AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Libre) Un vagabond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (Libre) Un vagabond   Mer 28 Jan - 20:50

Dorian vagabondait depuis plus d’une année dans la forêt. En fait, il n’en était pas sûr, mais c’était ses estimations. Depuis qu’il avait fuit sa tribu, il était totalement déconnecté du temps. Et il ne savait même pas à quel endroit de la forêt il se trouvait. Il dormait à la belle étoile depuis un certain temps, mais le froid hivernal commençait à le gêner. Il lui faudrait une tente et des couvertures. Il avait quitté tellement précipitamment sa tribu qu’il n’avait qu’un arc elfique et une épée du même genre sur lui. Heureusement, le jeune elfe de vingt ans savait parfaitement chasser, et savait repérer les cours d’eau assez facilement. Pour avoir plus chaud, il utilisait les peaux de bêtes qu’il avait tuées, mais cela ne suffisait pas pendant les nuits glaciales.

Il soupira. Il n’avait pas vu âme qui vive depuis un certain temps, et les seules personnes qu’il avait rencontrées étaient des brigands qui avaient tenté de le tuer pour lui voler ses armes. Mais, grâce à ses connaissances de la forêt, il avait réussit à fuir assez facilement. Mais il avait tellement courut, qu’il ne savait plus où il était. Un endroit où il n’avait jamais mis les pieds, dans tout les cas. De plus, la forêt semblait moins dense à cet endroit là, signe qu’il devait approcher de la fin. Mais il ne savait pas ce qu’il y avait dehors. Aucun des membres de sa tribu ne s’était aventuré aussi loin. Il savait juste que la race des brigands, c'est-à-dire les humains, vivaient par là. Mais étaient-ils tous comme eux ? Dorian espérait que non. Mais il n’avait pas le choix, il devait poursuivre sa quête.

Depuis la mort de sa sœur, il se sentait coupable. Non-pas que c’était sa faute, mais il n’aurait jamais dû l’emmener à la chasse. Tout ça parce qu’elle ne savait pas manier les armes, Dorian s’était obstiné à lui apprendre, bien que son père lui ait dit à de nombreuses reprises que c’était peine perdue. Mais Dorian aimait sa sœur, Solyane, et n’avait pas voulut la laissé écarté de la tribu. A présent, elle gisait morte sous un arbre, à moins que quelqu’un l’ait retrouvé. L’arbre l’avait écrasé lors d’une tempête, et Dorian en était sûr, c’était la faute au dieu maléfique Fall.

Il avait entendu des histoires comme quoi certains adeptes de ce mauvais dieu faisaient tout pour qu’il revienne dans ce monde. Personne n’y croyait vraiment, pourtant Dorian sentait à présent sa présence. Comme si il était tout proche de revenir.

« Par Douar ! » s’écria-t-il.

Un coup de vent le fit frissonner. A présent, il aurait tout donné pour être dans une de ces huttes que construisait sa tribu, et être bien au chaud devant un bon feu et une belle pièce de viande bien grillée. Mais à quoi bon y penser, il ne trouvera pas de trace de civilisation avant un bon moment. Il devait être au beau milieu de l’hiver, mais la neige ne tombait pas, par chance. Les températures étaient trop hautes, mais la pluie était complètement glaciale. A deux reprises, il prit froid, et ne dû la vie qu’a sa connaissance des plantes médicinales.

Il continua, ainsi, à marcher. La fatigue commençait à le frapper. Il savait qu’il n’avait pas totalement guéri de sa dernière maladie, et que ça risquait d’empirer. Mais tant pis, il devait sortir de cette forêt…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Libre) Un vagabond   Jeu 29 Jan - 10:29

Araya était seule dans la Forêt de Ryan. Enfin, le pensait-elle. Seule avec elle même. Enfin...
Elle pouvait repenser à son père, se rappeler des doux moments passé avec lui... Elle pouvait se rappeler des balades au village, des regards charmeurs des jeunes hommes... L'époque de l'innocence... Aimer... Elle ne le pouvait plus à présent... Pourquoi ?... Pourquoi ?!

-Douar, mais pourquoi m'as-tu choisi, pourquoi ?! hurla t-elle.

Seul le silence lui répondit. Pourquoi les prophéties la poursuivaient-elle ? Pourquoi Douar avait été si injuste avec sa fille ? La déesse mère était-elle ainsi avec tout ses enfants qu'elle avait mis dans le monde des vivants ?
Elle se leva, s'enveloppant dans la grande couverture grisé qu'elle avait prise avec elle. Elle marcha un peu, admirant les grands arbres de la forêt. Elle n'avait pas peur des brigands et autres bandits ou bêtes sauvages, elle avait pris avec elle son arc et son épée et s'était vêtu d'une tenue plus... Guerrière. Une armure de cuir brune, idéale pour les promenades en forêt. Elle continua sa marche à travers les hautes herbes, et puis soudain, elle le vit.
Courant à en perdre haleine, l'homme semblait épuisé et au bord de l'inconscience. Triste état pour cet homme qui devait être jeune et vigoureux.

-Douar, qu'as-tu donc fait à ton enfant ? murmura t-elle en joignant ses mains en signe de prière.

Elle s'approcha de l'homme qui s'arrêta, sur la défensive. Elle enleva sa couverture de ses épaules, dévoilant don corps enveloppé de cuir. Un rayon de lune transperça l'obscurité, dévoilant le visage de l'inconnu. Un elfe !

-N'ai pas peur, je suis une amie, murmura la jeune Gallisenaes.

Elle mit la couverture sur les épaules de l'Elfe et le fit s'assoir. Il était à bout, qu'il court encore l'aurait sans doute tué.

-Je suis Araya, murmura t-elle en plongeant ses yeux noirs dans ceux de l'elfe. Et toi qui es-tu, fils des forêts, et que fais-tu si loin de ton peuple ?

Elle posa une main sur une de ses joues brulantes de fièvre. Était-il malade ? Sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Libre) Un vagabond   Jeu 29 Jan - 19:09

Il continua à avancer, sans but précis, il ne savait vraiment plus où aller, totalement déboussolé. Soudain, il s’arrêta. Il avait entendu une brindille casser, mais il n’aurait su dire où. Ses sens n’étaient plus aussi développés, à cause de la fatigue et d’une maladie qui le rongeait. Il était en sueur, comme si son corps brûlé de l’intérieur. Etait-ce dû à cette course dans les bois ? Il en doutait. Mais ce qui était sûr, c’est que quelqu’un l’épié. Les brigands ? Auraient-ils pu le suivre dans cette forêt ? Peu probable. Un animal ? Non, il ne s’approcherait pas autant de lui. Alors quelqu’un d’autre était tout proche. Il attrapa son arc, et n’eu pas le temps de se retourner qu’il entendit chuchoter à son oreille.

Il se tourna vivement, lâchant son arc, et attrapant son arme. Mais il se rendit compte que c’était une femme, qui, visiblement, ne semblait pas le menacer. Elle paraissait belle, mais elle était de dos à la Lune, se qui masquait en partie son visage. Mais était-elle réellement une amie ? Ses forces commençaient à le quitter, il se sentit vaciller, et, comme si elle avait tout comprit, l’assit contre un arbre et lui passa une couverture. A présent il n’avait plus chaud, mais froid. Il commença tout doucement à fermer les yeux, quand il sentit que la jeune femme posait son regard sur lui. Il leva la tête. Il ne s’était pas trompé. Elle le fixait et se présenta vaguement.

Araya. De toute évidence, elle ne venait pas de son peuple. Ce n’était pas une elfe. Une humaine donc, mais était-elle comme ces brigands ? Car, à par eux, personne d’autre de cette race ne risquait d’aller dans la forêt, sauf bien sûr s’il se trouvait au bord de cette dernière. Son peuple était tellement enfoncé dans les profondeurs de la forêt de Ryan, que personne n’y passait.

Pour en revenir à cette femme, elle l’intriguait. Que faisait-elle toute seule ici ? N’avait-elle pas peur de tomber sur des personnes mal intentionnées ? A moins qu’elle cachait de grand pouvoir. Après tout, il n’y avait peut-être pas que les elfes qui en disposés.

Il sentit ses forces le quitter, alors il sortit de sa poche une baie qu’il avait cueillit au préalable sur un buisson, et l’avala. Ce fruit permettait de recouvrer des forces, cependant ce n’était pas vraiment durable. Au moins pourra-t-il un peu discuter avec elle.

Il sentit sa main lui toucher la joue. Elle semblait tellement froide. Peut-être était-ce dû à sa fièvre qu’il sentait grandir de minutes en minutes. Il ferma un peu les yeux, avant de sentir ses forces revenir petit à petit. Puis il sourit enfin.


« Je m’appelle Dorian ». Se présenta-t-il.

Il reprit son souffle, il n’avait pas vraiment eu le temps de respirer depuis sa course dans les bois. Il répondit à la question :

« Pardonnez moi, mais j’aimerais garder ça pour moi. »

Il ne la connaissait pas, en conséquence il n’avait aucune confiance. En tout cas, ce n’était pas la première fois qu’elle voyait un elfe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Libre) Un vagabond   Dim 1 Fév - 10:06

La jeune femme hocha la tête, respectant le choix de l'Elfe. Elle connaissait ces nobles créatures et admirait leur sagesse. Elle ne préférait pas insister. C'était surement pour une bonne raison que Dorian se taisait...
Elle l'allongea sur le sol et essuya son front couvert de sueur.

-Reste tranquille, Fils des Forêts... murmura t-elle. Il faut que je sache la nature du mal qui te ronge...

Elle prit les grandes mains de l'Elfe entre les siennes et posa ses doigts sur les veines qui couraient sous sa peau. Le sang circulait à une vitesse folle et ses paumes étaient brulantes. Elle se mordit la lèvre. Elle se rappela qu'un jour, un enfant de son ancien village avait mangé une baie et était tombé malade. Son cœur battait sans cesse à la chamade et ses mains étaient devenu des braises. La baie en question était identique à la myrtille, possédant avec ça le même gout. L'enfant était mort le lendemain. On l'avait retrouvé dans son lit, ses yeux noisettes injectés de sang et grands ouverts, tout ses muscles contractés, comme paralysé. Son cœur avait suivi le mouvement et s'était contracté pour arrêter de battre, malgré le fait que cela ne devait normalement pas arriver...
Elle essuya de nouveau le front de l'Elfe, et détacha une bourse de sa ceinture, sortant une herbe brune et odorante.

-Je ne crois pas arriver à la hauteur des guérisseurs de ton peuple, déclara t-elle avec douceur. Mais j'espère pouvoir t'aider avec ceci... Tu es empoisonné avec une baie que tu as mangé. Tu présente les mêmes symptômes que les quelques malades qui ont avalés une myrtille... Qui n'en était pas une. On ne fait pas la différence, c'est donc très dangereux...

Elle approcha l'herbe des lèvres de Dorian qui était toujours sur la défensive, malgré son état de faiblesse.

-Fais-moi confiance, Dorian, je ne cherche qu'à t'aider et être ton amie ! Jamais je ne t'empoisonnerais, je te le jure sur mon âme ! Que Douar me maudisse si je ne tiens pas parole !

Pour montrer à l'Elfe qu'il ne risquait vraiment rien, elle arracha un morceau de l'herbe brune et le mit sur sa langue. Le végétal fondit immédiatement, devenant un liquide sucré qui répandit son arôme dans sa bouche. Elle avala sa salive et le liquide et ressentit un grand bien dans tout son corps. Elle sourit à l'Elfe et approcha de nouveau l'herbe de ses lèvres. A présent, à lui de lui faire confiance... Ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Libre) Un vagabond   Dim 1 Fév - 14:15

[ Hum, à la base la baie devait me faire du bien, et c’était le froid qui m’avait rendu malade, mais bon tant pis ]

La jeune femme semblait savoir ce qu’elle faisait, et ne montrait pas de signe qui prouverait de mauvaise intention. De toute façon, au point où il en était c’était soit lui faire confiance, soit se laissé mourir. Si elle voulait vraiment ça mort, il ne restait plus qu’a le laissé ici le temps que les charognards viennent manger sa carcasse.

Dorian n’était pas d’accord sur le fait qu’une baie l’ait rendu malade. Il connaissait parfaitement la forêt, et mangeait tout ce qu’il connaissait. A moins que quelqu’un s’est amusé à y mettre du poison, ce n’était surement pas ça.

De tout évidence, i l s’agissait probablement d’un bon coup de froid. Ce que la jeune femme lui offrait, une herbe, était de toute évidence destinait à le soigner de sa fièvre. Du moins espérait-il …

Il accepta finalement d’en prendre, et commença à se sentir mieux, mais la fatigue ne partait pas. Il s’allongea et s’assoupit. Il ne sut combien de temps il était resté endormit, mais quand il se réveilla, elle était toujours là. Il se releva. Il allait beaucoup mieux. Il avait surtout l’impression qu’il ne faisait pas aussi froid qu’il l’aurait crut. Il se tourna vers elle :


« Merci de votre aide ! »

Il regarda autour de lui, pour essayé de se repérer. Mais il ne savait vraiment pas où il était. Il commençait à avoir faim, et aurait bien reprit la route si Araya n’était pas là. Mais il se demandait si elle attendait quelque chose de lui. De toute façon, il lui devait bien ça. Mais avant de dire quoique ce soit, il demanda :

« De quel côté de la forêt sommes-nous ? »

La pluie avait cessé de tomber depuis longtemps, laissant la place à un soleil doux pour la saison. Il se sentait revigoré. Cette herbe qu’elle lui avait offerte ne devait pas poussé dans la forêt, en tout cas, si c’était le cas, pas du côté où il avait vécu toute son enfance.

Il la regarda, et se demanda qui elle était réellement. En tout cas, elle vénérait le même Dieu que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Libre) Un vagabond   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Libre) Un vagabond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Breizh :: FORÊT DE RYAN-
Sauter vers: