AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De nouveau ensembles [Pv Aisly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Dim 13 Juil - 16:20

Kirin arriva à Tara bien plus tôt qu'il ne l'aurait pensé. A dix heures, il se trouvait déjà aux portes de la capital de Meath. Et pourtant, il n'avait pas couru. Immédiatement, il alla au buffet de la place de la Tour de cristal. Il n'avait pas eu le luxe de se restaurer depuis déjà pas mal de temps alors il profita de la Samain pour manger autant qu'il le pouvait. Pour une fois, il pouvait se nourrir à volonté et sans payer. A ce moment là, il fut vraiment heureux que la Samain existe. Il s'étonna lui même d'avoir mangé l'équivalent d'environ deux repas de midi en l'espace de vingt minutes. Mais pas le temps pour la digestion. Dans quelques heures, peut-être même quelques minutes, il retrouverait Aisly... Il repensa à la promesse qu'il lui avait faite... Un cadeau.

Là, Kirin hésita un long moment tout en mâchouillant sa part de gâteau. Il n'avait pas trop d'idée... Et il n'avait pas énormément de sous non plus... Il aurait voulu la satisfaire, mais ici, il ne pourrait certainement pas trouver un quelconque présent qui aurait eu l'air beau et luxueux à la fois... Bon. Il devait se dépêcher. Il suivit les conseils de son père lorsqu'il vivait avec lui: pour garder bonne haleine, il fallait manger du persil. Il eut la chance de voir que la plante miraculeuse était bien présente pour les assaisonnements. Et il étonna plus d'une personne en mâchouillant trois tiges, de suite après avoir avalé sa part de gâteau... Mais il les étonna encore plus lorsqu'il plongea sa tête, en gonflant les joues dans la fontaine d'eau potable. Il se frotta le visage et bu de trois gorgées du liquide en profitant d'un des innombrables jets qui donnaient son prestige à la fontaine. Mais pendant un moment, en remarquant les personnes qui le dévisageaient, il s'était plutôt dit qu'elles étaient étonnées de voir un homme boire de l'eau en ce jour ci...

Mais il s'en fichait. Tout ce qu'il lui importait actuellement, c'était ce qu'il allait pouvoir offrir à cette magnifique femme. Et pour une fois, avoir l'air d'un héros ou non lui importait peu. Il fit alors un tour très rapide dans le quartier commerçant. Il ne se voyait certainement pas acheter de l'alcool, puisqu'il n'y avait que ça à vendre dans les environs. Et puis, aller à un rendez vous avec une bouteille d'alcool, ça peut laisser des sous-entendus... Comme à chaque fois qu'il était allé dans ce quartier, il posa une main sur le pommeau de son épée et l'autre sur sa bourse. Au final, au bout d'environ dix minutes, il s'attarda sur un étalage de fleurs. Ce n'était pas très original, certes, mais ces fleurs étaient la seule chose qui lui semblait possible d'acheter. Il avait seulement de quoi en acheter une seule... Tant pis pour le reste. Si jamais il avait besoin d'argent durant la Samain, il travaillerait le soir, lorsqu'il ne verrait personne.

Il ne comptait pas acheter une fleur représentative de ce qu'il ressentait pour elle. Alors il ne pensait pas à prendre une rose rouge, ou blanche... Il prendrait simplement celle qui lui semblerait la plus jolie. Et c'est alors qu'il remarquait juste une fleur. Elle se démarquait des autres par sa couleur violine, lui rappelant les magnifiques yeux d'Aisleen. Elle avait bien la forme d'une rose, mais cette couleur la rendait terriblement magnifique. Et c'était la seule rose de cette étalage à avoir cette particularité. Peut-être était-ce tout simplement un développement différent, mais lui s'en fichait, elle était tout simplement magnifique. Alors il l'acheta. Et dans son entrain, il se perça très profondément l'index de sa main droite avec les épines.
*Avec un peu de chance, c'est peut-être un bon présage...*

Il avait maintenant tout ce dont il avait besoin. En y repensant, il n'avait pas donné rendez vous à Aisly à un lieu précis... Alors il ne fit que supposer. Il ne voyait pas une Tasmante manger et encore moins danser. Et puis sur cette piste et à ce buffet, il y avait certainement trop de gens... Le jardin était parfait pour leurs retrouvailles. Alors il s'y dirigea immédiatement. Mais cette fois-ci, il courut. Heureusement, il ne remarqua pas la présence de la Tasmante en ces lieux. Il s'en serait terriblement voulu si il avait été en retard. Il n'avait plus qu'à attendre. Il s'assit sur un des nombreux bancs disponibles pour l'attendre et en profita pour coiffer ses cheveux en queue de cheval. Il avait sur lui un petit peigne, et étant particulièrement fier de ses cheveux, il en prenait grandement soin. Au final, au bout de vingt minutes, il se retrouva avec deux grandes mèches tombant sur les côtés de son visage ainsi qu'une jolie queue de cheval basse, ne laissant aucune bosse dans sa coiffure.

Il était maintenant prêt à offrir son présent à Aisly, et son impatience doublait un peu plus chaque minute. Pour une fois, il était plus pressé pour autre chose que son rêve initial: celui de devenir un héros.


[Mmmh... C'est un peu vite fait mal fait. En plus je suis pas doué pour ouvrir les posts. 'fin bon, de toutes façons il durera pas longtemps >< Allez, je t'attends jeune et jolie Tasmante *.* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Dim 13 Juil - 17:30

[Tu t'en est très bien tiré pour quelqu'un qui est soit disant pas doué ! Très bon post initial ! Bon j'ai pas fait très long, ce qu'il faut si on veut pouvoir finir avant mercredi XD Ravie de te retrouver *_*]

Il était tôt encore, le Soleil venait de voler la place à sa consoeur nocturne, diffusant sa lumière sur les grandes étendues verdoyantes de la campagne avoisinant Tara. Aisleen avançait lentement, sans déplacer le moindre brin d’herbe sur son passage, le corps vibrant d’énergie contenue. Elle avait agi rapidement, et son humanité était bien plus importante que la nuit dernière, où elle s’était retrouvée vidée de ses forces. Alors elle l’économisait. En ce moment même, elle ne laissait filer qu’un mince filet de vie, indispensable pour se déplacer sur une longue distance, mais ne laissait rien lui échapper. Elle voulait pouvoir profiter longtemps de cette réserve d’humanité, et ainsi rester un peu plus aux côtés de Kirin.

La tasmante marchait, ni trop vite ni trop lentement, accompagnant la course de l’astre solaire en essayant en vain de chasser de son esprit les visages apeurés des hommes qu’elle avait soumis à sa volonté. Sans distinction d’âge ni de rang social, elle était aussi impartiale que la Mort, et frappait à l’aveuglette pour se sustenter. Mais aujourd’hui ses remords étaient moindres. D’une part, elle avait veillé à ce qu’aucun d’entre eux ne se trouve affaibli par son drainage. D’autre part, Aisly avait besoin de ça. Ce n’était plus une envie égoïste, un confort pour mieux supporter son existence. Mais elle avait besoin d’être réelle le plus longtemps possible, pour faire plaisir à quelqu’un d’autre qu’elle-même. Alors elle mettait un pas devant l’autre, immuablement concentrée sur les kilomètres qu’elle avalait et enfin, elle les vit. Les remparts de la ville, le relief sombre se dessinant dans l’horizon enflammé par les lueurs de la matinée. Enfin. Tara.

La jeune femme se mit à réfléchir intensément tout en avançant vers les portes de la ville qu’elle atteindrait dans une heure environ. Les festivités seraient organisées comme l’année précédente, au pied de la Tour de Cristal. Seulement elle se voyait mal aller manger des plats qu’elle ne sentait pas et dont elle n’avait pas besoin. La piste de danse était également exclue, d’une part parce que danser seule en cherchant son cavalier n’est pas conseillé, d’autre part parce qu’elle risquait fortement de faire fuir tous les danseurs attroupés là pour l’occasion. De plus, les Jardins lui manquaient. C’était le seul lieu de Tara qu’elle appréciait véritablement. Les fleurs, l’ambiance feutrée et sombre où personne ne remarquait ses yeux âgés d’un autre temps, ou encore le magnétisme intriguant et dérangeant qu’elle dégageait. Elle espérait donc retrouver Kirin là bas, car les rues étaient bien trop vastes pour y chercher quelqu’un.

Aussi prit elle naturellement la direction de la Tour après avoir franchit les lourdes portes en bois de l’enceinte de Tara, passant outre les regards apeurés des gros gaillards qui en gardaient l’entrée. Une tasmante dans leur ville le jour du commencement de la Samain … Devait il le voir comme un mauvais signe de la part du Destin ? C’était quelque chose qui énervait Aisleen. Tout le monde cherchait une signification à sa venue, alors qu’il n’y en avait pas. Seul son esprit décidait de ses allées et venues en un endroit. La Mort et sa messagère n’en était pas responsable le moins du monde. En soupirant de lassitude, elle se fondit le long des murs et resta dans l’ombre jusqu’à apercevoir une silhouette familière sur un banc. Il avait une fleur dans la main, mais la distance l’empêchait d’en savoir plus. Néanmoins, cette attention était adorable.

Aisly baissa son regard vers sa robe blanche toute simple, avec ce décolleté timide en carré et la légèreté dont elle faisait preuve dans le vent du matin. Elle pouvait certainement arranger quelque peu son apparence. Être futile. Superficielle. La jeune femme s’engouffra donc rapidement dans une boutique encore ouverte malgré les fêtes, et se dirigea directement dans les rayons. Elle saisit au passage un peigne en bois clair, un bracelet de tissu blanc et enfin une étoffe bleu pâle aux imprimés blancs très légers représentant quelques étoiles perdues dans une immensité bleutée. Elle passa le peigne dans sa chevelure noire, et l’y planta en relevant légèrement le tout pour l’y faire tenir, enfila le bracelet uni, et se drapa dans l’étoffe comme pour se protéger de la fraîcheur en cette journée d’automne. Enfin, elle paya le tout et libéra l’énergie accumulée, lâchant tout ce dont elle disposait pour la rendre ‘réelle’.

Ses prunelles s’allumèrent, sa peau s’éclaircit en carnation mais sembla plus ferme, ses cheveux foncèrent et tout son visage s’illumina d’un sourire de satisfaction tandis qu’elle se dirigeait vers Kirin. Il était très élégant, et elle se félicitait d’avoir pris le temps d’arranger un peu son apparence, redressant pour l’occasion ses cheveux qu’elle laissait d’ordinaire toujours libres dans son dos. Elle s’approcha un peu et prit la parole d’une voix qu’elle voulait mesurée, accompagnée d’un petit sourire en coin sur ses lèvres de nouveau rosées :


« Bonjour Kirin … »

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Dim 13 Juil - 19:11

Il ne s'était passé que quelques dizaines de minutes, mais il semblait au futur héros qu'il patientait pendant des heures. Mais cette attente ne fut rien. Il n'avait pas reconnue Aisleen immédiatement, mais quand il vit cette magnifique femme s'avancer vers lui, il comprit tous les efforts qu'elle avait fait pour lui plaire. Elle paraissait bien plus humaine que le soir où ils s'étaient rencontrés, et bien qu'il n'aurait osé dire qu'elle était plus belle à un moment donné qu'à un autre, elle resplendissait pour cette Samain. Le contraste était devenu plus fort, rendant les couleur de ses yeux et de ses cheveux magnifiques. Elle s'était même habillée pour l'occasion. En la voyant ainsi, Kirin crut mourir de honte, ne se sentant pas particulièrement élégant en ce jour. Il aurait aimé faire plus d'efforts, mais ça aurait été abandonner le présent d'Aisly. Et il n'en était pas question. Au moins, il avait pu s'occuper de ses cheveux, la meilleure chose qu'il se trouvait à lui.

« Bonjour Kirin … »

Ces mots semblèrent encore plus doux aux oreilles du héros. Et bien qu'il aie déjà partagé plus qu'une simple salutation avec elle, il se sentait perdre ses moyens tant sa beauté le déstabilisait... Grâce à Douar, il avait pu voir cette rose. Et en plus d'être un présent qui, il l'espérait, plairait à son amie, ce présent l'aiderait aussi à sortir de cette confusion dans son esprit.

Bonjour... heu... je... Voici ton cadeau...

Il tendit maladroitement la rose vers Aisly tout en se laissant emporter par un énorme rougissement. Il avait peur qu'elle soit déçue, mais bizarrement, il reprit rapidement confiance en lui. Peut-être avait-il fini par se dire qu'elle n'était pas ainsi. Mais il s'était encore perdu dans ce regard violine pour ensuite se perdre dans l'image des lèvres un peu plus rosées de la Tasmante. A cette image, il s'imaginait encore une fois poser ses lèvres sur les siennes, comme l'autre soir... Mais il ne pourrait pas. Il se pencha tout de même, doucement, et l'embrassa tendrement sur la joue, qu'il pouvait à présent véritablement effleurer de sa bouche.

Je suis vraiment heureux de te voir...

Il s'assit ensuite sur le banc qui était juste derrière lui après l'avoir laissée prendre sa rose violine. Il lui attrapa la main et l'invita à s'assoir à côté de lui. C'était futile, mais il était heureux de pouvoir prendre sa main. De son autre main, il caressait le poignet et le dos de cette douce petite main. Aisleen était vraiment magnifique aujourd'hui, et Kirin se sentit vraiment ému. Il ne s'estimait pas jusqu'à penser qu'une telle femme puisse vouloir de ne serait-ce que son amitié.

Tu es magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Dim 13 Juil - 20:52

« Bonjour ... heu ... je ... Voici ton cadeau ... »

Quelle ne fut pas la surprise d’Aisleen de voir la superbe fleur entre les mains du jeune homme. C’était … Une rose, oui. Mais violine. De l’exacte réplique de ses yeux. Aisly sourit franchement en levant son regard vers un Kirin rougissant. La tasmante saisit son présent et le porta à ses narines pour en humer le parfum tout en fermant les yeux pour apprécier l’instant. Quelle délicieuse odeur sucrée cela laissait en elle ! Grisée par tant d’attention, elle porta la fleur à ses cheveux et la glissa entres les mèches noires qui contrastaient merveilleusement avec la couleur singulière de la fleur. Où avait il trouvé une aussi belle rose ? Avait il pensé à elle ? Elle était heureuse que ce soit le cas.

« Oh, elle est magnifique ! Je … Merci. »

La jeune femme cherchait ses mots, et seul son sourire exprimait de manière assez explicite ce qu’elle ressentait. Son interlocuteur la dévisagea, et elle resta immobile tandis qu’elle sentait le regard anthracite de Kirin couler sur son visage, sur ses lèvres … Elle ne rougit pas. Se contentant de le fixer d’un œil désireux qu’elle essayait de contenir. Une fois de plus, son corps resta totalement muet lorsqu’il se pencha vers elle pour lui déposer un chaste baiser sur la joue, accompagné de paroles qui touchèrent la jeune femme.

« Je suis vraiment heureux de te voir ... »

Elle aussi. Mais ce n’était même plus utile de le formuler à voix haute. La jeune femme savoura la caresse des lèvres de Kirin et elle se laissa bien vite prendre par la main tandis qu’il l’entraînait sur le banc où il l’avait attendue. Elle souriait. Le contact était possible, elle pouvait sentir la peau granuleuse de Kirin, texture dûe à la vie en plein air, contre la sienne, si lisse. Aisly sentait les doigts du jeune homme courir sur son poignet qu’il tenait emprisonné dans le sien. Mais, si Aisleen était prisonnière, jamais prison ne lui avait semblée si agréable.

« Tu es magnifique ... »

Prise au dépourvu, Aisly rougit et baissa les yeux, rompant le lien visuel qu’elle avait auparavant conservé. Magnifique. Jamais personne ne lui avait dit cela avec autant de sincérité. Belle, elle l’avait été. D’une beauté plastique et parfaite, sans intérêt. Mais aucun homme ne l’avait regardée comme Kirin la regardait. Personne n’avait jamais cherché à la revoir plus d’une fois. Ne faisait d’efforts. Se retenant pour ne pas lui sauter dans les bras, Aisleen libéra sa main un court instant pour effleurer du bout des doigts les lèvres du Fir-Bolg avant de lui répondre en maîtrisant un tant soit peu sa voix qui commençait à tremblotait :

« J’étais aussi impatiente que toi. Désolée de t’avoir fait attendre et … Merci du compliment mais je ne le suis pas autant que cette rose ... Et tu n’es pas mal non plus ! Je suis honorée d’être vue à tes côtés ! »

La soirée s’annonçait délicieuse, mais comment pourrait elle décemment résister à l’attirance qu’elle ressentait pour Kirin ? Elle se sentait faible et désemparée devant tant d’égards. Sa main resta là où elle était un instant avant de remonter le long de sa joue pour aboutir à sa tempe droite. Puis elle la laissa retomber sur ses genoux, une lueur d’excuse dans le regard. Elle était incorrigible et ne savait pas se contrôler. Se rendait elle compte qu’elle pouvait ennuyer Kirin à réagir ainsi à la moindre occasion ? Aisly avait promis. Ses yeux avaient promis une amitié sans conditions, et pourtant tout son cœur réclamait plus. Elle se sentait bien. Les regards qui glissaient sur elle de temps à autre, intrigués de l’aura surnaturelle qu’elle développait malgré elle ne la dérangeaient plus, tout comme les remarques que l’on faisait sur son passage. Néanmoins il y avait trop de monde ici, elle ne voulait pas que l’image de Kirin en soit perturbée. Alors elle esquissa une petite moue et lui dit :

« Ton image de héros souffre de ma présence, il me semble … »

[Désolée poste médiocre mais je suis un peu dans les vappes et j'avais TROP envie de répondre XD]

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 10:05

Il l'avait fait rougir, et il s'en félicitait. Il voulait la marquer, et ces quelques mots qu'il avait prononcés atteignirent leur but. Mais elle aussi avait apparemment son lot de compliments à lui dire...

« J’étais aussi impatiente que toi. Désolée de t’avoir fait attendre et … Merci du compliment mais je ne le suis pas autant que cette rose ... Et tu n’es pas mal non plus ! Je suis honorée d’être vue à tes côtés ! »


Cette rose lui plut... Kirin avait fait le meilleur des choix. Mais il n'était pas d'accord. Cette fleur était belle, mais elle n'était rien comparé aux yeux d'Aisly. Mais lorsqu'elle avait mit cette rose dans ses cheveux de jais, elle était devenue encore plus ravissante... Quant au Fir-Bolg, il ne sentait pas assez beau pour mériter les compliments de la Tasmante. Il ne s'était vêtu d'aucun habit spécifique pour l'occasion. Tout ce qu'il avait fait, c'était se coiffer. Et puis, il n'était pas encore un héros pour qu'une personne se sente honorée d'être avec lui. C'était plutôt lui qui était heureux d'être vu avec elle. Et si jamais des regards se posaient sur eux, il se disait que ce n'étaient que des regards jaloux.

Un peu plus tard, la main qu'il caressait doucement s'échappa de son emprise pour venir se poser sur ses lèvres, puis sur sa joue. Cette situation aurait pu laisser place à un autre baiser s'il n'y avait pas ce détail... Alors elle posa sa main sur ses genoux. Kirin ne lui en voulait pas. Il en avait terriblement envie, certes, mais il fallait se faire à l'évidence qu'une relation entre une personne éternelle et une autre d'âge humain était impossible... Alors pendant un moment, Kirin pensa à ce qu'il ferait lorsqu'il serait un héros. Si jamais il devenait réellement fort, alors il serait le premier homme à tromper la mort et il redonnerait la vie à Aisly. Ce n'était qu'une pensée fantaisiste, mais il aurait aimé que ce soit possible...


« Ton image de héros souffre de ma présence, il me semble … »


Que voulait-elle dire au juste? Kirin regarda autour de lui, et ces regards qui lui semblaient être de jalousie paraissaient certainement autre aux yeux de la Tasmante. Mais même si ces regards étaient véritablement haineux, pensait-elle qu'il l'abandonnerait pour protéger sa réputation? Tant pis, les héros ne sont pas soumis au peuple qu'ils aident, et ils n'abandonnent certainement pas leurs amis. Et là, Aisly était bien plus qu'une amie.

Ils sont simplement jaloux, parce que je ne suis qu'un homme normal et pourtant je suis avec une femme magnifique.

Il lui attrapa encore sa main, mais cette fois-ci, il la porta à ses lèvres pour déposer un doux baiser sur le dos de celle-ci. Il voulait lui faire comprendre. Jamais il ne l'abandonnerait. Il en serait incapable. Elle était la première personne à avoir posé les yeux sur lui. Et elle était aussi la seule personne qu'il aie jamais aimée.

Pense-tu que je t'abandonnerais pour eux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 11:02

Kirin n’avait apparemment pas remarqué les regards appuyés qu’on leur lançait, les remarques acerbes qui pleuvaient sur eux en même temps que les jeunes femmes regardant le jeune homme avec insistance. Cela pouvait se comprendre. Il était singulier, avec sa longue chevelure blanche et soyeuse, ses yeux noirs de jais et sa silhouette naturellement charismatique. C’était le genre de personne que l’on retient lorsque la croisait. Il dégageait quelque chose qui vous donnait envie d’être là, et qui vous rassurait, comme une petite voix qui vous soufflait à l’oreille de ne plus avoir peur, que vous étiez en sécurité. Aisleen sourit. C’était à elle que revenait ce privilège d’accaparer son attention. Une bouffée d’orgueil lui remonta dans la gorge et son malaise disparut quand son compagnon prit la parole d’une voix assurée.

« Ils sont simplement jaloux, parce que je ne suis qu'un homme normal et pourtant je suis avec une femme magnifique. Pense-tu que je t'abandonnerais pour eux ? »

La teinte délicatement rosée sur les joues de la tasmante se renforça pour lui donner l’air vulnérable et touchée. Et pourtant, il se trompait. Il n’était pas qu’un homme normal. Elle ne savait pas comment lui faire comprendre. Ou plutôt si, elle en avait une idée. Lui prouver. Mais cela la confronterait à une situation pour le moins dérangeante et blessante. Pourtant, elle savait qu’il disait la vérité. Il ne l’abandonnerait pas. Il semblait prêt à lui passer tous ses caprices de tasmante, et seule la volonté de ne pas le blesser la retenait d’accepter. Il était là, attentif et prévenant, à ses côtés.

Kirin reprit entre ses mains celle de la jeune femme pour la faire rencontrer de nouveau ces lèvres déjà familières à Aisleen. Cette dernière frémit sous le doux contact et dut prendre sur elle pour ne pas passer cette main derrière la nuque de Kirin pour l’attirer vers elle. Aisly ferma les yeux et se rappela un court instant cette sensation si particulière d’un baiser désiré, et pas commandé par son pouvoir dévastateur. La chaleur de la peau, le sucré du contact, la douceur des lèvres … Il fallait ouvrir les yeux. Leur relation n’avait d’amicale que l’apparence. Tous deux se complaisaient en de nombreux petits gestes, anodins en surface mais tellement significatifs. Ils se protégeaient l’un l’autre sans savoir exactement de quoi, pendant avant tout aux conséquences que l’autre pourrait subir ... Aisly en prenait conscience seulement maintenant, mais le lien qui les unissaient à présent était plus intime qu’une simple amitié. Elle se savait prête à tout pour l’aider dans l’accomplissement de son rêve. Elle n’avait aucune limite, aucune condition. La jeune femme réalisait l’ampleur des sentiments qui étaient nés la nuit dernière, en silence, sans prévenir, jouant avec ses pensées et ses souvenirs comme un jeune chiot avec une balle. Aisly fit glisser ses doigts dans la nuque de Kirin et se pencha légèrement en avant, dévoilant son buste et son cou au jeune homme, murmurant :

« Non, tu ne le ferais pas. Parce que tu es loin d’être un homme normal. Tu es singulier, Kirin. Et je m’en réjouis, car c’est ce qui te caractérise et c’est ce pour cela que je t'aime … »

Aisleen se tut brutalement et pinça les lèvres de surprise. Elle essaya de se reprendre. Ne rien laisser paraître, rester naturelle. Après tout, cela ne voulait pas forcément dire ce que cela voulait dire … Elle parlait d’amitié. Oui, c’était cela. Aisly tentait de s’en convaincre tout en se demandant ce que penserait Kirin. Peut être cela le dérangerait il qu’elle lui dise cela ? Cela le mettait il mal à l’aise ? Inquiète, Aisleen guetta une réaction quelconque de la part du jeune homme. Avec un peu de chance, il n’aurait rien perçut dans son attitude qui lui indique qu’elle ne parlait pas uniquement d’amitié platonique … Et pour ne pas aggraver un peu plus son cas, elle se rattrapa en baissant les yeux avant de relever le visage un peu trop vite pour que cela soit naturel, en lançant d’une voix enjouée qui sonnait faux :

« Je … Enfin, tu veux faire un tour ? Les Jardins sont magnifiques à cette période de l’année ! A moins que tu ne préfère aller manger, tu as peut être faim … ? »

La tasmante déblatérait n’importe quoi, ne sachant même plus ce qu’elle proposait, l’important était qu’elle le fasse. Maladroite, elle tentait de cacher son inquiétude dans une attitude déplacée et hautement suspecte. Mais cela laissait à Kirin un échappatoire, s’il voulait éviter de lui répondre …

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 12:22

En réponse à ses paroles, Aisly s'était penchée légèrement en passant ses doigts derrière le coup de Kirin. Sans le vouloir, son regard se posa immédiatement sur le buste de la Tasmante. Il eut une très courte envie de la caresser à cet endroit, mais ce n'était pas convenable... et puis ils s'étaient promis quelque chose. Alors il leva immédiatement son regard vers son cou, où il s'imagina l'embrasser à cet endroit... et enfin, il posa ses yeux sur les siens.

« Non, tu ne le ferais pas. Parce que tu es loin d’être un homme normal. Tu es singulier, Kirin. Et je m’en réjouis, car c’est ce qui te caractérise et c’est ce pour cela que je t'aime … »

Kirin s'en doutait. Les mots qui avaient conclu cette phrase n'était qu'une expression. En rien cela pouvait être le genre d'amour qu'il aurait voulu recevoir. Mais il était tout de même heureux. Il n'était pas seulement une des personnes qu'elle avait embrassées. Il était une personne à part entière. Le premier ami d'Aisly. Et si cela était possible, peut-être qu'il serait son premier amour? Il aurait voulu l'embrasser après cette phrase, mais cela lui était impossible. Jamais il n'aurait pu se permettre de mettre leur amitié en péril... Il lui aurait fallu savoir si elle l'aimait autant que lui l'aimait, et si c'était réciproque, qu'importe qu'elle soit une Tasmante, il l'aimerait toujours.

Mais au final, tout laissait croire qu'elle l'aimait. Ces derniers mots, elles les avait dis de façon très brusque. Comme pour se retenir, s'empêcher de dire plus que ce simple "je t'aime". Mais ce n'était qu'un détail que de rapidement terminer une phrase, quelle qu'elle soit... Et les espoirs de Kirin s'étaient arrêtés là.


« Je … Enfin, tu veux faire un tour ? Les Jardins sont magnifiques à cette période de l’année ! A moins que tu ne préfère aller manger, tu as peut être faim … ? »

C'était vrai, les jardins étaient particulièrement beaux... Et Kirin avait déjà énormément mangé... mais c'était un détail qu'il allait éviter de préciser. Il voulait être un peu plus tranquille avec elle. Et puisque les passants la dérangeaient, alors faire un tour dans ce jardin, tous les deux, allait certainement la rendre plus à son aise. Et puis... il aurait espéré que quelque chose arrive... Mais avant tout, il voulait la remercier pour ce compliment si touchant qu'elle lui avait dit un peu plus tôt. Il posa sa main sur sa joue et embrassa l'autre, celle qui comportait la cicatrice de brûlure.

Merci...

Il lui prit ensuite doucement la main et se leva.

Les jardins sont vraiment beaux, oui... Ce serait dommage de ne pas y jeter un œil, surtout pour aujourd'hui...

Ce qu'il aurait vraiment voulu, c'était qu'elle lui avoue son amour et qu'ils soient définitivement ensembles. Dans ce jardin, cette scène aurait été magnifique. Peu importe qu'elle soit une Tasmante. Peu importe qu'elle doive lui drainer un peu de son humanité, du moment qu'il était avec elle. Il serait un héros, et les héros ne meurent pas comme cela. Il pouvait souffrir pour vivre avec elle, il vivrait tout de même. Sa volonté était bien trop forte pour qu'il se laisse mourir par amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 13:51

Alors qu’elle se déclarait de manière accidentelle et bien maladroite, dans l’attente d’une quelconque réaction, Aisleen sentit le regard de Kirin voler sur sa peau, démarrant de son buste pâle et finissant finalement comme à regret dans ses prunelles. S’il l’écoutait, attentivement semblait il, le jeune homme ne paraissait pas plus touché que cela. Aïe. Elle n’aurait pas du le lui dire. Elle l’avait embarrassé et il ne savait plus où se mettre. Ou bien l’avait t’elle déçu ? Blessé ? Car il y avait de quoi. Sa promesse ne valait pas grand-chose, elle était inconstante et se jouait des sentiments des autres, même des gens qui comptaient à son cœur. Finalement, il la remercia de vive voix en déposant sur les stigmates de son passé un léger baiser. Le geste la touchait, car cela montrait bien qu’il l’acceptait comme elle était, avec son fardeau, son passé, sa malédiction. Mais il n'en connaissait pas assez pour être objectif. Et d’un autre côté … Aisly ne savait pas si elle devait se sentir soulagée ou déçue qu’il n’ait pas relevé ses paroles. Soulagée, sans doute. Après tout, cela lui évitait une réponse négative, le mieux était de faire comme si de rien n’était. Cette réaction lui prouvait encore une fois qu’il tenait à elle en tant qu’amie, et que pour rien au monde il ne voulait la blesser. Kirin avait choisi la meilleure façon de décliner ses paroles. La moins douloureuse.

« Les jardins sont vraiment beaux, oui... Ce serait dommage de ne pas y jeter un œil, surtout pour aujourd'hui... »

Les paroles de son compagnon la tirèrent de sa torpeur angoissée, et il la prit au dépourvu lorsqu’il saisit sa main et la releva en douceur, tout en l’entraînant à sa suite. Peu à peu, la végétation se referma autour d’eux, les laissant seuls, dans un silence que les musiciens n’entravaient plus. Partout alentour, les fleurs bruissaient sous la brise matinale et les haies ployaient à leur passage, comme pour les escorter dans leur promenade. Sa main toujours serrée dans celle de Kirin, Aisleen soupira en observant la quiétude du paysage qui s’offrait à eux. Devait elle réitérer son affirmation et être plus claire, au risque cette fois de recevoir une négation claire ? Car il restait un espoir que le jeune homme n’ait pas saisit la profondeur de ses propos … Mais son optimisme valait il le coup d’être suivi, si l’on considérait la déception qui arriverait certainement après coup ? Non, il valait mieux rester dans l’optique pessimiste de la vie qu’elle avait toujours eu. De plus, le décor … Tout était trop parfait et lui rappelait la 'Aisleen' d’avant sa mort. Elle ne voulait pas recommencer les mêmes erreurs, donc ne pas s’ouvrir aux sentiments dans un contexte trop familier. Si un jour elle devait le faire, ce ne serait pas là, pas maintenant. La tasmante ne voulait pas gâcher la soirée et obliger Kirin à faire bonne figure le reste de la semaine, ou pire, prétexter une urgence et la laisser seule …

Non. Il ne ferait jamais ça. Il lui avait promis, ses yeux avaient juré en silence. Aisly ne pouvait pas s’être trompée. Mais même dans ce cas, la condescendance du jeune homme serait trop lourde à supporter. Alors toutes les raisons pour se taire étaient réunies. Sa bouche resterait close, du moins sur ce sujet. Car elle avait autre chose à offrir. Aisleen voulait montrer à Kirin l’importance qu’il avait prit en un rien de temps dans son existence. Et lui ouvrir son cœur était possible, tant qu’elle ne dévoilait pas la part d’elle-même qui le concernait de trop près. Donc, une fois qu’ils furent assez enfoncés dans le dédale des jardins, Aisleen ralentit l’allure et prit la parole brusquement, sans prévenir, en regardant droit devant elle, serrant plus que nécessaire la main de Kirin dans la sienne.


« Je suis née Fir-Bolg, comme toi, mais mes parents adoptifs, Loaven et Abigael, étaient humains. Je ne me suis jamais considérée que comme telle. Ils avaient perdu un enfant le jour où je suis arrivée, pauvre petit être cherchant l’amour. J’ai cru l’avoir trouvé dans ma vie. Tout allait bien, jusqu’à ce que je rencontre Illien. »

Aisleen marqua une pause. Les détails ennuieraient Kirin, il ne fallait livrer que l’essentiel. Mais comment résumer tout cela ? Morgann, Illien … Les images tournaient devant ses yeux et elle resserra encore l’emprise qu’elle exerçait sur la paume de son ami, sans se rendre compte de la crispation de ses doigts autour de celle-ci.

« Je l’aimais, je crois. Ou alors je cherchais juste l'image que l'on se fait du prince charmant. J'étais naïve. On devait se marier. Mais je n'ai rien vu, aveuglée par mon bonheur. Un jour je l’ai trouvé dans les bras de ma meilleure amie, Morgann. Alors mes pouvoirs jusque là éteints se sont manifestés. Ils ont périt tous deux dans un incendie volontairement déclenché. Puis je suis allée me rendre à la rivière, celle qui m’avait vu naître. »

Voilà, son image de monstre apparaissait au grand jour. Elle avait tué. Volontairement. Plusieurs fois, et même maintenant il arrivait qu’un drainage tourne mal et que sa proie y perde la vie, d’où sa réputation de malheur qui s’en trouvait fondée. Maintenant, le coup de grâce.

« Je n’ai pas toujours été comme ça. J’étais blonde. Belle. Parfaite. A ma mort, j’ai volé l’apparence de Morgann qui avait su se faire aimer véritablement. Depuis, je parcoure Erin en volant les sentiments et les vies, parfois. Alors tu sais, je trouverais normal que tu t’en ailles dès maintenant … »

Et voilà. C’était dit. Un poids s’envola des épaules d’Aisleen, qui était enfin apaisée. Elle n’avait plus grand-chose à cacher, maintenant. Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit cela. Peut être pour voir si même le meilleur des amis pouvait apprécier une meurtrière, voleuse et suicidaire. Peut être pour se sentir soulagée. Qui sait ? Mais maintenant, elle n’osait plus regarder Kirin en face, profitant un dernier instant de son contact qui allait sûrement disparaître d’une seconde à l’autre quand il comprendrait toute l’étendue de son horreur. Mais elle comprendrait.

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 16:12

Tout semblait encore plus beau que d'ordinaire. Kirin aurait voulu que ce moment dure bien plus longtemps qu'une après midi. Il s'imaginait compter regarder les étoiles, allongés dans l'herbe avec Aisly dans ses bras. Mais ce qu'il allait apprendre allait bien au delà des rêveries qu'il s'accordait. Lorsqu'ils furent très loin de la fête, elle lui serra la main bien plus fort qu'avant. Et alors elle commença à parler... Cette si soudaine force dans cette main laissait maintenant croire que ce qu'elle allait dire était une chose importante... Mais Kirin ne s'attendait pas à une déclaration d'amour, au vu de l'anxiété de la jeune femme...

« Je suis née Fir-Bolg, comme toi, mais mes parents adoptifs, Loaven et Abigael, étaient humains. Je ne me suis jamais considérée que comme telle. Ils avaient perdu un enfant le jour où je suis arrivée, pauvre petit être cherchant l’amour. J’ai cru l’avoir trouvé dans ma vie. Tout allait bien, jusqu’à ce que je rencontre Illien. Je l’aimais, je crois. Ou alors je cherchais juste l'image que l'on se fait du prince charmant. J'étais naïve. On devait se marier. Mais je n'ai rien vu, aveuglée par mon bonheur. Un jour je l’ai trouvé dans les bras de ma meilleure amie, Morgann. Alors mes pouvoirs jusque là éteints se sont manifestés. Ils ont périt tous deux dans un incendie volontairement déclenché. Puis je suis allée me rendre à la rivière, celle qui m’avait vu naître. Je n’ai pas toujours été comme ça. J’étais blonde. Belle. Parfaite. A ma mort, j’ai volé l’apparence de Morgann qui avait su se faire aimer véritablement. Depuis, je parcoure Erin en volant les sentiments et les vies, parfois. Alors tu sais, je trouverais normal que tu t’en ailles dès maintenant … »

Des confessions. La femme qui lui paraissait alors si belle, immaculée, incapable de toutes violences quelles qu'elles soient avait commis plus de crimes que ses drainages d'humanité... Elle avait tué deux personnes dans sa vie antérieur. Mais malgré cette confession, il avait gardé sa main dans la sienne... Il ne pouvait l'abandonner, il l'avait promis. Et malgré tout ça, il l'aimait encore. Ce physique n'était pas à elle, certes, mais c'est sous ce physique qu'elle avait posé son regard sur lui. Et c'est son caractère qui l'avait séduit... Non... même si elle avait tué, elle avait trop souffert pendant trop longtemps, et cet acte immonde qu'est le meurtre, elle ne l'avait fait que sous une impulsion. Il en était certain, jamais elle n'aurait désiré faire du mal à quelqu'un...

Mais d'un côté... Même s'il l'aimait... lui qui était un héros. Comment accepter les crimes qu'elle avait commis? Ce n'était pas seulement le fait qu'elle prenne l'humanité des autres, elle en avait besoin, il ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Mais ces deux meurtres, ils avaient beau être impulsifs et dater de certainement très longtemps... comment pouvait-il se permettre de passer l'éponge et oublier cela? Ces deux personnes avaient trahie la confiance d'une femme et amie... mais ils ne méritaient pas de mourir...

Mais Aisly non plus n'avait pas mérité une faim aussi douloureuse... Elle était morte en ayant perdu tout son bonheur... Mais maintenant, il semblait qu'elle l'avait retrouvé avec Kirin... Il avait promis de ne jamais l'abandonner, et de toutes façons, jamais il n'aurait pu abandonner ces sentiments qu'il éprouvait pour elle... Non... Cette Aisleen qu'il connaissait, c'était celle avec ce physique, celui de cette Morgann... Mais cela importait trop peu de savoir à qui était ce corps et ce visage magnifique... C'était Aisleen entière qu'il aimait... C'est cette Aisleen là qu'il désirait... Il ne pouvait concevoir ces meurtres... Mais elle en avait déjà suffisamment souffert... L'abandonner à son sort serait un acte plus lâche encore que cette traîtrise entre elle et les deux personnes qu'elle aimait...

Alors arrêta de marcher. Il fixa Aisly droit dans les yeux. Il voulait avoir l'air fort, lui montrer que jamais sa volonté ne s'ébranlerait, mais à la place, il la prit dans ses bras et la serra tout en colla son visage dans le creux de son cou. Il pleurait. Il n'avait pas souvent pleuré, mais cette fois-ci, il en eut terriblement besoin...


Aisleen... Tu me demandes de t'abandonner... d'abandonner ma promesse... Je ne peux pas Aisleen...

Tout en sanglotant, il serrait un peu plus fort la Tasmante dans ses bras. Ce n'était pas ce qu'il fallait faire, mais il ne put résister à la tentation d'embrasser ce cou si doux contre lequel il se tenait...

Ce que tu as fait... C'est quelque chose qui est arrivé il y a trop longtemps... Tu as assez souffert... Et même si ces meurtres ont été commis, ils ont été faits sous le coup d'une impulsion!

Il cessa de la serrer dans ses bras pour ensuite poser ses mains sur ses joues. Il la regardait dans ses yeux violines. Sa vue était troublée par les larmes, et pourtant, elle lui semblait très nette dans son regard...

Tu as l'air de te considérer comme le pire des monstres. Mais tu n'en es pas un. Tu t'es seulement détruite un peu trop tôt, malheureusement... Aisleen... Ce qui est arrivé est horrible, mais ce n'est pas ta faute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Lun 14 Juil - 17:15

Après son récit énoncé de manière incertaine et à fleur de peau, Aisleen ne vit plus le paysage défiler, et en déduit donc tout naturellement qu’elle était arrêtée. Et en face de lui se tenait un Kirin sérieux, stoïque et la fixant d’un regard volontaire et impassible, qui se brouilla quand il la prit par les épaules et la plaqua contre son torse. Son visage était blotti contre sa nuque, comme un enfant qui a fait un cauchemar et qui a besoin de réconfort. Machinalement, Aisly passa sa main dans les cheveux souples en veillant à ne pas le décoiffer quand elle sentit un liquide tiède couler le long de son cou. Des larmes. Kirin pleurait. Affolée, la tasmante arrêta son geste et attendit, angoissée, une raison expliquant de débordement d’émotion de la part de son ami si fort, si invulnérable par rapport à elle, si fragile.

« Aisleen ... Tu me demandes de t'abandonner ... d'abandonner ma promesse ... Je ne peux pas Aisleen ... Ce que tu as fait ... C'est quelque chose qui est arrivé il y a trop longtemps ... Tu as assez souffert ... Et même si ces meurtres ont été commis, ils ont été faits sous le coup d'une impulsion ! »

Les larmes du jeune homme continuaient de couler tandis qu’il resserrait son étreinte et embrassait tendrement la peau du coup, si sensible, d’Aisly qui frissonna à ce contact. Elle était heureuse d’entendre ces mots, mais tellement triste à la fois. Si, elle avait décidé de tuer les gens qu’elle aimait. Ces derniers étaient en danger à ses côtés, son amour les avait détruits. A son grand regret, Kirin cessa de déposer sur sa peau des gages de tendresse et la lâcha finalement, desserrant son étreinte et posant ses paumes sur ses joues stupéfaites. Il la fixait d’un regard humide, troublé par les gouttes d’eau salée qui y flottaient. Puis il reprit la parole pour consoler son amie, dénigrant tout ce qu’elle n’avait pas eu besoin de dire, comprenant ses pensées les mieux gardées, cassant l’image qu’elle avait d’elle-même, la ramenant au stade où elle devait à nouveau se découvrir, savoir qui elle était si elle n’était pas un monstre.

« Tu as l'air de te considérer comme le pire des monstres. Mais tu n'en es pas un. Tu t'es seulement détruite un peu trop tôt, malheureusement ... Aisleen ... Ce qui est arrivé est horrible, mais ce n'est pas ta faute ... »

Son nom sonnait comme une mélodie à ses oreilles qui apaisait ses peurs, ses angoisses. Il était encore là pour elle. Et le barrage de son impassibilité céda. Son visage se tordit sous une grimace composée de remords et de douleur. Ce n’était pas sa faute ? Mais alors à qui était ce la faute ? Sur qui pouvait elle rejeter sa colère et sa tristesse sinon elle-même ? Il lui fallait quelqu’un à blâmer. Quelqu’un sur qui elle pourrait déverser son torrent de reproches et de haine. Elle seule méritait de recevoir ces paroles. Sans elle, Morgann et Illien seraient auraient pu vivre ensemble, fonder une famille … Jamais elle n’aurait du se mêler de la vie de ce village d’humains si tranquilles. Ils avaient accueillis un monstre, et c’est ce qui l’avait empêchée de rester aux côtés de ses parents. Aisleen ferma les yeux et respira un grand coup. Elle ne devait pas pleurer. Puis elle rouvrit les paupières et essuya tendrement et avec le sourire les larmes qui perlaient aux coins des prunelles de Kirin. Ses lèvres s’étiraient tendrement, comme en remerciement à cet homme de la consoler et de la ménager. Puis elle lui répondit, la voix calme s’élevant sans trembler, ses sentiments refoulés au fin fond de son esprit.

« Tu sais Kirin, je ne peux pas. Je n’ai pas le droit de t’aimer parce que cela te détruirait. Je suis désolée d’avoir croisé ta route, tu aurais pu tenir compagnie à quelqu’un qui mérite vraiment ta compagnie et qui n’aurait pas peur, en ce moment, de te déclarer ses sentiments. Pas comme moi. » Puis elle souffla tranquillement : « Tout est ma faute. »

Aisleen se dégagea de son étreinte à regret et esquissa une moue qu’elle voulait désolée. Avait elle le droit de lui imposer sa présence ? Quelqu’un comme elle n’avait rien à faire à ses côtés, pourquoi n’avoir pas ouvert les yeux plus tôt ? C’était tellement évident, pourtant. Mais elle hésitait. Elle s’était soustraite à ses bras qui lui manquaient déjà sans pour autant lui tourner le dos et partir, ce qu’elle aurait du faire pour son bien. Mais ce regard … Ce regard l’empêchait de s’en aller, ce regard qui lui rappelait l’ampleur de ses sentiments pour lui. Elle regrettait. Tout avait si bien commencer, et elle s’était sentie obligée de tout gâcher avec ses histoires. Elle regrettait.

[Tentiooooon dramatique à l'eau de roooose XD Désolée pour la qualité médiocre ...]

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirin Keydan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 137

Citations : La plupart des gens simulent certains de leurs sentiments. Moi, je les simule tous.
Humeur : Juste une légère envie de lancer des cailloux au monde entier =3

Pièces d'Or : 130


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique
• Race: Fir-Bolg
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Mar 15 Juil - 12:49

[Les lignes qui vont suivre seront un véritable excrément ambulant T.T J'ai pas pu dormir cette nuit: incapable de respirer du nez -__- donc là je suis complètement shooté -_-]

Ses mots de réconforts avaient transformé le visage d'Aisly, magnifique et presque sans imperfections pour laisser place à toute la douleur qu'elle contenait. Elle se retenait de pleurer, et elle s'efforçait tellement qu'elle finit par fermer les yeux. Elle avait prit une grande inspiration pour se contrôler et, finalement, ouvrir les yeux pour poser un visage souriant sur celui en pleurs de Kirin. Elle sécha ses larmes du bout des doigts, effleurant juste un peu son visage et le laissant rêveur...

« Tu sais Kirin, je ne peux pas. Je n’ai pas le droit de t’aimer parce que cela te détruirait. Je suis désolée d’avoir croisé ta route, tu aurais pu tenir compagnie à quelqu’un qui mérite vraiment ta compagnie et qui n’aurait pas peur, en ce moment, de te déclarer ses sentiments. Pas comme moi. Tout est ma faute. »

Elle venait de lui avouer son amour... sans pouvoir se permettre de s'attacher à lui... Elle ne voulait pas être avec lui car sinon, cela le détruirait? Foutaises. Il était un héros. Et peu importe les symptômes qu'il aurait en profitant de ces baisers, ces caresses et son amour... Il ne pouvait pas mourir à cause de ça. Et il n'aurait voulu personne d'autre qu'elle. Il l'avait rencontrée, et c'était quelque chose qu'il aimait que d'être en sa compagnie. Il ne voyait pas en quoi une autre personne pouvait être meilleure... En quoi cette relation pouvait elle être "sa faute"?

Non, il ne pouvait pas abandonner ses sentiments pour un prétexte aussi mauvais. Il avait cessé de pleurer pour laisser place à son plus grand courage. Et plutôt que de penser à l'amitié qu'ils devaient préserver, il ne songea qu'à l'amour qu'ils se dissimulaient l'un à l'autre. Il l'attrapa par la taille et posa sa main gauche sur la joue d'Aisly, caressant sa cicatrice. Il avait approché son visage de plus en plus près pour finalement l'embrasser fougueusement. Après un certain temps, il retira ses lèvres pour poser son front sur le sien...


Il n'y a que toi que je veuille sur toute cette Terre... Je suis un héros, Aisleen. Je ne peux pas mourir comme ça...

Il savait ce que signifiait cette décision. En l'embrassant, en laissant la place à ses plaisirs charnels, il pouvait s'affaiblir. Les baisers de cette femme étaient une malédiction, mais pour elle, il aurait pu supporter les maléfices de tous les pires sorciers d'Erin. Non, cet amour, ce n'était pas la faute d'Aisly. C'était grâce à elle. Mais elle en souffrait... Et même s'ils s'aimaient tous les deux, il ne pouvait pas se permettre de la faire souffrir en subissant un tel drainage de vie après chacun de leurs baisers...

Je t'aime, Aisleen... J'attendrais le temps qu'il faudra. Et je te promets qu'un jour, en tant que héros, je serais le premier homme à avoir redonné la vie à une personne. Cette personne, ce sera toi.

C'était une très grosse promesse. Mais à partir de maintenant, cela faisait partie de ses rêves. Il deviendrait un héros. Et lorsque ça arriverait, il combattrait le crime, les pires assassins, les plus mauvais seigneurs... Et un jour peut-être, il serait même capable de libérer trois dieux. Voir en tuer un... Ce jour là, il serait capable de tout... y compris tenir cette improbable promesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Aisleen Dryail

avatar

Féminin
Nombre de messages : 49

Citations : L'horreur qui fascine, transporte ... C'est cette horreur là qui importe.
Humeur : Au bord du suicide *Ah merde, je suis déjà morte ...*

Pièces d'Or : 140


Votre Parchemin
• Camp: Bénéfique (a priori)
• Race: Tasmant
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   Mar 15 Juil - 14:39

Ses larmes s’étaient taries. Ce gage de sincérité, de compréhension qu’il lui avait offert, avait cessé de couler pour laisser place à une détermination à toute épreuve. Et, alors qu’Aisleen se demandait ce que cela pouvait cacher, elle sentit une main sur sa taille et sa jumelle sur sa joue abîmée et marquée à jamais. Les doigts des deux sœurs parcouraient sa peau, faisant frémir la peau de son dos et se réchauffer sa joue. Puis, sans préavis, Kirin l’embrassa. Muette et immobile de stupeur, elle ne réagit pas tout de suite. Son pouvoir se déclencha mécaniquement, sans qu’elle l’ait prévu et il fut ainsi plus fort que lorsqu’elle l’invoquait. Immédiatement pourtant, elle le brida du mieux possible, ne laissant filer que quelques miettes, liberté indispensable pour qu’Aisly n’implose pas de l’intérieur. Ses paupières se baissèrent, voilant un univers violet et sa bouche se mit en mouvement pour répondre au baiser passionné du jeune homme. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, même celle-ci. Les deux visages s’écartèrent à l’unisson, et Kirin posa son front contre celui de la tasmante. Celle-ci chercha instantanément les marques de son passage, de la profanation de sa santé. La peau était un peu plus pâle, mais il semblait encore largement en possession de ses moyens. Heureuse de cette résistance inespérée, Aisleen se l’expliqua par son désir de la faire passer avant lui. Peut être qu’inconsciemment, son pouvoir maudit sensé la protéger et la servir, s’était tari et affaibli. Peut être …

« Il n'y a que toi que je veuille sur toute cette Terre ... Je suis un héros, Aisleen. Je ne peux pas mourir comme ça ... »

C’était la vérité. Elle voulait y croire. Cela ne se terminerait pas mal, pour une fois. Elle allait faire un pied de nez au Destin qui l’avait maudite, et renverser le cours des choses. Elle en était capable, si Kirin était à ses côtés. Elle le savait. Et puis elle était tellement contente d’entendre ces mots qu’elle avait toujours attendus ! Si seulement elle avait rencontré cet homme de son vivant ! Tout aurait été plus simple. Pour tous les deux. Mais peut être que lui aussi aurait préféré Morgann la mystérieuse, Morgann la dure, Morgann la ténébreuse … Et pas Aisleen la petite poupée de cire au caractère transparent et insipide … Qui sait ? Pourtant, la jeune femme se plaisait à croire que Kirin et elle étaient fait l’un pour l’autre malgré les embûches qui se dressaient sur leur route, et que, quelque soit son apparence, il l’aurait reconnu, même dans un bouton de rose.

« Je t'aime, Aisleen ... J'attendrais le temps qu'il faudra. Et je te promets qu'un jour, en tant que héros, je serais le premier homme à avoir redonné la vie à une personne. Cette personne, ce sera toi. »

Alors qu’elle allait répondre, lui livrer sa reconnaissance, sa loyauté, le remercier de sa patience, de son amour, elle resta sans voix. Comment mettre en mots quelque chose qui dépassait jusqu’à sa compréhension ? Elle ne pouvait que lui sourire. Et déposer un léger baiser sur ses lèvres, de ceux que l’on a à peine le temps de sentir qu’ils sont déjà repartis. Elle lui sourit, puis se figea sur place. Cette mélodie … Ce n’était pas l’œuvre des musiciens tritons. Aussi doués soient t’ils, ils étaient proprement incapables de tirer d’aussi gracieux sons d’un instrument. Non, c’était une musique plus ancienne, qui traversait les âges et les mondes et que seuls ceux qui venaient d’un de ces univers parallèles pouvait percevoir. Aisleen ferma les yeux un instant, tout sourire disparut de ses jolies lèvres. Cela lui évoquait le chant du vent dans les vagues. Une complainte sourde et étouffée, mais bien présente. Ce n’était que l’ombre d’une symphonie auparavant entière et haute en émotion. Et pourtant, cette écoute attrista Aisly qui, touchée pour une raison encore mystérieuse, se tordait les mains. Elle ne pourrait pas résister longtemps. Il fallait qu’elle y aille, cette musique appelait tous ceux qui savaient l’écouter. Mais pour l’entendre il fallait déjà la connaître …

La tasmante ne put résister plus longtemps. Saisissant la main de Kirin dans la sienne sans avoir pu le remercier -il lui faudrait le faire plus tard, songeait elle-, elle s’élança à travers les chemins de graviers qu’ils avaient auparavant foulés doucement, main dans la main. Sa course effrénée ne tenait pas compte de la distance, déjà importante, qu’ils avaient parcourue. La mélodie la guidait, s’intensifiant à mesure que l’événement devenait imminent. Vite. Elle devait être là, quelque chose qu’elle ne comprenait pas l’y poussait. Aisleen ne sentait plus l’air dans ses cheveux ni ne prêtait attention à Kirin qui, stupéfait, la suivait tant bien que mal sans trop comprendre. Vite. La piste de danse se rapprochait. Vite. Déjà, elle apercevait l’estrade de pierre où les musiciens cessaient de jouer pour laisser la place aux Druides. Vite.

_________________
Tout commença avec ma mort. Et tout continue, inexorablement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nouveau ensembles [Pv Aisly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De nouveau ensembles [Pv Aisly]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Meath :: TARA, CAPITALE DE MEATH :: GRANDE PLACE DE LA TOUR-
Sauter vers: