AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Exil. Un nouveau départ [PV Cath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Exil. Un nouveau départ [PV Cath]   Dim 23 Mar - 11:44

Ils avaient traversé la ville sans incident notable mis à part la chute de la jeune fille. Le groupe de casseurs ou d’ivrognes qu’il avait entraperçu ne les avaient pas vus ou avait décider de les laisser tranquille et ils étaient rapidement arrivé dans un quartier plus fréquentable, où les gardes faisaient des rondes régulières. Waïn avait sentit le regard pesant et intrigué des agents de l’ordre public quand ils repéraient sa claymore mais personne ne les avait importuné. Il y avait comme un accord tacite, quand quelqu’un ressortait du quartier pauvre armé jusqu’aux dents, il était étroitement surveillé (fallait voir à ce qu’un meurtrier potentiel se balade sans être inquiété…) mais on ne l’interrogeait pas tant qu’il n’avait pas un comportement trop étrange.

Bien sur le préposé aux portes de Tara s’était interrogé sur les motivations qui pouvait pousser le demi elfe à sortir de la ville à une telle heure, et il avait interrogé le demi elfe. Qui lui avait répondu de façon diplomatique d’aller se faire voir car cela ne le regardait pas. Prudemment, on l’avait laissé sortir, accompagné d’un petit chat tigré hyperactif. Après tout, il avait le droit de sortir et le garde préférait rester dans son ignorance qu’avoir la tête décollée des épaules.

Quand la porte se fut enfin refermée, le demi elfe s’adressa à l’animal par la pensée, le seul pouvoir qu’il avait hérité de sa nature d’elfe. L’animal devrait être capable de le comprendre car il avait une partie humaine.


A présent, c’est vous qui guidez. Je ne sais pas où est votre cheval. Mais si vous voulez, je peux partir de mon côté, je ne voudrais pas imposer ma présence…

Il avait à peine finit sa phrase qu’il se rendit compte qu’il l’avait mal dite. De la façon dont il s’était exprimé, elle allait sûrement penser qu’il avait une envie de rester avec elle surpassant tout. Or, s’il appréciait la jeune fille et qu’il lui était reconnaissant de l’avoir sorti de sa torpeur mélancolique et alcoolique, il se moquait éperdument de ce qu’il allait faire ensuite. Accompagner le jeune fille ou prendre une autre route, ça n’avait pas d’importance pour lui. Il n’avait pas encore de but.

Il attendait tout de même la réponse qui allait lui être donnée. Cath poursuivait un but, Waïnwhisper le sentait, mais ce but la concernait peut-être elle et uniquement elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil. Un nouveau départ [PV Cath]   Lun 31 Mar - 14:32

Cath n’aurait jamais crut qu’un chat pu sauter aussi haut. Cependant, lorsque l’étrange voix résonna dans sa tête, le petit félin crut qu’il avait droit à un allé simple pour la Lune tellement ses muscles se tendirent brusquement. C’était quoi ça ? Qui avait parlé ? Qui pouvait lui parler dans sa tête ? C’était possible au moins ? N’avait-elle pas rêvée ? Une seconde phrase prononcée avec la même grave douceur lui permit de clairement identifier son locuteur : Waïn. Cath haussa un sourcil –ou du moins, autant qu’un chat est capable de le faire- et s’aperçue qu’elle était sérieusement en train de loucher sur l’elfe. Elle s’ébroua pour ne pas paraître pour une demeurée ce qui eu pour effet de dégonfler légèrement ses poils (ba oui, un chat, quand ça a peur, ça se gonfle !).
Comment un elfe pouvait-il être doté d’une telle capacité ? Elle, n’en avait jamais entendu parlé. Enfin…Peut-être que c’était les elfes de son village qui n’étaient pas comme les autres. Après tout, depuis un an qu’elle parcourait Erin elle n’avait jamais vraiment réussit à en rencontrer avant Waïn. C’était une information précieuse qu’elle devait garder au fond de son petit cerveau de chat…
Une fois la première surprise passée, elle entreprit d’essayer de se souvenir des phrases qui lui avaient fait frôler la crise cardiaque. Heureusement (et pour une fois) sa mémoire ne lui fit pas défaut et elle réussit à se rappeler les moindres mots ou intonations de l’elfe. Peut-être était-ce dû à son esprit de chat ? Si c’était le cas, ces bestioles semblaient être bien plus intelligentes qu’elle ne l’aurait crut. Elle s’imagina un instant tester toutes les possibilités qu’offrait cette forme féline mais un froissement de feuilles dans la nuit l’arrêta soudain. Certes, c’était encore assez lointain mais mieux valait prévenir que guérir aussi Cath, toutes griffes dehors, face à l’ennemi.
Elle savait très bien qu’elle était minuscule par rapport à la menace mais faisait face quand même. L’esprit du chat qu’elle ne contrôlait qu’à moitié semblait près à défendre chèrement sa vie même si c’était une armée entière aux ordres de Fall qui s’apprêtait à lui sauter dessus. Elle était prête et n’attendait plus que l’apparition de son ennemi. Derrière elle, elle sentait que Waïn avait remarqué son attitude étrange et se mettait en position de combat. Ou du moins le pensait-elle car elle n’y faisait pas franchement attention pour l’instant. Ni à lui, ni aux questions qu’il lui posait via son esprit. Raaa… Pour être têtu, l’esprit du chat l’était. Personne ne pouvait le détourner de sa proie.
Cath était à présent accroupie dans l’herbe, les muscles tendus au maximum, prête à bondir. C’est alors que le vent changea brusquement de direction, passant de l’Est à plein Nord. Une bourrasque lui ébouriffa les poils de la tête et la força à détourner les yeux. Mais après tout, ce n’était plus vraiment grave vu que grâce à ce brusque changement de situation, elle avait clairement identifié l’arrivant.
Souriant intérieurement, Cath entreprit (enfin !) de répondre à l’elfe, même si celui-ci devait avoir identifié le bruit des sabots sur le gravier en même temps qu’elle avait reconnue la douce odeur de la mousse. Cette odeur qui lui rappelait tant chez elle…


« Justement, le voilà. »

L’effet devait être assez bizarre vu qu’elle avait prononcé la moitié de sa phrase par télépathie et la seconde à voix haute dès qu’elle avait retrouvé son apparence habituelle. Après tout, et même si les lumières de la villes étaient encore très visible, à la distance des remparts où ils se trouvaient, personne ne pouvait clairement la voir.
Quelques secondes plus tard, l’animal tant attendu fut enfin clairement distinguable pour ses yeux de Gallisenae.


« Bonjour toi. »

Le cheval fit encore quelques pas dans la direction de la jeune fille et lui souffla dans l’oreille ce qui eu pour effet de faire la faire éclater de rire (Cath hein, pas l’oreille). Pour lui répondre, elle lui caressa doucement l’encolure en lui parlant en elfique.

« Désolé de t’avoir fait autant attendre mais j’ai eu quelques problèmes en chemin… »

On aurait dit une gamine qui s’excusait auprès de ses parents d’avoir loupé un dîner important. Mais c’était ce qu’elle était, une gamine.
Au mot « problèmes », l’animal gris pommelé frémit et tourna sa grosse tête vers Waïn. Réagissant au quart de tour, Cath le rassura en lui expliquant qu lui n’avait fait que l’aider, qu’il était avec eux. Le cheval sembla accepter cette explication car détourna aussitôt ses yeux de l’elfe.
La jeune fille flatta encore un peu le cou de son compagnon et reporta son attention sur Waïn. Celui-ci regardait l’étrange couple calmement à quelques pas de celui-ci. Cath lui sourit en rougissant un peu en repensant à sa dernière phrase. Avait-elle vraiment mérité autant de bienveillance ? Pouvait-elle vraiment abuser de sa présence ? Peut-être que l’elfe lui avait il proposé de l’accompagné par simple politesse. Il avait déjà tellement fait !
D’un autre côté, l’idée de ne plus être seule pendant un bout de chemin lui réchauffait le cœur. Elle en avait assez de cheminer à travers le pays comme une âme errante. Bien sûr il y avait son Cheval mais aussi intelligent fut-il, jamais il ne remplacerait une compagnie humaine –ou elfe en l’occurrence-.


« Je…Je serait ravie que vous m’accompagniez ! »

Le début de la phrase avait été un peu difficile pour l’adolescente et elle n’avait pas réussit à regarder autre chose que le bout de ses bottes. Mais les mots avaient été si facile à prononcer contrairement à ce qu’elle avait pensé qu’elle avait reprit courage et fixait à présent l’elfe dans les yeux, pleine de détermination.
Revenir en haut Aller en bas
 
Exil. Un nouveau départ [PV Cath]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: LES PORTES DE TARA-
Sauter vers: