AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Galerie  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Declan Ziresh

Aller en bas 
AuteurMessage
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Declan Ziresh   Dim 4 Jan - 20:38

Votre Personnage:



*Nom de Famille: Ziresh

*Prénom: Declan

*Sexe: Masculin

*Âge: 25 ans

*Race: Bisclaveret

*Affinité: Neutre. S’il veut servir Fall, c’est seulement pour son profit personnel.

*Désirs, ambitions: Être un simple humain et ressusciter son meilleur ami. Pour ne plus avoir jamais à tuer qui que ce soit, vivre normalement.

*Pouvoirs: La possibilité de se transformer en loup durant la nuit, avec les crocs, griffes empoisonnées et tout ce qui s’en suit. Heureusement, il a su adopter cette caractéristique pour finalement être capable de réfléchir comme un humain en étant loup. Mais il a aussi eu droit à des tendances inverses… Dans sa forme humaine, il garde encore de nombreuses caractéristiques bestiales.

*Armes: Avec sa morphologie impressionnante, il n’a jamais eu besoin d’armes spécifiques pour se battre. Ou alors il prenait de force celles de ses ennemis, ou encore il improvisait avec des pierres ou des troncs d’arbres. Ses griffes suffisent en général. Mais il a tout de même une très grande aisance au combat avec la lance et la hallebarde.

*Description physique:
En tant qu’humain, Declan garde de nombreuses caractéristiques de sa race de Bisclaveret. Et il la maudit pour cela. Lorsqu’on le voit arriver, c’est généralement de loin. Et si vous pensez qu’une foule le dissimule, détrompez-vous. Regardez un peu plus haut, vous verrez le haut de sa tête ainsi qu’un très grand chapeau cachant ses yeux et ses cheveux. S’il est plus proche de vous, alors vous verrez à quel point il inspire le respect et la curiosité. Car c’est un véritable colosse qui s’approche de vous. Il vous surpasse, du haut de ses cent-quatre-vingt-dix centimètres. Et pourtant, vous ne le voyez pas encore tout à fait. Car il est totalement dissimulé par une longue cape noire complètement déchirée, par-dessus un pantalon de la même facture et de grandes bottes noires en cuir. Son visage, même, est quasiment imperceptible, grâce à ce chapeau et une longue écharpe qui cache sa mâchoire et tombe dans son dos. Et s’il s’approche de vous, et qu’il veut vous parler, alors vous le verrez. Vous verrez, lorsqu’il quittera son chapeau, des cheveux gris mi-longs tombant sur son visage, puis un œil rouge flamboyant, l’autre fermé à jamais par une grande balafre. Et s’il baisse son écharpe, alors, puisqu’il vous parle, il sera impossible de passer à côté de ses crocs et de sa voix terriblement grave et déformée. Et si jamais vous décidez de le provoquer en combat, il essaiera de ne rien en faire. Mais si vous insistez, alors il quittera sa cape, dévoilant un corps lacéré par des dizaines de cicatrices, traduisant des années de combats, de batailles. N’importe quel guerrier serait fier de montrer ces marques, preuves d’une force incroyable et d’une bravoure sans égal. Mais lui, tout comme sa race, les maudissait. Et ce n’est plus le respect qu’il vous inspirera, mais la peur.
Mais estimez-vous heureux de vivre un tel épisode durant le jour. Car si vous le croisez le soir, il n’en sera que bien plus terrifiant. Bizarrement, plutôt que d’être gris foncé, comme ses cheveux, son pelage devient bien différent : argenté. Et les reflets de la lune sur son corps vous donneront l’impression d’être face à une créature mythique, divine… ou plutôt démoniaque. Car, encore une fois, son unique œil rouge brillera dans le noir, vous laissant imaginer une suite menaçante.

*Description morale:
Autant dire que vous pourrez vous estimer chanceux si vous le voyez et qu’il ne vous tue pas. Un tel colosse vous paraîtra bien menaçant. Et pourtant, contre toutes attentes, c’est un homme intelligent. Oui, c’est une bête, mais il pense, il juge… il juge d’ailleurs de façon très réfléchie. Lorsqu’il parle, sa voix fait trembler, mais il a un langage tout à fait soutenu et il vous impressionnera avec ses propos. Il est difficile de vouloir parler à une personne aussi effrayante, mais il est pourtant sociable. C’est un homme plutôt bon si on veut bien le connaître. Et lorsqu’il est loup, ne vous inquiétez pas pour votre vie. Son caractère n’aura pas changé, au contraire de sa forme. Il n’aura perdu qu’une forme humaine et la possibilité de s’exprimer. Mais ce serait mentir de vous dire qu’il n’aura aucun désir bestial. Heureusement, il aura une grande volonté et se retiendra sans aucun problème.

*Histoire:
Ce qu’il faut savoir, chez Declan, c’est que son éducation fut absolument horrible. Il est né comme un louveteau en sortant du ventre de sa mère. Sa mère qui mourut en le mettant au monde. Et ce qu’il faut savoir aussi, c’est qu’elle était non seulement prostituée, mais elle avait été mise enceinte par le chef d’un gang : Les Foudroyés de Tara. Le père lui-même avait assisté à cette naissance contre nature. Et Declan n’aurait pas dû vivre, car la première pensée du truand fut de tuer cette infâme conception. Mais il comprit qu’un monstre comme lui pourrait lui être utile. Il l’éleva alors. Dès qu’il sut marcher, il lui apprit à se battre. Après seulement, il lui apprit à parler, puis à lire. A dix ans, seulement, il se battait dans les bars. Et le soir, il combattait contre des chiens. Mais à dix ans aussi, il eut l’occasion de se faire un ami. Son seul et unique ami, comme lui, avait été enrôlé dans ce gang. Mais lui, avait eu la possibilité d’apprendre bien plus de choses par des parents très bons. C’est alors cet enfant - qui était pourtant son cadet de deux ans - qui fit sa véritable éducation. Mais la véritable histoire du Bisclaveret ne commence que beaucoup plus tard. A ses vingt-cinq ans…

Tout commence par une course. Celle d’un jeune homme. C’était au crépuscule. Il devait à tout prix atteindre un entrepôt. Ce qu’il faut savoir, c’est que cet entrepôt était le quartier général d’un des gangs ennemis des Foudroyés. Lorsqu’il y arriva enfin, il vit un attroupement en face du bâtiment. Il reconnut vite les membres de son clan. Il comprit vite la réalité : Declan était seul à l’intérieur. Il se précipita alors vers un des membres.


« Pourquoi vous n’entrez pas ? Declan est seul dedans !

- Calme-toi, Ren. Ton ami est un monstre sans peur et sans reproche. Tu pourrais y passer aussi en restant à ses côtés. »


Oui, il pouvait y passer. Mais cela passait bien au dessus de lui. Et sans écouter Les Foudroyés présents, il entra dans l’entrepôt. Ce qu’il vit ne l’étonna presque pas. Declan était là, au milieu d’une vingtaine d’autres humains, tous morts. Certains étaient démembrés, d’autres éventrés. Il tournait le dos à Ren. Il était justement en train de s’habiller. Il venait certainement de reprendre sa forme humaine. Difficile de croire que seul un Bisclaveret pouvait faire cela. Et pourtant. C’était vrai aussi : Declan était un monstre. Mais son ami s’en fichait. Ce qui comptait, c’était que son ami avait risqué sa vie pour un marché de plantes hallucinogènes en poudre. De la mort à respirer… Et ce dernier s’en rendait compte, pourtant. On pouvait le voir dans ses yeux, tandis qu’il se retournait vers Ren, qu’il était désolé d’avoir fait cela.

Plus tard, ils rentraient au QG des Foudroyés, tous deux sur le même cheval. Declan était épuisé et écrasait presque Ren en reposant son corps sur lui. Mais ça ne dérangeait pas le petit chétif. Il comprenait, après tout. Mais il fallait que cela cesse. Trop de fois, son propre père l’avait envoyé au combat, seul, pour des profits qui n’avaient aucun sens. Cette drogue était une mort, et il a forcé pendant des années son propre fils à tuer pour cela. De plus, ils n’avaient absolument pas de valeurs. Selon eux, seule la race humaine était supérieure. C’est pourquoi ils envoyaient le Bisclaveret combattre pour eux. Il n’était qu’un animal à leurs yeux.


« Declan, c’est trop dangereux. Tu pourrais te faire tuer. C’est pas parce que tu es de la famille du chef que… Il te… Tu pourrais mourir.

Il n’y avait qu’un moyen de faire cesser cela : partir. Aller dans un endroit où personne ne pourrait les trouver.

« Allons-nous en, Declan ! Allons sur l’île de Sûl ! Personne n’imaginera qu’on pourrait être là-bas. Et les sirènes et les tritons sont bons ! On ne connaîtra personne là-bas. Tu n’auras plus à tuer que ce soit…

- Peu importe, du moment que nous sommes unis. »


C’était rare que Declan parle de cette façon. C’était même rare qu’il parle. Alors ces paroles touchèrent profondément Ren. Ce jour là, il avait presque eut envie de pleurer tellement ces propos l’avaient touché.

- N’inverse pas les rôles ! C’est moi qui dis ça d’habitude ! Plaisanta-t-il.

- Vraiment ?

- Il paraît que les tritons jouent de la musique mieux que personne. Il faudra qu’on apprenne ! Et puis dans quelques années, quand on nous aura oubliés, si Sûl nous ennuie, on pourrait jouer à Ker-Benn ou encore Ys ! »


Ils évoquèrent encore de nombreux épisodes qu’ils pourraient vivre librement. S’ils partaient, tout irait bien mieux. Tout ce qu’il leur fallait, c’était l’argent pour financer le voyage jusque là bas. Ils se mirent alors d’accord pour voler l’argent du gang et partir la nuit. Ce qu’ils firent. Mais finalement, ils ne purent pas partir… A peine avaient-ils pu quitter l’auberge qu’était leur QG qu’ils se firent poursuivre par trois des Foudroyés. Ren était sur le dos de Declan qui faisait tout son possible pour quitter la ville. Il devait se dépêcher. Il devait absolument partir pour cette île. Si jamais ils se faisaient arrêter, ils mourraient tous les deux. Et si ce n’était pas eux deux qui mourraient, Ren n’avait pas ses capacités. Il fallait fuir… Mais il ne put positiver plus longtemps, en imaginant une meilleure vie. Car un carreau venait se planter dans l’omoplate de son meilleur ami. Un carreau qui le fit chuter durant la fuite. Le Bisclaveret fit demi-tour pour le reprendre sur son dos, tandis que d’autres flèches fondaient sur lui. Il n’eut d’autre choix que de combattre ses poursuivants pour la sécurité de Ren. La bataille fut brève, même si Declan fut légèrement blessé à la patte avant droite. Il ne pouvait plus courir, mais il pouvait porter encore son ami. Ils marchèrent alors jusqu’aux portes de Tara. Ils purent enfin imaginer à nouveau une meilleure vie. L’humain remarqua tout de même une certaine tristesse dans le regard animal de Declan. Il comprit immédiatement pourquoi.

« Je n’ai pas mal, Declan. Tu crois être le seul homme fort de Tara ?

Ces propos firent profondément rire Declan, intérieurement. Ren plaisantait encore. Il faisait toujours cela quand l’atmosphère se faisait lourde. Lorsqu’ils atteignirent les portes de Tara, ils remarquèrent qu’elles était anormalement éclairée par beaucoup de torches. Ils comprirent alors que c’était le gang que les attendait. Ils venaient de voler une grande partie de leur argent après tout. Ils furent alors obligés de passer la nuit cachés dans une ruelle. Ils n’oseraient pas les attaquer le jour, devant la population. Le lendemain, alors, ils partirent pour de bon. Declan portait toujours Ren sur son dos tandis qu’ils suivaient la route principale quittant Tara. C’est en arrivant au campement que l’humain commença à parler, de façon presque imperceptible. Cette blessure l’avait certainement trop épuisé. Ils n’avaient pu se permettre d’aller se soigner à Tara.

« Declan. Je peux te parler ?

- Bien sûr.

- Tu sais, quand je parlais de Sûl… »


Ses mots furent malheureusement les derniers. L’impitoyable fatalité avait eut raison de lui. Et une flèche venait se planter dans sa tête à peine avait-il commencé sa phrase. Il venait de mourir d’une façon absolument grossière… Declan ne put même pas se retourner plus longtemps. Il ne put que faire cette horrible constatation, alors qu’une voix l’appelait, en direction du campement. Son père était là, accompagné par dix autres membres du gang des Foudroyés. C’était lui qui venait de tirer ce carreau…

« Declan, tu n’es qu’un monstre sans peur et sans reproches. Tara accepte n’importe qui. Même le pire type peut se rendre utile là bas. La preuve, Fall est le seul dieu dont on est sûr de l’existence. Mais toi, c’est différent. »

Il leva alors encore une fois son arbalète et tira un second carreau qui frôla la jambe du héros. Ce dernier n’eut d’autre choix que de courir pour atteindre son adversaire. En un éclair, il arracha l’arbalète de bois, la jeta au loin, et prit l’épée à la ceinture de son père pour le pointer vers son cou. Les dix Foudroyés commencèrent à crier, prêts à dégainer, mais le chef, toujours charismatique, leur fit un signe de la main. Ils n’attaqueraient pas. Il commença alors à lever les bras, d’un air désolé, et laissa des larmes couler sur ses joues. C’était de fausses larmes, mais Declan ne le vit pas. Il y croyait… C’était un de ses défauts : il était trop naïf.

« Declan… Tu oserais faire ça à ton propre père ? Un humain pourrait-il faire cela ?

- C’est toi-même qui as dit que je n’étais pas un être humain. Pas vrai, père ?

- Declan… En venant au monde, tu aurais dû crever avec ta mère. Et si ce n’était pas le cas, tu aurais dû vivre dans les bois. Autrement dit, tu ne devrais pas être de ce monde.

Il fit alors une pause. Et d’un coup, il passa la main dans son dos, abandonnant son visage triste pour adopter l’air tyrannique qu’il avait toujours eu. Un poignard vint alors caresser l’œil droit du monstre pour le fermer à tout jamais.

- Maudit sois-tu ! Sale monstre ! »

Declan souffrait atrocement. Pas seulement à cause de cette blessure, mais en se rendant compte que sa seule vraie famille était morte. Que sa vie n’était qu’un mensonge. Il ne se laissa alors pas plus faire. Il prit l’épée et la planta impitoyablement dans la gorge de son père pour ensuite fondre sur les dix adversaires qui l’attendaient. Le combat fut bref, bien que Declan garde de nombreuses séquelles. Mais il resta là. Il resta dans ce campement pendant deux jours entiers. Ce qu’il attendait véritablement, c’était de voir L’Ankou. Le supplier de l’emmener ou alors de laisser Ren en vie. Mais jamais il ne le vit. Il était à présent seul. Plus rien n’avait d’importance. Il n’avait plus de raisons d’aller à Sûl maintenant qu’il était seul. Puis il repensa à son père. La dernière fois qu’il avait parlé avec lui. Fall… C’était un Dieu mauvais… mais c’était un Dieu. Ce jour là, il décida alors de son véritable but. Il servirait Fall pour faire ressusciter Ren. Et peut-être même, puisqu’il était soi-disant le créateur de la race des Bisclaverets, il lui permettrait de redevenir humain… Alors à ce moment là, il pourrait vivre enfin une vie simple…

*Famille: Il n’avait que son père qui s’avérait être un truand. Sa véritable famille était son meilleur ami, qui est mort dans d’atroces circonstances.

*Autres: Mmmmh… rien de précis.

Autres:



*Comment jugez-vous votre niveau RPG? Mmmmh, je me suis amélioré ^w^

* Questions/Remarques? Rien, rien. M’enfin, je suppose que certains savent qui je suis sur ce forum >w<

*Code: [ Validé par Nathynouchounet ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Nathaniel Mor'wan
~> Dépressif Suicidaire A Vie, Cireur de Bottes de Misky et Grand Amour de Fall <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1352

Citations : Depuis ma naissance et jusqu'au jour de ma mort je n'obéirai qu'a moi même. (ou presque !Hein misky)
Humeur : Dépressif à tendances suicidaires XD

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Neutre - Maléfique
• Race: Hybride - Bis-Fir
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Dim 4 Jan - 20:55

>.< Flemme de liiiiire ... Heureusement que t'es un ancien membre, je peux te faire patienter jusqu'à demain XD

Nan mais je suis sûre que tout est bon, en passant je valide le code ... Et attendons l'admin pour le rang (et la lecture de la fiche, je le ferais dans une semaine ou deux, comme d'hab XD).

Bienvenuuuuuuuue *SBAAAAF*
Un Bis blond o_O Choquifiée ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondu38.skyblog.com
Alena Slëna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 137

Pièces d'Or : 100


Votre Parchemin
• Camp: Ouh la vilaine… :P
• Race: Tasmante
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Dim 4 Jan - 21:25

Ben moi j'ai eu le courage de tout lire ! :P

Je préfere clairement ce personnage la que l'autre...

Re-bienvenue ! Et pi tu as officiellement acces au RP puisque la fiche est ok

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Dim 4 Jan - 22:25

*Passage éclair*

Boarf, c'est vrai que Kirin est bien trop gentil. En plus, j'ai plus l'habitude des gros chtarbés d'la tête. M'enfin, mon Fir-Bolg, l'est bien aussi, hein >w<
Pour le RP, ce sera seulement le week-end prochain. J'suis interne après tout.

(Et puis j'ai pas les cheveux blonds: ils sont gris! ><')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Gabriel Jeevas
~> Blondinet débauché de Tara <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 699

Citations : Partenaire particulier cher autre partenaire particulier
Humeur : En manque.

Pièces d'Or : 160


Votre Parchemin
• Camp: Fall, mais se fiche complètement de cette guilde de psychopathe
• Race: Humain
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Lun 5 Jan - 7:29

Moi aussi j'ai tout luuuuu *Ca change de d'habitude, heureusement que je suis pas modo xD*

Re bienvenue je prépare le post, un de ces quatre mais prend en un autre à côté vu le temps de réponse que je vais fournir xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loli-pamplo.skyrock.com/
Mikaël Eòghan
~> Admin Polaire <~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1901

Citations : Un démon ? C'est un ange qui a eu des malheurs ; un ange émigré.
Humeur : Cherophobe

Pièces d'Or : 210


Votre Parchemin
• Camp: Maléfique
• Race: Hybride (Erewent/Humain)
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Lun 5 Jan - 17:09

*Totalement faaan *w** Pour une fois que quelqu'un a une bonne raison d'être méchant xD J'ai tout lu aussiiiiiiiiiii, c'est triiiiste, j'ai fait "Aaaah, dégoûté! O_O" au passage où y crève TwT J'ai toujorus trouvé atroce de mourir sans finir ses dernirèes paroles quoi! XD

Bon RPG =D

_________________
~Seul Nath a le droit de m'appeler Misky. Les autres.... Disons que je leur ferais subir un sort qui leur ôtera l'occasion de reprononcer ce... patronyme. è-é~

~Mode Admin Méchant qui Tient à sa Fierté~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilthoniel7.skyblog.com
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Lun 5 Jan - 18:45

Ah!Cool! ça a eu l'effet escompté! (faites pas attention à mes fautes et ce passage éclair, je passe sur un PC portable pour quelques minutes)

Et pour Gab, tu peux faire ton post quand tu veux, ne te presse pas ^^ surtout que je pourrais répondre que les week-ends, donc bon...

à peluche les z'amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Bugy Twite

avatar

Masculin
Nombre de messages : 229

Citations : L'humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.
Humeur : blagueur

Pièces d'Or : 110


Votre Parchemin
• Camp: celui de Kirin
• Race: Brownie
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Mer 7 Jan - 16:29

ça y est je l'ai lue ta fiche t'es content ? >W<

j'aime bien ton personnage, finalement je ne ferais pas Ren, ça m'enfermerait trop, j'ai envie de me faire un autre personnage. Mais on se croisera probablement vu que ce sera un méchant (j'en ai marre de faire des gentils :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ange-xav.webcomics.fr
Declan Ziresh

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77

Citations : Si l'on tue un homme, on est un meurtrier. Moi, j'en ai tué des centaines, mais j'ai été un héros.
Humeur : Un peu faim =3

Pièces d'Or : 120


Votre Parchemin
• Camp: Neutre
• Race: Bisclaveret
• Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Declan Ziresh   Mer 7 Jan - 18:32

Je me doutais d'un côté, que tu ne le ferais pas. D'autant plus que ce serait un personnage déjà inventé (même si on ne connaitrait rien de son passé). Tu devrais quand même garder Enora et la faire RP. Au bout d'un moment, je pense que tu ne trouveras pas trop de raisons d'en faire un autre. Et puis si jamais Enora ne s'inspire vraiment plus... bah tant pis =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Declan Ziresh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Declan Ziresh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BE CAREFUL ? Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» Occupez-vous de vivre, ou arrangez-vous pour mourir + declan
» good morning sunshine (pv declan bowden)
» qui a dit que le romantisme n'existait plus? ? Declan & Zahara (terminé)
» à la recherche de l'artefact magique - declan&destiny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erin :: Bienvenue :: REGISTRE :: [PRESENTATIONS VALIDEES]-
Sauter vers: