AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dans l'ombre: le changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heimdall Jörmungand

avatar

Masculin
Nombre de messages : 27

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre
• Race: Tasmants
• Pouvoirs:

MessageSujet: dans l'ombre: le changement   Sam 12 Sep - 8:28

- Rha! Par tout les dieux!! on s'éternise ici! grogna un marin adossait à un mur fait de torchis et renforcé de poutre de bois.
- Du calme l'ami du calme... répondit un autre homme se tenant presque à genoux par terre. Il était de bien plus fine corpulence que le marin, barbu et poilu.

Les deux hommes furent rejoint par un troisième, se dissimulant dans une cape noir, recousu par endroit.

- aucune nouvelle d'Erwan.
- J'vous dis il s'est dégonflé! répondit le marin.
-La ferme! tu sais pas de qui tu parles rétorqua l'homme à la cape, hottant sa capuche et laissant voir un visage en parti brûlé sur la joue gauche avec le cils gauche carbonisé ne restant plus rien qu'un peu grillée et parcheminée.

Le troisième se redressa et calme le jeu, ils décidèrent d'attendre dans cette ruelle. Une fine pluie tombait glissant entre la chaume et le bois que l'on pouvait trouver sur les toits et tombant sur les rues. Le sol était boueux, la terre sèche se gorgeait d'eau et le chemin étant dans une légère pente un filet de boue passa entre les pieds et au ras des murs colorant le tout de saleté.

L'attente dura encore quelques minutes , silencieuse personne ne parlait et les activités dans ce quartier s'étaient éteintes depuis un bout de temps laissant place d'abord au chant des ivrognes puis au silence de la nuit. puis soudain des bruits de pas.

- Le voila!
- Tu vois Harcouf... tu ne connais pas
-ouai ouai c'est bon répondit le marin à l'homme ne capuche, agacé de son ton supérieur.

Les yeux rivés sur le haut de la ruelle, Ils virent descendre lentement un homme. Massif, chevelu, portant juste des brais et une veste sans manche en peau de bête laineuse.

- c'est pas lui! déclara le plus maigre des trois.

Le marin et l'homme en capuchon sortirent dans leur dos un coutelas chacun.

Heimdall leva les yeux et se rendit compte à l'instant que trois personnes se tenaient devant lui.

-si c'est de l'or que vous voulez je n'ai rien!
- c'est pas ça! partez c'est juste ce qu'on veut.
dit calmement sur un ton poli mais autoritaire laissant paraitre une menace.
Heimdall continua son chemin, jouant des épaules et avançant comme un bloc poussant celui qui se tenait devant lui.
ce dernier grimancant de colère voulut attaquer l'homme qui lui tournait le dos. Mais une main l'attrapa par l'épaule, le maigre montra l'épée que l'inconnu portait cette marque de puissance refit faire tout les calculs à l'agresseur qui l'appela.
Heimdall se retourna et vit l'homme au visage brûlé remettre quelque chose dans ses brais.


- tu as pas d'or? mais on peut te donner.
- en effet rajouta le maigre voyant où son compagnon voulait en venir. il te faudrait juste nous rendre un service.

Le Tasmant comprenait l'euphémisme qui voulait désigner tuer, il regarda en l'air et vit entre l'espace qu'il y avait entre les deux murs, un morceau du ciel, couvert et noir sans étoile. Il posa son regard sur ces hommes que lui voyait très bien, mais eux non car l'obscurité les gênés mais heimdall n'obéissait plus depuis longtemps aux lois de la Nature. respirant lentement, même si cela ne lui était pas nécessaire c'était un réflexe de sa vie passée (et trépassée).

- j'accepte si vous m'en parlez...
- Reste avec nous on va trouver le Grand il sera ravi de rencontrer?
- Mon nom n'a pas d'importance... répondit froidement Herimdall qui se joignit au groupe, les hommes préfèrérent ne pas se présenter aussi.

ils attendirent un peu dans un grand silence, où tout le monde scrutait le nouveau venu. Puis le Grand arriva enfin, vêtu d'un pantalon de tissus croisés grossier, d'un haut épais et solide. Ils discutèrent un peu présentant le nouveau venu, que le Grand avait observait curieusement surpris de le voir.


- alors tu es prêt à tuer? Tu connais le chef de cette ville? dit le Grand après une petite conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimdall Jörmungand

avatar

Masculin
Nombre de messages : 27

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: neutre
• Race: Tasmants
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: dans l'ombre: le changement   Dim 11 Oct - 21:18

Le petit groupe s'arrêta devant une porte de maison. Il y avait dans cette rue aucune autre lumière que celle astrale.

- On reste dans les ténèbres ici... dit avec un brin d'humour Le Grand. Il poussa la vieille porte en bois qui ne fit pourtant aucun grincement sur ses gonds déjà plein rouillés.

- entre je vais t'expliquer...

Heimdalle ne se fit pas prier autrement, il pénétra dans la pièce, baissant la tête pour éviter de se cogner, même mort c'est désagréable de recevoir un coup. Il jeta un regard dans la salle: vide aucun meuble sauf une table et deux bancs face à une cheminée où se mourait un feu, dont les braises réchauffées l'atmosphère.

- Prends place! Et vous aussi... dit le Grand à ceux qui le suivaient.
Tous s'assirent sur le banc, lui resta debout. Il les regarda et dit.

- tous sauf toi l'inconnu savaient puisque vous en faites partit qu'on se bat avec La Guilde d'Ymir pour le contrôle de la ville dans tout ce qui est marché illicite et autres petites affaire...
- On sait mais les ymirs ont marqué un sale coup.
- Pour sûr par tous les dieux, alors trouvé et dénoncé aux seigneurs de la ville notre principal navire de transport... grogna le Grand qui frappa du poing sur la table.
- Mais ils vont le payer! Avec les bretteurs et autres malandrins du port on va leur rendre à cent la monnaie de leur pièce!!
- Et que dois je faire... Demanda Heimdall sans cérémonie sachant déjà la réponse; mais coupant court au discours du Grand.

Ils passèrent une heure à discuter et éclaircir la situation à heimdall qui accepta de les aider. après tout il n'avait cure des soucis des mortels.

il sortit de la maison par la même porte, le ciel était encore plus sombre et il s'était remit à pleuvoir.

- N'oublie pas, le moins de mort possible. [i]C'était les derniers termes d'Erwan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
dans l'ombre: le changement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» ? dans l'ombre { season finale : groupe 4
» Axiomes et fuseau dans l'ombre totalement différents d'en dehors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Dahut :: YS, CAPITALE DE DAHUT :: RUELLES MALFAMEES-
Sauter vers: