AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Sam 4 Avr - 13:01

Depuis combien de temps sa mère l'avait-elle quitté ? Elle pensait encore à cette femme qui lui avait tout donné et elle, aveuglée par la feignantise et l'égoïsme, elle avait laissé mourir cette personne qui lui était chère.Elle s'était bien mise au travail mais beaucoup trop tard. Là, elle avait besoin d'argent, pour vivre et pour pouvoir continuer son voyage. L'elfe aux chevaux rouges et aux yeux de rubis s'arrêta enfin devant la petite porte d'un auberge. Par la fenêtre filtrait une vive lumière et les éclats de voix traversaient sans mal la porte de bois. Elle était venue ici en quête d'un abris pour la nuit, d'une chambre pas trop chère et, qui sait, un emploi à temps partiel. Evidemment ! Pas question de s'installer dans ce petit village comme les autres, de prendre un travail et de fonder une famille ! Non ! Elle était encore jeune et avait envie de profiter de la vie. Seulement, ce n'est pas avec à peine de quoi manger qu'elle ira bien loin. Doucement, elle poussa la porte grinçante du bâtiment et jeta un coup d'oeuil à l'intérieur : l'endroit était plein à craquer, des ivrognes parlaient bruyamment, des groupes de jeunes gens riaient comme s'ils étaient seuls... Arya fut happée dans ce tourbillon ennivrant de folie. Elle repéra une table dans un coin et, évitant habilement les tables, les chaises et les personnes, elle parvint à s'assoir à l'endroit repéré. Quelques hommes saouls lui jetaient des regards lubriques qu'elle s'efforçait d'éviter. Elle ne se sentait ni mal à l'aise ni bien. Elle commanda une boisson pétillante et gazeuse, celle qu'elle préférait. Elle sirotait sa boisson, les yeux perdus dans le vague quand un inconnu s'assit à sa table.
Revenir en haut Aller en bas
Astriol Zenhan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 67

Citations : Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.
Humeur : apathique

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Peut importe, en dehors de celui de Fall
• Race: Elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Sam 4 Avr - 17:09

Dissimulé dans un coin sombre de l'auberge, Astriol, seul à sa table, suivit du regard la nouvelle arrivante. A son entrée, personne n'avait daigné lui jeter le moindre regard, pourtant, la jeune fille était des plus remarquable: ses cheveux rouges ne manquaient pas d'attirer l'attention et ses yeux de la même couleur lançait des éclairs de rubis sur quelques loques humaines dont le système nerveux était anéanti par une boisson que les hommes appelaient "bière".

La première fois qu'Astriol avait gouté cette boisson répugnante, il s'était demandé si le nom avait quelque chose à voir avec la mise en bière. Comme si l'une provoquait l'autre. Son gout acre et amer lui était resté dans la bouche jusqu'à ce qu'il se décide à commander un nectar, dont l'arôme enivrant lui avait ravit les papilles gustatives. Çà c'était une boisson raffinée, une vraie boisson d'elfe!

Mais l'étrange créature venait de s'asseoir à une table. Seule, elle aussi. Elle commanda discrètement quelque chose à l'aubergiste qui acquiesça et partit à son comptoir pour lui en rapporter un verre dans lequel des milliers de bulles venaient éclater à la surface. A ce moment là, Astriol se décida. Il se leva, dépassant la plupart des hommes d'une tête et demie. Ayant appris à maitriser sa magie instinctive, il s'amusa à créer une légère trainée spectrale derrière lui, comme si son âme,n'étant pas aussi rapide que son corps, se laissait distancée perpétuellement. Arrivé à la table de la jeune inconnue, il prit une chaise, s'assit, et réfléchit quelques secondes aux paroles qu'il allait prononcer sans être trop ridicule.
*Si je commence par quelque chose du genre "oh vous êtes une elfe, comme moi! quel hasard!" elle me trouvera surement malpoli...Mais ça fait si longtemps que je n'ai pas vu quelqu'un de mon espèce...Une compagnie elfique, féminine de surcroit, ne se rencontre pas tout les jours, alors autant se jeter à l'eau, quitte à être pris pour un imbécile*

Finalement, après avoir pris son courage à deux mains, L'elfe réussit à parler:

"bonjour jeune demoiselle! Je devine, à vos fines oreilles, que vous venez du même peuple que moi. Cela fait si longtemps que je n'ai pas pu communiquer avec un de mes semblables...Vous êtes arrivée au village il y a longtemps? Et d'où venez vous exactement? Me feriez vous le plaisir de diner avec moi afin de faire plus ample connaissance? Bien évidemment, je vous invite! On ne refuse rien à une belle demoiselle perdue. Mais si ma compagnie vous importune, je respecterai votre choix."

Astriol reprit son souffle, assez content de son entrée en matière avec la jeune filles au cheveux rouges.

"Au fait, je me nomme Astriol. Et vous...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Lun 6 Avr - 13:50

[Ouh la la ! Je n'arriverais jamais à faire un aussi long RP !! Désolé, je vais faire ce que je peux]

L'elfe aux yeux de rubis ne répondit pas tout de suite. On aurait pu croire qu'elle n'avait pas entendu l'inconnu. Elle sirotait distraitement sa boisson, le regard planté dans celui de l'elfe. Elle réfléchissait à ce qu'il lui avait dit. Elle ne s'était jamais posée la question de n'être entourée que d'un nombre restreint d'elfes. Sa mère était de la même race qu'elle et et l'avait côtoyée tout les jours depuis sa naissance. Mais en y réfléchissant bien, elle n'avait jamais rencontré d'autres représentants de ce noble peuple. A part deux ou trois voyageurs peut-être. Elle reposa son verre vide sur la table en ronde et fixa l'autre de plus belle. Elle détailla mentalement "Astriol' puisque c'est ainsi qu'il disait se nommer. Il était grand, dépassant d'une bonne tête les humains normaux. Il avait les traits bien dessinés, caractéristique propre aux elfes et un corps musclé, fin et très certainement puissant. Elle prit une grande inspiration, se préparant à parler. Elle ferma les yeux un instant, pensant à ce qu'elle allait dire. Quand elle fut certaine qu'elle n'allait pas dire n'importe quoi, elle se lança :

-Ravie de vous rencontrer, Astriol. Je m'appelle Arya.

Elle fit une courte pause et promena son regard sur l'assemblée d'ivrognes qui criaient de plus en plus fort. Il n'y avait plus aucunes tables de libres et une forte odeur d'alcool régnait dans la salle. Elle aurait bien recommandé un verre de cette boisson gazeuse qu'elle aimait tant mais jugea impoli de le faire alors que l'elfe était en face d'elle. Enfin, elle reprit :

-Je suis arrivée dans ce village en fin de journée. C'est la première fois que je viens ici. Je viens d'une petite ville campagnarde dont, à vrai dire, je ne suis jamais sortie.

Elle esquissa un petit sourire gêné. Elle ne s'était jamais rendue compte qu'elle n'avait jamais quitté son petit village natal. Elle avait pourtant l'impression d'avoir vu le reste du monde mais sans doute était-ce dû aux nombreux récits des voyageurs sur les autres régions. Pour finir, elle accepta de manger en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Astriol Zenhan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 67

Citations : Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.
Humeur : apathique

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Peut importe, en dehors de celui de Fall
• Race: Elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Lun 13 Avr - 16:45

[ça te dérange si on se lance comme quête de retrouver ton père?]

"- Arya...Arya...il me semble avoir entendu ce nom là dans ma ville natale. Je crois me souvenir que c'était dans la bouche d'un elfe de passage, ramené par l'un des miens pour qu'il se soigne. Il me semble qu'il voyageait et qu'une créature l'avait blessé, une fièvre l'avait pris, et lorsqu'il est arrivé dans notre village, il était en proie à un délire sans nom. Il ne cessait de répéter qu'il m'avait jamais voulu ça. Qu'il n'était pas prêt, puis entre ses spasmes, il a crié "Arya! Arya, mon rubis! Par Mor, je jure que lorsque je t'aurais trouvé, jamais plus nous ne nous séparerons". Je me souviens de cette phrase comme une prophétie...Et il me semble que j'ai devant moi le rubis si étincelant dont parlais cet homme...Me tromperais-je?"

Astriol ne savait pas trop où il voulait en venir. Cependant, son inactivité, depuis quelque jours, lui pesait, et il avait envie de voyager. Il supportait peu les odeurs humaines, et les naines encore moins. La sueur, chez ces espèces, était peut être un signe de virilité, il n'empêchait que pour Astriol, elle était simplement le signe que l'homme ou le nain avait besoin de se laver au plus vite.

L'elfe appela le tavernier, son regard toujours planté dans les yeux rouges.

"- Tavernier? Nous voudrions deux de vos meilleurs recettes, si possible, essentiellement à base de végétaux. Et rajoutez un lit dans ma chambre, je crois que ce soir, j'héberge cette charmante demoiselle.

- Bien messire...Vous êtes ici chez vous. Puis, dans sa barbe: saletés d'elfes, toujours à manger des feuilles...des vrais lapins. Avec les oreilles aussi allongées...

- Cher tavernier, je vous rappelle que mes oreilles me permettent aussi d'entendre vos murmures. En tendant l'oreille je pourrais presque entendre vos pensées, alors dépêchez vous, et vous serez bien payé!"

Le gros barbu confus, s'en retourna derrière son comptoir, préparant leur repas. Astriol sourit en repensant à la comparaison des leurs aux lapins. Peut être que le tavernier avait raison, et que les oreilles s'allongeaient en fonction du mode d'alimentation. Un petit rire sortit de sa gorge, puis il se rappela qu'il n'était pas seul à sa table.

Se tournant vers son invitée, il s'aperçut que cette dernière semblait mal à l'aise et frigorifiée. Il défit sa cape, et enveloppa les épaules de sa nouvelle protégée du morceau de tissu lui appartenant. Puis il lui lança un petit sourire tout en lui glissant:

"- ça ne vous dérange pas de partager ma chambre cette nuit j'espère?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Mar 14 Avr - 15:18

[Oui je veux bien]

Les paroles de l'elfe assit en face d'elle eurent un effet pour le moins très curieux sur l'elfe aux yeux de rubis : sa bouche s'ouvrit très légèrement, le rouge vif de ses yeux se ternis et son regard sembla se fixé sur quelque chose au loin.
SON PERE ???!!! Petite, elle croyait que son père était un grand héros qui avait du partir en guerre et qui reviendrait un jour. Puis, quand elle fut en âge de comprendre, elle se mit à penser que sa venue au monde était un pur accident. Et que son père ne savait même pas qu'il avait une fille. Ou encore, qu'il le savait pertinemment et avait décidé de l'abandonner.
Et elle avait imaginer beaucoup d'autres scénarios comme cela. Qui variait beaucoup selon son niveau de dépression du moment.
Enfin, elle réussit à reprendre le contrôle sur elle-même. Son regard reprit son éclat sanglant et elle le planta dans celui de l'autre elfe. Elle désirait vraiment en savoir plus. Elle avait vu le tavernier partir, à priori confus, mais n'avait pas entendu leur conversation. Elle avait par contre entendu l'invitation de Astriol.
Bah, il lui offrait un endroit où passer la nuit, autant en profiter. D'un ton distrait, elle lui dit :

-Oh non, cela ne me dérange pas.

Puis, repartie on ne sait trop où, ses pensées se remirent à divaguer, son regard se perdit dans l'assemblée de badauds qui ne comptaient plus le nombre de choppes de bière qu'ils avaient ingurgités, passant sur l'aubergiste sans le voir puis, secouant la tête pour se forcer à se concentrer, son regard de feu revint se fixé sur l'autre elfe. Elle voulait en savoir plus. Non, elle devait savoir !
Et c'est d'une façon on ne peut plus directe qu'elle s'adressa à Astriol, lui criant presque dessus tant elle était tendue :

-Astriol ! Dis-moi tout ce que tu sais sur cet homme ! Comment il était, comment il s'appelait, co...

Sa voix se perdit dans un hoquet rauque. Elle voulait hurler et pleurer mais, ne désirant pas attirer l'attention, se contrôla à grand peine.
Elle avait balancer le protocole de vouvoiement et de respect par les fenêtres et l'avait tutoyer, appeler par son nom... Enfin, le moment était mal choisit pour culpabiliser. Mais, et si, ayant affaire à un individu particulièrement susceptible, il refusait de lui en dire plus, croyant qu'elle l'avait, d'une façon détournée, insulté ? De plus en plus tendue, elle attendit de voir ce qu'il allait répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Astriol Zenhan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 67

Citations : Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.
Humeur : apathique

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Peut importe, en dehors de celui de Fall
• Race: Elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Mar 14 Avr - 16:28

Décontenancé par la brusque agitation d'Arya, l'elfe sursauta. Il essaya de se mettre à la place de la jeune fille, apprendre que son père était vivant pour la première fois de sa vie, par la bouche d'un inconnu, devait être effectivement assez troublant, et il pardonna à la demoiselle sa familiarité excessive. <dans son ancienne ville, seuls quelques amis plus jeunes que lui se permettaient de l'appeler par son propre prénom, car la coutume elfique voulait que tout être plus âgé que soi, soit traité avec respect. Un sourire se dessina sur ses lèvres *bah, s'il faut que je partage ma chambre avec elle cette nuit, autant qu'elle prenne ses aises dès maintenant...*

Puis, ne sachant pas trop comment lui raconter sa "rencontre" avec son père, il réfléchit quelques minutes avant de se lancer :

"- A en juger par ton physique, tu devais être tout juste née lorsque j'ai rencontré cet homme. C'était il y a presque vingt ans, je n'étais encore qu'un enfant à cette époque. Mais je t'ai déjà raconté dans quelles circonstance je l'avais vu pour la première fois. Je ne sais plus très bien à quoi il ressemblait, mais il me semble qu'il était jeune, pour un elfe. Une trentaine d'année, les cheveux longs noirs, un visage très fin, comme le tiens. Allongé sur sa litière que portait deux elfes, il ne paraissait pas très grand, mais je ne m'avancerais pas trop là dessus. En revanche, un détail qui m'a marqué chez lui et que (bizarrement) je retrouve chez toi (car je peux te tutoyer maintenant,n'est-ce pas?), ce sont tes cils...Sauf que lui n'en avait que deux. De grands cils noirs...oui...Dis mois, tu aurais un lien de parenté avec lui?

A ce moment là, le tavernier revint à leur table, avec deux assiettes. Un doux fumé qui s'en échappait lui mit l'eau à la bouche. Il se surpris à penser que la dernière fois qu'il avait diné en tête à tête avec une jeune elfe, c'était il y a quelques années, alors qu'il était encore dans sa ville, au fin fond de la forêt, à se demander si d'autres créatures que son espèce existaient. Question à laquelle il avait vite trouvé une réponse après son départ.

Avant de commencer à manger, il sortit de sa poche une bourse en tissu, en retira quelques pièces d'argents et les mit dans la main de l'aubergiste. Cela eu pour effet de le dérider, et il leur lançât un
"Bon appétit messieurs dames!" enjoué.

Comme les coutumes elfiques l'exigeait, il attendit qu'Arya commence son assiette avant d'entamer la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Mar 14 Avr - 17:12

Arya écouta très attentivement l'elfe qui parlait. Pour une fois, elle se concentrait sur quelque chose de précis, ces pensées ne partaient pas à la dérive et son regard était fixé sur son interlocuteur. En fait, même si elle ne s'en rendait évidemment pas compte, c'était bien la première fois de sa courte existence qu'elle était aussi attentive et que quelqu'un,sa conversation et sa compagnie l'intéressait vraiment.
L'elfe rougeoyante n'eut aucun regard pour le tavernier qui revint chargé de deux assiettes qui dégageaient une agréable odeur. Puis, tout en regardant ce qu'il y avait dans l'assiette qu'on avait posé devant elle, elle se mit à réfléchir intensément. Sa mère n'avait jamais été très précise au sujet de son père. Hum... A la réflexion, ça devait plutôt être parce qu'Arya ne l'avait jamais vraiment écoutée. Eh oui, même sa propre mère n'arrivait pas à capter son attention.
Et, sentant son estomac réclamer de la nourriture, elle se mit à manger, permettant par la même occasion, selon la coutume elfique, à l'elfe de manger aussi.
A présent, Arya était absolument certaine que l'homme que Astriol lui avait décrit était son père. Entre deux bouchées, elle lui dit :

-Je suis sûre que c'est mon père.

Puis, après avoir reprit quelques fourchettes de cet excellent repas, elle reprit la parole :

-Et tu sais où il est partit ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexandria Deirdre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22

Citations : La vie est un cadeau qu'il faut préserver et profiter.
Humeur : Toujours pret a aider les autres.

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Celte
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Mer 15 Avr - 1:26

( Bonjour, je sais que je suis pas la meilleur en francais, mais je vais faire de mon mieux. )

Alexandria Deirdre arriva au village Esgal après un voyage de quelque heure en partant du dernier village qu'elle avait visité. Elle savait le nom de se petit village qui ne se distinguait en rien des autres villes banal qui était un peu perdu dans les régions du royaume, grâce à de petits écriteaux qui se répétaient sans cesse à chaque dix mètre depuis une heure avant son arrivée. Elle commenca à chercher un endroit où dormir puisqu'elle était fatiguée. Elle se demanda même à quelque moment s'il y aurait une auberge dans cette ville dont les gens semblait plus se préoccuper par leur routine qu'aider une simple personne perdu. Puis, elle trouva enfin un écriteaux pendu dans les airs à coté d'un bâtiment un peu plus haut que les autre qui indiquait que c'était une auberge.

Elle poussa la lourde porte en bois renforcé par du fer et l'ambiance de l'auberge lui fut dévoilée. Des hommes était à de grosses tables en bois, assis sur des chaise qui semblait vouloir tomber à chaque instant. La soirée était déjà bien avancer puisqu'il y avait au moins deux verres de bière bien vide devant chaque homme. Elle poussa un soupir de voir que les hommes de se village semblèrent tous des gros soulons et elle entra dans l'auberge. Alexandria regarda les tables pour savoir s'il y en avait une de libre. Pendant sa recherche, elle vit que deux elfs étaient assis à une table. Elle se demanda un peu se que faisait ces deux elfs ici. Peut-être étaient-ils en voyage comme elle? Avait-elle penser.Par simple Curieusité, elle s'approcha doucement des deux elfs, en évitant le plus possible les chaises, les tables, les hommes, l'aubergiste, et tout les mouvements qui était dans l'auberge, mais, par malheureux hasard, elle n'aperçus pas un pied qui dépasser d'une table. Un pied qui était aussi gros que sa cuisse. Elle trébucha et tomba à terre à coté des deux elfs. À place que l'homme à qui appartenait le pied, s'excuse et aide Alexandria à ce lever, il ria de elle, grand et fort sans se gêné des autres personnes qui étaient dans le bâtiment.
* Il vas le regretter de m'avoir fait tomber* Allongée par terre, elle mit une de ses mains vers le ciel et commença à faire apparaitre une boule de feu dans sa main, et, en même temps, quelques bougies dans la salle s'éteignirent.

( à vous de continuer, inquiété vous pas, on vas revenir au papa de Arya, je voulait juste rentré en scène. Si quelque chose cloche dans mon message, dites moi le. )

( Mon ordinateur a brisé, donc je ne pourrait venir que mardi et mercredi, peut-etre aussi les fins de semaine. Ca me fait chier.)

( Désoler );


Dernière édition par Alexandria Deirdre le Mer 22 Avr - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriol Zenhan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 67

Citations : Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.
Humeur : apathique

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Peut importe, en dehors de celui de Fall
• Race: Elfe
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Mer 15 Avr - 14:45



Dernière édition par Astriol Zenhan le Mer 29 Avr - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Jeu 16 Avr - 14:46

Bon bah j'attendrais qu'elle ai édité, et que tu ai répondu pour poster !^^
Revenir en haut Aller en bas
Alexandria Deirdre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22

Citations : La vie est un cadeau qu'il faut préserver et profiter.
Humeur : Toujours pret a aider les autres.

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Celte
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   Sam 25 Avr - 13:39

Voila j'ai éditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut bien commencer quelque part ... LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: ESGAL-
Sauter vers: