AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Ven 9 Jan - 14:15

C’était… bruyant. Bruyant, ça sentait mauvais, ça grouillait de monde aussi imbécile les uns que les autres. Ys était bien comme toutes les autres villes. Deniel marchait avec dégoût dans cette place. Malgré son envie irrépressible de tout faire par lui-même car sinon jamais rien ne fonctionnait, il détestait se mêler à la populace des citées. Tout ces gens inutiles, d’une débilité grandissante sans aucun avenir. Tous ceux là qui rêvaient probablement d’une vie meilleure. Mais qui n’en rêvait seulement. Deniel les méprisait. Ils étaient tous incapables de prendre des décisions, des risques, des choses qui leur permettraient d’améliorer leur quotidien. Ils se plaignaient sans jamais rien faire. C’était ridicule. Deniel savait pertinemment que qui ne tentait rien n’avait rien. Et justement, il voulait. Si depuis le début il n’avait pas tout fait pour arriver où il était, il serait encore dans les bas fond de Tara à manipuler les petits voyous. Maintenant il était au conseil d’une guilde en décrépitude mais dont il comptait bien prendre le contrôle. Qu’elle reste attentiste servait bien ses desseins. Que Fall ne soit pas en pleine possession de ses pouvoirs également. Depuis quelque semaine, même avant la Samain, son cerveau fonctionnait à plein régime. Comment faire, comment les réduire en cendre ? Comment cloitrer ce Dieu dans un abîme dont il ne ressortirait pas ? Deniel se sentait bien seul. Seul dans ses aspirations. Il y avait un nombre incalculable de personne qui se dressait contre lui. Et lui était seul. Il avait beau être entouré d’un réseau d’espion, de personne le croyant capable de faire changer leur vie ridicule, Deniel était et serait irrémédiablement seul. Un maitre du monde n’a pas besoin de compagnie quand il a un peuple à asservir. Deniel se fichait d’être seul. Ce n’était pas la solitude qui le pesait, c’était qu’il devait toujours tout garder pour lui, que toutes ses pensées tournaient en lui en boucle et qu’elles ne pouvaient jamais franchir la barrière de ses lèvres. Jamais personne ne saurait jamais ce qui se passait dans sa tête. C’était sûrement pour ça aussi que son attitude dégénérait de plus en plus souvent.

Cela faisait un bout de temps qu’il n’avait pas quitté la tour. C’était sûrement pour ça que l’endroit le répugnait encore plus qu’à son habitude. Sa chemise de flanelle rouge lui manquait mais le temps s’étant rafraichit depuis un petit moment, il ne tenait pas à tomber malade, ça aurait été la pire chose qui aurait pu lui arriver. Il avait donc opté pour un ensemble noir, neutre et chaud. Il valait mieux ne pas se faire remarquer pour ce qu’il avait l’intention de faire. Tuer un de ses concurrents dans la guilde n’était pas anodin. Et cet Erewent qui lui faisait de l’ombre constamment durant les réunions n’allait plus faire de tort. Lui qui semblait tout savoir, qui semblait si clairvoyant. Deniel et lui ne s’adressait presque pas la parole, tout se faisait uniquement par les regards. Et on en lisait beaucoup dans leurs joutes silencieuses. Il était dangereux. Et surtout il semblait lire parfaitement dans les projets de Deniel. Et ça il ne pouvait pas le supporter. Paranoïa ? Jamais. Il devait s’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard et qu’il fasse part de ses soupçons à des gens. Et si cela était déjà fait, il était mal. Deniel s’était renseigné en ce qui concernait l’Erewent. Les hauts dignitaires de la guilde sortaient peu, il laissait les missions sur le terrain aux subordonnés. Mais parfois ils daignaient s’en occuper eux même. Et Deniel n’avait que cette chance. Il était impossible d’organiser un meurtre déguisé dans la Tour, mais en ville c’était tout ce qu’il y avait de plus facile. Cependant il avait encore du avoir une montagne d’organisation. L’animosité entre les membres ne faisait aucun doute. Si on apprenait que Deniel et l’Erewent s’était trouvé au même endroit au moment de la mort de l’un des deux, les soupçons seraient clairement exprimés. Et Deniel ne voulait pas ça. Officiellement il était encore à la Tour, un peu malade, couché au lit pour se rétablir. Personne ne devait le déranger. La mission ne serait pas longue, deux jours au grand maximum. Il devrait rentrer le plus discrètement possible, s’il se faisait remarquer, il pourrait toujours prétexter s’être baladé pour respirer.
Deniel revoyait encore les yeux moqueurs et scrutateurs de l’Erewent qui se fichait de lui. Il se vengerait dans le sang. Et si personne ne le ferait, il se ferait un plaisir de le tuer de ses mains. Rapidement, sans se faire voir, il ne tenait pas à mourir en même temps que sa cible. Il redoutait les pouvoirs de tous les autres et rageait une fois de plus de ne pas être assez puissant pour faire ce qu’il souhaitait. Un jour viendrait où on le respecterait comme il se devait. Même si pour ça il était obligé de faire mille et une concessions et de prouver sa supériorité. Il gagnerait le respect.

Le crépuscule tombait déjà. Deniel restait serein. Son espion manquait à l’appel, il ne trouvait personne pour faire le sale boulot à sa place, il devrait lui même se salir les mains en risquant sa vie, mais tout allait bien. Il serra les poings. Jamais rien n’allait correctement dans ce monde pourri. Il modifierait ça. Il ferait entrer dans la gorge de tout les opposants sa loi. Son espion d’Ys pouvait se considérer comme mort. Il le remplacerait par quelqu'un d’autre. L’avantage avec la vermine, c’est qu’il y en a toujours pour remplacer l’ancienne. Il ne devait pas rater son coup. Si l’Erewent le démasquait, la montée fulgurante de Deniel dans son ascension pour le sommet se terminerait dans le sang. Et il refusait que ça se passe comme ça.
Deniel se figea soudain. Son sixième sens s’était affolé. Il arrivait à l’angle d’une rue et quelqu'un approchait. Si ça avait été le plus minable des habitants d’Ys, il n’aurait pas frémit. Alors cette personne n’était pas comme les autres, et peut être potentiellement dangereuse. Ce n’était pas l’Erewent, sinon il aurait sentit son radar comme quoi il était sur le point de mourir. Car il n’y avait aucun doute sur son sort s’il le croisait ici. Ils s’étaient suffisamment sondés pour connaître les pensées de l’autre. Chacun savaient qu’ils voulaient la mort de l’autre. Et Deniel était étonné qu’il n’ait pas fait le premier pas. Il avait sûrement attaqué avant et c’était tant mieux. Qui pouvait approcher ainsi pour que son pouls s’affole plus que d’habitude. Le brun effleura son poignard à sa ceinture et stoppa, attendant de voir qui sortirait de cette ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Ven 9 Jan - 20:28

Cela faisait maintenant un mois. Un mois qu'il avait assisté à la mort pathétique et grotesque de son seul, unique et meilleur ami. Un mois qu'il avait tué son propre père et le reste du gang. Un mois qu'il était définitivement seul. Il y avait repensé, à ces derniers instants passés avec eux. Et maintenant, il s'en rendait compte. Ren aurait dû vivre. Sa tête était juste à côté de la sienne lorsqu'il le portait sur son dos, en arrivant au campement. C'était certain, le père visait son fils, et c'est l'ami qui en est mort. Non, bien sûr que non, ce n'était pas certain. Mais c'était ce que Declan affirmait. Cette mort, c'était lui seul qui l'avait causée. Et cela, simplement à cause de son existence. Maintenant, il devait se rattraper. Son père avait payé pour tous les crimes commis et pour cet infâme esclavagisme que le Bisclaveret avait subi pendant des années. La plupart de ses sbires aussi. Mais Ren, lui, n'avait absolument jamais rien fait de mal depuis le jour où il était entré dans ce gang. On l'avait arraché à ses parents. Et il n'était resté là que par obligation. Puis, peu à peu, ce fut par amitié pour Declan. Ce dernier lui devait tout. Et maintenant, c'était la vie qu'il lui devait. Et il la lui rendrait. C'était certain.

Après cette dernière confrontation face à son père, et son attente de l'Ankou, qui fut vaine, l'homme loup était revenu à Tara. L'auberge qui servait de QG aux Foudroyés était maintenant déserté. Le début de la recherche fut infructueuse: il ne trouva rien d'autre à l'intérieur que des meubles vides et quelques couverts cassés. Mais en allant dans les quartiers du gang il eut la chance tout de même de trouver d'autres vêtements. Après son "altercation" avec le reste du gang, il avait déchiré et tâché de sang les seuls qu'il lui restait. Il put donc enfin se permettre de s'habiller légèrement mieux. Lui qui était quasiment toujours en haillons, il était maintenant beaucoup plus charismatique: de nouvelles bottes en cuir noir, un pantalon déchiré, une cape miteuse et une très longue écharpe d'aussi mauvaise facture que le reste. Il finit par trouver un très grand chapeau, beaucoup mieux entretenu et très pratique pour cacher son visage qui traduisait son appartenance à sa race. Il réussit à trouver le matériel pour se coudre un cache-œil puis il conclut ses recherches par la découverte de la seule et unique arme disponible: une lance en bois, avec une pointe de métal. Le reste avait été entièrement pillé. Après avoir récupéré le sac où lui et Ren avait gardé l'argent pour leur voyage, il plaça les extrémités de la cape sur ses épaules afin de cacher son corps entier, puis il accrocha sa lance dans son dos. Il ne trouverait rien à Tara, maintenant que Fall avait fait son apparition sur la place. Il était à peu près sûr que le Dieu était parti autre part. Il ne savait où, mais il le trouverait. Alors il quitta la capitale de Meath, certainement à tout jamais.

Il arriva donc enfin à Ys, capitale de Dahut, après un voyage qui s'était éternisé. Il avait déjà tenté de s'arrêter à certains villages ou lieux quelconques. Mais rien. Depuis un mois, donc, il enchaînait les échecs et les pertes de temps. Son arrivée à la capitale n'avait rien changé. Toujours, les gens le dévisageaient de bas en haut en s'extasiant devant une bizarrerie aussi gigantesque. Le simple fait de s'arrêter à une auberge lui devenait difficile, même en cachant son visage. Car lorsqu'il saisissait la choppe ou donnait l'argent, on pouvait voir sa main et ses griffes de loup. Bizarrement, il lui arriva une fois où il s'était dit qu'avant, ce n'était pas plus mal. Il se battait, il tuait, mais dans ces bars, il avait ses heures de gloire. Ici, ce n'était que jugement. Mais ce ne fut qu'une brève pensée insignifiante. Après tout, il redeviendrait humain après avoir ressuscité Ren.

Puis arriva un soir. Ou plutôt un crépuscule. Comme d'habitude, il passait les nuits dans les rues de la capitale depuis qu'il y était. Un loup deux fois plus gros que la moyenne aurait été mal vu dans la chambre d'une auberge. Il se réveilla nu, sous sa cape qui lui servait à présent de couverture. Heureusement, on ne lui avait rien volé durant son sommeil. Il se rhabilla en scrutant les coins de la ruelle sombre et en sortit. Il ne savait même pas où aller. Simplement, tous les jours, il allait et venait dans les rues, à la recherche d'un évènement qui le pousserait vers Fall, ou même l'Ankou. Puis, lors de ce crépuscule, il vit au loin, dans les ombres d'une de ces ruelles la silhouette d'un homme. Ce n'était qu'une simple silhouette, oui. Mais Declan était un Bisclaveret après tout. Et il le voyait bien. Il voyait bien que cet homme l'avait remarqué. Et surtout, il avait perçu ce tremblement de méfiance et le son de ce métal. Ce métal qui lui était bien connu. Le métal qui lui avait fait balayer tant de vies. Mais, aucune raison de fuir. Il se savait fort, et sa carrure suffisait souvent à faire reculer les plus braves. D'ordinaire, il n'aurait pas cherché à s'approcher d'une personne aussi méfiante. Mais depuis un mois, il le cherchait ce but. Ce chemin vers le Dieu maléfique. Qu'importe les évènements. Quels qu'ils soient, il se jetait déjà dessus. Au cas où. Peut-être ici, ce serait le cas. Il avança alors, sans même prendre la lance dans son dos. Il ne sortit qu'un instant sa main pour faire tomber la tranche de son chapeau sur son visage et remonter son écharpe sur son nez. Il approcha lentement de l'homme, toujours immobile. Lorsqu'il se trouva environ trois mètres en face de lui, il s'arrêta de marcher. L'ombre du crépuscule le grandissait et le rendait encore plus impressionnant. Et cette cape sur ces épaules le rendait plus large encore. Puis il fit résonner sa voix grave et imposante.

Laissez votre arme où elle est.

Il s'approcha d'un pas et détailla la personne en face de lui. Un homme. Petit, par rapport à lui, mais de taille modérée. En fait, il n'avait rien de spécial cet homme. Il ressemblait un peu à tout le monde. Quoiqu'il était plutôt beau. Même pas moche du tout. Le genre de carrure simple que Declan aurait aimé posséder s'il avait été humain. Enfin, ce dernier n'était pas vraiment laid, il montrait juste un peu trop à quel point il était un homme-loup. Après tout, il avait passé une enfance de monstre. "Un monstre sans peurs et sans reproches." Toujours était-il que ce jeune homme était méfiant. Encore et toujours, une personne avait peur de lui parce qu'il ressemblait à un véritable monstre. Il commençait même à se demander si l'odeur du sang ne l'avait pas imprégné...

Vous avez peur? résonna-t-il de nouveau. Vous avez tord. Mais je ne vous en veux pas, j'ai l'habitude.

Il ne savait même pas -si cet homme décidait de rester pacifique- où pourrait aboutir cette conversation. Il cherchait un but, certes, mais comment dire, après tout, que son meilleur ami était mort, qu'il voulait le ressusciter et redevenir humain et que pour cela, il devait voir Fall? Il ne parlait presque jamais, même s'il s'exprimait bien. Alors l'élocution lui était presque inconnue. Donc, tout simplement, il se présenta. Le tout viendrait avec le temps... s'il avait de la chance.

Je m'appelle Declan Ziresh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Dim 18 Jan - 12:27

Des pas. Il approchait négligemment. Non, ce n’était pas l’Erewent qu’il cherchait. La bataille n’aurait pas lieu encore et Deniel s’en réjouissait, il fallait avouer qu’il regrettait sa faiblesse au corps à corps. Contre un humain il pouvait tenir tête. Contre une race dite supérieure, du moins en attributs physique, il n’avait que peu de chance autrement que par la parole. Et il savait que rager ne servait à rien dans ces conditions. Il devrait donc garder la tête froide. Après tout, peut importait qui sortirait de cette ruelle. Il ne pouvait qu’être intéressant. Restait à savoir de quelle manière. Les frissons de Deniel ne se seraient pas déclenchés a la venu d’un crétin de bas étage comme il y en avait tellement. Une aura forte émanait de l’individu approchant. S’en saisir ? Lui parler ou l’ignorer ? A quoi pouvait-il bien lui servir ? Pourrait-il le manipuler pour qu’il serve ses desseins ? N’importe qui ayant des problèmes était potentiellement apte à le servir. Restait à savoir ce qu’il pourrait bien lui servir pour lui faire comprendre qu’il aurait ce qu’il souhaitait s’il l’aider.
Deniel passa lentement son pouce sur sa lame de poignard. Mesure de sécurité après tout. Ça coupait, il sentait parfaitement sa peau être à quelque dixième de millimètres de la coupure. Il ne savait pas vraiment à quoi ça lui servirait mais enfin, il se rassurait comme il pouvait. Deniel n’aimait pas être sur le terrain quand tout n’était pas planifié à la seconde prête par ses soins. Et là, malgré les plans, il manquait son informateur à l’appel et ça risquait de mal se passer pour lui. Deniel n’aimait pas constater que tout seul il était inutile mais presque. C’était pour cela qu’il devait s’entraîner sans relâche pour maitriser une magie de combat qui l’aiderait à faire face aux autres races. Mais pour l’instant. Son problème immédiat était tout autre. Et il venait enfin d’être visible aux yeux de Deniel.

Grand. C’était le premier adjectif que l’on pouvait lui attribuer. En effet, il était vraiment grand. Pour un… humain ? En était-il vraiment un ? Tout soufflait au jeune humain que ce n’était pas le cas, l’aura pour commencer, une aura pesante et plutôt errante. Une soif sans point pour se réhydraté. Le genre de personne perdue que Deniel se faisait un luxe de remettre sur le bon chemin. Enfin, son bon chemin cela allait sans dire. Physiquement, on pouvait dire que tout les opposait. Deniel n’était pas petit, mais face à lui, il ne pouvait que paraître frêle. Il aurait mit sa main à couper qu’il savait se battre, et bien. Il se cachait. Cachait derrière ses frusques que Deniel n’aurait jamais touché même pour se déguiser. Pourquoi une personne de cette carrure chercherait-elle à se cacher sachant que c’était impossible qu’elle passe inaperçue ? Timidité ? Non c’était presque impossible. Ou alors ça frôlait le ridicule de se sentir timide avec cette aura. Un chapeau, immense lui mangeait la moitié du visage, l’autre moitié l’était par son écharpe miteuse. Deniel retint un relent de dégoût à sa vue. Il ne semblait pas avoir de mauvaises intentions à son égard, alors pourquoi s’était-il arrêté près de lui de la sorte ? Deniel n’était pas méfiant, il était à la limite de la paranoïa, croyant que quiconque pouvait le tuer ou jouer la comédie comme lui la jouait avec les autres. Heureusement, son don lui permettait de passer outre cela. Et jusqu’à maintenant il ne l’avait pas déçu. Même les meilleurs menteurs dégageaient quelque chose qui prouvait à Deniel qu’il se fichait de lui. S’il avait survécu jusqu’à maintenant, c’était bel et bien grâce à ce don qu’il possédait. Et il l’en remerciait chaque jour.


Laissez votre arme où elle est.

Ses pensées furent interrompues par la voix grave de l’homme, ou de la personne près de lui. Il tourna la tête vers lui, s’efforçant de retenir le regard noir et méprisant qu’il sentait venir à lui. Très bien, il était perspicace, car Deniel savait jouer dans la finesse et la discrétion. C’était plutôt un bon point de sa part d’avoir remarqué son arme. Cependant, il n’aimait pas, il détestait les ordres. Il avait du en subir pas mal au cours de son ascension et maintenant qu’il était presque au sommet, il refusait qu’on lui parle de la sorte. Il jura mentalement. Il ne s’était pas préparé à devoir jouer un rôle ce soir. Il était tel qu’il était habituellement et n’avait pas forgé un masque le camouflant. Comment se contenir devant les phrases qu’il pourrait bien lui servir ? Se calmer déjà, serait un bon point. Il pourrait réfléchir plus aisément. Et voir si cela valait la peine ou non. Ce fut malgré tout avec un geste sec d’agacement qu’il rengaina son poignard à sa ceinture. Ne pas paraître plein d’animosité. Ce n’était pas bon pour son image. Cependant, il fallait avouer qu’il avait du mal là, à faire perdurer son image.

Vous avez peur? Vous avez tord. Mais je ne vous en veux pas, j'ai l'habitude.

Deniel se raidit malgré lui à ces paroles. Comment pouvait-il envisager l’espace d’un seul minuscule instant qu’il avait peur ? L’amour propre de Deniel venait d’être poignardé sans douceur par son interlocuteur. Lui, peur ? Peur ? Mais, c’était quoi ce mot ? Peur ! Non il n’avait pas peur, il n’avait peur que d’une seule chose c’était qu’on découvre ses desseins au centre de la guilde. Le reste était pire que périphérique, à l’orée des choses inutiles. Non il n’avait pas peur, là il était plutôt en colère.
Il avait l’habitude ? Le pauvre délaissé de la société. Qu’il n’espère pas que Deniel le prenne en martyr malgré toute la bonne volonté du monde. Bien sur il ne l’enverrait pas balader, mais il ne jouerait pas la carte de la fausse compassion, c’était vraiment celle qu’il détestait par-dessus tout. Lui aussi avait des problèmes, se plaignait-il pour autant au premier venu ? Il ne manquait vraiment plus que ça. Deniel ne pu s’empêcher de serrer les poings durant quelque instant pour se calmer et respirer à fond. Il ne disait pas ça avec méchanceté ou animosité, il pourrait toujours t’être utile alors calme toi, ne le prend pas mal. Surtout pas, relâche la pression de tes épaules qu’il a sûrement remarqué, qu’il va encore mal interpréter et… Non, doucement, respire… Jusqu’à ce qu’il soit sur que sa voix ne trahirait pas la colère qui l’avait habité quelque instant auparavant il garda la bouche close. Enfin il expira toute la menace et l’envie de lui faire payer ses paroles et répondit.


- Je n’ai pas peur. Ne faites pas une généralité de personnes trop idiotes pour ne pas regarder plus loin que le bout de leur nez. Je peux cependant être étonné sans que cela me nuise n’est-ce pas ?

Parler calmement, sans faire de vague. Il pouvait toujours lui être utile. Le soir tombait à vue d’œil, bientôt son plan tomberait à l’eau et là peut importait qui se trouvait à côté quand il exploserait, ça risquait de ne pas être très beau à voir. Il ne lui avait pas lancé de regard noir et méprisant alors qu’il s’était trompé sur ses gestes. Non, il avait été poli, il s’expliquait. Mais les explications ne devraient pas durer trop longtemps, sinon ça risquait d’être mauvais pour son interlocuteur.

Je m'appelle Declan Ziresh.

Super, content de le savoir. Avait envie de répondre Deniel. Cependant il ne le ferait pas. Il sentait une détresse peu commune dans ses paroles, ses gestes. Une présentation signifiait une envie de faire plus ample connaissance, si la connaissance pouvait lui permettre de rendre un service à Deniel, pourquoi pas alors.

- Kev Neil, je peux vous aider ?

Il venait de se souvenir du nom d’un des marchands qui traînait en ville. Il était hors de question qu’en dehors de la tour on sache son vrai nom, pour le moment. Surtout pas le premier venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Dim 18 Jan - 15:02

Declan avait tout à fait perçu à quel point son interlocuteur était tendu. Et il ne lui en voulait. Bien au contraire, il l'aurait presque remercié en remarquant les efforts que faisait ce dernier pour - certainement - ne pas blesser le Bisclaveret. De toutes façons, même s'il avait voulu être odieux, le loup ne lui aurait même pas rendue la pareille. Depuis déjà trop longtemps, il parcourait Erin à la recherche de Fall. Un chemin vers le dieu maléfique. Et enfin, cet homme faisait partie des rares personnes à ne pas l'éviter quand il s'approchait de lui. Et surtout, la nuit allait tomber à nouveau. Alors, que faire?
S'il n'en venait pas immédiatement aux faits, il allait laisser ce Kev filer. Et certainement, il ne le verrait plus jamais. Et pourtant, comment peut-on dire à un inconnu que l'on recherche Fall, le dieu maléfique? Si cet homme était partisant de Douar, alors Declan aurait quelques soucis. Et si cet homme était bien dans le camp de Fall, alors, comment prouver qu'il avait réellement ce genre d'intentions? Toujours était-il que l'humain était encore là, et une conversation allait de toutes évidences naître. Mais se cacher derrière un tel masque n'allait servir à rien, étant donné la quête qu'il avait entreprise. Tant pis, si son apparence d'être mauvais, venait à devenir celle d'un sbire du plus grand des démons. L'important, c'était Ren. Ensuite, lorsqu'il aurait atteint son but, il trouverait un moyen de vivre simplement. Alors, ici et maintenant, cela ne servait à rien de créer une fausse identité ou se faire un "ami". Il FALLAIT qu'il ouvre son propre chemin vers Fall. Alors, il baissa son écharpe et remonta son chapeau, dévoilant son unique œil rouge. Quant à ses crocs, ils se firent voir quelques secondes après. Car Declan comptait bien parler. Et pas pour ne rien dire.


J'espère bien que vous pouvez m'aider, monsieur Neil.

Une petite (ou plutôt, une lourde, d'un point de vue humain) expiration s'échappa. Il remettait encore ses actions en cause. Ren aurait-il approuvé cela? Ce dernier était un homme bon. N'était-ce pas alors le trahir inconsciemment, que de se tourner vers le mal pour le ramener à la vie? Non. Declan répondit vite à la question qu'il vint de se poser. Non, ce n'était pas le trahir. C'était l'aider. Tous les moyens étaient permis. Et lorsqu'il serait vivant, de toutes façons, ils pourraient enfin vivre à Sûl, le plus simplement du monde. "Peu importe, du moment que nous sommes unis." avait-il dit. Son choix était fait. Il irait jusqu'au bout. Il ne restait plus qu'à prier pour que son interlocuteur soit du parti de Fall.

Cela fait maintenant un mois que je suis à la recherche de Fall. J'en ai assez d'attendre, c'est pourquoi je suis aussi direct. Oh, bien sûr, vous êtes peut-être du parti de Douar. Et dans ce cas, je partirais, en restant désolé de vous avoir offensé. Mais, si vous faites partie des suivants du dieu maléfique, alors je serais tout à fait heureux que vous m'aidiez. Et je vous remercierais en conséquence. Je n'ai pas grand chose sur moi, comme vous pouvez le constater. Mais je saurais certainement trouver n'importe quel présent, qu'il soit matériel ou non pour vous satisfaire... du moment que vous puissiez me mener à ce dieu.

Il s'en rendit compte ensuite: jamais il n'avait autant parlé. Cela traduisait certainement son ambition, son envie de vouloir retrouver son seul ami. Peu importe qu'il soit bon, mauvais ou neutre. Le principal était de trouver le moyen de le sauver. Oui, il le trouverait. Si Fall ne le voulait pas, alors il se tournerait vers l'alchimie. Si ce n'était l'alchimie, dans ce cas, ce serait la magie blanche, c'était certain. Et s'il n'y avait toujours pas d'autres moyens, il sauverait les dieux pour leur demander de le ressusciter. Et s'ils ne voulaient pas encore, il les tuerait tous pour en devenir un et faire comme bon lui semble. Et si jamais l'Ankou ne voulait pas encore lui rendre son ami, alors il irait jusqu'à combattre ce dernier, quitte à détruire l'équilibre entre les morts et les vivants. Équilibre déjà en péril de toutes façons. Il y avait des Tasmants. Pourquoi seulement certains morts auraient le droit de "vivre", quand son ami était au pays des limbes? C'était trop injuste, et il ne pouvait le tolérer.

Enfin, tout en espérant que l'homme en face de lui veuille bien l'aider, il avança sa main droite pour la tendre. Il voyait deux choses arriver: soit l'homme sortirait son poignard pour trancher les doigts du Bisclaveret, qui, bien entendu, le ferait fuir après lui avoir asséné un ou deux coups. Soit Kev lui serrerait la main pour conclure un accord. Il tendit un peu plus sa main, pourvues d'ongles noirs et pointus (ou plutôt des griffes) ainsi que de plusieurs cicatrices. Ce geste fit décaler un peu plus la cape sur sa droite, jusqu'à ce qu'une partie de son torse morcelé soit dévoilé au frêle personnage. A ce moment là, il modéra son geste tout en rapprochant la partie droite du tissu à l'aide de son autre main libre.

Je comprends bien que ce genre d'aveux est déstabilisant. Mais je n'ai plus d'autre choix. Alors, j'espère que vous voudrez bien me mener à lui si c'est possible. Sinon, nous partirons chacun d'un côté différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Ven 23 Jan - 18:26

J'espère bien que vous pouvez m'aider, monsieur Neil.

L’aider. Pfeu. Si seulement il pouvait déjà s’aider lui-même avant de rendre service au premier venu. Pourtant il devait respirer à fond, ne pas perdre son calme, surtout pas. Ce n’était pas si dur. Comment résoudre les problèmes extérieurs quand en son sein c’était déjà la tempête et que rien ne se passait comme il fallait que ça se passe ? Pourtant il l’avait cernée déjà, il savait qu’il pouvait lui être utile. Il n’était pas un paysan de bas étage tout juste bon à labourer la terre, et encore. Non il cachait des montagnes de choses. Choses dont Deniel se fichait. Il se fichait à peut prêt de tout le monde sur Terre. Il n’aimait pas les rapports humains quand il ne les orchestrait pas. Cette rencontre n’était pas prévue et il allait devoir faire une concession à son plan en incluant un élément non désiré mais qui pourrait certainement remplacer avec brio celui qui manquait. Du moins il l’espérait. La capacité du jeune mégalomane à faire des plans tournait à plein allure alors qu’il jaugeait toujours sa nouvelle rencontre du regard. Bon sang, quand on y pensait, le pauvre Declan – Enfin pauvre, Deniel n’en pensait pas une cacahouète – Devait vraiment être au bout, ou plein de problème pour demander au premier venu de l’aide. En temps normal, le jeune homme l’aurait volontiers regardé avec son regard le plus blasé et l’aurait gentiment remit à sa place avant de reprendre sa route. En temps normal, évidemment.
Déjà qu’il s’efforçait de garder un calme relatif. La nuit tombait, son ennemi n’allait pas tarder à passer à l’action et il fallait qu’il meure ce soir. Sinon il n’aurait plus d’autre occasion et ça serait très embêtant, il serait obligé de supprimer Declan et tous ceux qui pourraient témoigner de l’avoir vu ici et forcément, on peut remonter une piste de meurtre malgré les plus minutieuses. Non il fallait absolument se servir de ce type qui pouvait cacher de nombreux attributs, Deniel en était sur. Cela était indiqué par un unique œil rouge flamboyant dans la sombre rue. Le futur maitre du monde haussa un sourcil. Allons bon, qu’est-ce que c’était que ça ? Au moment où il pu se dire que c’était un Erewent et donc que son plan était foutu, des crocs se dévoilèrent. Il retint un léger mouvement de recul. Pas de peur, surtout pas. Mais de méfiance, une fois de plus. Il était donc Bisclavet. Deniel n’était vraiment pas tombé sur n’importe qui. Et vice versa. Il serait alors plus qu’utile. Mais qu’est-ce qu’un bis pouvait bien avoir besoin comme aide ?


Cela fait maintenant un mois que je suis à la recherche de Fall. J'en ai assez d'attendre, c'est pourquoi je suis aussi direct. Oh, bien sûr, vous êtes peut-être du parti de Douar. Et dans ce cas, je partirais, en restant désolé de vous avoir offensé. Mais, si vous faites partie des suivants du dieu maléfique, alors je serais tout à fait heureux que vous m'aidiez. Et je vous remercierais en conséquence. Je n'ai pas grand chose sur moi, comme vous pouvez le constater. Mais je saurais certainement trouver n'importe quel présent, qu'il soit matériel ou non pour vous satisfaire... du moment que vous puissiez me mener à ce dieu.

Deniel resta de glace durant toute sa tirade pénible prononcée d’une voix rauque. A la recherche de Fall ? Mais pourquoi toujours lui ? Dieu d’accord, mais croyait-il vraiment qu’il serait assez bon pour lui rendre un service ? Tant de crédulité dans ce monde. Bientôt ça serait son nom que l’on prononcerait de cette manière, avec une crainte, une dévotion, une envie. On demandera à le rencontrer, oui bientôt. Tous se plieront à sa volonté, question de temps. Et de moyens. Pourquoi voulait-il être mené à Fall ? Qu’attendait-il de lui ? Ba, ce n’était peut être qu’une question d’enrôlement, mais dans ce cas, ne savait-il pas que Deniel pouvait lui-même lui donner droit d’intégrer la guilde ? En tout cas, il était vraiment très prudent… Et courtois de surcroit. Il préparait bien le terrain, il ne voulait offenser personne… Non, il n’était pas un adulateur de Fall. Sinon il aurait revendiqué son appartenance à son courant. Il n’aurait prit aucune pincette et aurait certainement pu s’énerver en cas de refus de coopérer. Non il ne cherchait pas à défendre les intérêts de Fall, au moins ils étaient deux. Bon sang mais qu’il tombait bien. L’amener à Fall ne serait pas bien compliqué. Il avait juste un capital infime de chance de le rencontrer. Si Deniel l’amenait à la tour, rien ne lui disait qu’il pourrait rencontrer Fall. Après, il se fichait de ce qui pouvait bien lui advenir, n’évoluant que dans les hautes sphères, il ne risquait pas de le rencontrer de sitôt. Il lui ferait la fleur de remplacé la personne qui manquait à l’appel. Il le conduirait à la Tour, expliquerait son cas à un subordonné et le reste ne serait plus de son ressort. Après tout, depuis quand se souciait-il de la moindre personne qui venait lui parler ? Ou même lui demander de l’aide. Les personnes étaient traitresses, il n’avait aucune raison de les croire, de leur faire confiance. Deniel n’avait vraiment aucun sens des relations humaines en dehors de ses rôles. Il n’aimait pas la compagnie. Tout seul, tout était tellement mieux. Les choses inanimés ne se moquaient pas, ne lui mentaient pas, de le rabaissaient pas. C’était tellement mieux.
Declan fit un mouvement en face de lui, il lui tendit une main comme pour signer un accord. Qu’il était rapide. Surtout qu’au vue de la main, cela ne donnait pas vraiment envie de la toucher. Comparé à la main parfaite et propre de Deniel. Il allait devoir se la laver drastiquement après. Car évidemment, il ne pouvait pas refuser cette offre plus qu’alléchante, il n’avait pas le choix. Il servirait ses objectifs avant tout.


Je comprends bien que ce genre d'aveux est déstabilisant. Mais je n'ai plus d'autre choix. Alors, j'espère que vous voudrez bien me mener à lui si c'est possible. Sinon, nous partirons chacun d'un côté différent.

Mais pourquoi se croyait-il ainsi aussi imposant ? Bien sur, il avait déjà du avoir toute sorte de remarques et de réactions sur son physique. Mais des gens de toutes races, Deniel en côtoyait tout les jours. De plus, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus montré une émotion qui s’apparentait à de la peur, de l’angoisse ou quelque chose du même genre. Ses émotions, seuls ses meubles les voyaient. Alors qu’il arrête de se croire à se point déstabilisant dans ses paroles. Le jeune homme en avait vu bien d’autre et il était beaucoup plus compliqué de parler et de se contenir face à Mikaël Eòghan par exemple. En tout cas, il était hors de question de le laisser partir. Pas maintenant.
Deniel prit une inspiration avant de répondre.


- Je ne sais pas comment vous avez fait, l’instinct sans doute. Je fais bien partie de la guilde du Fall, coup de chance. Et bien, je suis sur que Fall pourrait vous aider si vous lui montrez la plus grande dévotion. En commençant tout de suite par une mission que je peux vous confier. Un des ennemis de Fall, un Erewent est ici ce soir. Et la personne qui devait me retrouver pour m’aider n’est pas là. Je crois que c’est un bon moyen de faire vos preuves. Il vous faudra le tuer. Et il n’y a pas d’échec possible.

Lentement, Deniel lui serra la main, celle qui portait son anneau pour prouver implicitement son appartenance à la guilde et donc qu’il n’était pas un menteur. Finalement, tout n’était pas perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Sam 24 Jan - 16:30

Des sueurs froides. Il se rendait compte à l'instant à quel point la façon dont il avait procédé à cette présentation était dangereuse. Ici, il avait plus de chances de tout perdre que de gagner son ticket d'entrée pour le théâtre de Fall. C'était vrai après tout. On ne trouve pas tous les disciples de Fall à chaque coin de rue. Et lui, il avait sauté dessus, tel un un loup sur son gibier, pour lui demander de le mener à lui. On pouvait encore voir des hommes qui soutenaient les idées de Fall, et dans ce cas il s'en sortirait. Mais alors, trouver un de ses disciples... c'était inespéré. Il se voyait bien plus face à un adorateur de Douar que cela. D'autant plus qu'une telle approche aurait certainement fait peur à tout le monde, même à ceux qu'il cherchait. Sans doutes auraient-ils pris peur et pensé que c'était un piège. Et dans ce cas, dans tous les cas, il perdrait tout ses espoirs. Et finalement, l'humain répondit d'un ton plus calme et posé que ce que Declan aurait imaginé...

- Je ne sais pas comment vous avez fait, l’instinct sans doute. Je fais bien partie de la guilde du Fall, coup de chance. Et bien, je suis sur que Fall pourrait vous aider si vous lui montrez la plus grande dévotion. En commençant tout de suite par une mission que je peux vous confier. Un des ennemis de Fall, un Erewent est ici ce soir. Et la personne qui devait me retrouver pour m’aider n’est pas là. Je crois que c’est un bon moyen de faire vos preuves. Il vous faudra le tuer. Et il n’y a pas d’échec possible.

Comment? Une telle mission? Un meurtre? Il s'était juré de ne plus tuer. Son existence même s'était basée sur la tuerie, et c'était celle-ci qui avait mené Ren à la mort... S'il acceptait, n'était-ce pas trahir R... Non! Il s'était déjà posée cette question. Tous les moyens étaient bons pour le sauver. Il l'avait lui même pensé. Si servir Fall ne marcherait pas, il serait prêt à combattre l'Ankou. Ensuite alors, il arrêterait tout cela. Il ne serait plus un meurtrier, ou un assassin. Il vivrait le reste de sa vie avec son meilleur ami, à Sûl, comme un simple musicien. Mais... confier une telle mission à un nouveau venu dans la guilde de Fall... n'était-ce pas trop exagéré? Sans doute était-ce un piège pour prendre Declan par surprise et le mener ensuite dans les cellules d'Ys. Mais il ne se posa pas la question plus longtemps. Lorsque Deniel lui serra la main, il perçut tout à fait l'anneau qui prouvait son appartenance à la guilde de Fall. Comment il le savait? Et bien, en ayant tué de nombreuses personnes, il s'est avéré qu'il avait déjà eu l'occasion de se confronter au membre d'un gang ennemi qui portait le même anneau. Et son père l'avait alors puni, car il pensait que le gang entier risquait à présent sa vie à cause de ce meurtre. Il en avait récolté une profonde brûlure dans son dos. Enfin, une de ses profondes brûlures.

Tout était donc bon. Il tuerait cet Erewent, qui l'avait certainement cherché pour s'attirer les foudres de Fall (il n'allait pas chercher un prétexte pour l'épargner, cela l'éloignerait encore un peu plus de Ren). Ensuite, il entrerait dans cette guilde. Sans doute pourrait-il soigner un peu plus son apparence en trouvant des vêtements de même taille, mais de meilleure facture. Il garderait seulement le chapeau, auquel il s'était beaucoup habitué pour se cacher. Le reste, ce serait la même chose, mais en plus neuf, propre et sûrement grand. Mais quelle idée de s'imaginer changer d'apparence quand il allait rencontrer le Dieu maléfique! Sans doute voulait-il paraitre le plus attrayant possible pour l'approcher et devenir le meilleur disciple afin d'accéder à sa requête. Bon, il ne fallait pas rêver plus longtemps. Il allait se transformer dans peu de temps. Il fallait agir le plus rapidement possible. Ou alors il utiliserait sa forme de loup pour tuer ce démon et rencontrerait l'humain le lendemain. Il proposa ces différentes options à Deniel.

J'accepte. Mais il fait bientôt nuit, monsieur Neil. Je propose de nous dépêcher de tuer cet Erewent immédiatement, et ensuite vous me mènerez à votre guilde le plus vite possible. On évitera les soupçons à votre égard comme cela. Sinon, j'userais de ma forme de loup pour le tuer. Ainsi, on pensera qu'un animal l'aura tué, et lorsqu'on découvrira son corps, on ne pensera pas au meurtre. Et dans ce cas-ci, je vous rencontrerais le lendemain matin, où vous voudrez.

Il prit ensuite le lance dans son dos pour poser le manche sur son épaule, comme pour montrer à quel point il était prêt à tout ceci pour voir ce Dieu. Sans doute que ce Kev Neil comprendrait. Declan marqua une certaine pose, laissant à son interlocuteur le temps de répondre, puis il conclut par des dernières paroles montrant sa motivation.

Alors? Où se trouve cet homme?

[Bon, c'est pas super. Je suis pas très inspiré en ce moment >< mais voilà.]


Dernière édition par Declan Ziresh le Dim 1 Mar - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Dim 1 Mar - 15:16

Alors, qu’allait-il décider ? Il pouvait bien se rendre compte que Deniel, ou si homonyme, Kev, était pressé. Sinon il n’aurait pas tout de suite expliqué le pourquoi du comment. Mais d’un autre côté, Declan semblait tout aussi pressé de réaliser ses rêves de rencontre avec Fall. Deniel adorait être dans cette position ou l’avenir de quelqu'un dépendait de lui, c’était ses tendances mégalomanes qui remontaient. En effet, quand on était en position d’offreur et que le demandeur est désespéré, on pouvait obtenir un grand nombre de concessions en sa faveur. Declan avait besoin d’un disciple de Fall pour être intégré à la guilde, il avait besoin de la bague qui lui permettrait de repérer la Tour. Et s’il en venait à interroger le premier venu au risque de se faire lyncher par ceux qui détestaient Fall, c’était qu’il était vraiment à cours de solution pour son problème. Qu’il en soit ainsi, Deniel, en bon prince lui offrirait ce qu’il désirait.

Quand il serait maitre du monde, quand il serait au sommet et que même les Dieux ne pourraient rien faire pour le faire tomber de son piédestal. Quand enfin son rêve et son aspiration se réaliseront. Quand il aura assujetti Erin, il se dépêchera de créer une armée dévouée. En effet, Il était sur qu’il demeurera et subsistera toujours des embryons de révolution contre le pouvoir établi. Toutes ces personnes déçues car on leur avait ravi ce qu’il souhaitait. C'est-à-dire prendre eux même le pouvoir. Jamais rien ne sera unifié. Mais Deniel n’accepterait jamais cela. Jamais il ne laisserait des groupuscules monter les populations contre lui. Tant qu’il réussira à les garder sous son contrôle, il règnera en maitre. Son armée chassera et tuera tous ceux qui s’opposeront à lui. Il restera à jamais le seul en haut de la hiérarchie. Un simili de sourire sadique commença à se peindre sur ses traits. Il le réfréna. Ce n’était pas le moment de faire peur à la seule personne qui pouvait en ce moment lui ôter l’épine du pied.
Cependant il avait beau se faire des tonnes de films et de scénarios concernant enfin le moment où il accédera au trône supérieur, il savait pertinemment qu’il ne serait jamais en paix. Jamais il ne pourrait être à un seul moment calme. Il savait que sa paranoïa lui rendrait la vie impossible, qu’il ne pourrait jamais être tranquille, qu’il croirait constamment qu’on complote contre lui dans l’ombre. Il savait que c’était plus que possible. Que c’était obligé. Mais il refusait de croire que sa vie de maitre du monde se résumerait en une vie de terreur et de tremblement, passant sa journée enfermé de peur de se faire tuer s’il en sortait. Quand il arriverait enfin là haut, il ferait des traitements pour calmer son anxiété et ses crises de paranoïa. Il n’aurait pas le choix.
Mais revenons-en à nos moutons.

Plus de temps. Il n’y avait plus de temps et il ne fallait pas paniquer. D’après ses calculs, l’Erewent devrait passer à l’action trois rues plus loin dans le quart d’heure qui allait suivre.


J'accepte. Mais il fait bientôt nuit, monsieur Neil. Je propose de nous dépêcher de tuer cet Erewent immédiatement, et ensuite vous me mènerez à votre guilde le plus vite possible. On évitera les soupçons à votre égard comme cela. Sinon, j'userais de ma forme de loup pour le tuer. Ainsi, on pensera qu'un animal l'aura tué, et lorsqu'on découvrira son corps, on ne pensera pas au meurtre. Et dans ce cas-ci, je vous rencontrerais le lendemain matin, où vous voudrez.


Le pouls de Deniel se calma un peu à ses paroles. Il acceptait, la poignée de main était serrée. Il ne pouvait plus se défiler sinon il finirait en cendre. Deniel espérait de toutes ses forces que cela n’arriverait pas à cause de l’Erewent. Il fallait que Declan soit suffisamment puissant pour le tuer sinon il était très très mal.
Le jeune homme réfléchit rapidement aux deux solutions que Declan lui proposait. Il était sur que faire croire à un accident semblait le plus facile. Mais il savait que la guilde n’était pas tombé dans une telle déchéance que de croire à cela. Un Erewent de ce niveau ne se ferait pas tuer aussi facilement par n’importe quel loup. Non, cacher le meurtre serait la meilleure façon de prouver le meurtre. De plus cela semblerait encore plus suspect. Deniel n’aimait pas ça. La nuit tombait, il savait que son interlocuteur se transformerait bientôt et là, ça serait très fâcheux. Car il ne voudrait pas attendre le lendemain matin pour rentrer à la tour. Tour qu’il n’aurait déjà pas du quitter. Du moins en apparence. Non, le plus simple et le plus rapide serait de le tuer maintenant et de partir tout de suite après. Il regarda Declan prouver sa dévotion grâce au geste de sa lance. Il ferait ce que Deniel voudrait.


- Maintenant. Il faut partir tout de suite après. Je suis pressé.

Alors? Où ce trouve cet homme?

La nervosité commença à prendre possession de plus en plus du corps de Deniel. Le temps lui filait entre les doigts et tout n’allait pas assez vite. Cependant il commença par faire un portrait rapide de l’Erewent. On ne pouvait guère se tromper.

- Il y a la grande rue. Il sortira dans une poignée de minute de la troisième rue à droite, celle qui à une échoppe de tissu à l’angle.

Il n’avait pas intérêt à poser de question en ce qui concernait ce type d’information hyper pointue. Deniel avait réussi grâce à un espion de voir l’ordre de mission. La rue était un cul de sac, il n’aurait pas d’autre choix que de ressortir par ce côté.

- Ne le rate pas.


La voix était froide et ne demeurait aucune contradiction. Il n’aurait pas deux chances dans cet assaut. Une fois que l’Erewent l’aurait découvert et aurait comprit ce qu’il lui voulait. Declan n’aurait que quelque seconde pour réagir s’il ne voulait pas mourir. Deniel pourrait éventuellement l’aider à n’être découvert qu’au dernier moment grâce à quelque illusions, mais ce n’était même pas sur que ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Mer 4 Mar - 13:18

Cette poignée de main avait marqué une entrée dans un nouvel univers pour Declan. Un monde gouverné par le mal. Bientôt, il allait pouvoir rencontrer Fall. Enfin. Enfin, il aurait la possibilité de sauver Ren. Sans doute qu'il devrait sacrifier plusieurs années de sa vie. Mais tous les moyens étaient bons pour se racheter. Oui, c'était un démon, un mauvais dieu. Il le savait. Mais s'il arrivait à imposer sa personne d'une telle façon, peut-être pourrait-il compter sur ce dieu maléfique pour exaucer un unique vœux. Ce n'était qu'une simple poignée de main, mais pourtant, elle avait ouvert de nouvelles portes à son espoir et à son imagination, mettant en scène plusieurs fois sa rencontre avec la représentation même du mal.
Mais ce n'était pas l'heure pour les rêveries. Car Neil lui avait dit. C'était à l'instant même qu'il devrait tuer cet Erewent. A ce moment là, Declan, contre toutes attentes, hésita. En effet, il ne connaissait même pas l'humain qui lui ordonnait cela. Et on lui demandait de tuer un être vivant. Sa toute première mission pour le mal! Et si c'était une ruse? Si c'était un moyen de l'arrêter plus facilement et de le jeter dans les cachots d'Ys? Non... non... Il était trop fort pour que l'on puisse arrêter son ambition aussi facilement. Si c'était le cas, il tuerait cet homme, Neil, puis il chercherait un autre chemin vers Fall.

Puis l'homme lui donna la localisation de l'ennemi. La grande rue... il arriverait dans la grande rue... C'était bien la tombée de la nuit, mais il y avait tout de même trop de personnes pour qu'il puisse agir comme bon lui semblait. Sa lance, même, serait une arme bien trop contondante pour tuer "discrètement" dans une foule. Autrefois, lorsqu'il avait tué pour le compte de son père, il avait déjà eue affaire avec une cible en plein marché. Il s'en était terriblement bien sorti. Un coup de pied dans un cageot de poules que vendait un marchand, du brouhaha, une grande partie de la foule est captivée par un tel son. Son qui couvrira sa course vers son adversaire, le râle de la cible ayant le couteau dans la gorge, puis sa fuite. Mais le soir, c'était à la fois peuplé et calme... Tuer discrètement en pleine foule, avec une lance et sans possibilité de diversion... c'était impossible.


- Ne le rate pas.

Chose plus difficile que prévu, s'il ne voulait pas se faire prendre. Il allait sortir très vite par la troisième rue... Très bien. Cette troisième rue ne pouvait pas être aussi peuplée que la grande. Alors il se dépêcherait de l'attendre le plus vite possible pour l'abattre immédiatement. Mais les mots de l'humain avaient ouvert encore une fois les yeux à Declan. En réalité, il ne pourrait tuer l'Erewent qu'avec ses mains. Sa lance était en acier... Un acier usé qui plus est. Il ne pourrait jamais le blesser ainsi. Ses mains feraient tout le travail. Ce serait plus dur et plus long, mais il y arriverait. Il en avait tué plusieurs, de ces démons, avec ses propres mains. Mais il fallait agir immédiatement alors. Une minute de retard, et il ne pourrait s'en occuper dans la grande rue sans être vu. Il fit alors signe à Kev de le suivre et s'en alla au pas de course vers la rue indiquée.
Ainsi, il arrivait au coin, devant l'échoppe de tissus. C'était donc ici qu'il allait devoir agir. Il parcourut le paysage des yeux et ne remarqua malheureusement aucun endroit où il pourrait se cacher efficacement. Il y avait bien les toits et les balcons, mais il était tard et il ferait trop de bruit en marchant là haut. Cependant, il trouva un endroit où cacher un corps pendant un certain temps... Tout au fond de la rue, qui terminait en cul de sac, il y avait une charrette débordant de paille. Il cacherait le cadavre du démon ici...


Je vais agir immédiatement. Pour éviter de le faire aussi près de la grande rue.

Sur ces mots, adressés à son "employeur", il avança dans la rue pour s'assoir un peu plus loin de l'échoppe de tissu. Il fit tomber son chapeau sur son visage, remonta son écharpe et recouvrit son corps avec sa cape. Avec de tels vêtements aussi peu entretenus, on pouvait vraiment croire qu'il était un clochard... Une "meilleure" apparence, du moins, pour la situation. Sa lance, quant à elle, sa tête était fine et le manche était en bois. En la posant sur le sol, le long du mur, on ne pouvait y porter réellement attention. Lorsqu'il eut pris soin de bien dissimuler sa véritable apparence, il n'eut plus qu'à attendre. Deux minutes s'écoulèrent, et un homme vint du fond de la rue.
Un homme grand, totalement vêtu de noir et surtout, d'une cape protubérante, particulièrement large, rouge sang, aux bordures dorées. Mais une chose vint confirmer entièrement l'appartenance de l'homme à la race des Erewents et surtout, à l'état de cible. Une longue queue pointue... C'était définitivement lui. Il devrait le tuer. C'était cette cible qui marquerait son entrée dans la guilde de Fall, un univers du mal... Il se leva alors, courbé, pour faire croire à un vieillard. Puis il se jeta en face de la cible. Il demanda l'aumône, forçant un peu sa voix pour avoir plus l'air d'un vieil homme, mais se fit repousser. Un peu plus d'insistance, devant, un nouveau refus... puis un premier coup.
Declan avait abandonné sa posture courbée de vieux clochard pour adopter celle du combattant qu'il avait toujours affectionnée. Le premier coup, au visage, avait déstabilisé son adversaire pour le faire reculer de plusieurs pas, tout en le faisant tourner. L'ennemi était sonné, mais ce n'était pas un moment pour le laisser reprendre ses esprits. Si cela arrivait, il savait qu'il risquait de se faire emprisonner ses propres rêves. Chose bien trop dangereuse. Alors un deuxième coup fut donné, sous le menton cette fois-ci, projetant l'ennemi à quelques dizaines de centimètres plus haut. Le loup d'argent profita de cette projection pour lui infliger un gigantesque coup d'épaule qui le propulsa à une bonne dizaine de mètres au fond de la rue. C'était bientôt la fin. Il allait profiter de ces tels coups pour lui infliger le coup de grâce. Declan se jeta alors encore une fois sur son adversaire, l'attrapa par le col et le souleva sans peine à plusieurs centimètres du sol. Il prépara sa main droite, laissant ses doigts, et donc ses griffes totalement parallèles, droites, en faisant ainsi un véritable poignard. Puis le dernier coup fut donné.
Sa main transperça la poitrine de l'Erewent, maintenant soutenu par l'arme qui avait eut raison de lui. Mais, dans de derniers soubresauts, il chuchota de dernières paroles. Le loup d'argent tentait de comprendre avec peine. Mais vite, il entendit...


Deniel... je le savais...

Suivant son regard, qui paraissait pourtant vide, il comprit de qui il parlait. C'était évident. Kev Neil n'était autre que ce Deniel. Il devrait chercher des explications... Il jeta alors le corps de l'Erewent dans la charrette de paille, dissimulant le reste avec les brins. Il récupéra sa lance, l'accrochant dans son dos, puis essuyant le sang de son bras droit, gardant tout de même beaucoup de traces qui devraient avoir besoin d'un véritable bain. Enfin, tout en recouvrant son corps par le tissu de sa cape, il se dirigea vers son employeur.

Qu'est ce que ça veut dire? Vous m'avez caché votre identité! Vous vous appelez Deniel en réalité!

Il espérait que c'était une couverture en tant qu'adepte de Fall. Mais il y avait plusieurs scénarios possibles... Peut-être qu'en réalité, l'Erewent était un sous fifre de Fall et que Deniel était en réalité un garde d'Ys ou un partisan de Douar... Il priait tout de même intérieurement pour qu'il puisse ouvrir son chemin vers la maison du dieu maléfique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Mer 25 Mar - 13:53

Deniel regarda Declan s’activer enfin sur la tâche à accomplir. Bien, qu’il était gentil et docile, le parfait pantin pour Fall, du moins si celui-ci acceptait de le prendre en temps que disciple. En même temps, ce n’était pas les affaires du haut dignitaire de la guilde que de s’occuper de ces questions d’ordre administratif. Ce n’était même pas ses affaires de s’occuper du recrutement en général. C’était le travail… d’autres gens. Parfois c’était le cas pour Mikaël, il avait bien récemment engagé sans que Deniel ne comprenne vraiment pourquoi un humain aux cheveux blonds. En même temps, il ne voyait pas en quoi tout cela le regardait, mais il aimait bien être tenu au courant de tout ce qui se passait. Histoire d’ajuster ses plans quand cela était nécessaire. Mais bon, un humain débile de plus dans la guilde ne lui faisait ni chaud ni froid, c’était plutôt le fait que ça soit Mikaël qu’il l’est engagé qui prêtait à confusion. Il verrait bien le moment venu s’il n’était qu’un nouveau inutile. Mais bon, s’il obéissait correctement aux ordres, Deniel pourrait toujours le garder quand il sera au sommet. Et ce moment se rapprochait à chaque instant. Allez Declan, montre moi de quoi tu es capable, montre moi que tu sais tuer quelqu’un. Si tu le rates et que j’y passe par ta faute, je te jure que te trouverais le moyen de te tuer une seconde fois. Ne rate pas mon ennemi ou tout est foutu, ne le rate pas ou même la mort te semblera comme l’enfer.
Declan lui fit signe pour qu’il le suive, ce que fit Deniel lentement, ne pas rester trop près, mais être prêt à intervenir en cas de problème gérable ou prêt à s’éclipser en cas de problème trop grave. Il avait intérêt à ne pas faire un seul faux pas.


Je vais agir immédiatement. Pour éviter de le faire aussi près de la grande rue.


Il n’avait à dire de toute façon que « Oui » « Dépêche » « Arrête de parler et agit » « Bouge ». Il partit enfin aller limite se suicider, dans cette ruelle presque comme un coupe-gorge.
Commença alors l’attente. Deniel s’était adossé contre le mur de la grande rue, juste à l’intersection avec la ruelle, comme ça il pourrait entendre ce qui se passait. Son cœur frappait dans sa poitrine, il espérait que cela faisait moins de bruit pour les autres que pour lui. L’adrénaline battait également à ses oreilles. Il n’était pas en position de combat, avec un peu de chance, il n’aurait pas à le faire. Pourtant, il était excité aussi bien par le danger, que par ce que ce combat lui apporterait. Il ne comptait pas mourir aujourd’hui, au niveau des attaques physiques, bien que se débrouillant, il ne faisait pas le poids face à l’Erewent ou même quelqu’un comme Declan. Si jamais il échouait, il devrait partir. Mais il fallait voir dans quel état il était, pour voir s’il avait une chance de l’achever. Car si jamais il essuyait une tentative de meurtre et s’en sortait, il était sur qu’il ne se baladerait plus innocemment pour résoudre ses magouilles, et alors le supprimait serait extrêmement moins pratique. Il n’y avait qu’une seule chance de se sortir du cercle vicieux dans lequel Deniel tournait, lui et ses plans, c’était de commencer à agir. Et de réussir, cet Erewent serait le premier à pâtir de sa politique, bientôt d’autre suivrait. Il devrait également ajouter dans son plan une tentative de meurtre contre lui, il n’y avait rien de plus louche qu’un membre du conseil qu’on n’attaquait pas. Ainsi il laisserait la vie sauve à l’un d’eux. Celui qui autant que lui restait silencieux. Celui qui le regardait durant les réunions, celui avec qui il avait tant de joutes mentales. Aucun des deux ne baissait jamais le regard. Tout comme Deniel, il ne sortait pas, ou très peu de la tour, administrant de son côté ce qu’il devait faire. Lui serait le seul à en réchapper, lui serait le premier soupçonné. Après viendrait le tour de Mikaël et enfin de Fall. Il n’était pas dur de recommencer l’exploit accompli par les druides. On le renfermerait à jamais, et enfin, après tant de problèmes, après tant d’action, Deniel pourrait enfin profiter de sa vie. Il pourrait enfin savourer le plaisir d’être au sommet, et d’avoir tout ces gens à ses pieds le croyant et lui obéissant aveuglément.

Perdu dans ses pensées, il n’entendit le début du combat qu’un peu tard. Un grognement sourd et étouffé. Des bruits de coups successifs. Un guet-apens plutôt bien rattrapé. Mais comment savoir qui de l’un ou de l’autre menait la danse ? Deniel choisit enfin de passer la tête pour regarder et sentit une immense chaleur lui parcourir le torse. Declan gagnait. Son ennemi gisait, la poitrine transpercée. Les yeux rouges de l’Erewent croisèrent ceux de l’humain. Les lèvres de Deniel s’étirèrent en un sourire des plus inquiétant et il articula en silence « Bye bye ».
Finit, c’était finit, Declan avait réussi ce pourquoi il avait été engagé, il l’avait tué. Finit. Il ne l’embêterait plus. Un de moins, un pas de plus vers le pouvoir. Le cœur de l’humain tambourinait toujours mais de joie et il du se retenir pour ne pas sourire de satisfaction. Quelle belle fin de journée ! Tout était parfait, il n’avait pas une égratignure, l’Erewent était mort, bref tout ce qu’il voulait pour cette journée c’était finalement réalisé. Heureusement sans trop de problèmes malgré le contretemps. Declan mériterait au moins qu’on le félicite. Enfin, ce n’était pas comme si c’était indispensable non plus.
Tient, il arrivait vers lui, les sourcils légèrement froncés.


Qu'est ce que ça veut dire? Vous m'avez caché votre identité! Vous vous appelez Deniel en réalité!

Ah, il aura quand même fallut que jusqu’au bout cet Erewent lui prenne la tête. Il avait du cracher son prénom durant le combat. Mais malheureusement pour Declan, ce n’était pas un bon point pour lui. Il lui décocha un regard glacial. De celui qu’il avait l’habitude d’employer pour terroriser ceux de la guilde qui le dévisageait un peu trop longtemps. Et d’une voix aussi froide que son regard il fit.

- Pour toi, ça sera Monsieur Jaïss. Tu crois vraiment que je vais crier sur les toits à tout le monde ma véritable identité ? D’ailleurs il serait mieux pour toi que tu l’oublies. Et surtout que tu ne parles de ce qui vient de se passer à personne.

La voix était catégoriquement froide. Car s’il venait à parler de la façon dont il était entré à la guilde, il serait foudroyé sur le champ. S’il tenait sa langue, c’était bon, s’il en parlait, c’était fichu et ça serait de qui entre Deniel et entre celui qui le savait mourrait le premier. Surtout que si jamais il venait à se retrouver devant Fall, il pourrait aisément lire en lui, et tout découvrir. Et une fois de plus, Deniel n’envisageait pas cette éventualité.
Declan semblait attacher trop d’importance à quelque chose pour être plus utile à Deniel. Il ne le compterait pas parmi ses espions favoris. En plus, son adhésion passerait. Après tout si Mikaël ramenait des humains, pourquoi Deniel ne le pourrait-il pas ?


- Bon travail. Il passa sa main dans la poche et lui jeta rapidement quelque chose. Bienvenue chez Fall.

La bague. Une fois mise, seule la mort pouvait l’en délivrer. Dommage Declan, c’était sûrement ce qui t’attendait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Lun 20 Avr - 21:09

Declan commençait sérieusement à craindre pour sa vie. Et si ce meurtre était orchestré de toute pièce? Et s'il se retrouvait dans les cachots d'Ys, ou encore dans une véritable embuscade tendue par des adorateurs de Mor? Il aurait été plutôt normal que cet homme, Deniel, cache son identité pour commettre un tel crime... Mais le fait d'avoir caché une telle chose au loup d'argent, qui était allé jusqu'à commettre un meurtre pour atteindre le but qu'il voulait, avait animée une grande colère au fond de lui même. Pas une colère telle que celles qui l'ont possédé lorsque son père l'utilisait comme "arme", mais une colère telle qu'il vint presque à menacer son interlocuteur du regard, préparé, même, à venir le transpercer de sa lance.
Mais finalement, les choses se calmèrent. Du moins, elles se calmèrent dans l'esprit du loup d'argent. Car en effet, l'humain avait répondu par une première phrase qui voulait tout dire, mais qui était surtout accompagnée d'un regard froid, presque effrayant. Même pour Declan, qui avait affronté déjà plusieurs de ces regards là. Il se surprit même à avoir un léger malaise en croisant ce dernier. Mais il se calma et lâcha un soupir intérieur après avoir entendue cette première déclaration. Déclaration qui fut presque comme une invitation indirecte aux yeux du loup. Une invitation qui le ferait intégrer les suivants de Fall.


- Pour toi, ça sera Monsieur Jaïss.

C'était une invitation indirecte, en effet. Car, même si cela avait été dit sur un ton particulièrement froid et assassin, cela voulait dire ce que cela voulait dire. Declan aurait la capacité de l'appeler "monsieur Jaïss" en étant certainement un de ses alliés. Il se voyait déjà grimper dans cette hiérarchie que devait posséder ce groupe adorateur du dieu maléfique... Un sourire s'étira sur ses lèvres tandis que l'humain continuait ses dires.

- Tu crois vraiment que je vais crier sur les toits à tout le monde ma véritable identité ? D’ailleurs il serait mieux pour toi que tu l’oublies. Et surtout que tu ne parles de ce qui vient de se passer à personne.

A vrai dire, il ne pouvait pas vraiment oublier. Cet homme était celui qui lui aurait permis de rejoindre le camp de Fall. Il savait ce que cela signifiait, bien entendu. Cela signifiait que pour longtemps, si ce n'était pour le reste de sa vie (mais il comptait partir lorsqu'il aurait eu ce qu'il voulait, c'est à dire, la résurrection de Ren), il serait dans le camp des "mauvais". Mais, à vrai dire, il ne voyait pas vraiment ce qu'il y avait de mauvais. Car, d'une certaine façon, chacun avait le droit de vénérer qui il voulait. Fall, certes, était un dieu mauvais. Mais si l'on excluait l'emprisonnement de ses frères et sœurs et son apparition sur la place de Tara... il n'avait jamais vraiment eu d'impact trop "affreux" sur terre. Aussi, malgré tout le mal et toutes les légendes qu'on avait pu dire sur lui, Declan accepta de le servir sans trop de scrupules. Et dans tous les cas, ces problèmes d'éthiques importaient peu. Il n'avait qu'un seul et unique chemin à suivre. Il voulait ressusciter Ren, et il le ferait. Et pour cela, il ne pouvait que demander l'aide de ce Dieu. Après, cela lui demanderait une grande servitude. Mais qu'importe... Ren avait donné sa vie pour la liberté de Declan. Le loup d'argent pouvait bien donner une partie de la sienne.
Quant au fait de ne pas parler de ce qui s'était passé, il ne comprit qu'à moitié. En effet, il aurait plutôt pensé de ce dieu qu'il réagirait avec gratitude pour que l'on aie supprimé un traître de sa guilde. Parler de cela avec des membres de cette guilde, il n'y voyait pas d'inconvénient. Mais il décida tout de même d'accepter les dires de Deniel pour y obéir et ne pas parler de cela. Sans doute que cela allait éviter les troubles au sein du groupe.
Sur cette réflexion, Declan perçut de nouvelles paroles de son employeur, qui lui envoya, par la suite, un petit objet qui atterri, grâce à une certaine dextérité, au creux de sa main droite.


- Bon travail. Bienvenue chez Fall.

C'était exactement la même bague que celle qu'il avait vue au doigt de l'humain. La même bague, aussi, que celle qu'il avait vue au doigt de l'Erewent qu'il avait tué, il y avait de cela plusieurs années. Repensant à cet évènement, il frotta son omoplate droite, caressant ainsi une marque de brûlure légèrement plus spécifique puisque cette fois-ci, c'était son père qui lui avait infligée, plus jeune. Mais ce souvenir s'estompa vite. Il pensait désormais à ce que cette bague allait lui apporter. Grâce à elle, il allait attendre un sommet qui lui donnerait la possibilité de sauver son ami. Elle signifiait un destin tout nouveau. Il serait sous les ordres d'un dieu, certes. Et un dieu mauvais. Mais il se voyait pourtant bien plus grand maintenant. Il ne serait plus l'esclave qu'il avait été pour son père. A présent, il serait Declan Ziresh. Et s'il arrivait à gravir les échelons, il serait le messie de ce dieu maléfique. Qu'importe ces idées de bien ou de mal. L'important, pour lui, était la survie de Ren. Les doutes, les possibilités d'être déçu par ce dieu n'existaient plus pour le loup d'argent, à présent. Alors qu'auparavant, il appréhendait facilement la possibilité d'une déception venant de ce dieu ainsi que sa réorientation vers les trois autres divinités... aujourd'hui, à cet instant où il avait touché la pierre de la bague, il ne voyait plus que Fall comme unique dieu qui pourrait l'aider dans son entreprise.

Alors, maintenant qu'il se voyait capable d'accomplir son destin et être définitivement libre - chose qui, nous le savons vous et moi, n'était que véritable illusion étant donné l'entité qu'était Fall - il enfila cette bague à son annulaire gauche. A cet instant, il hésita, voyant que l'anneau était bien trop petit pour son doigt. Mais c'était sans compter sur la magie dont devait être emprunt le bijou. Car ce dernier s'était agrandi à vue d'œil pour glisser sur le doigt, avant de se resserrer au fond de ce dernier. Declan fut alors prit d'un léger malaise, suivi de la sensation d'une courte, mais forte brûlure. Il comprenait que maintenant, l'anneau faisait partie même de sa personne. Et, chose étonnante en sachant qu'il s'était battu pour sa liberté, il fut satisfait de connaître son appartenance au dieu du mal. Il se voyait déjà devant l'autel mystique qui ressusciterait Ren. Mais pour l'instant, il devait surtout savoir ce qui allait se passer. Il se savait du côté de Fall... mais il ne savait pas comment l'atteindre. Aussi, il abandonna ses idées fantasques pour interroger l'humain. Ou plutôt, Monsieur Jaïss.


- Merci... je vous en suis reconnaissant à jamais. Mais, monsieur, où dois-je aller maintenant? Cette bague me mènera à Fall? Ou bien, puis-je compter sur vous pour m'y retrouver?

Dans tous les cas, lorsqu'il aurait sa réponse, il se dirigerait directement là où il le faudrait. Un lieu que lui indiquerait Deniel. Le suivre. Ou encore suivre un quelconque signe que laisserait l'anneau... Peu importait. Il allait suivre ce chemin. Le chemin qui le mènerait non seulement vers une divinité. Mais, surtout, vers son meilleur ami.

[Et voici! J'attendrais un post final de ta part. Il n'y aura pas grand chose à rajouter, donc ne te prends pas la tête surtout =3 Kyaaaa, Declan sera enfin un méchant! Qui a une bonne raison d'être méchant, qui plus est!

EDIT: si possible, pourrais-tu préciser dans ta réponse que tu toucheras directement un mot à Fall à propos d'un entretien avec moi? ça nécessitera pas un post avec lui, mais ça expliquerait pourquoi j'arriverais directement à avoir lui parler en arrivant à la tour =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Deniel Jaïss
~> Intriguant Haut-Placé de la Guilde & Futur Maître du Monde <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36

Citations : Lost in the Shadow, I prepare my plan...
Humeur : Particulèrement blasé mais surtout totalement parano et sociopathe

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   Dim 26 Avr - 18:31

Evidemment, Deniel se doutait que son « Ne le dit à personne » allait enclencher des interrogations. Il comprenait parfaitement ce qui pouvait se passer dans la tête de Declan. Pourquoi est-ce que je devrais me taire alors que j’ai tué un ennemi de la guilde ? Non Declan tu n’avais pas tué un ennemi de la guilde, tu avais tué un haut dirigeant qui était mon ennemi. Et ça personne ne devait le savoir. Car j’étais encore plus mal que toi si ça se savait. Pourquoi avait-il fallu qu’il lâche son prénom au dernier moment ? Pour un peu Deniel l’aurait étripé. Car dans le cas ou son nom venait à être prononcé, il allait falloir inventer un mensonge pour expliquer sa présence à Ys, puis celle de l’Erewent et enfin la découverte de quelque chose qui prouvait sa trahison au sein de la guilde. Et tant de plan à inventer était une perte de temps bien trop importante et surtout un pari risqué pour qui décidait de creuser un peu. Non Declan devrait se taire et Deniel insisterait bien sur ce point.

Intrigué, ou presque, il regarda le Bis enfiler la bague trop petite pour lui, même si ce n’était pas pour longtemps. Bientôt la bague se souda à son doigt. Deniel haussa la commissure. Il se rappelait parfaitement quand lui-même avait intégré la guilde. Ce pincement de cœur qu’il avait ressentit durant une demie seconde. Puis ce sentiment de douce ivresse, ce pouvoir qui se trouvait dans cette tour résonnait en lui. Il avait rapidement su que c’était là qu’il allait pouvoir arriver à ce qu’il souhaitait depuis tant de temps. Il se rappelait tellement bien de ses premiers jours. Que déjà il refusait toute aide, tout contact avec les autres membres aussi bas que lui. Il obéissait aux ordres sans les quémander. Jamais il n’aurait pu s’abaisser à faire le lèche botte pour réussir. S’il devait monter en grade, ça serait uniquement grâce à ses compétences. Il savait également qu’il devait rapidement commencer à constituer un réseau de relation qui lui serait très utile dans le futur et aujourd’hui il se félicitait d’avoir prit tant de précaution. Pourtant plus il montait en grade, plus les missions était d’importance, dangereuse et surtout, plus il fallait être prudent pour ne pas se faire prendre. Il fallait à tout prix garder le même comportement même quand on commençait à nous insulter, à nous chercher des noises car on réussissait trop bien. Qui savait réellement que Deniel était un humain à talents assez étrange dans la guilde ? Il devait absolument se cacher, cacher ce qu’il pouvait arriver à faire et à deviner. Mais ce n’était pas pour autant qu’il devait rester dans l’ombre. Non Deniel n’avait pas peur des chacals qui sévissaient partout dans la guilde pour stopper son ascension et il avait du apprendre à être de plus en plus prudent et de ne pas faire confiance. Il choisissait avec soin avec qui il allait faire pour être sur qu’il n’avait aucun lien de près ou de loin avec la guilde. Surtout il devait faire attention aux espions de ses ennemis. Quiconque le suivait pouvait tout découvrir. Aujourd’hui encore, alors qu’il ne faisait presque plus de mission sur le terrain, il devait constamment surveiller ses arrières. Car au sein de la guilde, les espions étaient aussi nombreux que vicieux. On ne savait même pas comment la guilde fonctionnait encore avec ce jeu d’espionnage. Il était sur qu’il n’était pas le seul à ne pas avoir premièrement en tête la gloire de Fall. Il savait aussi qu’il était soupçonné. Mais il n’était pas le seul. Juste pour ça, ça rassurait.


- Merci... je vous en suis reconnaissant à jamais. Mais, monsieur, où dois-je aller maintenant? Cette bague me mènera à Fall? Ou bien, puis-je compter sur vous pour m'y retrouver ?

Merci. Mais en plus il trouvait le moyen de le remercier, c’était vraiment le monde à l’envers. Il ne savait vraiment pas à qui il parlait. Mais en tout cas le vouvoiement jouait en sa faveur, il ne l’avait pas quitté depuis le début de la rencontre. Pour cela il plairait aux plus pointilleux de la guilde. Deniel réfléchissait à toute allure pour le plan le plus rapide et le plus intéressant qui se présentait à lui pour justifier l’adhésion de Declan à la guilde. Il n’était sensé ne pas avoir quitté la guilde, or on allait demander au bis qui l’avait engagé et il devrait répondre, trouver une bague par terre n’était pas très crédible. Quand comment pourquoi ? Il allait devoir s’expliquer. Sa dernière mission remontait à quand ? Pas trop longtemps pour qu’il puisse l’avoir engagé à ce moment là ? Mais Declan ne comprendrait pas pourquoi il devrait mentir aux autres de la guilde. Deniel sentait le mal de crâne venir jusqu’à lui. Il fallait à tout prix trouver une explication logique et rationnelle pour expliquer un recrutement hâtif sans mentionner l’Erewent. Qu’il était irritant, vivement qu’ils se séparent, il n’en pouvait plus. Deniel sortit rapidement un morceau de parchemin et le donna à son interlocuteur. La carte de la Tour.

- Suis les indications, maintenant que tu possèdes la bague, tu vas pouvoir la voir. Vas-y quand tu le souhaite. Tu peux dire que c’est moi qui t’es engagé mais ne soit pas trop précis, ce n’est pas important. Surtout, je te le répète, ne parle à personne de ce meurtre. Il paraitrait qu’il y a des espions dans la tour à l’affut de preuve. Ça serait la fin pour nous deux si les défendeurs des Dieux adverses nous trouvaient. Comme tu as l’air pressé de réaliser ton souhait, je pourrais toujours expliquer à mon supérieur que tu devrais lui demander une faveur.

Qu’est-ce que Deniel était gentiiil. Declan lui devait tant. Non seulement il lui donnait ce qu’il souhaitait, mais il en rajoutait. En même temps, on n’avait rien sans rien. Et il fallait que Declan obéisse et ne parle jamais de ce meurtre. Jamais.
Il lui adressa un dernier regard.


- Au revoir Declan.

Et fit demi-tour sans regarder en arrière. Heureusement, il ne lui demanda pas quelque chose de dernière minute. Deniel n’avait à présent qu’une envie, c’était de partir loin d’ici. Il attrapa la bride de son cheval laissé à l’écurie et partit d’Ys sans demander son reste. Il y avait tant à faire et il n’y avait pas de temps à perdre.
Cependant ses problèmes étaient loin d’être résolu car une fois arrivé à la Tour, un comité l’attendait de pied ferme devant la Tour. Il sut que ses ennuis ne faisaient que commencer.


[Finiiiit, c'était un super rp avec toi merci beaucoup (l)]
Sujet clos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤Une mission à exécuter rapidement [Pv Declan][FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Dahut :: YS, CAPITALE DE DAHUT :: RUELLES MALFAMEES-
Sauter vers: