant direct des Celoak se les posait.

Son voyage à Tara se déroulait dans des circonstances ... Pas franchement agréables, après tout, mais cela important peu. Ce qui comptait, c'était de trouver des informations importantes, voire même de réussir à contacter le noyau de résistance qui résistait aux assauts de la Guilde. Mais Ifrin savait que s'il y parvenait, il ne serait pas forcément pris au sérieux. Pensez, un vieux Korrigan gâteux, qui risque de laisser échapper des renseignements cruciaux au moindre chatouillis ... Bien qu'il sache se battre assez correctement pour mettre en fuite un individu mal intentionné, Ifrin ne se leurrait pas ; ce n'était pas un combattant hors-pair et il ne serait d'aucune utilité en tant que tel. Son domaine, c'était le sanctuaire des ouvrages anciens et des manuscrits, là où le grattement divin de la plume sur le papier vous délivre de vos inquiétudes les plus profondes. Tout n'est pas écrit dans les livres, mais on y trouve pas mal de choses ... Et Ifrin n'avait pas son pareil pour saisir le sens d'une phrase, transcrire en language courant une énigme aux termes désuets.

La Clé de Roeg. Depuis l'apparition de la Déesse de la Mer, il n'arrêtait pas d'y penser. Il devait bien y avoir une allusion ou deux à cet objet, à cette relique, Mor elle-même avait dit qu'elle était mentionnée dans certaines légendes anciennes ! Mais lesquelles ? Là était la vraie question. La seule chose à espérer, c'était que les précieux documents ne soient pas détruits. Tant de pages avaient succombés aux caprices des hommes et du temps, tant de mots s'étaient évanouis à jamais, lors d'un incendie, d'un pillage, d'un mauvais conditionnement ... Chassant ces pensées lugubres, le vénérable Korrigan s'élança une fois de plus à travers le dédale des rues du Quartier de la Culture. Soudain, ce qu'il redoutait inconsciemment de produisit : il percuta quelqu'un, au détour d'une rue, fut projeté à terre avec son paquetage, sa tête manquant de justesse de heurter une borne de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Lesneven

avatar

Masculin
Nombre de messages : 21

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Celui de ceux qui pourront m'aider
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Sous une pluie battante [Libre]   Lun 12 Jan - 16:25

[je ne sais pas si tu comptes continuer ce topic malgré la quête de la clé de Roeg qui se lance, mais si tu veux voici une réponse :)
on peut juste considérer que ça se passe avant le début de la quête.]

Cela faisait longtemps que Maël ne s'était plus aventuré dans les rues de Tara. Un siècle ou deux étaient passés depuis qu'il avait quitté la ville à la mort de Lune, et jamais encore il n'y était revenu. C'était probablement une stupide superstition de croire qu'il tomberait sur l'un de ses descendants, que celui-ci pourrait le reconnaître et le haïr tout comme l'avait fait Gwen, son fils. Mais pouvait-on réellement reprocher à un enfant de détester un père parti et mort pour une raison qu'il avait lui même oublié ? en 200 ans, il avait oublié au moins mille fois les rues de la ville. Il errait donc sans but réel, en espérant qu'une étincelle lui rendrait la mémoire, ne serait-ce que pour retrouver la sépulture de son aimée. Existait-elle encore ? C'eût été étonnant en réalité.

La ville était plongée dans une petit déluge pluvial qui rendait son exploration bien plus agréable au tasmant. En effet, même si les sensations n'étaient que fugaces, sentir des dizaines de gouttelettes fraiche couler sur son visage lui donnait l'impression d'être à nouveau vivant. Dans sa forme consistante, il profitait de cette sensation en marchant, les yeux mi-clos, le visage tourné vers le ciel gris, ne sachant ni où il allait, ni où il était. Son pas était rapide, il ne craignait pas de heurter un mur puisque la rue était droite et qu'il avait pour réflexe de devenir inconsistant lorsque quelque chose entrait en contact avec lui. En plus de deux siècles de vie tasmante il avait pu acquérir quelques réflexes usant de ses capacités.

Quelque chose le heurta pourtant, quelqu'un plus exactement, et à peine le contact eut-il lieu que Maël ne sentit plus les gouttes de pluie sur son visage. Un petit homme de moins d'un mètre cinquante à première vue était à terre, un paquet un peu humide qu'il semblait vouloir protéger gisait à côté de lui. Le tasmant inconsistant était traversé par la pluie qui tombait sur le sol comme s'il n'était pas là. Jamais il ne s'habituerait à cette impression de ne pas exister ! Il redevint donc matériel et resta un instant debout à regarder le vieillard.
Que fait quelqu'un dans ce genre de situation ? Aider oui mais comment ? Plutôt le relever ou bien ramasser le paquet qui semblait si important ? Pour quelle raison était il ainsi pressé au point de heurter un inconnu au détour d'une rue ? Maël se passa la main sur le visage et sourit à l'inconnu en lui tendant la main.


Désolé, faites attention à ce que vous faites, je crois que votre paquet est trempé.

Du bout du pouce il fit passer l'instrument de bois de sa ceinture sur la position lui indiquant qu'il était entré en contact avec quelqu'un. Puis avant même de laisser à l'inconnu le temps prendre la main qui lui avait été tendue, Maël saisit le sac par terre et le couvrit de sa propre cape qui avait l'avantage d'être imperméable en grande partie.

Vous allez quelque part j'ai l'impression. Vous voulez que je porte vos affaires ? Je me nomme Maël.

Bien, pour l'instant sa mémoire était stable et il avait en tête toute la rencontre. Il ne lui restait qu'à espérer soit que sa mémoire reste ainsi le temps de la rencontre, soit que l'étranger le rejette et le libère ainsi de toute l'attention qu'il devait porter à son propre comportement. Mais il n'avait pas parlé à un être vivant depuis longtemps et espérait tout de même qu'il pourrait avoir un minimum de contact avec cet homme.

C'est alors seulement qu'il se rendit compte que son interlocuteur était un Korrigan. Il avait la peau particulièrement claire pour un représentant de cette espèce et Maël l'avait au départ prit pour un homme de petite taille, un brownie à la rigueur. Seulement, il avait les traits caractéristiques de ces êtres que le tasmant avait du mal à comprendre. Pourtant celui-ci semblait très âgé et si les korrigans étaient aussi sages que certains le prétendaient, peut-être pourrait-il l'aider. Immédiatement la pièce de bois indiquant que son interlocuteur pouvait l'aider se mit en place à sa ceinture.

_________________
L'amnésie représente la meilleure fuite qui soit.
On fuit, en oubliant ce qui faisait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifrin Celoak

avatar

Masculin
Nombre de messages : 40

Citations : Chaque entité en ce monde fonctionne par un cycle simple : elle naît, croît, décline et s'éteint
Humeur : Bienveillante

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Korrigan
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Sous une pluie battante [Libre]   Lun 12 Jan - 16:43

[J'éditerai pour poster]

[HRP/ Je continuerai ce topic, ne t'inquiète pas, mais pas pour l'instant. Je suis très occupée en ce moment et je privilégie la Quête. \HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous une pluie battante [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous une pluie battante [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre] Sous la pluie et le vent.
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Sous une pluie battante... {Pv Lellia } [Terminé]
» Une balade sous la pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: QUARTIER DE LA CULTURE-
Sauter vers: